EP1748108B1 - Tarière à ergot mobile pour réaliser un forage - Google Patents

Tarière à ergot mobile pour réaliser un forage Download PDF

Info

Publication number
EP1748108B1
EP1748108B1 EP06117715A EP06117715A EP1748108B1 EP 1748108 B1 EP1748108 B1 EP 1748108B1 EP 06117715 A EP06117715 A EP 06117715A EP 06117715 A EP06117715 A EP 06117715A EP 1748108 B1 EP1748108 B1 EP 1748108B1
Authority
EP
European Patent Office
Prior art keywords
auger
core
gouge
movable
translation
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Active
Application number
EP06117715A
Other languages
German (de)
English (en)
Other versions
EP1748108A1 (fr
Inventor
Daniel Perpezat
Philippe Chagnot
Régis Bernazinski
Lewis Stansfield
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
Soletanche Freyssinet SA
Original Assignee
Soletanche Freyssinet SA
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Priority claimed from FR0508057A external-priority patent/FR2889241B1/fr
Priority claimed from GB0607612A external-priority patent/GB2440939B/en
Application filed by Soletanche Freyssinet SA filed Critical Soletanche Freyssinet SA
Priority to PL06117715T priority Critical patent/PL1748108T3/pl
Publication of EP1748108A1 publication Critical patent/EP1748108A1/fr
Application granted granted Critical
Publication of EP1748108B1 publication Critical patent/EP1748108B1/fr
Active legal-status Critical Current
Anticipated expiration legal-status Critical

Links

Images

Classifications

    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E21EARTH DRILLING; MINING
    • E21BEARTH DRILLING, e.g. DEEP DRILLING; OBTAINING OIL, GAS, WATER, SOLUBLE OR MELTABLE MATERIALS OR A SLURRY OF MINERALS FROM WELLS
    • E21B10/00Drill bits
    • E21B10/44Bits with helical conveying portion, e.g. screw type bits; Augers with leading portion or with detachable parts
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E02HYDRAULIC ENGINEERING; FOUNDATIONS; SOIL SHIFTING
    • E02DFOUNDATIONS; EXCAVATIONS; EMBANKMENTS; UNDERGROUND OR UNDERWATER STRUCTURES
    • E02D5/00Bulkheads, piles, or other structural elements specially adapted to foundation engineering
    • E02D5/22Piles
    • E02D5/34Concrete or concrete-like piles cast in position ; Apparatus for making same
    • E02D5/38Concrete or concrete-like piles cast in position ; Apparatus for making same making by use of mould-pipes or other moulds
    • E02D5/385Concrete or concrete-like piles cast in position ; Apparatus for making same making by use of mould-pipes or other moulds with removal of the outer mould-pipes

Definitions

  • the present invention relates to a mobile pin auger.
  • the auger For the production of drilled or molded piles, it is most often used as an auger tool that allows to dig into the ground a cylindrical excavation corresponding to the dimensions of the pile to be made and which also allows the recovery of the ground dug or cut.
  • the auger is equipped with a dip tube which is slidably mounted in the hollow core of the auger and which allows to inject into the borehole, as and when the auger is raised, concrete or grout used to make the stake.
  • the forces that can absorb the molded or drilled pile depend on the one hand of the diameter of the latter and on the other hand the coefficient of friction that exists between the outer wall of the pile and the inner wall of the borehole.
  • the increase in the diameter of the pile leads to an increase in the cost of drilling and especially an increase in the amount of grout or concrete to be used to make the pile. It is therefore understood that it is advantageous, to increase the efficiency of the pile, to improve the coefficient of friction between the pile and the ground. For this, it is known to make, using a pin, a helical groove in the inner wall of the borehole which will subsequently be filled as the drilling by concrete or grout to form a helical rib penetrating into the ground .
  • the reference 10 representing the cylindrical bore
  • the reference 12 representing the inner wall of this bore
  • the reference 14 representing the helical groove formed in the wall 12 of the borehole.
  • This figure also shows the pile 16 with its helical rib 18 penetrating the soil S.
  • the lower end of the auger blade is usually equipped with a lug.
  • this lug is fixed, that is to say that it makes a groove in the direction of the descent and the ascent of the auger. This is what is described in the patent EP 1 277 887 on behalf of COMPAGNIE DU SOL.
  • COMPAGNIE DU SOL To obtain a high quality of this groove, that is to say an effective compaction of the walls of the rib, it is necessary in particular to precisely control the rotational speed and linear displacement of the auger on the descent and especially at the ascent.
  • An object of the present invention is to provide an auger equipped with a movable pin for which we can ensure the effective output of the pin during the recovery of the auger reliably and holding the pin in this position.
  • the auger is characterized in that said additional member is a tubular element extending over the entire length of the core of the auger and whose upper end is connected to a duct. a supply of pressurized liquid and the inner end of which is provided with at least one orifice for injection into the borehole
  • the auger is characterized in that said tubular element is movable in translation in said core and in that said control means causes the displacement of the lug from its retracted position to its active position. response to the translational movement of said tubular member.
  • the auger is characterized in that said tubular element is rotatable in said core and in that said control means causes the displacement of the lug from its retracted position to its active position. response to rotation of said tubular member.
  • the auger is preferably characterized in that said tubular element is a dip tube which is movable in translation in said hollow core between a retracted position in which the lower end of the dip tube closes. lower end of the auger core and an extended position in which the lower end of the dip tube protrudes out of the lower end of the auger.
  • the auger is characterized in that said additional member is a portion of tube mounted to move in translation and / or in rotation in the hollow core of the auger, at its lower end.
  • the auger is characterized in that said tube portion is mounted to move in translation inside the core of the auger and in that said control means cause the displacement of the pin from its retracted position to its active position in response to the displacement of the tube portion.
  • the auger is characterized in that said tube portion is rotatable inside the core of the auger and in that said control means cause the displacement of the pin from its retracted position to its active position in response to rotation of said tube portion.
  • the auger is characterized in that the core of said auger comprises an upper part and a lower part movable in translation relative to said upper part over a predetermined length, said lug being mounted on said lower part, in that said additional member comprises a tubular piece integral with the lower end of the upper part of said core and penetrating inside said lower part of the hollow core, and in that said control means are mounted on said tubular member such that the relative displacement in translation of said lower portion of the core and said tubular member causes the displacement of the lug from its retracted position to its active position.
  • FIG. 2 we will describe the entire drilling machine with the ergot auger.
  • the platform 20 with its articulated guide post 22 controlled symbolically by the cylinders 24.
  • the carriage 26 can be moved along the mast 22 by means not shown. It is thus possible to control on the one hand the rotational speed of the auger by means of the rotation head 28 and on the other hand the linear displacement speed of the auger by controlling the displacement of the carriage 26 with respect to the mast 22.
  • the auger 30 is constituted by a hollow cylindrical core 32 and by two helical blades 34 and 36 angularly offset by 180 degrees.
  • the core 32 ends with a point 35.
  • the leading edges 34a and 36a of the blades are equipped with teeth such as 38.
  • the additional member is a tubular piece which extends over the entire length of the core of the auger and which is preferably a dip tube.
  • the auger tubes are well known drilling machines and in particular described in the patent application FR 2,807,455 on behalf of the applicant, which should be considered an integral part of this description.
  • the auger with a hollow core in which can move in translation a so-called tube dip tube whose upper end is connected by a hose to a source of grout or cement or more generally a loaded liquid and whose Inner end may protrude out of the lower end of the auger to allow injection, through orifices, grout or concrete into the auger borehole.
  • the plunger tube can be moved in translation relative to the auger using, for example, cylinders mounted on the auger rotation head and, most often, the dip tube can also be rotated about its longitudinal axis relative to the auger.
  • the relative movement of said dip tube with respect to the auger is used to control the motor means of the mobile pin.
  • the lower part of the auger 30 is shown with its core 32, its blades 34 and 36 and its pivot pin 42.
  • a dip tube 100 whose lower end is closed by a tapered tip 102.
  • the dip tube has a plurality of orifices 104 to allow the exit of the grout or cement.
  • the plunger tube 100 is in the raised position inside the core of the auger 32, the plunger tube and the auger are integral in rotation.
  • the lower face 32a of the core 32 of the auger is provided with notches such as 106 which can cooperate with jaws 108 provided on the periphery of the lower end of the dip tube, that is to say immediately above its end 102.
  • the auger and the plunger tube are integral in rotation.
  • the plunger tube when the plunger tube is in the extended position to allow the injection of concrete, cement or grout, the lower end of the plunger tube 100 occupies a position such that the orifices 104 are disengaged and of course the jaws 108 are out of the notches 106.
  • movable pistons such as 110 are mounted in the notches 106.
  • the end 32a of the core of the auger may comprise four notches 106, in each notch two movable pistons 110 being mounted.
  • each piston 110 is constituted by a rod 112 capable of receiving the action of the claws 108 by its first end 112a while its second end 112b cooperates with a return spring 114.
  • a piston 116 mounted movably in a cylindrical chamber 118 filled with an incompressible liquid.
  • the piston 116 divides the cylinder 118 into two chambers respectively 120 and 122.
  • Each chamber is connected by a pipe 124, 126 to a control cylinder 128 and 130.
  • the control cylinders 128 and 130 act on both sides of the cylinder.
  • pivot axis 44 of the lug 42 for respectively bringing the lug in the output position or in the retracted position.
  • FIGS. 6, 7 and 8 illustrate a second embodiment of the invention.
  • a rotational movement of the dip tube relative to the auger is used to control the motor means of the movable pin.
  • an additional motor 140 which allows to cause a rotational movement of the plunger tube 100 relative to the core 32 of the auger. More specifically, this possibility of rotation is limited by two stops 142 and 144 formed at the upper end of the core 32 of the auger and by an extension 146 secured to the outer face of the upper end 100a of the dip tube.
  • the plunger tube 100 can be brought into a first position in which the extension 146 is in contact with the abutment 142 and a second position in which the extension 146 is in contact with the second abutment 144 .
  • the plunger tube 100 has a recessed portion 150 relative to its outer wall 100b which is also visible on the Figures 8A and 8B .
  • This recess portion 150 constitutes a rotary cam about the longitudinal axis X, X 'of the dip tube and the core 32 of the auger.
  • At the mobile pin 42 are mounted two pushers 152 and 154 movable in translation in holes 156 and 158 formed in the core 32 of the auger. The first ends of the pushers are in contact with the outer face of the dip tube 100 while their second ends are in contact with the control portion of the mobile pin 42 on either side of its pivot axis 44.
  • the pusher 152 In the first angular position of the dip tube 100, the pusher 152 is in contact with the outer wall 100b of the dip tube while the pusher 154 is in contact with the recess 150, which causes the mobile pin 42 to be in the extended position ( figure 8A ).
  • the second angular position it is the first pusher 152 which in contact with the recess 150, while the second pusher 154 is in contact with the outer wall 100b of the plunger tube 100. the lug 42 in its retracted position.
  • the control member essentially consists of a toothed ring 160 which surrounds the plunger tube 100 and which is free to rotate relative thereto but immobilized in vertical translation relative to the plunger tube.
  • the ring 160 is integral with a control finger 162 which penetrates into a helical slot 164 formed in the corresponding portion of the plunger tube and which constitutes a cam.
  • the helical slot formed in the dip tube is preceded by a vertical slot which is therefore without effect on the ring.
  • the toothed portion of the rotary ring 162 cooperates with a control portion 42a of the movable pin 42 which is also toothed.
  • the meshing between the toothed portion of the ring 162 and the control portion 42a of the lug 42 is via a slot 166 formed in the lower part of the hollow core 32 of the auger.
  • the relative displacements (rotation or translation) of the plunger tube with respect to the core of the auger will be used instead to detect that the lug 42 has been brought into the extended position. Indeed, these movements can easily be detected at the upper end of the auger.
  • FIG. 11A and 11B a third embodiment of the invention will be described. It corresponds to the case where the auger 30 is not equipped with a tubular element extending over the entire length of the core of the auger. The injection of grout or concrete into the borehole is then performed by feeding the hollow core 32 of the auger with this product.
  • the lower end of the auger is equipped with a moving part 170 constituted by a portion of tube 172 of reduced length relative to the length of the auger and closed at its lower end by a bottom 174 of conical shape that forms the tip of the auger.
  • the portion of tube 172 is free in translation in the hollow core of the auger and provided with orifices 176 for the outlet of the grout or concrete.
  • the movable member 170 is in the retracted position in the auger, the movable piece is rotatably secured thereto by claws 178 and notches 180 formed in the lower edge of the core 32 of the auger.
  • the moving part 170 During the descent movement of the auger, which corresponds to the digging of the borehole, the moving part 170 is held back into the core of the auger ( figure 11A ).
  • the auger when the auger is raised and a grout or concrete is injected into the hollow core thereof, the pressure of the material on the moving part 170 as well as the action of the surrounding ground cause relative movement. of translation of the moving part 170 relative to the core of the auger, the amplitude of this relative movement is limited for example by stops (not shown in the figures). This is what is represented on the Figure 11B .
  • This result can also be obtained by interposing a spring between the core of the auger and the moving part. During the descent movement of the auger, the spring is compressed. When initiating the upward movement, the spring relaxes and causes the output of the moving part.
  • This relative translation movement serves to control the pivoting of the lug 42 by motor means symbolically represented by the reference 181.
  • the control means may be of the type illustrated by the Figures 6 to 8 (hydraulic) or the type illustrated by the Figures 9 and 10 (mechanical), the tube portion 172 of the moving part replacing the dip tube.
  • the figure 12 illustrates a fourth embodiment of the invention.
  • the auger 30 is equipped with a moving part 170 slidably mounted in the hollow core 32 of the auger.
  • the difference with the third embodiment consists in the fact that the outer face of the portion of the tube 172 and the lower end of the inner face of the hollow core 32 of the auger comprise conjugate reliefs 182 capable of converting the movement relative translation of the movable part 170 relative to the core of the auger, during the ascent thereof, in a rotational movement. It is this movement that is used to control the movement of the pin 42.
  • control means symbolized by the reference 184 can then be of the type represented on the Figures 6 and 8 , the tube portion 172 replacing the dip tube.
  • the movable pin is rotated to move from its retracted position to its active or output position.
  • control means could be arranged so that the movable pin is driven in a translational movement in a radial direction relative to the axis of the soul of the auger.
  • the auger is constituted by a cutting head 220 which is mounted at the lower end of a hollow drill string, these rods being provided with an external helical blade.
  • the cutting head 220 which allows the movement of the lug 240 will be considered.
  • the movement of the lug is a movement in translation in a radial direction substantially orthogonal to the lug. longitudinal axis of the cutting head 220. It goes without saying that, by a simple modification within the reach of ordinary skill in the art, this movement could be a pivoting movement about an axis connected to the head of the art. chopped off.
  • the cutting head 220 comprises an upper portion 222 and a lower portion 224.
  • the lower end 222b of the cutting head is connected to a blade stem string by connecting means 226.
  • the lower end 222b of the part upper part is extended downwards by a tubular extension 228.
  • the upper part 222 is constituted by a cylindrical body 230 and a blade 232.
  • the lower portion 224 has the general shape of a cylindrical hollow rod 234 provided with a blade 236.
  • the extension 218 of the lower portion 222 is slidably mounted in the hollow rod 234 of the lower portion 224.
  • the lower part 224 is connected to the upper part 222 by connecting means 238.
  • the connecting means 238 rotate integrally with the parts 222 and 224 and allow a relative movement in translation of the parts 222 and 224 of limited amplitude.
  • the lower end 224a of the lower portion 224 is provided with a movable lug (or cutting tooth) 240.
  • the lug 240 is connected to displacement means 242 for moving the lug.
  • the lower end 228a of the tubular end 228 is provided with control means 244.
  • the control means 244 cooperate with the displacement means 242.
  • the lug 240 is in its retracted position shown on the figure 13 . This corresponds to the descent movement of the auger.
  • the control means 244 act on the displacement means 242 to bring the pin 240 into its output position and keep it there. This corresponds to the lift movement of the auger.
  • connection means 238 a preferred embodiment of connection means 238 will be described.
  • the upper end 234a of the hollow rod 234 is integral with a female hexagonal connection box 246.
  • the lower end 222b of the upper portion 222 is secured to the upper portion 248a of a hexagonal drive male member 248
  • the lower end 248b of the male member 248 is integral with the upper end 228b of the extension 228.
  • the male and female members 246 are integral in rotation.
  • the upper end 246a of the female member is provided with a retaining ring 250 integral with the female drive box 246 and protrudes from the inner wall 246c of the drive box 246.
  • the outer wall 248c of the male member 248 is provided with a shoulder 252 which cooperates with the retaining ring 250.
  • a protected volume 254 is limited by the blade propeller 256, a side wall 258 and a bottom plate 259.
  • a horizontal axis guide tube 260 is fixed on the rod 234 of the lower part 224.
  • the tube 260 extends radially.
  • a piston 262 is slidably mounted in this tube.
  • the lug 240 is attached to a first end 262a of the piston.
  • the second end of the piston has the shape of an inclined surface 264.
  • the lower end of the rod 234 is provided with a slot 266 in which a wedge-shaped controller 268 can move vertically.
  • the wedge 268 is attached to the lower end of the extension 228.
  • a vertical movement of the extension 228 is converted into a horizontal movement of the lug 240 by the cooperation of the surface 264 and the wedge 268.
  • a return system consisting of the lever 270 connected to the piston 262 and a return spring 272 causes the withdrawal of the lug 240.

Description

  • La présente invention a pour objet une tarière à ergot mobile.
  • Pour la réalisation de pieux forés ou moulés, on utilise le plus souvent comme outil une tarière qui permet de creuser dans le sol une excavation cylindrique correspondant aux dimensions du pieu à réaliser et qui permet également la remontée du terrain creusé ou découpé. Souvent, la tarière est équipée d'un tube plongeur qui est monté coulissant dans l'âme creuse de la tarière et qui permet d'injecter dans le forage, au fur et à mesure de la remontée de la tarière, le béton ou le coulis servant à réaliser le pieu.
  • Les efforts que peut absorber le pieu moulé ou foré dépendent d'une part du diamètre de celui-ci et d'autre part du coefficient de frottement qui existe entre la paroi externe du pieu et la paroi interne du forage.
  • L'augmentation du diamètre du pieu entraîne un accroissement du coût du forage et surtout une augmentation de la quantité de coulis ou de béton à utiliser pour réaliser le pieu. On comprend donc qu'il est intéressant, pour augmenter l'efficacité du pieu, d'améliorer le coefficient de frottement entre le pieu et le sol. Pour cela, il est connu de réaliser, à l'aide d'un ergot, une rainure hélicoïdale dans la paroi interne du forage qui sera ultérieurement remplie tout comme le forage par le béton ou le coulis pour former une nervure hélicoïdale pénétrant dans le sol.
  • C'est ce qu'on a représenté sur la figure 1 annexée, la référence 10 représentant le forage cylindrique, la référence 12 représentant la paroi interne de ce forage, la référence 14 représentant la rainure hélicoïdale réalisée dans la paroi 12 du forage. Sur cette figure, on a également fait apparaître le pieu 16 avec sa nervure hélicoïdale 18 pénétrant dans le sol S.
  • Pour réaliser la rainure hélicoïdale dans la paroi du forage, on équipe habituellement l'extrémité inférieure de la pale de la tarière d'un ergot. Dans certains cas, cet ergot est fixe, c'est-à-dire qu'il réalise une rainure dans le sens de la descente et de la remontée de la tarière. C'est ce qui est décrit dans le brevet EP 1 277 887 au nom de COMPAGNIE DU SOL. Pour obtenir une qualité élevée de cette rainure, c'est-à-dire un compactage efficace des parois de la nervure, il est nécessaire en particulier de contrôler avec précision la vitesse de rotation et de déplacement linéaire de la tarière à la descente et surtout à la remontée.
  • Pour simplifier ces opérations, on a proposé d'utiliser des tarières équipées d'un ergot escamotable ne faisant saillie hors de la pale de la tarière pour réaliser la rainure que durant la remontée de la tarière. En général, la sortie de l'ergot mobile est provoquée simplement par l'inversion du sens de rotation de la tarière. Une telle solution est décrite dans le EP 1 471 187 au nom de COMPAGNIE DU SOL. Une telle solution présente l'avantage d'être simple mais elle présente l'inconvénient, dans certains cas, de ne pas assurer de façon certaine la sortie de l'ergot pour réaliser la rainure hélicoïdale.
  • Le document WO 9 402 687 A divulgue une tanière analogue au préambule de la revendication 1.
  • Un objet de la présente invention est de fournir une tarière équipée d'un ergot mobile pour laquelle on peut assurer la sortie effective de l'ergot lors de la remontée de la tarière de façon fiable et le maintien de l'ergot dans cette position.
  • Pour atteindre ce but, selon l'invention, la tarière comprend :
    • une âme ;
    • au moins une pale hélicoïdale montée sur la face externe de l'âme et s'étendant sur au moins une partie substantielle de la longueur de l'âme ;
    • un ergot mobile de découpe apte à prendre une position active dans laquelle l'ergot fait saillie hors du volume limité par la périphérie de la pale et une position rentrée dans laquelle il est disposé à l'intérieur dudit volume ; et
    • des moyens pour déplacer ledit ergot de sa position rentrée à sa position active ;
    ladite tarière se caractérise en ce que :
    • ladite âme de la tarière est creuse ; et
    • lesdits moyens de déplacement comprennent :
      • un organe additionnel monté mobile dans ladite âme en translation et/ou en rotation et disposé au moins à l'extrémité inférieure de ladite âme ; et
      • un moyen de commande pour provoquer le déplacement dudit ergot de sa position rentrée à sa position active en réponse au mouvement relatif dudit organe additionnel par rapport à au moins la partie inférieure de ladite âme creuse.
  • On comprend que le déplacement de l'ergot mobile de sa position rentrée à sa position active ou sortie est provoqué par la translation ou la rotation de l'organe additionnel. On obtient ainsi, lors de la remontée de la tarière, la sortie de l'ergot dans sa position active de façon très fiable.
  • Selon une première forme de mise en oeuvre, la tarière se caractérise en ce que ledit organe additionnel est un élément tubulaire s'étendant sur toute la longueur de l'âme de la tarière et dont l'extrémité supérieure est raccordée à une conduite d'alimentation en liquide chargé sous pression et dont l'extrémité intérieure est munie d'au moins un orifice pour permettre l'injection dans le forage
  • Selon un premier mode de mise en oeuvre, la tarière se caractérise en ce que ledit élément tubulaire est mobile en translation dans ladite âme et en ce que ledit moyen de commande provoque le déplacement de l'ergot de sa position rentrée à sa position active en réponse au mouvement de translation dudit élément tubulaire.
  • Selon un deuxième mode de mise en oeuvre, la tarière se caractérise en ce que ledit élément tubulaire est mobile en rotation dans ladite âme et en ce que ledit moyen de commande provoque le déplacement de l'ergot de sa position rentrée à sa position active en réponse à la rotation dudit élément tubulaire.
  • Dans cette première forme de mise en oeuvre, de préférence, la tarière se caractérise en ce que ledit élément tubulaire est un tube plongeur qui est mobile en translation dans ladite âme creuse entre une position rentrée dans laquelle l'extrémité inférieure du tube plongeur obture l'extrémité inférieure de l'âme de la tarière et une position sortie dans laquelle l'extrémité inférieure du tube plongeur fait saillie hors de l'extrémité inférieure de la tarière.
  • Selon une deuxième forme de mise en oeuvre, la tarière se caractérise en ce que ledit organe additionnel est une portion de tube montée mobile en translation et/ou en rotation dans l'âme creuse de la tarière, à son extrémité inférieure.
  • Selon un troisième mode de mise en oeuvre, la tarière se caractérise en ce que ladite portion de tube est montée mobile en translation à l'intérieur de l'âme de la tarière et en ce que lesdits moyens de commande provoquent le déplacement de l'ergot de sa position rentrée à sa position active en réponse au déplacement de la portion de tube.
  • Selon un quatrième mode de mise en oeuvre, la tarière se caractérise en ce que ladite portion de tube est mobile en rotation à l'intérieur de l'âme de la tarière et en ce que lesdits moyens de commande provoquent le déplacement de l'ergot de sa position rentrée à sa position active en réponse à la rotation de ladite portion de tube.
  • Selon un cinquième mode de mise en oeuvre, la tarière se caractérise en ce que l'âme de ladite tarière comprend une partie supérieure et une partie inférieure mobile en translation par rapport à ladite partie supérieure sur une longueur prédéterminée, ledit ergot étant monté sur ladite partie inférieure, en ce que ledit organe additionnel comprend une pièce tubulaire solidaire de l'extrémité inférieure de la partie supérieure de ladite âme et pénétrant à l'intérieur de ladite partie inférieure de l'âme creuse, et en ce que lesdits moyens de commande sont montés sur ladite pièce tubulaire de telle manière que le déplacement relatif en translation de ladite partie inférieure de l'âme et de ladite pièce tubulaire provoque le déplacement de l'ergot de sa position rentrée à sa position active.
  • D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront mieux à la lecture de la description qui suit de plusieurs modes de réalisation de l'invention donnés à titre d'exemples non limitatifs. La description se réfère aux figures annexées, sur lesquelles :
    • la figure 1, déjà décrite, montre en coupe verticale un pieu foré obtenu à l'aide d'une tarière à ergot.
    • la figure 2 est une vue en élévation de l'ensemble de la machine de forage comportant la tarière à ergot mobile ;
    • les figures 3A et 3B montrent l'extrémité inférieure d'une tarière équipée d'un tube plongeur correspondant à un premier mode de mise en oeuvre de l'invention ;
    • la figure 4 montre en vue de dessous, l'extrémité inférieure de l'âme de la tarière selon le premier mode de mise en oeuvre de l'invention ;
    • la figure 5 montre les circuits de commande de l'ergot mobile selon le premier mode de mise en oeuvre de l'invention ;
    • la figure 6 montre l'extrémité inférieure de la tarière selon un deuxième mode de mise en oeuvre de l'invention ;
    • la figure 7 est une vue de dessus simplifiée de la tarière de la figure 6 ;
    • les figures 8A et 8B sont des vues en coupe selon la ligne XI-XI de la figure 6 montrant l'ergot en position "sortie" et en position "rentrée" ;
    • la figure 9 est une vue en coupe verticale de l'extrémité inférieure de la tarière selon une variante du premier mode de mise en oeuvre de l'invention ;
    • les figures 10A et 10B sont des vues partielles en perspective de la partie inférieure de la tarière de la figure 9 montrant l'ergot mobile dans ses deux positions ;
    • les figures 11A et 11B montrent l'extrémité inférieure de la tarière selon un troisième mode de mise en oeuvre de l'invention ;
    • la figure 12 montre l'extrémité inférieure de la tarière selon un quatrième mode de mise en oeuvre de l'invention ;
    • la figure 13 est une vue en élévation d'un cinquième mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 14 est une vue de côté du cinquième mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 15 est une vue en coupe verticale du cinquième mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 16 est une vue en élévation de la partie supérieure de la tête de coupe en position rentrée d'un cinquième mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 17 est une vue en coupe verticale selon la ligne A-A de la figure 16 ;
    • la figure 18 est une vue en coupe horizontale selon la ligne B-B de la figure 16 ;
    • la figure 19 est une vue similaire à celle de la figure 16, la tête de coupe étant en position étendue ;
    • la figure 20 est une vue en coupe verticale selon la ligne C-C de la figure 19 ;
    • la figure 21 est une vue en perspective de la partie inférieure de la tête de coupe ;
    • la figure 22 est une vue analogue à celle de la figure 21, mais en partie écorchée ; et
    • la figure 23 est une vue en coupe verticale de l'extrémité inférieure de la tête de coupe.
  • En se référant tout d'abord à la figure 2, on va décrire l'ensemble de la machine de forage comportant la tarière à ergot. Sur cette figure, on a représenté la plate-forme 20 avec son mât de guidage articulé 22 commandé de façon symbolique par les vérins 24. Le long du mât de guidage 22, peut se déplacer un chariot 26 portant la tête de mise en rotation 28 de la tarière 30. Le chariot 26 peut être déplacé le long du mât 22 par des moyens non représentés. Il est donc ainsi possible de commander d'une part la vitesse de rotation de la tarière à l'aide de la tête de mise en rotation 28 et d'autre part la vitesse de déplacement linéaire de la tarière en contrôlant le déplacement du chariot 26 par rapport au mât 22.
  • La tarière 30 est constituée par une âme cylindrique creuse 32 et par deux pales hélicoïdales 34 et 36 décalées angulairement de 180 degrés. L'âme 32 se termine par une pointe 35. Les bords d'attaque 34a et 36a des pales sont équipés de dents telles que 38.
  • Il va de soi qu'on ne sortirait pas de l'invention si la tarière comportait une seule pale hélicoïdale ou si cette tarière comportait une pale hélicoïdale sur toute sa hauteur et une deuxième pale sur sa partie terminale proche de la pointe 35.
  • Dans la description qui suit en référence aux figures 3A à 10B, on va décrire un premier mode de mise en oeuvre de l'invention dans lequel l'organe additionnel est une pièce tubulaire qui s'étend sur toute la longueur de l'âme de la tarière et qui est de préférence un tube plongeur.
  • Les tarières à tube plongeur sont des machines de forage bien connues et notamment décrites dans la demande de brevet FR 2 807 455 au nom du demandeur, qui doit être considérée comme faisant partie intégrante de la présente description. Dans ce cas, la tarière à une âme creuse dans laquelle peut se déplacer en translation un tube dit tube plongeur dont l'extrémité supérieure est reliée par un flexible à une source de coulis ou de ciment ou plus généralement un liquide chargé et dont l'extrémité intérieure peut faire saillie hors de l'extrémité inférieure de la tarière pour permettre l'injection, à travers des orifices, du coulis ou du béton dans le forage réalisé à l'aide de la tarière. Le tube plongeur peut être déplacé en translation par rapport à la tarière à l'aide par exemple de vérins montés sur la tête de mise en rotation de la tarière et, le plus souvent, le tube plongeur peut également être déplacé en rotation autour de son axe longitudinal par rapport à la tarière.
  • Dans le premier mode de mise en oeuvre de l'invention, on utilise, pour commander les moyens moteurs de l'ergot mobile, le mouvement relatif en translation dudit tube plongeur par rapport à la tarière.
  • Sur les figures 3A et 3B, on a représenté la partie inférieure de la tarière 30 avec son âme 32, ses pâles 34 et 36 ainsi que son ergot pivotant 42. Dans l'âme creuse 32 est monté à coulissement un tube plongeur 100 dont l'extrémité inférieure est obturée par une pointe de forme conique 102. Le tube plongeur comporte une pluralité d'orifices 104 pour permettre la sortie du coulis ou du ciment. Lorsque le tube plongeur 100 est en position remontée à l'intérieur de l'âme de la tarière 32, le tube plongeur et la tarière sont solidaires en rotation. Pour cela la face inférieure 32a de l'âme 32 de la tarière est munie d'encoches telles que 106 qui peuvent coopérer avec des crabots 108 prévus sur la périphérie de l'extrémité inférieure du tube plongeur, c'est-à-dire immédiatement au-dessus de son extrémité 102. Ainsi, en position relevée, la tarière et le tube plongeur sont solidaires en rotation. En revanche, lorsque le tube plongeur est en position sortie pour permettre l'injection du béton, du ciment ou du coulis, l'extrémité inférieure du tube plongeur 100 occupe une position telle que les orifices 104 sont dégagés et bien entendu les crabots 108 sont sortis des encoches 106.
  • Selon ce premier mode de mise en oeuvre représenté sur les figures 3A et 3B, des pistons mobiles tels que 110 sont montés dans les encoches 106. Comme le montre mieux la figure 4, l'extrémité 32a de l'âme de la tarière peut comporter quatre encoches 106, dans chaque encoche deux pistons mobiles 110 étant montés.
  • On comprend que lorsque le tube plongeur est en position rentrée comme cela est représenté sur les figures 6B, les crabots 108 entrant dans les encoches 106 poussent les pistons 110. En revanche, lorsque le tube plongeur est en position sortie, aucune action n'est exercée sur le piston 110. C'est cette absence d'action sur les pistons 110 qui va être utilisée pour commander le pivotement de l'ergot mobile 42.
  • Comme le montre mieux la figure 5, chaque piston 110 est constitué par une tige 112 susceptible de recevoir l'action des crabots 108 par sa première extrémité 112a alors que sa deuxième extrémité 112b coopère avec un ressort de rappel 114. A la tige 112 est associé un piston 116 monté mobile dans une enceinte cylindrique 118 remplie d'un liquide incompressible. Le piston 116 divise le cylindre 118 en deux chambres respectivement 120 et 122. Chaque chambre est reliée par une conduite 124, 126 à un vérin de commande 128 et 130. Les vérins de commande 128 et 130 agissent de part et d'autre de l'axe de pivotement 44 de l'ergot 42 pour amener respectivement cet ergot en positon sortie ou en position rentrée.
  • On comprend que lorsque le tube plongeur est en positon rentrée (figure 3B) les crabots 108 appuient sur l'extrémité 112A de la tige 112, ce qui a pour effet d'une part de comprimer le ressort de rappel 114 et d'autre part d'alimenter en liquide incompressible le vérin 128, ce qui amène l'ergot 42 en position rentrée. En revanche, lorsqu'on provoque la sortie du tube plongeur par rapport à la tarière (figure 3B), les crabots cessent d'agir sur l'extrémité 112a de la tige 112 qui est déplacée sous l'effet du ressort de rappel 114 en chassant le liquide incompressible de la chambre 120 vers le vérin 130, ce qui amène l'ergot 42 en position sortie, l'ergot étant maintenu dans cette position par le ressort de rappel 114.
  • Les figures 6, 7 et 8 illustrent un deuxième mode de réalisation de l'invention. Dans ce mode de mise en oeuvre, on utilise un mouvement de rotation du tube plongeur par rapport à la tarière pour commander les moyens moteurs de l'ergot mobile. Au niveau de la tête de mise en rotation de la tarière 30, on prévoit un moteur supplémentaire 140 qui permet de provoquer un mouvement de rotation du tube plongeur 100 par rapport à l'âme 32 de la tarière. Plus précisément, cette possibilité de rotation est limitée par deux butées 142 et 144 ménagées à l'extrémité supérieure de l'âme 32 de la tarière et par une extension 146 solidaire de la face externe de l'extrémité supérieure 100a du tube plongeur. Par rotation autour de son axe longitudinal, le tube plongeur 100 peut être amené dans une première position dans laquelle l'extension 146 est au contact de la butée 142 et une deuxième position dans laquelle l'extension 146 est au contact de la deuxième butée 144.
  • Comme le montre mieux la figure 6, à proximité de son extrémité inférieure, le tube plongeur 100 comporte une portion en creux 150 par rapport à sa paroi extérieure 100b qui est visible également sur les figures 8A et 8B. Cette portion d'évidement 150 constitue une came rotative autour de l'axe longitudinal X, X' du tube plongeur et de l'âme 32 de la tarière. Au niveau de l'ergot mobile 42 sont montés deux poussoirs 152 et 154 mobiles en translation dans des perçages 156 et 158 ménagés dans l'âme 32 de la tarière. Les premières extrémités des poussoirs sont au contact de la face externe du tube plongeur 100 alors que leurs deuxièmes extrémités sont au contact de la partie de commande de l'ergot mobile 42 de part et d'autre de son axe de pivotement 44.
  • Dans la première position angulaire du tube plongeur 100, le poussoir 152 est au contact de la paroi externe 100b du tube plongeur alors que le poussoir 154 est au contact de l'évidement 150, ce qui amène l'ergot mobile 42 en position sortie (figure 8A). En revanche, pour la deuxième position angulaire, c'est le premier poussoir 152 qui au contact de l'évidement 150, alors que le deuxième poussoir 154 est au contact de la paroi externe 100b du tube plongeur 100. On obtient ainsi le maintien de l'ergot 42 dans sa position rentrée.
  • En se référant maintenant aux figures 9, 10A et 10B, on va décrire une variante du premier mode de réalisation de l'invention.
  • Pour commander les déplacements de l'ergot mobile 42, on utilise le mouvement de translation verticale du tube plongeur 100 par rapport à l'âme de la tarière 32. L'organe de commande est essentiellement constitué par une bague en partie dentée 160 qui entoure le tube plongeur 100 et qui est libre en rotation par rapport à celui-ci mais immobilisé en translation verticale par rapport au tube plongeur. La bague 160 est solidaire d'un doigt de commande 162 qui pénètre dans une fente hélicoïdale 164 ménagée dans la portion correspondante du tube plongeur et qui constitue une came. En réalité, pour tenir compte de la longueur de la course relative du tube plongeur par rapport à l'âme de la tarière, la fente hélicoïdale ménagée dans le tube plongeur est précédée par une fente verticale qui est donc sans effet sur la bague. La portion dentée de la bague rotative 162 coopère avec une portion de commande 42a de l'ergot mobile 42 qui est également dentée. L'engrènement entre la partie dentée de la bague 162 et la partie de commande 42a de l'ergot 42 se fait par l'intermédiaire d'une fente 166 ménagée dans la partie inférieure de l'âme creuse 32 de la tarière.
  • On comprend que lorsque l'on déplace le tube plongeur 100 selon la direction verticale par rapport à l'âme de la tarière, la fente hélicoïdale 164 qui joue le rôle de came provoque la rotation dans un sens ou dans l'autre du doigt de commande 162 et donc la rotation de la bague partiellement dentée 162. La rotation de cette bague entraîne elle-même la rotation de l'ergot mobile 42 autour de son axe 44 pour l'amener soit en position rentrée comme cela est représenté sur la figure 10A, soit en position sortie comme cela est représenté sur la figure 10B.
  • Comme dans le premier mode de mise en oeuvre, on peut monter sur l'axe 44 de pivotement de l'ergot 42 un capteur de rotation. Le signal délivré par ce capteur et transmis à l'ensemble de commande de la tarière permet de s'assurer que l'ergot 42 occupe effectivement la position souhaitée.
  • Cependant, dans ces deux modes de mise en oeuvre, on utilisera plutôt les déplacements relatifs (rotation ou translation) du tube plongeur par rapport à l'âme de la tarière pour détecter que l'ergot 42 a bien été amené en position sortie. En effet, ces mouvements peuvent aisément être détectés à l'extrémité supérieure de la tarière.
  • En se référant maintenant aux figures 11A et 11B, on va décrire un troisième mode de mise en oeuvre de l'invention. Il correspond au cas où la tarière 30 n'est pas équipée d'un élément tubulaire s'étendant sur toute la longueur de l'âme de la tarière. L'injection de coulis ou de béton dans le forage est alors réalisée en alimentant l'âme creuse 32 de la tarière avec ce produit.
  • Selon ce mode de réalisation, l'extrémité inférieure de la tarière est équipée d'une pièce mobile 170 constituée par une portion de tube 172 de longueur réduite par rapport à la longueur de la tarière et obturée à son extrémité inférieure par un fond 174 de forme conique qui forme la pointe de la tarière. La portion de tube 172 est libre en translation dans l'âme creuse de la tarière et munie d'orifices 176 pour la sortie du coulis ou du béton. De plus, lorsque la pièce mobile 170 est en position rentrée dans la tarière, la pièce mobile est solidaire en rotation de celle-ci par des crabots 178 et des encoches 180 ménagées dans le bord inférieur de l'âme 32 de la tarière.
  • Lors du mouvement de descente de la tarière qui correspond au creusement du forage, la pièce mobile 170 est maintenue rentrée dans l'âme de la tarière (figure 11A). En revanche, lorsqu'on remonte la tarière et qu'on injecte un coulis ou un béton dans l'âme creuse de celle-ci, la pression du matériau sur la pièce mobile 170 ainsi que l'action du sol environnant provoquent un mouvement relatif de translation de la pièce mobile 170 par rapport à l'âme de la tarière, l'amplitude de ce mouvement relatif est limitée par exemple, par des butées (non représentées sur les figures). C'est ce qui est représenté sur la figure 11B.
  • Ce résultat peut également être obtenu en interposant un ressort entre l'âme de la tarière et la pièce mobile. Lors du mouvement de descente de la tarière, le ressort est comprimé. Lorsqu'on amorce le mouvement de remontée, le ressort se détend et provoque la sortie de la pièce mobile.
  • Ce mouvement relatif de translation sert à commander le pivotement de l'ergot 42 par des moyens moteurs représentés symboliquement par la référence 181.
  • Les moyens de commande peuvent être du type illustré par les figures 6 à 8 (hydraulique) ou du type illustré par les figures 9 et 10 (mécanique), la portion de tube 172 de la pièce mobile remplaçant le tube plongeur.
  • La figure 12 illustre un quatrième mode de mise en oeuvre de l'invention.
  • Selon ce mode de mise en oeuvre, la tarière 30 est équipée d'une pièce mobile 170 montée coulissante dans l'âme creuse 32 de la tarière. La différence avec le troisième mode de réalisation consiste dans le fait que la face externe de la portion du tube 172 et l'extrémité inférieure de la face interne de l'âme creuse 32 de la tarière comportent des reliefs conjugués 182 capables de convertir le mouvement relatif de translation de la pièce mobile 170 par rapport à l'âme de la tarière, lors de la remontée de celle-ci, en un mouvement de rotation. C'est ce mouvement qui est utilisé pour commander le déplacement de l'ergot 42.
  • Les moyens de commande symbolisés par la référence 184 peuvent alors être du type représenté sur les figures 6 et 8, la portion de tube 172 remplaçant le tube plongeur.
  • Dans les modes de réalisation de l'invention décrits en liaison avec les figures 3 à 12, l'ergot mobile est animé d'un mouvement de rotation pour passer de sa position rentrée à sa position active ou sortie. On comprend cependant que, par des modifications à la portée de l'homme de l'art, les moyens de commande pourraient être agencés pour que l'ergot mobile soit animé d'un mouvement de translation selon une direction radiale par rapport à l'axe de l'âme de la tarière.
  • En se référant maintenant aux figures 13 à 23, on va décrire un cinquième mode de réalisation de l'invention.
  • Dans ce mode de réalisation, la tarière est constituée par une tête de coupe 220 qui est montée à l'extrémité inférieure d'un train de tiges creuses, ces tiges étant munies d'une pale hélicoïdale externe. Dans la description qui suit, on ne considérera que la tête de coupe 220 qui permet le mouvement de l'ergot 240. Comme on le verra, le mouvement de l'ergot est un mouvement en translation selon une direction radiale sensiblement orthogonale à l'axe longitudinal de la tête de coupe 220. Il va cependant de soi que, par une modification simple à la portée de l'homme de l'art, ce mouvement pourrait être un mouvement de pivotement autour d'un axe lié à la tête de coupe.
  • La tête de coupe 220 comprend une partie supérieure 222 et une partie inférieure 224. L'extrémité inférieure 222b de la tête de coupe est reliée à un train de tiges à pale par des moyens de connexion 226. L'extrémité inférieure 222b de la partie supérieure est prolongée vers le bas par une extension tubulaire 228. La partie supérieure 222 est constituée par un corps cylindrique 230 et une pale 232.
  • La partie inférieure 224 a la forme générale d'une tige creuse cylindrique 234 munie d'une pale 236. L'extension 218 de la partie inférieure 222 est montée coulissante dans la tige creuse 234 de la partie inférieure 224.
  • La partie inférieure 224 est reliée à la partie supérieure 222 par des moyens de connexion 238. Les moyens de connexion 238 solidarisent en rotation les parties 222 et 224 et autorisent un mouvement relatif en translation des parties 222 et 224 d'amplitude limitée.
  • L'extrémité inférieure 224a de la partie inférieure 224 est munie d'un ergot mobile (ou dent de coupe) 240. L'ergot 240 est relié à des moyens de déplacement 242 pour déplacer l'ergot.
  • L'extrémité inférieure 228a de l'extrémité tubulaire 228 est munie de moyens de commande 244.
  • Les moyens de commande 244 coopèrent avec les moyens de déplacement 242.
  • Comme on l'expliquera plus en détails ultérieurement, lorsque la partie supérieure 222 est en appui sur l'extrémité supérieure 224b de la partie inférieure, l'ergot 240 est dans sa position rétractée représentée sur la figure 13. Cela correspond au mouvement de descente de la tarière. Lorsque la partie supérieure 222 et la partie inférieure 224 sont écartées comme cela est représenté sur la figure 14, les moyens de commande 244 agissent sur les moyens de déplacement 242 pour amener l'ergot 240 dans sa position de sortie et l'y maintenir. Cela correspond au mouvement de remontée de la tarière.
  • En se référant maintenant aux figures 16 à 20, on va décrire un mode préféré de réalisation des moyens de connexion 238.
  • Ainsi que le montrent les figures 16 à 20, l'extrémité supérieure 234a de la tige creuse 234 est solidaire d'une boîte femelle de connexion hexagonale 246. L'extrémité inférieure 222b de la partie supérieure 222 est solidaire de la partie supérieure 248a d'un organe mâle d'entraînement hexagonal 248. L'extrémité inférieure 248b de l'organe mâle 248 est solidaire de l'extrémité supérieure 228b de l'extension 228. Les organes mâle et femelle 246 sont solidaires en rotation.
  • L'extrémité supérieure 246a de l'organe femelle est munie d'une bague de retenue 250 solidaire de la boîte d'entraînement femelle 246 et fait saillie hors de la paroi interne 246c de la boîte d'entraînement 246. La paroi externe 248c de l'organe mâle 248 est munie d'un épaulement 252 qui coopère avec la bague de retenue 250.
  • Lorsque la partie supérieure 222 est écartée de la partie inférieure 224, l'amplitude du déplacement est limitée par la coopération de la bague 250 et de l'épaulement 252.
  • En se référant maintenant aux figures 21 à 23, on va décrire un mode préféré de réalisation des moyens de commande et de déplacement 242, 244.
  • A proximité de l'extrémité inférieure 224a de la partie inférieure, un volume protégé 254 est limité par l'hélice 256 de la pale, par une paroi latérale 258 et par une plaque inférieure 259. Dans le volume 254, un tube guide 260 à axe horizontal est fixé sur la tige 234 de la partie inférieure 224. Le tube 260 s'étend radialement. Un piston 262 est monté coulissant dans ce tube. L'ergot 240 est fixé à une première extrémité 262a du piston. La deuxième extrémité du piston a la forme d'une surface inclinée 264.
  • L'extrémité inférieure de la tige 234 est munie d'une fente 266 dans laquelle un organe de commande en forme de coin 268 peut se déplacer verticalement. Le coin 268 est fixé sur l'extrémité inférieure de l'extension 228. Un déplacement vertical de l'extension 228 est converti en un mouvement horizontal de l'ergot 240 par la coopération de la surface 264 et du coin 268. Lorsque le coin 268 ne coopère pas avec la surface 264, un système de rappel constitué par le levier 270 relié au piston 262 et un ressort de rappel 272 provoque le retrait de l'ergot 240.
  • Le fonctionnement de ce cinquième mode de réalisation de l'invention est le suivant :
    • Lorsque la tête de coupe 220 a un mouvement de descente et de rotation pour réaliser le forage, la partie supérieure 222 est en appui sur la partie inférieure 224. L'extension 228 est en position basse dans la tige 234 de la partie inférieure 224 et le coin 268 n'agit pas sur la surface inclinée 264. L'ergot 240 est maintenu dans sa position rétractée.
    • Lorsque la tête de coupe 220 a un mouvement ascendant, les parties supérieure 222 et inférieure 224 sont écartées l'une de l'autre. Le coin 268 occupe une position haute et agit sur la surface inclinée 264 du piston 262. L'ergot 240 est amené dans sa position "sortie" et est maintenu dans cette position aussi longtemps qu'une traction est exercée sur la partie supérieure 222 de la tête de coupe.

Claims (17)

  1. Tarière (30) pour réaliser un forage présentant dans sa paroi interne une rainure sensiblement hélicoïdale (36), ladite tarière comprenant :
    - une âme creuse (100) ayant un axe longitudinal ;
    - au moins une pale hélicoïdale (34) montée sur la face externe de l'âme ; et
    - un ergot mobile (42) de découpe apte à prendre une position active dans laquelle l'ergot fait saillie hors du volume limité par la périphérie de la pale et une position rentrée dans laquelle il est disposé à l'intérieur dudit volume ; et
    - des moyens (152, 154) pour déplacer ledit ergot de sa position rentrée à sa position active ;
    ladite tarière se caractérisant en ce que :
    - ladite pâle hélicoïdale s'étend sur au moins une partie substantielle de la longueur de l'âme ;
    - lesdits moyens de déplacement comprennent :
    . un organe additionnel (150) monté mobile dans ladite âme en translation selon ledit axe longitudinal et/ou en rotation autour dudit axe longitudinal et disposé au moins à l'extrémité inférieure de ladite âme ; et
    . un moyen de commande (162) pour provoquer le déplacement dudit ergot de sa position rentrée à sa position active en réponse au mouvement relatif dudit organe additionnel par rapport à au moins la partie inférieure de ladite âme creuse.
  2. Tarière (30) selon la revendication 1, caractérisée en ce que ledit organe additionnel (150) est un élément tubulaire s'étendant sur toute la longueur de l'âme de la tarière et dont l'extrémité supérieure est raccordée à une conduite d'alimentation en liquide chargé sous pression et dont l'extrémité intérieure est munie d'au moins un orifice pour permettre l'injection dans le forage.
  3. Tarière (30) selon la revendication 2, caractérisée en ce que ledit élément tubulaire (150) est mobile en translation dans ladite âme et en ce que ledit moyen de commande (162) provoque le déplacement de l'ergot de sa position rentrée à sa position active en réponse au mouvement de translation dudit élément tubulaire.
  4. Tarière (30) selon la revendication 2, caractérisée en ce que ledit élément tubulaire (150) est mobile en rotation dans ladite âme et en ce que ledit moyen de commande provoque le déplacement de l'ergot de sa position rentrée à sa position active en réponse à la rotation dudit élément tubulaire.
  5. Tarière (30) selon l'une quelconque des revendications 2 à 4, caractérisée en ce que ledit élément tubulaire (150) est un tube plongeur qui est mobile en translation dans ladite âme creuse entre une position rentrée dans laquelle l'extrémité inférieure du tube plongeur obture l'extrémité inférieure de l'âme de la tarière et une position sortie dans laquelle l'extrémité inférieure du tube plongeur fait saillie hors de l'extrémité inférieure de la tarière (30).
  6. Tarière (30) selon la revendication 5, caractérisée en ce que ledit ergot (42) est monté pivotant autour d'un axe sensiblement parallèle à l'axe de l'âme (100), et en ce que les moyens de commande (162) comprennent un piston mobile (240) monté à l'extrémité inférieure de l'âme de la tarière, occupant une première position pour une première position relative du tube plongeur par rapport à l'âme de la tarière et une deuxième position pour une deuxième position relative du tube plongeur (150) par rapport à l'âme de la tarière, ledit piston, dans sa première position, alimentant un premier vérin agissant sur l'ergot mobile pour amener celui-ci dans sa première position, et, dans sa deuxième position, alimentant un deuxième vérin agissant sur l'ergot mobile (42) pour amener celui-ci dans sa deuxième
  7. Tarière (30) selon la revendication 5, caractérisée en ce que ledit ergot (42) est monté pivotant autour d'un axe sensiblement parallèle à l'axe de l'âme (100), et en ce que les moyens de commande (162) comprennent une bague montée rotative autour du tube plongeur (150) et immobile en translation par rapport à l'âme de la tarière, ladite bague étant solidaire d'un doigt de commande apte à coopérer avec une fente hélicoïdale ménagée dans le tube plongeur ou ladite pièce mobile par quoi la translation du tube plongeur ou de la pièce mobile est convertie en une rotation de ladite bague, ladite bague comportant au moins une portion dentée apte à coopérer avec une portion dentée de l'ergot mobile.
  8. Tarière (30) selon la revendications 5, caractérisée en ce que ledit ergot (42) est monté pivotant autour d'un axe sensiblement parallèle à l'axe de l'âme (100), et en ce que le tube plongeur (150) est mobile en rotation et les moyens de commande (162) comprennent une portion en creux réalisée dans la face externe du tube plongeur (150) sur une partie de sa périphérie et deux poussoirs (152, 154) montés coulissant dans l'âme (100) de la tarière (30), chaque poussoir ayant une première extrémité au contact de la face externe du tube plongeur (150) ou de la pièce mobile et une deuxième extrémité en contact avec ledit ergot mobile (42) par quoi la rotation relative du tube plongeur (150) par rapport à l'âme de la tarière provoque des déplacements desdits poussoirs pour commander la rotation de l'ergot mobile dans un sens et dans l'autre.
  9. Tarière (30) selon la revendication 1, caractérisée en ce que ledit organe additionnel (150) est une portion de tube montée mobile en translation et/ou en rotation dans l'âme creuse (100) de la tarière (30), à son extrémité inférieure.
  10. Tarière (30) selon la revendication 9, caractérisée en ce que ladite portion de tube est montée mobile en translation à l'intérieur de l'âme (100) de la tarière et en ce que lesdits moyens de commande (162) provoquent le déplacement de l'ergot (42) de sa position rentrée à sa position active en réponse au déplacement de la portion de tube.
  11. Tarière (30) selon la revendication 10, caractérisée en ce que les moyens de commande (162) comprennent un piston (240) mobile monté à l'extrémité inférieure de l'âme de la tarière, occupant une première position pour une première position relative de ladite portion de tube par rapport à l'âme de la tarière et une deuxième position pour une deuxième position relative de ladite portion de tube par rapport à l'âme de la tarière, ledit piston (240), dans sa première position, alimentant un premier vérin agissant sur l'ergot mobile (42) pour amener celui-ci dans sa première position, et, dans sa deuxième position, alimentant un deuxième vérin agissant sur l'ergot mobile (42) pour amener celui-ci dans sa deuxième position.
  12. Tarière (30) selon la revendication 10, caractérisée en ce que ledit ergot (42) est monté pivotant autour d'un axe sensiblement parallèle à l'axe de l'âme (100), et en ce que les moyens de commande (162) comprennent une bague montée rotative autour de la portion du tube et immobile en translation par rapport à l'âme (106) de la tarière, ladite bague étant solidaire d'un doigt de commande apte à coopérer avec une fente hélicoïdale ménagée dans ladite portion de tube mobile par quoi la translation du tube plongeur ou de la pièce mobile est convertie en une rotation de ladite bague, ladite bague comportant au moins une portion dentée apte à coopérer avec une portion dentée de l'ergot mobile.
  13. Tarière (30) selon la revendication 9, caractérisée en ce que ladite portion de tube est mobile en rotation à l'intérieur de l'âme (100) de la tarière et en ce que lesdits moyens de commande (162) provoquent le déplacement de l'ergot (42) de sa position rentrée à sa position active en réponse à la rotation de ladite portion de tube.
  14. Tarière (30) selon la revendication 10, caractérisée en ce que ledit ergot (42) est monté pivotant autour d'un axe sensiblement parallèle à l'axe de l'âme (100), et en ce que les moyens de commande (162) comprennent une portion en creux réalisée dans la face externe de la portion de tube sur une partie de sa périphérie et deux poussoirs (152, 154) montés coulissant dans l'âme (100) de la tarière, chaque poussoir ayant une première extrémité au contact de la face externe de la portion de tube et une deuxième extrémité en contact avec ledit ergot mobile par quoi la rotation relative de la portion de tube par rapport à l'âme de la tarière provoque des déplacements desdits poussoirs pour commander la rotation de l'ergot mobile (42) dans un sens et dans l'autre.
  15. Tarière (30) selon la revendication 1, caractérisée en ce que l'âme (100) de ladite tarière (30) comprend une partie supérieure et une partie inférieure mobile en translation par rapport à ladite partie supérieure sur une longueur prédéterminée, ledit ergot (42) étant monté sur ladite partie inférieure, en ce que ledit organe additionnel (162) comprend une pièce tubulaire solidaire de l'extrémité inférieure de la partie supérieure de ladite âme et pénétrant à l'intérieur de ladite partie inférieure de l'âme creuse, et en ce que lesdits moyens de commande sont montés sur ladite pièce tubulaire de telle manière que le déplacement relatif en translation de ladite partie inférieure de l'âme et de ladite pièce tubulaire provoque le déplacement de l'ergot de sa position rentrée à sa position active.
  16. Tarière (30) selon la revendication 15, caractérisée en ce qu'elle comprend en outre des moyens pour solidariser en rotation lesdites parties supérieure et inférieure de l'âme.
  17. Tarière (30) selon la revendication 16, caractérisée en ce que ledit ergot (42) est mobile en translation selon une direction radiale.
EP06117715A 2005-07-28 2006-07-24 Tarière à ergot mobile pour réaliser un forage Active EP1748108B1 (fr)

Priority Applications (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
PL06117715T PL1748108T3 (pl) 2005-07-28 2006-07-24 Świder z występem ruchomym dla wykonywania wiercenia

Applications Claiming Priority (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR0508057A FR2889241B1 (fr) 2005-07-28 2005-07-28 Tariere a ergot mobile
GB0607612A GB2440939B (en) 2006-04-18 2006-04-18 Cutting head provided with threading means

Publications (2)

Publication Number Publication Date
EP1748108A1 EP1748108A1 (fr) 2007-01-31
EP1748108B1 true EP1748108B1 (fr) 2010-09-08

Family

ID=37441280

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
EP06117715A Active EP1748108B1 (fr) 2005-07-28 2006-07-24 Tarière à ergot mobile pour réaliser un forage

Country Status (6)

Country Link
US (1) US7591329B2 (fr)
EP (1) EP1748108B1 (fr)
KR (1) KR101355053B1 (fr)
AT (1) ATE480670T1 (fr)
DE (1) DE602006016690D1 (fr)
PL (1) PL1748108T3 (fr)

Cited By (1)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE102012109333A1 (de) * 2012-10-01 2014-04-03 Götz Hudelmaier Vorrichtung und Verfahren zum Ausbilden eines Hohlraums im Boden zum Herstellen einer im Boden eingelassenen Ortbetonstruktur

Families Citing this family (16)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US8926228B2 (en) * 2006-09-08 2015-01-06 Ben Stroyer Auger grouted displacement pile
US7748479B2 (en) * 2008-05-29 2010-07-06 Barbera James S Box gusseted earth auger
US8196681B2 (en) * 2008-06-09 2012-06-12 Thad Bick Earth boring device
BRPI0918480B1 (pt) * 2008-09-08 2019-09-03 Sinvent As método para produzir um furo de poço para exploração e produção de hidrocarbonets, com fendas helicoidas
IT1394001B1 (it) * 2009-04-20 2012-05-17 Soilmec Spa Attrezzatura di scavo e costipazione per la costruzione di pali a vite.
IT1394002B1 (it) * 2009-04-21 2012-05-17 Soilmec Spa Attrezzatura di scavo e costipazione per la costruzione di pali a vite.
US9366084B2 (en) * 2012-01-19 2016-06-14 Frankie A. R. Queen Direct torque helical displacement well and hydrostatic liquid pressure relief device
US9995087B2 (en) * 2012-01-19 2018-06-12 Frankie A. R. Queen Direct torque helical displacement well and hydrostatic liquid pressure relief device
GB2506235B (en) * 2012-07-05 2017-07-05 Arnold Tunget Bruce Apparatus and method for cultivating a downhole surface
US20140301791A1 (en) * 2013-03-15 2014-10-09 Edick Shahnazarian Telescopic Foundation Screw Pile with Continuously Tapered Pile Body
BE1021912B1 (nl) * 2014-06-19 2016-01-26 Jde Funderingstechniek Bvba Boorvoorziening voor het vervaardigen van een funderingspaal
CA2965966C (fr) 2014-12-30 2018-08-21 Halliburton Energy Services, Inc. Systeme d'activation a tirs multiples
AT15492U1 (de) * 2016-05-20 2017-10-15 Dywidag-Systems Int Gmbh Verfahren zum Schlag- oder Drehschlagbohren von Löchern sowie gleichzeitigem Profilieren von Bohrlochwänden in Erd-, Boden- oder Gesteinsmaterial
US10161096B2 (en) * 2016-05-31 2018-12-25 Soletanche Freyssinet Ground reinforcing device
US20190234146A1 (en) * 2016-10-11 2019-08-01 Halliburton Energy Services, Inc. Automatic bonding system for grounding mobile equipment
EP3784839A4 (fr) * 2018-04-25 2022-02-09 PPX Technology Pty Ltd Outil et procédé de formation de piliers

Family Cites Families (13)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE2709030C2 (de) * 1977-03-02 1985-05-15 Stahl- Und Apparatebau Hans Leffer Gmbh, 6602 Dudweiler Drehbohrkrone mit Schwenkflügeln
US4565252A (en) * 1984-03-08 1986-01-21 Lor, Inc. Borehole operating tool with fluid circulation through arms
GB2183703A (en) * 1985-08-22 1987-06-10 Cementation Piling & Found In situ concrete pile construction and under cutting tool
JPH0786231B2 (ja) * 1988-05-24 1995-09-20 東扇アサノポール株式会社 大口径杭の拡大球根構築方法
ZA935287B (en) * 1992-07-24 1994-04-26 Wagstaff Piling Pty Ltd Apparatus and method for forming piles
JP3222973B2 (ja) * 1992-11-25 2001-10-29 ヨーコン株式会社 拡大掘削装置
CA2115004A1 (fr) * 1994-02-04 1995-08-05 Vern Arthur Hult Couronne pilote destinee a etre utilisee dans un assemblage de tariere
JP3046194B2 (ja) * 1994-02-09 2000-05-29 鹿島建設株式会社 オーガビット
GB9620251D0 (en) * 1996-09-26 1996-11-13 Cementation Piling & Found Bearing capacity enhancement for piling applications
GB2377235A (en) * 2001-07-17 2003-01-08 Cie Du Sol Drilling tool
GB2400869B (en) * 2003-04-22 2006-11-15 Cie Du Sol Threading equipment
FR2854179B1 (fr) * 2003-04-23 2005-07-15 Cie Du Sol Systeme de tariere a ergot
US6991046B2 (en) * 2003-11-03 2006-01-31 Reedhycalog, L.P. Expandable eccentric reamer and method of use in drilling

Cited By (1)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE102012109333A1 (de) * 2012-10-01 2014-04-03 Götz Hudelmaier Vorrichtung und Verfahren zum Ausbilden eines Hohlraums im Boden zum Herstellen einer im Boden eingelassenen Ortbetonstruktur

Also Published As

Publication number Publication date
US20070023207A1 (en) 2007-02-01
PL1748108T3 (pl) 2011-03-31
DE602006016690D1 (de) 2010-10-21
KR101355053B1 (ko) 2014-01-24
US7591329B2 (en) 2009-09-22
EP1748108A1 (fr) 2007-01-31
KR20070015015A (ko) 2007-02-01
ATE480670T1 (de) 2010-09-15

Similar Documents

Publication Publication Date Title
EP1748108B1 (fr) Tarière à ergot mobile pour réaliser un forage
EP1146173B1 (fr) Machine pour la réalisation de pieux forés
FR2571776A1 (fr) Dispositif de percussion pneumatique reversible
EP1626129B1 (fr) Machine pour creuser une tranchée et réaliser une paroi dans ladite tranchée
FR2563861A1 (fr) Dispositif de nettoyage de tarieres.
EP1259792B1 (fr) Procede et dispositif pour faire penetrer dans le sous-sol marin, en particulier a des profondeurs importantes, un outil tubulaire de prelevements d'echantillons du sol ou de mesure des caracteristiques de ce sol
EP0382607B1 (fr) Dispositif pour l'exécution à la tarière continue creuse de pieux moulés dans le sol
EP2390419B1 (fr) Machine et procédé pour la réalisation de colonnes dans le sol
EP1471186B1 (fr) Système de tarière à ergot
EP0517329B1 (fr) Tarière creuse pour la réalisation de pieux moulés dans le sol, et dispositif de forage comportant au moins deux de ces tarières
EP1132525B1 (fr) Appareil d'excavation pour la réalisation de pieux moulés
FR2622910A1 (fr) Benne excavatrice a godets
EP3414399B1 (fr) Procede de fabrication d'un tirant d'ancrage et tirant d'ancrage.
FR2800796A1 (fr) Dispositif de forage du type a tariere
FR2889241A1 (fr) Tariere a ergot mobile
FR2459356A1 (fr) Dispositif de forage pour un forage etage
EP2204500A1 (fr) Machine d'excavation à kelly pivotable
EP1270869A1 (fr) Outil de forage et de refoulement
FR3114607A1 (fr) Entraînement et procédé de fonctionnement d’un entraînement d’un dispositif de forage du sol
FR2458362A1 (fr) Marteau alternatif, notamment de battage ou de forage
FR2635129A1 (fr) Perfectionnements aux dispositifs et procedes pour la realisation de pieux en beton dans le sol
FR2759122A1 (fr) Verin a puissance et vitesse variables
FR2682721A1 (fr) Verin pivotant autobloquant perfectionne.
FR3011642B1 (fr) Dispositif pour creer des ondes geophysiques
WO2007122320A1 (fr) Dispositif de couplage d'un outil à la flèche d'un engin tel qu'une pelle hydraulique

Legal Events

Date Code Title Description
PUAI Public reference made under article 153(3) epc to a published international application that has entered the european phase

Free format text: ORIGINAL CODE: 0009012

AK Designated contracting states

Kind code of ref document: A1

Designated state(s): AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HU IE IS IT LI LT LU LV MC NL PL PT RO SE SI SK TR

AX Request for extension of the european patent

Extension state: AL BA HR MK YU

17P Request for examination filed

Effective date: 20070522

AKX Designation fees paid

Designated state(s): AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HU IE IS IT LI LT LU LV MC NL PL PT RO SE SI SK TR

RAP1 Party data changed (applicant data changed or rights of an application transferred)

Owner name: SOLETANCHE FREYSSINET

GRAP Despatch of communication of intention to grant a patent

Free format text: ORIGINAL CODE: EPIDOSNIGR1

GRAS Grant fee paid

Free format text: ORIGINAL CODE: EPIDOSNIGR3

GRAA (expected) grant

Free format text: ORIGINAL CODE: 0009210

AK Designated contracting states

Kind code of ref document: B1

Designated state(s): AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HU IE IS IT LI LT LU LV MC NL PL PT RO SE SI SK TR

REG Reference to a national code

Ref country code: GB

Ref legal event code: FG4D

Free format text: NOT ENGLISH

REG Reference to a national code

Ref country code: CH

Ref legal event code: EP

REG Reference to a national code

Ref country code: IE

Ref legal event code: FG4D

Free format text: LANGUAGE OF EP DOCUMENT: FRENCH

REF Corresponds to:

Ref document number: 602006016690

Country of ref document: DE

Date of ref document: 20101021

Kind code of ref document: P

REG Reference to a national code

Ref country code: CH

Ref legal event code: NV

Representative=s name: MICHELI & CIE SA

REG Reference to a national code

Ref country code: NL

Ref legal event code: VDEP

Effective date: 20100908

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: FI

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: AT

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: LT

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

REG Reference to a national code

Ref country code: ES

Ref legal event code: FG2A

Effective date: 20110210

LTIE Lt: invalidation of european patent or patent extension

Effective date: 20100908

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: CY

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: SI

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: NL

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: LV

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: SE

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: GR

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20101209

REG Reference to a national code

Ref country code: PL

Ref legal event code: T3

REG Reference to a national code

Ref country code: HU

Ref legal event code: AG4A

Ref document number: E009731

Country of ref document: HU

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: CZ

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: SK

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: IS

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20110108

Ref country code: EE

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: RO

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: PT

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20110110

PLBE No opposition filed within time limit

Free format text: ORIGINAL CODE: 0009261

STAA Information on the status of an ep patent application or granted ep patent

Free format text: STATUS: NO OPPOSITION FILED WITHIN TIME LIMIT

26N No opposition filed

Effective date: 20110609

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: DK

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

REG Reference to a national code

Ref country code: DE

Ref legal event code: R097

Ref document number: 602006016690

Country of ref document: DE

Effective date: 20110609

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: MC

Free format text: LAPSE BECAUSE OF NON-PAYMENT OF DUE FEES

Effective date: 20110731

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: LU

Free format text: LAPSE BECAUSE OF NON-PAYMENT OF DUE FEES

Effective date: 20110724

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: TR

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20100908

Ref country code: BG

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20101208

REG Reference to a national code

Ref country code: FR

Ref legal event code: PLFP

Year of fee payment: 11

REG Reference to a national code

Ref country code: FR

Ref legal event code: PLFP

Year of fee payment: 12

REG Reference to a national code

Ref country code: FR

Ref legal event code: PLFP

Year of fee payment: 13

PGFP Annual fee paid to national office [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: IE

Payment date: 20200623

Year of fee payment: 15

PG25 Lapsed in a contracting state [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: IE

Free format text: LAPSE BECAUSE OF NON-PAYMENT OF DUE FEES

Effective date: 20210724

REG Reference to a national code

Ref country code: DE

Ref legal event code: R082

Ref document number: 602006016690

Country of ref document: DE

Representative=s name: CBDL PATENTANWAELTE GBR, DE

P01 Opt-out of the competence of the unified patent court (upc) registered

Effective date: 20230528

PGFP Annual fee paid to national office [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: IT

Payment date: 20230620

Year of fee payment: 18

Ref country code: FR

Payment date: 20230621

Year of fee payment: 18

PGFP Annual fee paid to national office [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: PL

Payment date: 20230623

Year of fee payment: 18

PGFP Annual fee paid to national office [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: BE

Payment date: 20230622

Year of fee payment: 18

PGFP Annual fee paid to national office [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: GB

Payment date: 20230620

Year of fee payment: 18

Ref country code: ES

Payment date: 20230801

Year of fee payment: 18

Ref country code: CH

Payment date: 20230801

Year of fee payment: 18

PGFP Annual fee paid to national office [announced via postgrant information from national office to epo]

Ref country code: HU

Payment date: 20230630

Year of fee payment: 18

Ref country code: DE

Payment date: 20230620

Year of fee payment: 18