FR2494255A1 - Perfectionnement au procede pour la production de soufre avec recuperation amelioree d'energie a partir d'un gaz renfermant h2s, so2, et h2 et/ou co - Google Patents

Perfectionnement au procede pour la production de soufre avec recuperation amelioree d'energie a partir d'un gaz renfermant h2s, so2, et h2 et/ou co Download PDF

Info

Publication number
FR2494255A1
FR2494255A1 FR8024324A FR8024324A FR2494255A1 FR 2494255 A1 FR2494255 A1 FR 2494255A1 FR 8024324 A FR8024324 A FR 8024324A FR 8024324 A FR8024324 A FR 8024324A FR 2494255 A1 FR2494255 A1 FR 2494255A1
Authority
FR
France
Prior art keywords
catalytic
sulfur
stage
improvement according
composite
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Granted
Application number
FR8024324A
Other languages
English (en)
Other versions
FR2494255B1 (fr
Inventor
Georges Kvasnikoff
Robert Voirin
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
Societe National Elf Aquitaine
Original Assignee
Societe National Elf Aquitaine
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Application filed by Societe National Elf Aquitaine filed Critical Societe National Elf Aquitaine
Priority to FR8024324A priority Critical patent/FR2494255A1/fr
Priority to GB8134131A priority patent/GB2087373B/en
Priority to US06/320,846 priority patent/US4436716A/en
Priority to SU813358556A priority patent/SU1248531A3/ru
Priority to CA000390156A priority patent/CA1166823A/fr
Priority to NL8105179A priority patent/NL8105179A/nl
Priority to NO813884A priority patent/NO158215C/no
Priority to JP56183610A priority patent/JPS57111208A/ja
Priority to DE19813145642 priority patent/DE3145642A1/de
Priority to IT25125/81A priority patent/IT1144930B/it
Publication of FR2494255A1 publication Critical patent/FR2494255A1/fr
Application granted granted Critical
Publication of FR2494255B1 publication Critical patent/FR2494255B1/fr
Granted legal-status Critical Current

Links

Classifications

    • CCHEMISTRY; METALLURGY
    • C01INORGANIC CHEMISTRY
    • C01BNON-METALLIC ELEMENTS; COMPOUNDS THEREOF; METALLOIDS OR COMPOUNDS THEREOF NOT COVERED BY SUBCLASS C01C
    • C01B17/00Sulfur; Compounds thereof
    • C01B17/02Preparation of sulfur; Purification
    • C01B17/04Preparation of sulfur; Purification from gaseous sulfur compounds including gaseous sulfides
    • C01B17/0404Preparation of sulfur; Purification from gaseous sulfur compounds including gaseous sulfides by processes comprising a dry catalytic conversion of hydrogen sulfide-containing gases, e.g. the Claus process
    • C01B17/0426Preparation of sulfur; Purification from gaseous sulfur compounds including gaseous sulfides by processes comprising a dry catalytic conversion of hydrogen sulfide-containing gases, e.g. the Claus process characterised by the catalytic conversion
    • C01B17/0434Catalyst compositions
    • YGENERAL TAGGING OF NEW TECHNOLOGICAL DEVELOPMENTS; GENERAL TAGGING OF CROSS-SECTIONAL TECHNOLOGIES SPANNING OVER SEVERAL SECTIONS OF THE IPC; TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC CROSS-REFERENCE ART COLLECTIONS [XRACs] AND DIGESTS
    • Y02TECHNOLOGIES OR APPLICATIONS FOR MITIGATION OR ADAPTATION AGAINST CLIMATE CHANGE
    • Y02PCLIMATE CHANGE MITIGATION TECHNOLOGIES IN THE PRODUCTION OR PROCESSING OF GOODS
    • Y02P20/00Technologies relating to chemical industry
    • Y02P20/10Process efficiency
    • Y02P20/129Energy recovery, e.g. by cogeneration, H2recovery or pressure recovery turbines

Landscapes

  • Chemical & Material Sciences (AREA)
  • Chemical Kinetics & Catalysis (AREA)
  • Organic Chemistry (AREA)
  • Engineering & Computer Science (AREA)
  • Materials Engineering (AREA)
  • Inorganic Chemistry (AREA)
  • Catalysts (AREA)
  • Exhaust Gas Treatment By Means Of Catalyst (AREA)
  • Organic Low-Molecular-Weight Compounds And Preparation Thereof (AREA)

Abstract

PERFECTIONNEMENT AU PROCEDE DE PRODUCTION DE SOUFRE A PARTIR D'UN GAZ RENFERMANT HS, SO, H ETOU CO, DANS LEQUEL ON FAIT PASSER LE GAZ A TRAVERS UN CATALYSEUR CLAUS DANS UN ETAGE CATALYTIQUE PRIMAIRE OPERANT ENTRE 200 ET 400C POUR FORMER DU SOUFRE, PUIS ON CONDENSE LE SOUFRE CONTENU DANS LE MELANGE REACTIONNEL ISSU DE CET ETAGE PAR ECHANGE INDIRECT DE CHALEUR AVEC DE L'EAU AVEC PRODUCTION DE VAPEUR. LE PERFECTIONNEMENT CONSISTE A CONSTITUER AU MOINS LE DERNIER HUITIEME DU CATALYSEUR DANS CET ETAGE PAR UNE MASSE COMPOSITE FORMEE D'UN OXYDE REFRACTAIRE SUR LEQUEL EST FIXE UN COMPOSE DE METAL DE TRANSITION, PAR EXEMPLE CO ET OU MO, ET A METTRE EN CONTACT LE GAZ AVEC CETTE MASSE COMPOSITE ENTRE 300 ET 460C POUR OXYDER H ET CO. ON RECUPERE L'ENERGIE RESULTANT DE CETTE OXYDATION SOUS LA FORME D'UNE QUANTITE SUPPLEMENTAIRE DE VAPEUR LORS DE LA CONDENSATION DU SOUFRE.

Description

L'invention a trait à un perfectionnement au procédé pour la production de
soufre avec récupération améliorée d'énergie à partir d'un gaz renfermant H2S et SO2, et au moins un composé choisi parmi H2
et CO.
La préparation du soufre par le procédé CLAUS à partir d'un
gaz renfermant de l'hydrogène sulfuré est bien connue dans l'indus-
trie. Elle consiste en une oxydation ménagée de l'hydrogène sulfuré par l'oxygène ou l'air, ladite oxydation étant prolongée au contact d'un catalyseur. Le gaz renfermant de l'hydrogène sulfuré, encore appelé gaz acide, est amené dans un étage de réaction thermique dans lequel un tiers de l'hydrogène sulfuré est transformé en SO2 en présence d'oxygène ou d'air et une certaine quantité de soufre est formée. Le mélange gazeux réactionnel issu de l'étage de réaction thermique est ensuite soumis à un refroidissement indirect permettant de récupérer les calories qu'il contient en produisant de la vapeur, et ledit mélange refroidi est dirigé vers un étage de condensation dans lequel le soufre contenu dans le mélange gazeux est séparé par condensation. Pour pousser plus loin la production de soufre, qui à ce stade est encore très incomplète, le mélange gazeux issu de l'étage de condensation est réchauffé puis amené à un ou plusieurs étages de réaction catalytique renfermant un catalyseur approprié, dit catalyseur CLAUS, au contact duquel SQ2 réagit avec H2S pour former une nouvelle quantité de soufre. La conversion catalytique nécessite généralement une pluralité d'étages catalytiques en série, à savoir un étage catalytique primaire, opérant à des températures comprises entre 2000 C et 4600 C, suivi d'un ou plusieurs étages catalytiques opérant à des températures comprises entre le point de rosée du soufre et 300 C et généralement inférieures aux températures régnant dans l'étage catalytique primaire, chaque étage catalytique étant précédé d'un réchauffeur pour le mélange gazeux à traiter et suivi d'une zone de condensation dans laquelle le soufre formé est séparé. Les gaz résiduaires issus du dernier étage de réaction catalytique, qui renferment encore de faibles quantité& de composés sulfurés tels que
SO2,H 2S, CS, COS, soufre vapeur et/ou vésiculaire, passent éventuel-
lement dans un étage d'épuration, par exemple une zone catalytique additionnelle renfermant un catalyseur de type CLAUS ou autre opérant à des températures inférieures au point de rosée du soufre et soumise périodiquement à une régénération, ledit étage d'épuration retenant encore une forte proportion des composés soufrés présents dans lesdits gaz résiduaires, puis les gaz résiduaires épurés sont dirigés vers un
étage d'incinération pour être ensuite rejetés à l'atmosphère.
Le gaz acide amené à l'étage de réaction thermique renferme, en plus de 11H2S, du C02 et éventuellement des hydrocarbures. Dans l'étage de réaction thermique, qui opère à des températures élevées de l'ordre de 1. 0000 C à 1.5500 C, l'hydrogène sulfuré fait non seulement l'objet d'une combustftÈn ménagée en SO2, ce dernier réagissant avec H2S pour former une certaine quantité de soufre, mais se dissocie également thermiquement en soufre et hydrogène, cette dissociation, et
par suite la quantité d'hydrogène formée, augmentant avec la tempéra-
ture. Cet hydrogène libéré réagit en outre sur le C02, présent dans le gaz acide renfermant H2S ou produit dans l'étage de réaction thermique par combustion des hydrocarbures pouvant être contenus dans le gaz acide, avec formation de CO et d'eau. Le mélange gazeux réactionnel provenant de l'étage de réaction thermique renferme donc une certaine proportion d'hydrogène et de CO. Ces composés traversent les divers étages catalytiques sans subir de transformation et ne sont que faiblement oxydés dans l'étage d'incinération thermique, voire même pas du tout si l'incinération est effectuée à des températures inférieures à 5000 C. Ainsi pour une unité CLAUS produisant 1.000 tonnes de soufre par jour suivant le procédé précité à partir d'un gaz acide renfermant 81 % en volume d'H 2S, 1 % d'hydrocarbures,
et le reste de C02, les fumées évacuées à l'atmosphère, après inciné-
ration des gaz résiduaires issus du ou des étages de réaction catalytique ou de l'étage subséquent d'épuration s'il existe, renferment par heure environ 3.100 Nm3 d'hydrogène et 780 Nm3 de CO, ce qui correspond à une énergie calorifique perdue d'environ 40 x 109
joules par heure.
La présente invention propose un perfectionnement au procédé de production de soufre à partir d'un gaz renfermant H 2S et SS 2 et au moins un composé choisi parmi H2 et CO, et en particulier à partir d'un mélange gazeux obtenu en effectuant l'oxydation ménagée, à
température élevée de l'ordre de 1.000 C à 1.550 C, d'un gaz renfer-
mant H2S, qui permet, sans perturber la réaction CLAUS de production de soufre à partir de H 2S et SO2 et sans investissements importants, d'assurer une oxydation notable des composés H 2 et CO lors de la phase primaire de réaction catalytique et de récupérer un complément d'énergie correspondant à l'énergie libérée par cette oxydation, la récupération d'énergie étant réalisée sous la forme d'une production supplémentaire de vapeur lors de la condensation du soufre présent
dans les gaz issus de l'étage catalytique.
Le perfectionnement suivant l'invention au procédé pour la production de soufre avec récupération améliorée d'énergie à partir d'un gaz renfermant H 2S et S02 et, en'outre, au moins un composé choisi parmi H2 et CO, dans lequel onT-ait passer ledit gaz à travers un catalyseur CLAUS contenu dans un étage catalytique primaire opérant entre 2000 C et 460 C pour former du soufre par réaction d'H 2S sur SQ puis on soumet le mélange réactionnel issu dudit étage à un 2' échange de chaleur indirect avec de l'eau pour condenser le soufre
contenu dans ledit mélange avec production de vapeur d'eau, se carac-
térise en ce qu'au moins le dernier huitième du catalyseur rencontré par le gaz passant dans l'étage catalytique primaire consiste en une masse catalytique composite formée d'un support en oxyde réfractaire favorisant la réaction de CLAUS sur lequel est fixé au moins un composé de métal de transition, et en ce que la mise en contact du gaz avec la masse catalytique composite est réalisée à une température supérieure à 300 C, de manière à réaliser l'oxydation de l'hydrogène
et du CO.
La quantité de masse catalytique composite présente dans l'étage catalytique primaire peut aller du huitième à la totalité de la quantité globale de catalyseur contenu dans ledit étage. Toutefois pour des raisons économiques, la quantité de masse catalytique composite ne représente pas plus de 60 % de la quantité globale de
catalyseur utilisé dans l'étage catalytique primaire.
Suivant une forme particulière de mise en oeuvre de l'invention, le gaz renfermant H2S, S02, et H2 et/ou CO, traverse tout d'abord un catalyseur CLAUS classique disposé dans un premier réacteur catalytique puis la masse catalytique composite placée dans un deuxième réacteur catalytique disposé à la suite du premier réacteur, l'ensemble desdits premier et deuxième réacteurs constituant l'étage
catalytique primaire.
Suivant une autre forme particulière de mise en oeuvre de l'invention, le gaz renfermant H2S, S02' et H2 et/ou CO, traverse tout d'abord un catalyseur CLAUS classique puis la masse catalytique composite, ladite masse catalytique composite étant disposée à la suite et contre le catalyseur CLAUS classique dans un même réacteur
constituant l'étage catalytique primaire.
Dans l'une ou l'autre de ces formes particulières de mise en
oeuvre, le rapport en poids de la quantité de catalyseur CLAUS clas-
sique à la quantité de la masse catalytique composite est compris avantageusement entre 1: 1 et 8: 1, et se situe de préférence entre
1: 1 et 4: 1.
Le temps de contact du gaz renfermant H2S, S02Y et H2 et/ou CO avec la masse catalytique composite, qui dépend du volume de la masse catalytique traversée par ledit gaz et donc de la quantité de masse catalytique composite présente dans l'étage catalytique primaire, et également du débit de gaz à travers ladite masse, peut varier assez largement suivant que la masse catalytique composite a
essentiellement pour fonction de catalyser l'oxydation ou la transfor-
mation des composés H et CO ou qu'elle doit également jouer une part active comme catalyseur CLAUS pour la réaction de SQ2 sur-H2S. Des temps de contact compris entre 0,5 et 8 secondes donnent généralement satisfaction. Dans le cas des mises en oeuvre particulières précitées pour lesquelles le gaz renfermant H2S, SQ2, H2 et/ou CO traverse d'abord un catalyseur CLAUS classique avant de traverser la masse catalytique composite, les temps de contact tc et tm dudit gaz d'une part avec le catalyseur CLAUS classique et d'autre part avec la masse catalytique composite sont plus particulièrement compris entre 1,5 et 8 secondes pour tc et 0,5 et 3 secondes pour tm et tels que le rapport tc: tm se situe entre 1: 1 et 8: 1 et de préférence entre 1: 1 et 4: 1. Ces valeurs des temps de contact sont données pour des conditions
standards de pression et de température.
Dans le cadre de l'invention, on entend par catalyseur CLAUS classique, tout catalyseur habituellement utilisé pour promouvoir la réaction de CLAUS de formation de soufre par réaction de SQ2 sur H2 S. Conviennent tout particulièrement à cet effet les catalyseurs CLAUS choisis dans le groupe formé par les alumines, la bauxite, les oxydes de titane ou de zirconium et notamment TiO2 et ZrO., les silices, les zéolithes naturelles ou synthétiques, et les mélanges de tels produits.
Comme indiqué précédemment la masse catalytique compo-
site est constituée par un support d'oxyde réfractaire favorisant la réaction CLAUS sur lequel est fixé au moins un composé de métal de transition. Le support de ladite masse catalytique peut être choisi notamment dans le groupe précité des catalyseurs CLAUS classiques, c'està-dire parmi les alumines, la bauxite, les oxydes de titane ou de zirconium, la silice, les zéolithes, et les mélanges de tels produits. Le ou les composés de métal de transition présents sur ledit support sont choisis avantageusement parmi les composés, notamment oxydes, sulfures, sels d'acides minéraux ou organiques comme par exemple sulfates, nitrates, phosphates, acétates, des métaux de transition des groupes I, II, V, VI et VIII de la Classification Périodique des Eléments, lesdits composés étant plus particulièrement des composés de cobalt, molybdène, tungstène, vanadium, chrome ou nickel. Des masses catalytiques composites préférées sont celles consistant en un support choisi parmi les alumines, les oxydes de titane, et les mélanges de tels oxydes, sur lequel est déposé un
composé de cobalt et/ou un composé de molybdène.
La masse catalytique composite renferme une quantité du composé de métal de transition correspondant à 0,3 à 20 %, et de préférence 0,5 à 15 % en poids de métal par rapport au poids de la
masse catalytique composite calcinée.
Le gaz renfermant H 2S, SQ2, et H2 et/ou CO, que l'on traite suivant l'invention, peut avoir une teneur en H2 et/ou CO variant dans des limites assez larges. Ladite teneur peut être comprise entre 0,3
et 10 %, et elle se situe de préférence entre 0,5 et 6 % en volume.
Par "teneur en H 2 et/ou CO" du gaz précité, on entend la teneur en H 2 ou en CO lorsqu'un seul de ces deux composés est présent dans ledit gaz ou la teneur globale en H2 et CO lorsque ces deux composés sont
contenus dans le gaz.
Le gaz traité suivant l'invention, qui contient H2S, SO2Y H2 et/ou CO, peut avoir des origines variées. En particulier, un tel gaz peut être celui qui est issu de l'étage de réaction thermique d'une unité à soufre CLAUS, dans lequel on injecte un gaz renfermant H 2S comme seul composé soufré et l'on soumet ledit H2 S à une combustion ménagée, à une température comprise entre 1.000 et 1.5500 C, au moyen d'un défaut contrôlé d'air pour produire du soufre et obtenir un rapport molaire H2S: S02 ayant une valeur convenable, notamment égal à environ 2: 1, dans les effluents dudit étage, et on refroidit lesdits effluents par échange indirect de chaleur avec de l'eau pour condenser le soufre qu'ils contiennent avec production de vapeur d'eau. Le gaz constitué par les effluents débarassés du soufre forme le gaz renfermant H 2S, S 2Y 2 et/ou CO, qui après avoir été réchauffé à une température appropriée est introduit dans l'étage catalytique primaire. Suivant l'invention, la partie de l'étage catalytique
primaire renfermant la masse catalytique composite, opère à des tempé-
ratures comprises entre 300 et 4600 C, lesdites températures étant choisies plus particulièrement entre 320 C et 4300 C. La partie de l'étage catalytique primaire contenant le catalyseur CLAUS classique opère à des températures, qui sont comprises entre 200 et 4600 C et suffisantes pour que le gaz renfermant H2S, 'S2' H2 et/ou CO quittant le catalyseur CLAUS classique pour entrer en contact avec la masse catalytique composite ait une température entre 300 et 4600 C et avantageusement entre 320 et 430 C. Pour établir les températures appropriées dans la partie de l'étage catalytique primaire renfermant le catalyseur CLAUS classique, le gaz renfermant H2S, S2, 2H2 et/ou CO est amené au contact dudit catalyseur CLAUS avec une température comprise entre 200 et 4600 C et telle que, compte tenu des calories dégagées par la réaction de SQ2 sur H2S au contact du catalyseur CLAUS classique, ledit gaz possède une température comprise entre 300 et 4600 C, et plus particulièrement située entre 320 et 430 C lorsqu'il entre en contact avec la masse catalytique composite. En particulier le gaz renfermant H 2S, S2, 2 12 et/ou CO amené au contact du catalyseur CLAUS classique possède une température allant de 250 à 430 C et d'autant plus élevée dans cet intervalle que les teneurs du gaz en H S et SQ2 sont plus faibles. En effet, la contribution au maintien des températures apportée par les calories résultant de la réaction de SQ2 sur H2S est d'autant moins importante que les teneurs en H2S et S02
sont plus faibles.
L'effluent gazeux, qui est issu de l'étage catalytique primaire et a été traité pour condenser et séparer le soufre qu'il contient avec production concomitante de vapeur d'eau, peut être amené à passer dans au moins un étage catalytique supplémentaire renfermant un catalyseur CLAUS et opérant à des températures comprises entre le point de rosée du soufre et 300 C et inférieures aux températures régnant dans l'étage catalytique primaire, dans un but de produire de nouvelles quantités de soufre, et les gaz sortant dudit étage catalytique supplémentaire sont traités pour condenser et séparer le soufre qu'ils contiennent, notamment par échange indirect de chaleur
avec de l'eau et production de vapeur, et ensuite soumis à une inciné-
ration en présence d'une quantité suffisante d'un gaz contenant de l'oxygène libre, notamment en présence d'air, dans le but de transformer en SO2 tous les composés soufrés restant dans les gaz résiduaires issus de l'étage catalytique supplémentaire avant de rejeter lesdits gaz à l'atmosphère. Lorsque plusieurs étages catalytiques supplémentaires sont utilisés, ceux-ci sont disposés en série et les gaz issus de chacun desdits étages sont traités, par exemple comme indiqué plus haut, pour condenser et séparer le soufre qu'ils contiennent puis les gaz ainsi traités sont réchauffés à la température appropriée comprise entre le point de rosée du soufre et
300 C pour être ensuite injectés dans l'étage catalytique supplé-
mentaire suivant, les gaz résiduaires sortant du dernier étage catalytique étant soumis à une incinération, après séparation du
soufre qu'ils renferment.
Avant d'être soumis à l'incinération les gaz résiduaires issus de l'étage catalytique supplémentaire unique ou du dernier étage
catalytique supplémentaire lorsque plusieurs de ces étages sont uti-
lisés, peuvent être amenés, après avoir été traités comme indiqué
ci-dessus pour en séparer le soufre, à passer dans un étage complémen-
taire d'épuration pour réduire davantage leur teneur en composés soufrés. L'étage complémentaire d'épuration peut consister par exemple en une zone catalytique additionnelle renfermant un catalyseur CLAUS qui travaille à une température inférieure au point de rosée du soufre
et que l'on soumet périodiquement à une régénération.
Les exemples suivants sont donnés à titre non limitatif pour
illustrer l'invention et en montrer l'intérêt.
EXEMPLE 1:
On opérait dans un réacteur vertical, simulant l'étage catalytique primaire, renfermant une couche de catalyseur CLAUS
classique surmontant une couche d'une masse catalytique composite.
Le catalyseur CLAUS classique était constitué de billes de 4 à 6 millimètres de diamètre d'une alumine ayant une surface spécifique
de 260 m2/g. La masse catalytique composite consistait en un cata-
lyseur commercial se présentant sous la forme de billes d'environ millimètres de diamètre et possédant une surface spécifique de 248 m2/g. Ce catalyseur était constitué par une alumine imprégnée d'oxyde de cobalt et d'oxyde de molybdène, et renfermait 1,75 % de cobalt et 8 % de molybdène comptés en poids de métal par rapport au poids total dudit catalyseur calciné. On amenait au réacteur, avec un débit de 1.000 litres normaux par heure, un gaz ayant la composition suivante en volume:
H2S 9 %
SQ2 4,5 %
H2 2 %
H20 20 %
N2 64,5 %
Le gaz ayant la composition précitée traversait d'abord la couche de catalyseur CLAUS classique puis celle de masse catalytique composite. Les volumes de catalyseur CLAUS classique et de masse catalytique composite étaient tels que, pour le débit précité, les temps de contact du gaz avec le catalyseur CLAUS classique et la masse catalytique composite étaient respectivement égaux à 4 secondes et 1,5 seconde. Le gaz arrivait au contact du catalyseur CLAUS classique avec une température de 250 C et au contact de la masse catalytique composite avec une température de 3350 C. Le rendement en soufre pour l'ensemble des deux catalyseurs était égal à 70 %. A la sortie de la masse catalytique composite, la
conversion de l'hydrogène était égale à 60 %.
Dans un essai analogue réalisé en utilisant un catalyseur unique, à savoir le catalyseur CLAUS classique avec un temps de contact entre gaz et catalyseur égal à 5,5 secondes, le rendement en soufre atteignait 70 %, mais aucune conversion de l'hydrogène n'était
observée.
On voit donc que le traitement suivant l'invention d'un gaz renfermant H2S, SQ2) et H2 conduit, sans perturber le rendement de la réaction CLAUS entre H2S et SQ2 donnant du soufre, à une oxydation notable de l'hydrogène, ce qui permet de réaliser une récupération additionnelle d'énergie correspondant aux calories libérées par cette oxydation. Pour le cas considéré, cette énergie additionnelle se
montait à environ 3 x 106 Joules.
EXEMPLE 2
On opérait dans un réacteur vertical simulant l'étage cata-
lytique primaire et renfermant à titre de catalyseur une masse catalytique composite consistant en une alumine imprégnée d'oxyde de cobalt et d'oxyde de molybdène. Cette masse catalytique composite, sous la forme de billes d'environ 5 millimètres de diamètre, présentait une surface spécifique de 250 m2/g et renfermait 2 % de cobalt et 8 % de molybdène comptés en poids de métal par rapport au
poids total de la masse catalytique composite calcinée.
On amenait au réacteur, avec un débit de 1.000 litres normaux par heure, un gaz ayant la composition suivante en volume
H2S 2,5 %
S02 1,25 %
H2O 27 %
H2 2,10 %
N2 67,15 %
Le volume de la masse catalytique composite était tel que, pour le débit considéré, le temps de contact du gaz avec ladite masse
catalytique était égal à 1,7 seconde.
Le gaz arrivait au contact de la masse catalytique composite avec une température de 3300 C, ladite température étant maintenue
pendant toute la durée de la réaction.
Le rendement en soufre de la réaction était égal à 70 % et
le rendement de conversion de l'hydrogène se montait à 80 %.
Dans un essai réalisé de manière analogue en remplaçant la masse catalytique composite par le même volume d'un catalyseur CLAUS classique consistant en une alumine, sous la forme de billes de 4 à 6 millimètres de diamètre, présentant une surface spécifique de 260 m2/g, le rendement en soufre était égal à 70 % et on n'observait
aucune conversion de l'hydrogène.
EXEMPLE 3
Sur une unité à soufre CLAUS produisant 1.000 tonnes de soufre par jour à partir d'un gaz acide renfermant en volume 81 % d'H2S et 16 % de CO2, le reste étant constitué par du méthane et de la
vapeur d'eau, on réalisait deux types d'essai comme indiqué ci-après.
Cette unité à soufre comportait les éléments habituels disposés en série, à savoir dans l'ordre dans lequel ils sont rencontrés par le gaz à traiter, un réacteur thermique muni d'un
brûleur pour le gaz acide et prolongé par une chaudière de récupé-
ration thermique, un premier condenseur pour la séparation du soufre suivi d'un premier réchauffeur, un premier convertisseur catalytique, un second condenseur pour la séparation du soufre suivi d'un second réchauffeur, un deuxième convertisseur catalytique, un troisième condenseur, et enfin un incinérateur relié à l'atmosphère par une cheminée. Dans le premier type d'essai, réalisé suivant l'invention, le premier convertisseur catalytique jouait le rôle d'étage catalytique primaire et renfermait une couche de catalyseur CLAUS classique accolée à une couche de masse catalytique composite de telle sorte que le gaz traversant le premier convertisseur passait d'abord à travers la couche de catalyseur CLAUS classique et ensuite à travers la couche de masse catalytique composite. Le catalyseur CLAUS classique était formé de billes de 4 à 6 millimètres de diamètre d'une alumine présentant une surface spécifique de 260 m2/g, tandis que la masse catalytique composite consistait en billes de 5 millimètres de diamètre d'une alumine imprégnée d'oxyde de cobalt et d'oxyde de molybdène, ladite masse catalytique composite possédant une surface
spécifique de 250 m2/g et renfermant 1,75 % de cobalt et 8 % de molyb-
dène comptés en métal par rapport à la masse catalytique composite calcinée. Le second convertisseur catalytique, ou étage catalytique supplémentaire, renfermait un catalyseur CLAUS classique constitué par une alumine ayant les mêmes caractéristiques que l'alumine présente
dans le premier convertisseur.
Le gaz acide renfermant l'hydrogène sulfuré était injecté dans le réacteur thermique avec un débit de 49.866 Nm3/heure et une fraction de 'Hl2S contenu dans ce gaz acide était brûlée au moyen d'un défaut contrôlé d'air correspondant à l'obtention d'un rapport molaire H2S: SQ2 égal à 2: 1 dans les gaz résiduaires sortant du deuxième
convertisseur, c'est-à-dire du dernier étage catalytique. La tempé-
rature dans le réacteur thermique était maintenue à 1.1400 C environ par les calories dégagées par la combustion de ladite fraction d'H2 S du gaz acide. Le mélange gazeux réactionnel produit dans le réacteur thermique traversait la chaudière de récupération thermique, o il se refroidissait à une température de 3320 C en transférant une partie de ses calories à de l'eau avec production de vapeur d'eau, puis arrivait au premier condenseur refroidi indirectement par de l'eau et dans 1l lequel le mélange gazeux réactionnel était refroidi à 215 C, ce qui provoquait la séparation du soufre par condensation. Le mélange gazeux sortant du premier condenseur était amené au premier réchauffeur qui portait la température dudit mélange à 2880 C par combustion de gaz acide.
Le gaz acide sortant du premier réchauffeur avait la compo-
sition suivante en volume
H2S 6,65 %
C 2 5,35 %
SQ2,3'7 %
H2 2,53 %
Co 0,64 %
H20 25,12%
Cs2 0,10 %
N2 55,89 %
COS 0,35 %
Ce gaz arrivait au premier convertisseur avec une température de 2880 C et traversait ledit convertisseur en rencontrant tout d'abord le catalyseur CLAUS classique puis la masse catalytique composite. Les temps de contact dudit gaz avec le catalyseur CLAUS classique puis avec la masse catalytique composite étaient égaux respectivement à 4 secondes et 1,5 seconde. Le gaz arrivait au contact de la masse catalytique composite avec une température de 3650 C et sortait du premier convertisseur catalytique avec une température de
3880 C.
L'effluent gazeux provenant du premier convertisseur était amené au deuxième condenseur refroidi indirectement par de l'eau avec production de vapeur, dans lequel le soufre contenu dans ledit effluent était séparé par condensation à 1830 C, et l'effluent gazeux débarassé du soufre issu du second condenseur était réchauffé à une température de 2300 C, dans le second réchauffeur, puis injecté dans
le deuxième convertisseur catalytique.
Les gaz résiduaires sortant du deuxième convertisseur
catalytique à 2380 C passaient ensuite dans le troisième conden-
seur refroidi également à l'eau et abaissant la température desdits
gaz à 1420 C pour condenser le soufre. Les gaz résiduaires déba-
rassés du soufre, sortant dudit condenseur, étaient ensuite amenés à l'incinérateur travaillant à une température de 540 C, dans lequel les sulfures gazeux encore présents en très faibles concentrations dans lesdits gaz.résiduaires étaient transformés en SO2 et les fumées résultant de cette incinération étaient dirigées vers la cheminée pour
être rejetées à l'atmosphère.
Le rendement global de production du soufre était égal à
96,9 %.
Dans le second type d'essai, constituant-un essai témoin, le
premier convertisseur catalytique renfermait un seul type de cata-
lyseur, à savoir un catalyseur CLAUS classique constitué par l'alumine utilisée comme catalyseur CLAUS dans le premier type d'essai, la quantité de ladite alumine correspondant à l'obtention d'un temps de contact égal à 5,5 secondes. Les autres conditions de mise en oeuvre
de ce second type d'essai étaient analogues aux conditions corres-
pondantes du premier type d'essai.
Dans le second type d'essai, ou essai témoin, on obtenait un rendement global de production de soufre égal à 96,65 % et on n'observait aucune conversion de l'hydrogène et du CO au niveau des convertisseurs catalytiques, si bien que les gaz résiduaires issus du deuxième convertisseur catalytique et dirigés vers l'incinérateur renfermaient encore 3.100 Nm3/heure d'hydrogène et 783 Nm3/heure de CO. Dans le premier type d'essai correspondant à l'invention, les gaz résiduaires dirigés vers l'incinérateur ne renfermaient plus
que 1.084 Nm3/heure d'hydrogène et 313 Nm3/heure de CO, ce qui corres-
pondait à une conversion moyenne de 65 % pour l'hydrogène et de 60 % pour le CO lors du passage du gaz renfermant H2 et CO dans le premier convertisseur catalytique opérant suivant l'invention. Cette conversiond'H2 et de CO permettait de récupérer, sous la forme de vapeur d'eau produite par les condenseurs, une énergie additionnelle d'environ 22 x 109 Joules/heure, ce qui correspond à une production supplémentaire de vapeur d'environ 10 tonnes/heure, c'est-à-dire environ 8 % de plus que la production de vapeur obtenue dans l'essai témoin pour lequel aucune conversion de l'hydrogène et du CO n'est
réalisée au cours de la conversion catalytique.

Claims (16)

REVENDICATIONS
1 - Perfectionnement au procédé pour la production de soufre, avec récupération améliorée d'énergie, à partir d'un gaz renfermant H2S et SO2, et, en outre, au moins un composé choisi parmi H2 et CO, dans lequel on fait passer ledit gaz à travers un catalyseur CLAUS contenu dans un étage catalytique primaire opérant entre 2000 C et 460 C pour former du soufre par réaction de SO2 sur H2S, puis on soumet le mélange réactionnel issu dudit étage à un échange de chaleur indirect avec de l'eau pour condenser le soufre contenu dans ledit mélange avec production de vapeur d'eau, ledit perfectionnement se caractérisant en ce qu'au moins le dernier huitième du catalyseur rencontré par le gaz passant
dans l'étage catalytique primaire consiste en une masse cata-
lytique composite formée d'un support en oxyde réfractaire, favorisant la réaction de CLAUS, sur lequel est fixé au moins un composé de métal de transition, et en ce que la mise en contact du gaz avec la masse catalytique composite est réalisée à une température supérieure à 3000 C de manière à réaliser l'oxydation
de l'hydrogène et du CO.
2 - Perfectionnement suivant la revendication 1, caractérisé en ce que la masse catalytique composite représente la totalité du
catalyseur contenu dans l'étage catalytique primaire.
3 - Perfectionnement suivant la revendication 1, caractérisé en ce que la masse catalytique composite ne représente pas plus de 60 % de la quantité globale de catalyseur dans l'étage catalytique primaire. 4 Perfectionnement suivant la revendication 1 ou 3, caractérisé en ce que le gaz renfermant H2S, SQ2, H2 et/ou CO traverse tout d'abord un catalyseur CLAUS classique, disposé dans un premier réacteur catalytique, puis la masse catalytique composite, placée dans un deuxième réacteur catalytique disposé à la suite du premier réacteur, l'ensemble desdits premier et deuxième
réacteurs constituant l'étage catalytique primaire.
5 - Perfectionnement suivant la revendication 1 ou 3, caractérisé en ce que le gaz renfermant H2S, S02, H2 et/ou CO, traverse tout d'abord un catalyseur CLAUS classique puis la masse catalytique composite, ladite masse catalytique composite étant disposée à la suite et contre le catalyseur CLAUS dans un même réacteur
constituant l'étage catalytique primaire.
6 - Perfectionnement suivant la revendication 4 ou 5, caractérisé en ce que le rapport en poids de la quantité de catalyseur CLAUS classique à la quantité de masse catalytique composite est compris entre 1: 1 et 8: 1, et se situe de préférence entre
1: 1 et 4: 1.
7 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 6,
caractérisé en ce que le temps de contact du gaz renfermant H2 S, S02, H2 et/ou CO avec la masse catalytique composite est compris
entre 0,5 et 8 secondes.
8 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 4 à 6,
caractérisé en ce que les temps de contact tc et tm du gaz renfermant H2S, S02, H2 et/ou CO d'une part avec le catalyseur CLAUS classique et d'autre part avec la masse catalytique composite sont compris entre 1,5 et 8 secondes pour tc et 0,5 et 3 secondes pour tm et tels que le rapport tc: tm soit compris
entre 1: 1 et 8: 1, et de préférence entre 1: 1 et 4 - 1.
9 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 8,
caractérisé en ce que la masse catalytique composite possède un support choisi dans le groupe formé par les alumines, la bauxite, les oxydes de titane ou de zirconium, les silices, les zéolithes,
et les mélanges de tels produits.
- Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 9,
caractérisé en ce que le composé de métal de transition présent sur le support de la masse catalytique composite est choisi parmi les composés des métaux de transition des groupes 1, II, V, VI,
VIII de la Classification Périodique des Eléments, lesdits compo-
sés étant plus particulièrement des composés de cobalt, de molyb-
dène, de tungstène, de vanadium, de chrome, ou de nickel.
Il - Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 10,
caractérisé en ce que la masse catalytique composite consiste en un support choisi parmi les alumines, les oxydes de titane, et les mélanges de tels oxydes, sur lequel est déposé un composé de
cobalt et/ou un composé de molybdène.
12 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 11, carac-
térisé en ce que la masse catalytique composite renferme une quantité de métal de transition correspondant à 0,3 à 20 %, et de préférence 0,5 à 15 %, en poids de métal par rapport au poids de
la masse catalytique composite calcinée.
13 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 12,
caractérisé en ce que le gaz renfermant H 2S et S02, et H2 et/ou CO a une teneur en H2 et/ou CO comprise entre 0,3 et 10 %, et de
préférence entre 0,5 et 6 %, en volume.
14 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 13,
caractérisé en ce que le gaz renfermant H 02S, S02 H2 et/ou CO est celui qui est issu de l'étage de réaction thermique d'une unité à soufre CLAUS, dans lequel on injecte un gaz renfermant H 2S comme seul composé soufré et l'on soumet ledit H 2S à une combustion ménagée, à une température comprise entre 1.000 et 1.550 C, au moyen d'un défaut contrôlé d'air, et l'on soumet les effluents de la combustion à un échange indirect de chaleur avec de l'eau pour
condenser le soufre qu'ils contiennent.
- Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 14,
caractérisé en ce que l'effluent gazeux, qui est issu de l'étage catalytique primaire et a été traité pour condenser et séparer le soufre qu'il contient avec production concomitante de vapeur d'eau, est amené à passer dans au moins un étage catalytique supplémentaire renfermant un catalyseur CLAUS classique et opérant à des températures comprises entre le point de rosée du soufre et 300 C, et inférieures aux températures régnant dans l'étage catalytique primaire, et les gaz résiduaires sortant dudit étage catalytique supplémentaire sont traités pour condenser et séparer le soufre qu'ils contiennent, puis soumis à
une incinération.
16 - Perfectionnement suivant la revendication 15, caractérisé en ce que l'effluent gazeux, qui est issu de l'étage catalytique primaire et a été traité pour condenser et séparer le soufre qu'il contient avec production concomitante de vapeur d'eau, est amené à passer dans plusieurs étages catalytiques supplémentaires disposés en série et opérant chacun à des températures comprises entre le point de rosée du soufre et 300 C, et les gaz issus de chacun desdits étages sont traités, pour condenser et séparer le soufre qu'ils contiennent, puis réchauffés à la température
appropriée pour être injectés dans l'étage catalytique supplé-
mentaire suivant, les gaz résiduaires sortant du dernier étage catalytique étant soumis à une incinération après séparation du
soufre qu'ils contiennent.
17 - Perfectionnement suivant les revendications 14 et 15 ou 14 et 16,
caractérisé en ce que le défaut contrôlé d'air utilisé pour la combustion ménagée de l'H 2S dans la zone de réaction thermique est tel que le rapport molaire H 2S: SO2 dans les gaz résiduaires
issus du dernier étage catalytique soit égal à 2: 1.
18 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 15 à 17,
caractérisé en ce qu'avant d'être soumis à l'incinération les gaz résiduaires issus de l'étage catalytique supplémentaire unique ou du dernier étage catalytique supplémentaire lorsque plusieurs de ces étages sont utilisés, sont amenés à passer dans un étage complémentaire d'épuration après avoir été traités pour séparer
le soufre qu'ils contiennent.
19 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 1 à 14,
caractérisé en ce que la partie de l'étage catalytique primaire
renfermant la masse catalytique composite travaille à des tempé-
ratures comprises entre 300 et 460 C, et de préférence entre 320 et 4300 C.
20 - Perfectionnement suivant l'une des revendications 3 à 15,
caractérisé en ce que la partie de l'étage catalytique primaire
renfermant le catalyseur CLAUS classique travaille à des tempé-
ratures comprises entre 200 et 460 C et suffisantes pour que le gaz renfermant H 02S,S0 H2 et/ou CO atteigne la masse catalytique composite avec une température entre 300 et 460 C et avantageusement entre 320 et 430 C.
FR8024324A 1980-11-17 1980-11-17 Perfectionnement au procede pour la production de soufre avec recuperation amelioree d'energie a partir d'un gaz renfermant h2s, so2, et h2 et/ou co Granted FR2494255A1 (fr)

Priority Applications (10)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR8024324A FR2494255A1 (fr) 1980-11-17 1980-11-17 Perfectionnement au procede pour la production de soufre avec recuperation amelioree d'energie a partir d'un gaz renfermant h2s, so2, et h2 et/ou co
US06/320,846 US4436716A (en) 1980-11-17 1981-11-12 Process for the production of sulphur with increased energy recovery from a gas containing H2 S, SO2, H2 and/or CO
GB8134131A GB2087373B (en) 1980-11-17 1981-11-12 Catalytic sulphur production
CA000390156A CA1166823A (fr) 1980-11-17 1981-11-16 Procede pour la production de soufre avec recuperation amelioree d'energie a partir d'un gaz renfermant h.sub.2s, so.sub.2, et h.sub.2 et/ou co
SU813358556A SU1248531A3 (ru) 1980-11-17 1981-11-16 Способ получени серы
NL8105179A NL8105179A (nl) 1980-11-17 1981-11-16 Werkwijze voor de bereiding van zwavel met een verbeterde terugwinning van energie uit een gas dat h2s, so3 en h2 en/of co bevat.
NO813884A NO158215C (no) 1980-11-17 1981-11-16 Fremgangsmaate ved fremstilling av svovel.
JP56183610A JPS57111208A (en) 1980-11-17 1981-11-16 Improvement for manufacturing sulfur as well as increasing energy recovery from gas containing h2s,s02 and h2 and/or co
DE19813145642 DE3145642A1 (de) 1980-11-17 1981-11-17 "verfahren zur gewinnung von schwefel aus einem h(pfeil abwaerts)2(pfeil abwaerts)s, so(pfeil abwaerts)2(pfeil abwaerts) und h(pfeil abwaerts)2(pfeil abwaerts) und/oder co enthaltenden gase mit verbesserung der energierueckgewinnung"
IT25125/81A IT1144930B (it) 1980-11-17 1981-11-17 Perfezionamenti al processo per la produzione di zolfo con ricupero migliorato di energia, a partire da un gas contenente h2s, so2 e h2 e/o co

Applications Claiming Priority (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR8024324A FR2494255A1 (fr) 1980-11-17 1980-11-17 Perfectionnement au procede pour la production de soufre avec recuperation amelioree d'energie a partir d'un gaz renfermant h2s, so2, et h2 et/ou co

Publications (2)

Publication Number Publication Date
FR2494255A1 true FR2494255A1 (fr) 1982-05-21
FR2494255B1 FR2494255B1 (fr) 1984-12-14

Family

ID=9248017

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
FR8024324A Granted FR2494255A1 (fr) 1980-11-17 1980-11-17 Perfectionnement au procede pour la production de soufre avec recuperation amelioree d'energie a partir d'un gaz renfermant h2s, so2, et h2 et/ou co

Country Status (10)

Country Link
US (1) US4436716A (fr)
JP (1) JPS57111208A (fr)
CA (1) CA1166823A (fr)
DE (1) DE3145642A1 (fr)
FR (1) FR2494255A1 (fr)
GB (1) GB2087373B (fr)
IT (1) IT1144930B (fr)
NL (1) NL8105179A (fr)
NO (1) NO158215C (fr)
SU (1) SU1248531A3 (fr)

Cited By (1)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2897066A1 (fr) * 2006-02-06 2007-08-10 Inst Francais Du Petrole Procede d'extraction de l'hydrogene sulfure contenu dans un gaz hydrocarbone.

Families Citing this family (11)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2511663A1 (fr) * 1981-08-19 1983-02-25 Elf Aquitaine Procede catalytique de production de soufre a partir d'un gaz renfermant h2s
US4542114A (en) * 1982-08-03 1985-09-17 Air Products And Chemicals, Inc. Process for the recovery and recycle of effluent gas from the regeneration of particulate matter with oxygen and carbon dioxide
DE3529665A1 (de) * 1985-08-20 1987-02-26 Metallgesellschaft Ag Verfahren zum entfernen von schwefelwasserstoff aus abgasen
US5185140A (en) * 1985-10-25 1993-02-09 Elf Aquitaine Production Process for removing sulphur compounds from a residual gas
FR2589082B1 (fr) * 1985-10-25 1989-12-01 Elf Aquitaine Procede d'elimination des composes soufres contenus dans un gaz residuaire, notamment issu d'une usine a soufre claus, avec recuperation desdits composes sous la forme de soufre
FR2589140B1 (fr) * 1985-10-25 1991-02-22 Elf Aquitaine Procede catalytique de production de soufre a partir d'un gaz acide renfermant de l'h2s
US5494650A (en) * 1989-01-19 1996-02-27 Societe Nationale Elf Aquitaine (Production) Process for improving the sulphur yield of a complex for producing sulphur from a sour gas containing H2 S, the said complex comprising a sulphur plant and then an oxidation and hydrolysis unit followed by a purification unit
FR2840295B1 (fr) * 2002-06-03 2005-02-04 Inst Francais Du Petrole Prodede d'elimination du soufre d'une charge contenant de l'hydrogene sulfure et du benzene, toluene et/ou xylenes
CN103482581B (zh) * 2012-06-12 2016-04-06 中国石油化工股份有限公司 一种联产硫磺和加氢精制产品的方法
WO2014132087A1 (fr) * 2013-03-01 2014-09-04 Frank Cross Limited Procédé d'élimination de dioxyde de soufre de flux gazeux au moyen de dioxyde de titane servant de catalyseur
WO2020089099A1 (fr) * 2018-10-31 2020-05-07 Haldor Topsøe A/S Procédé de production de soufre

Citations (1)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2369209A1 (fr) * 1976-11-02 1978-05-26 Inst Francais Du Petrole Procede d'oxydation du soufre et des composes du soufre

Family Cites Families (2)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2123778A5 (fr) 1971-01-29 1972-09-15 Inst Francais Du Petrole
US4138473A (en) 1977-10-31 1979-02-06 Gieck Joseph F Process for recovering sulfur from sour gas

Patent Citations (1)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2369209A1 (fr) * 1976-11-02 1978-05-26 Inst Francais Du Petrole Procede d'oxydation du soufre et des composes du soufre

Cited By (2)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2897066A1 (fr) * 2006-02-06 2007-08-10 Inst Francais Du Petrole Procede d'extraction de l'hydrogene sulfure contenu dans un gaz hydrocarbone.
US7803271B2 (en) 2006-02-06 2010-09-28 Institut Francais Du Petrole Method of extracting the hydrogen sulfide contained in a hydrocarbon gas

Also Published As

Publication number Publication date
GB2087373A (en) 1982-05-26
US4436716A (en) 1984-03-13
FR2494255B1 (fr) 1984-12-14
NL8105179A (nl) 1982-06-16
CA1166823A (fr) 1984-05-08
IT8125125A0 (it) 1981-11-17
DE3145642A1 (de) 1982-08-12
NO158215C (no) 1988-08-03
JPS57111208A (en) 1982-07-10
NO158215B (no) 1988-04-25
SU1248531A3 (ru) 1986-07-30
GB2087373B (en) 1985-07-24
NO813884L (no) 1982-05-18
IT1144930B (it) 1986-10-29

Similar Documents

Publication Publication Date Title
CA1220614A (fr) Procede catalytique de production de soufre a partir d'un gaz renfermant h.sub.2s
EP0801632B1 (fr) Procede d'elimination quasi totale des composes soufres h2s, so2, cos et/ou cs2 contenus dans un gaz residuaire d'usine a soufre, avec recuperation desdits composes sous la forme de soufre
CA2135907C (fr) Procede d'elimination des composes soufres contenus dans un gaz residuaire du type gaz residuaire d'usine a soufre claus, avec recuperation desdits composes sous la forme de soufre
CA1208885A (fr) Procede catalytique de production de soufre a partir d'un gaz renfermant h.sub.2s
FR2481254A1 (fr) Procede pour l'incineration catalytique de gaz residuaires renfermant en faible concentration au moins un compose du soufre choisi parmi cos, cs2, et les mercaptans et eventuellement au moins un membre du groupe forme par h2s, so2, soufre vapeur et/ou vesiculaire
FR2494255A1 (fr) Perfectionnement au procede pour la production de soufre avec recuperation amelioree d'energie a partir d'un gaz renfermant h2s, so2, et h2 et/ou co
EP0804380B1 (fr) Procede et catalyseur pour oxyder en soufre par voie catalytique l'h 2?s contenu en faible concentration dans un gaz
EP0640004B1 (fr) Procede pour oxyder directement en soufre par voie catalytique, avec une selectivite elevee, l' h2s contenu en faible concentration dans un gaz
EP1040080B1 (fr) Procede pour oxyder directement en soufre, par voie catalytique et en phase vapeur, l'h 2?s contenu a faible teneur dans un gaz
EP0772569B1 (fr) Procede de desulfuration catalytique d'un gaz renfermant les composes h2s et so2
FR2589082A1 (fr) Procede d'elimination des composes soufres contenus dans un gaz residuaire, notamment issu d'une usine a soufre claus, avec recuperation desdits composes sous la forme de soufre
EP0927142B1 (fr) Procede d'elimination des composes soufres h 2?s, so 2?, cos et/ou cs 2? contenus dans un gaz residuaire d'usine a soufre avec recuperation desdits composes sous la forme de soufre
CA1281886C (fr) Procede d'elimination des composes soufres contenus dans un gaz residuaire, notamment issu d'une usine a soufre claus avec recuperation desdits composes sous la forme de soufre
EP0424259B1 (fr) Procédé pour améliorer le rendement en soufre d'un ensemble de production de soufre à partir d'un gaz acide renfermant de sulfure d'hydrogène
CA1339291C (fr) Procede pour ameliorer le rendement en soufre d'un ensemble de production de soufre a partir d'un gaz acide renfermant h s, ledit ensemble comportant une usine a soufre suivie d'une unite d'epuration
FR2574309A1 (fr) Procede d'elimination des composes cos et cs2 contenus dans un gaz industriel
CA1281887C (fr) Procede catalytique de production de soufre a partir d'un gaz acide renfermant de l'h s
CA2641424C (fr) Procede d'optimisation de la marche des unites claus

Legal Events

Date Code Title Description
ST Notification of lapse