Connect public, paid and private patent data with Google Patents Public Datasets

Machine automatique pour cambrer selon une configuration spatiale, des éléments métalliques minces et rectilignes, et notamment des fils métalliques

Info

Publication number
EP0108695B1
EP0108695B1 EP19830402155 EP83402155A EP0108695B1 EP 0108695 B1 EP0108695 B1 EP 0108695B1 EP 19830402155 EP19830402155 EP 19830402155 EP 83402155 A EP83402155 A EP 83402155A EP 0108695 B1 EP0108695 B1 EP 0108695B1
Authority
EP
Grant status
Grant
Patent type
Prior art keywords
bending
machine
axis
curving
according
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Expired
Application number
EP19830402155
Other languages
German (de)
English (en)
Other versions
EP0108695A1 (fr )
Inventor
Michel Remy
Jean-françois Delaite
Guy Woirgard
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
AUTOCOUSSIN INDUSTRIE
Original Assignee
AUTOCOUSSIN
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Grant date

Links

Images

Classifications

    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B21MECHANICAL METAL-WORKING WITHOUT ESSENTIALLY REMOVING MATERIAL; PUNCHING METAL
    • B21FWORKING OR PROCESSING OF METAL WIRE
    • B21F1/00Bending wire other than coiling; Straightening wire
    • B21F1/006Bending wire other than coiling; Straightening wire in 3D with means to rotate the tools about the wire axis
    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B21MECHANICAL METAL-WORKING WITHOUT ESSENTIALLY REMOVING MATERIAL; PUNCHING METAL
    • B21FWORKING OR PROCESSING OF METAL WIRE
    • B21F1/00Bending wire other than coiling; Straightening wire
    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B21MECHANICAL METAL-WORKING WITHOUT ESSENTIALLY REMOVING MATERIAL; PUNCHING METAL
    • B21FWORKING OR PROCESSING OF METAL WIRE
    • B21F35/00Making springs from wire

Description

  • [0001]
    La présente invention concerne une machine automatique pour cambrer, selon une configuration prédéterminée, des éléments métalliques minces et rectilignes d'épaisseur constante du genre fils, feuillards ou tubes selon le préambule de la revendication 1, voir US-E 27021. Dans ce document il est prevu que l'élément à cambrer soit soumis à une rotation angulaire autour de l'axe de l'élément à cambrer.
  • [0002]
    Les machines à cambrer de ce type sont actuellement les plus performantes en raison de leur fonctionnement automatique et de la possibilité qu'elles offrent de cambrer en continu des éléments métalliques minces et rectilignes.
  • [0003]
    Dans ces machines connues, dont l'utilisation est en général limitée au cambrage des fils métalliques en vue plus particulièrement de la fabrication d'articles en fil plié, le mouvement de rotation angulaire de l'organe de pliage intervient, à chaque cycle de pliage, entre les courses aller et retour de son mouvement de va-et-vient.
  • [0004]
    La succession de ces mouvements, permet tout d'abord, d'amener l'organe de pliage en contact latéral avec le segment de fil émergeant de l'organe distributeur, puis de le faire tourner, sur un certain angle, dans un sens ou dans l'autre, pour qu'il plie ce segment de fil autour du point de sortie de l'organe distributeur et enfin de le rétracter afin de permettre l'avance du fil en vue du cycle suivant de pliage. Le degré de pliage du fil est fonction de l'angle dont on fait tourner l'organe de pliage, alors que la longueur du segment de fil plié est déterminée par le pas du dispositif d'avance.
  • [0005]
    L'élément mécanique essentiel entrant dans la construction d'une machine à cambrer de ce type connu, est constitué par une tête cylindrique de pliage dont l'axe de symétrie est perpendiculaire à la direction d'avance du fil à cambrer. Sur sa face tournée vers la sortie de l'organe distributeur, cette tête porte l'organe de pliage proprement dit qui est formé par un doigt fixe excentré par rapport à l'axe de symétrie de la tête; le mouvement de va-et-vient de cet organe de pliage s'effectue sous l'action d'un vérin qui déplace la tête de pliage entière tandis que sa rotation angulaire est produite par un moteur pas-à-pas qui fait tourner la tête de pliage autour de son axe de symétrie.
  • [0006]
    Dans cette première machine connue, la structure particulière de l'organe de pliage et de ses moyens d'entraînement est la cause d'un certain nombre d'inconvénients.
  • [0007]
    Le premier de ces inconvénients résulte de l'inertie importante de la tête de pliage, qui s'oppose au déplacement en translation de cette dernière en provoquant un retard de réponse à la mise en action du vérin, retard qui est préjudiciable à la vitesse d'exécution et, par suite, à la productivité de la machine à cambrer.
  • [0008]
    Un autre inconvénient est inhérent au moteur d'entraînement en rotation angulaire de la tête de pliage qui n'est pas d'une précision suffisante pour certaines applications de la machine à cambrer.
  • [0009]
    Mais l'inconvénient principal de cette machine à cambrer connue, comme le montre la description de son fonctionnement faite ci-dessus, réside dans le fait qu'elle ne peut produire que des fils dont les plis s'étendent dans un seul et même plan perpendiculaire à l'axe de rotation de l'organe de pliage. En d'autres termes, elle n'est pas adaptée pour cambrer des fils dans toutes les directions de l'espace. Or, dans de nombreux domaines d'application et, notamment dans la fabrication des carcasses ou squelettes de sièges d'automobiles, on a besoin de fils métalliques pliés selon une configuration spatiale.
  • [0010]
    Pour fabriquer de tels fils, on dispose à l'heure actuelle de machines à coulisseaux multiples. Dans ces machines, les coulisseaux qui sont montés côte à côte sur le bâti de la machine, comportent des têtes de pliage de différentes formes coopérant avec des contre-matrices complémentaires et peuvent être orientés dans n'importe quelle direction de l'espace. Ainsi un fil placé entre les têtes de pliage des coulisseaux et les contre-matrices associées, peut être cambré, après actionnement des coulisseaux, selon une configuration spatiale qui est définie par l'orientation et la course de travail des coulisseaux ainsi que par la forme de leur tête de pliage.
  • [0011]
    On comprendra que cette machine à coulisseaux multiples ne présente un intérêt que pour le cambrage de fils de grande longueur.
  • [0012]
    En outre, sa rentabilité n'est effective que dans le cas d'une fabrication de grande série étant donné qu'à chaque fois que l'on souhaite changer la configuration ou le motif de cambrage du fil, il est nécessaire de remplacer les coulisseaux en place par des coulisseaux spécialement adaptés à la nouvelle fabrication envisagée, puis de régler le fonctionnement de ces derniers, cette double opération pouvant prendre de deux à trois heures. A cela s'ajoute le fait que cette machine à coulisseaux multiples nécessite un outillage d'un coût très élevé.
  • [0013]
    La présente invention se propose de remédier à tous ces inconvénients et, pour ce faire, elle a pour objet une machine à cambrer du type spécifié en préambule, qui se caractérise par les caractéristiques de la partie caractérisante de la revendication 1.
  • [0014]
    Grâce à cette disposition, l'axe de rotation de l'organe de pliage peut être orienté dans n'importe quelle direction, par rapport à l'élement métallique à l'intérieur d'un plan perpendiculaire à la direction d'avance de ce dernier.
  • [0015]
    L'organe de pliage peut en conséquence cambrer des fils dans toutes les directions de l'espace , et la machine selon l'invention est à même de produire, à une cadence élevée et en continu, des fils pliés selon n'importe quelle configuration spatiale. On peut ainsi observer que la machine à cambrer selon l'invention présente tous les avantages de la première machine comme susmentionnée à pliage dans un seul plan, sans posséder les inconvénients de la machine à coulisseaux multiples pour un pliage spatial.
  • [0016]
    Selon des modes de réalisation préférés de l'invention les caractéristiques des revendications 2 à 9 sont prévues.
  • [0017]
    Ces modes de réalisation de la machine à cambrer selon l'invention sont plus particulièrement adaptés à la fabrication d'articles réalisés par pliage d'un élément métallique continu, chaque article fini étant séparé de ce dernier par une cisaille qui agit à la sortie de l'organe distributeur.
  • [0018]
    Par comparaison avec les têtes de pliage cylindriques classiques, ce doigt de pliage est d'un poids très réduit et oppose une inertie presque négligeable à la mise en action de son mécanisme de déplacement. Par suite, son mouvement de va-et-vient est instantané, ce qui a une influence favorable sur la vitesse de travail et la productivité de la machine à cambrer selon l'invention.
  • [0019]
    Dans ce cas, le deuxième mécanisme d'entraînement du doigt de pliage comprend un vérin solidaire du bâti dont la tige traverse à coulissement libre la tête de support le long de l'axe de rotation de cette dernière, l'extrémité libre de cette tige étant reliée au doigt de pliage par une liaison latérale tournante, qui permet au doigt de pliage de tourner autour de la tige de vérin tout en pouvant être déplacé en translation par cette dernière, dans n'importe quelle position angulaire.
  • [0020]
    Dans un mode préféré de réalisation, le premier mécanisme d'entraînement du doigt de pliage comprend une chaîne sans fin entraînée parallèlement à la direction d'avance du fil autour de deux roues dentées dont l'une est fixée coaxialement autour de la tête de support et l'autre est portée par un arbre fou monté à rotation libre sur le bâti parallèlement à l'axe de rotation de la tête de support, l'un des brins de la chaîne sans fin étant relié à l'extrémité libre de la tige d'un vérin qui s'étend dans la direction d'entraînement de la chaîne sans fin.
  • [0021]
    Ce mode d'entraînement en rotation de l'organe de pliage présente l'avantage d'une part, d'être d'une très grande précision en ce qui concerne la répétitibilité des angles de pliage et, d'autre part, de produire des rotations angulaires très faibles pouvant atteindre le 1/10 de degré.
  • [0022]
    Pour augmenter le degré de précision de ce deuxième mécanisme d'entraînement, on utilise une chaîne sans fin silencieuse et on prévoit en complément que l'extrémité libre de la tige du vérin est montée à coulissement le long d'un rail de guidage parallèle à la tige.
  • [0023]
    Par ailleurs, le troisième mécanisme d'entraînement du doigt de pliage comprend une roue dentée de grand diamètre solidaire du bâti et centrée autour de l'axe de rotation de ce dernier, cette roue dantée de grand diamètre engrenant avec une roue dentée de petit diamètre clavetée sur un arbre, qui est entraînée, par l'intermédiaire d'une transmission à chaîne sans jeu, par un moteur pas à pas.
  • [0024]
    Enfin, selon encore une autre caractéristique de l'invention, les différents mécanismes d'entraînement de l'organe de pliage ainsi que le dispositif d'avance sont actionnés en synchronisme par une commande numérique programmable à programmation assistée.
  • [0025]
    Cette disposition permet d'augmenter considérablement la productivité de la machine selon l'invention dans le cas d'une fabrication moyenne série voire même petite série. En effet, les fonctionnements des mécanismes d'entraînement et du dispositif d'avance de la machine qui déterminent les paramètres de pliage sont commandés en synchronisme par un programme qui contient une suite d'instructions numériques et qui peut être enregistré sur une cassette à bande magnétique classique. Ainsi, le passage d'un type de fabrication à un autre nécessite simplement un changement de cassette dans l'appareil de lec- true de l'armoire de commande numérique, changement qui peut être effectué en un temps très court de l'ordre de deux minutes.
  • [0026]
    Un mode de réalisation de la machine à cambrer selon la présente invention va être décrit ci-après à titre d'exemple non limitatif, en référence aux dessins annexés dans lesquels:
    • la fig. 1 est une vue de côté schématique avec arrachements de la machine à cambrer selon ce mode de réalisation de l'invention;
    • la fig. 2 est une vue en coupe de son dispositif de pliage proprement dit, effectuée dans le plan de la fig. 1;
    • la fig. 3 est une vue en coupe effectuée selon la fig. III-III de la fig. 2; et
    • la fig. 4 est une vue représentant, partiellement en coupe, le troisième mécanisme d'entraînement de la machine à cambrer.
  • [0027]
    Telle qu'elle est représentée sur les figures annexées, la machine est spécialement conçue pour produire en succession des articles en fil plié, par cambrage d'un fil métallique continu. Toutefois, il ne s'agit pas là d'une application limitative de cette machine qui, avec un nombre réduit de modifications structurelles, peut être utilisée pour produire des articles réalisés par cambrage de tout autre type d'éléments métalliques minces et rectilignes, d'épaisseur constante, tels que des feuillards ou des tubes de petit diamètre.
  • [0028]
    Cette machine peut également servir au cambrage de simples segments d'éléments métalliques de ce type.
  • [0029]
    Comme on peut le voir sur la fig. 1, un fil métallique continu 1, provenant d'un dévidoir motorisé non représenté passe tout d'abord à travers un dispositif de redressage 2. Ce dispositif de redressage est constitué d'un certain nombre de galets 3 montés libres en rotation sur le châssis 4 de la machine et disposés en quinconce sur deux rangées parallèles qui délimitent un passage pour le fil 1. En étant entraîné entre les deux rangées de galets, le fil qui présente une certaine courbure à sa sortie du dévidoir, est rendu rectiligne. La hauteur du passage défini par les deux rangées de galets peut être réglée par des moyens connus en fonction du diamètre du fil.
  • [0030]
    Dans l'alignement et à la sortie de ce dispositif de redressage se trouve un dispositif d'avance par pas 5, logé dans un carter 6 qui est fixé au châssis 4 de la machine. Ce dispositif d'avance 5 se compose d'une pince mobile 7 et d'une pince fixe 8. La pince mobile 7 est montée coulissante sur un rail cylindrique 9 parallèle à la direction d'avance du fil 1 et est fixée à l'extrémité de la tige 10 d'un vérin 11 porté par le carter 6. La pince fixe 8 est quant à elle solidarisée au rail 9, à proximité de son extrémité opposée au vérin 11. L'ouverture et la fermeture des deux pinces 7 et 8 sont commandées par des moyens classiques connus en soi.
  • [0031]
    Dans ce dispositif d'avance 5, la pince mobile saisit le fil 1 qui pénètre dans le carter 6 par une ouverture mjénagée dans la paroi arrière de ce dernier. Puis la pince fixe 8 étant ouverte, la pince mobile 7, déplacée le long du rail 9 par le vérin 11, fait avancer le fil 1 sur une distance déterminée par la course de ce dernier. La pince fixe est alors fermée et le vérin ramène la pince mobile en position ouverte à son point de départ en vue d'un nouveau cycle d'avance du fil 1. De cette façon, la pince mobile 7 fait avancer le fil 1 selon une trajectoire rectiligne et par pas successifs non forcément identiques, en direction du dispositif de pliage 12 de la machine.
  • [0032]
    Comme on peut le voir sur la fig. 1, ce dispositif de pliage 12 comprend un canon distributeur cylindrique 13 à section circulaire, qui est solidarisé au châssis de la machine et qui s'étend dans le prolongement du dispositif d'avance 5 de manière à diriger le fil 1, déplacé en translation par ce dernier, à hauteur d'un organe de pliage mobile 14 qui assure le cambrage proprement dit du segment de fil émergeant du canon distributeur, autour du point de sortie de ce dernier. Une cisaille 15 est en outre amenée automatiquement, par un système d'actionnement non représenté, au point de sortie du canon distributeur pour séparer par sectionnement chaque article fini du fil 1.
  • [0033]
    Comme on peut le voir plus précisément sur la fig. 2, le fil 1 qui pénètre dans le canon distributeur 13 par l'extrémité 16 de celui-ci, située près de la pince fixe 8 du dispositif d'avance 5, est déplacé en translation à l'intérieur d'un passage 17 s'étendant le long de l'axe longitudinal du canon 13, avant de sortir du canon à travers une buse effilée 18 montée amovible dans l'autre extrémité 19 du canon. Le passage longitudinal 17 présente un diamètre nettement supérieur au diamètre maximum que peut avoir le fil qui le traverse. Par contre, le canal 20 de la buse 18 est d'un diamètre rigoureusement égal à celui du fil à plier pour que ce dernier coulisse sans jeu à l'intérieur de la buse. En conséquence, on doit disposer d'un ensemble de buses adaptées à chaque diamètre de fil à plier. La buse choisie est fixée à l'extrémité 19 du canon 13 par une vis 21 mais, en variante, on peut prévoir dans le même but, une fixation à baïonnette.
  • [0034]
    Comme le montre encore la fig. 2, l'organe de pliage mobile 14 est porté par un bâti 22 de telle manière à être disposé en face et très près du point de sortie de la buse 18. Sous l'action d'un premier mécanisme d'entraînement, 24, l'organe de pliage 14 peut être animé d'un mouvement de rotation angulaire autour d'un axe Y qui s'étend per pendiculairement à la direction d'avance du fil 1 en alignement avec le point de sortie du canon distributeur 13. Par ailleurs, un deuxième mécanisme d'entraînement 23 permet de déplacer l'organe de pliage 14 selon un mouvement de va-et-vient sur une trajectoire rectiligne X parallèle à l'axe Y. Par la combinaison de ses deux mouvements, l'organe de pliage 14 peut être amené en contact latéral avec le segment de fil sortant du canon 13 puis le plier sur un certain angle dans un sens ou dans l'autre autour de la pointe de la buse 18. Mais comme on peut aisément le comprendre, un organe de pliage ne possédant que ces deux possibilités de mouvement peut uniquement plier le fil dans un plan perpendiculaire à son axe de rotation.
  • [0035]
    C'est pourquoi, selon la caractéristique principale, le bâti 22 qui porte l'organe de pliage 14, est monté à rotation autour du canon distributeur cylindrique 13, par l'intermédiaire de deux roulements 25 et peut être animé d'un mouvement de rotation angulaire transmis par un troisième mécanisme d'entraînement qui sera décrit plus loin en référence à la figure 4. Dès lors, l'organe de pliage 14 dispose d'une troisième possibilité de mouvement qui consiste en une rotation angulaire autour d'un deuxième axe confondu avec l'axe longitudinal de symétrie du passage 17 du canon 13 c'est-à-dire avec la direction d'avance du fil 1. Par la combinaison de ce troisième mouvement avec les deux premiers, l'organe de pliage 14 peut cambrer le fil 1 dans toutes les directions de l'espace et la machine peut produire des fils pliés selon une configuration spatiale.
  • [0036]
    Selon une deuxième caractéristique, l'organe de pliage 14 est constitué par un doigt cylindrique monté coulissant le long de la trajectoire X dans une tête de support 26 qui est elle-même maintenue à rotation à l'intérieur de la partie frontale du bâti 22 par l'intermédiaire de deux roulements 27, 28. Le doigt de pliage 14 est excentré par rapport à l'axe de symétrie de la tête du support 26, qui constitue en fait l'axe de rotation Y mentionné plus haut.
  • [0037]
    Sous l'action du deuxième mécanisme 23, le doigt de pliage 14 peut être tantôt sorti de sa tête de support 26 en vue de son positionnement contre le fil 1, tantôt rétracté pour permettre l'avance du fil 1 à la fin d'un cycle de pliage. On observera que de par son poids réduit, le doigt de pliage 14 oppose une inertie pratiquement négligeable à l'action du mécanisme d'entraînement 23; son mouvement de va-et-vient est par suite instantané ce qui a pour conséquence d'augmenter la vitesse de travail et la productivité de la machine à cambrer.
  • [0038]
    Le mécanisme d'entraînement 23 comprend plus précisément un vérin hydraulique 29 fixé sur la paroi supérieure 30 du bâti 22, dans laquelle est pratiquée une ouverture 31 traversée par la tige 32 du vérin. La tige de vérin 32 traverse à coulissement libre la tête de support 26, le long de l'axe Y et, à son extrémité libre, débouche dans une cavité intérieure 35 de la tête de support où elle est reliée au doigt de pliage 14 par une liaison tournante 36. Grâce à cette liaison, le doigt 14 peut être mû en rotation autour de l'axe Y tout en pouvant être déplacé en translation par la tige 34 quelle que soit sa position angulaire.
  • [0039]
    Le premier mécanisme d'entraînement 24 du doigt de pliage 14 qui peut lui imprimer ce mouvement de rotation angulaire autour de l'axe Y, est logé dans une cavité intérieure 33 du bâti 22.
  • [0040]
    En se reportant simultanément aux figures 2 et 3, on peut voir ce premier mécanisme d'entraînement 24 qui comprend en premier lieu une chaîne sans fin 37 dont le représentation a été omise pour plus de clarté par la fig. 2. Cette chaîne sans fin 37, qui est de préférence une chaîne silencieuse, coopère avec deux roues dentées 38, 39, dont l'une 38 est fixée coaxialement autour de la tête de support 26 et l'autre 39 est portée par un arbre fou 40, maintenu à rotation dans le bâti 22 de telle manière que son axe de rotation soit parallèle à celui de la tête de support. Les deux brins de la chaîne sans fin 39 sont ainsi parallèles à la direction d'avance du fil 1, et l'un d'eux est relié par un maillon de raccordement 41, à l'extrémité de la tige 42 d'un vérin hydraulique 43 fixé sur la face arrière 44 du bâti 22. L'extrémité libre de la tige de vérin 42 est en outre montée à coulissement par l'intermédiaire d'une douille à billes 45, le long d'un rail cylindrique 46 parallèle à la direction d'avance du fil et fixé par ses extrémités au bâti 22.
  • [0041]
    On comprendra que, grâce à ce mécanisme, la chaîne sans fin 39, entraînée dans un sens ou dans l'autre par le vérin 43, fait tourner la tête de support 26 d'un angle déterminé par la course de la tige de vérin, cette rotation angulaire étant transmise au doigt de pliage 14 qui décrit un arc de cercle de même angle au centre, autour de l'axe Y. Ainsi, le doigt de pliage 14, en contact latéral avec le fil 1, peut plier ce dernier dans un plan perpendiculaire à l'axe Y, le degré de pliage obtenu étant directement fonction de la course de la tige du vérin 43.
  • [0042]
    On fera ici observer que ce deuxième mécanisme d'entraînement est d'une très grande précision. Il permet de produire des rotations angulaires très faibles du doigt de pliage de l'ordre de 0,1°, ce qui permet à ce dernier de réaliser des pliages selon des courbes non polygonales et notamment selon des arcs de cercle.
  • [0043]
    Le doigt 14 exerce son action de pliage sur le fil 1 par l'intermédiaire d'une gorge 47 en forme de V qui s'adapte à tous les diamètres de fil. Le doigt de pliage est en outre monté avec la liaison tournante 36, à l'intérieur d'un capot amovible 48 qui vient se fixer à la tête tournante, la liaison tournante venant se raccorder par encliquetage à l'extrémité libre de la tige 32.
  • [0044]
    Le plan de pliage du fil 1 est déterminé, avant que le doigt 14 entre en action, par le troisième mécanisme d'entraînement 49 qui va maintenant être décrit en référence à la fig. 4.
  • [0045]
    Comme on peut le voir, ce troisième mécanisme d'entraînement 49 comprend une roue dentée de grand diamètre 50 solidaire du bâti 22 et centrée autour de l'axe de rotation Z de ce dernier. La roue dentée 50 engrène avec une roue dentée de petit diamètre 51 qui est clavetée sur un arbre fixe 52 et qui est entraînée par un moteur pas à pas (dont seul l'arbre 54 est visible sur la fig. 4), par l'intermédiaire d'une transmission à chaîne silencieuse 53 formant un réducteur sans jeu. La transmission à chaîne 53 comprend une chaîne sans fin 55 s'enroulant autour de deux pignons dentés 56 et 57, respectivement solidaires de l'arbre 52 de la petite roue dentée et de l'arbre 54 du moteur. La chaîne sans fin 55 est en outre tendue par un rouleau de tension réglable 58.
  • [0046]
    On comprendra que, dans ce troisième mécanisme d'entraînement 49, un déplacement angulaire donné de la grande roue dentée 50 autour de l'axe de rotation Z oriente systématiquement dans une direction voulue, l'axe de rotation Y et donc le plan de pliage du fil 1, qui est ainsi déterminé par le pas de rotation du moteur.
  • [0047]
    L'ensemble constitué par la transmission à chaîne 53, la petite roue dentée 51 et le moteur pas-à-pas est logé à l'intérieur d'un carter de protection 59, qui est partiellement ouvert au niveau de l'engrenage des deux roues dentées 50 et 51 et peut être déplacé, perpendiculairement à leur axe de rotation, pour le réglage du jeu de denture.
  • [0048]
    Sur la fig. 4 sont en outre représentés des ergots d'appui 60 disposés en spirale et autour desquels le tuyau d'alimentation 61 en fluide hydraulique sous pression du vérin 43 vient s'enrouler au cours des différentes rotations de la roue 50.
  • [0049]
    Les différents vérins 11, 29 et 43 de la machine à cambrer sont, comme on peut le voir sur la fig. 1, alimentés en fluide sous pression par une centrale hydraulique 62, sous la commande d'un pupître de commande numérique schématisé par un carré sous la référence 63. Le moteur d'entraînement en rotation du bâti 22 ainsi que le dispositif d'actionnement de la cisaille 15 sont également commandés par ce pupître de commande numérique.
  • [0050]
    Le pupître de commande numérique renferme un appareil de lecture dans lequel peut être introduite une cassette à bande magnétique sur laquelle un programme est pré-enregistré sous la forme d'une succession d'instructions numériques qui régissent et synchronisent les fonctionnements des différents mécanismes d'entraînement 23, 24, 49, du dispositif d'avance 5 et du dispositif d'actionnement de la cisaille 15 de la machine en fonction du type d'article en fil plié que l'on souhaite réaliser.
  • [0051]
    Plus précisément, ces instructions sont relatives, pour chaque cycle de pliage, à la vitesse et à l'angle de rotation du doigt de pliage 14 autour des deux axes Y et Z, à la longueur et à la vitesse d'avance du fil, au diamètre de ce dernier et à l'instant d'intervention de la cisaille 15.
  • [0052]
    Le programme permet en outre une recherche automatique des origines des différents mouve- ffients de la machine à cambrer et la gestion des pannes.
  • [0053]
    On comprendra que cette commande numérique programmable permet d'augmenter considérablement la rentabilité dans le cas d'une fabrication moyenne ou petite série, puisque un changement du type de fabrication ne nécessite qu'un remplacement d'une cassette-programme par une autre. Le programme d'un article peut en outre être visualisé sur un écran vidéo standard sous la forme d'un tableau et l'opérateur a la possibilité de modifier un quelconque paramètre du tableau par le curseur de l'écran vidéo.
  • [0054]
    Il convient aussi d'insister sur la vitesse de travail particulièrement élevée dont est dotée la machine à cambrer. A titre d'illustration, on peut mentionner que les vitesses de rotation du doigt de pliage autour des axes Y et Z peuvent atteindre respectivement 277t/mn et 66t/mn et que la vitesse d'avance du fil peut aller jusqu'à 1 m/s.
  • [0055]
    Parmi les avantages de la machine à cambrer selon l'invention, on peut encore citer sa très grande souplesse d'utilisation. En effet, elle peut aussi bien plier des fils métalliques dont le diamètre peut atteindre 8 mm que des feuillards ou rubans métalliques. Pour le pliage des feuillards ou des rubans, il est bien entendu nécessaire d'adapter en conséquence la forme du passage central 17 du canon distributeur 13 et du canal 20 de la buse 18. La machine selon l'invention peut même réaliser des tubes coudés, plus particulièrement grâce à la très grande précision du deuxième mécanisme d'entraînement 24 du doigt de pliage 14, qui permet un cambrage en arc de cercle par touches successives rapprochées.

Claims (9)

1. Machine automatique pour cambrer, selon une configuration prédéterminée, des éléments métalliques minces et rectilignes d'épaisseur constante du genre fils, feuillards ou tubes, cette machine comprenant un dispositif de pliage (12) qui comporte un organe distributeur (13) dans lequel l'élément à cambrer (1) peut être introduit pour s'étendre au-delà d'une extrémité de sortie de l'organe distributeur, un organe de pliage (14) qui est situé en aval et à proximité de l'extrémité de sortie de l'organe distributeur (13) et qui, au moyen d'un premier mécanisme d'entraînement (24), peut être animé d'un mouvement de rotation angulaire autour d'un premier axe (Y) perpendiculaire à la direction d'extension de l'élément à cambrer, ladite machine à cambrer comprenant en outre des premiers moyens d'entraînement (5) pour produire un mouvement relatif de déplacement par pas entre l'élément à cambrer et le dispositif de pliage (12) ainsi que des seconds moyens d'entraînement (49) destinés à engendrer un mouvement de rotation angulaire relatif entre le dispositif de pliage (12) et l'élément à cambrer (1), autour d'un deuxième axe (Z) confondu avec la direction d'extension de l'élément à cambrer, les fonctionnements du premier mécanisme d'entraînement et des seconds moyens d'entraînement (24, 49) étant synchronisés sur celui des premiers moyens d'entraînement (5) selon un cycle prédéterminé, cette machine à cambrer étant caractérisée en ce que l'organe de pliage est constitué par un doigt de pliage (14) qui est en outre associé à un deuxième mécanisme d'entraînement (23) apte à déplacer ledit doigt de pliage selon un mouvement de va-et-vient sur une trajectoire rectiligne (X) parallèle au premier axe (Y), le doigt de pliage étant supporté par un bâti (22) qui est monté à rotation autour du deuxième axe (Z) et sur lequel agissent les seconds moyens d'entraînement (49).
2. Machine à cambrer selon la revendication 1, caractérisée en ce que le doigt de pliage est monté coulissant dans une tête de support (26) qui présente un axe de symétrie constituant le premier axe (Y) et qui est maintenue en rotation autour de cet axe à l'intérieur du bâti (22), les premier et deuxième mécanismes d'entraînement (24, 23) agissant respectivement sur la tête de support (26) et le doigt de pliage (14).
3. Machine à cambrer selon la revendication 2, caractérisée en ce que le deuxième mécanisme d'entraînement (23) du doigt de pliage (14) comprend un vérin (29) solidaire du bâti, dont la tige (32) traverse à coulissement libre la tête de support (26) le long de l'axe de rotation (Y) de cette dernière, l'extrémité libre de cette tige (32) étant reliée au doigt de pliage (14) par une liaison latérale tournante (36).
4. Machine à cambrer selon la revendication 2 ou 3, caractérisée en ce que le premier mécanisme d'entraînement (24) du doigt de pliage (14) comprend une chaîne sans fin (37) s'étendant parallèlement au second axe (Z) autour de deux roues dentées (38, 39) dont l'une (38) est fixée coaxialement autour de la tête de support (26) et l'autre (39) est portée par un arbre fou (40) monté à rotation libre sur le bâti (22), parallèlement à l'axe de rotation (Y) de la tête de support, l'un des brins de la chaîne sans fin (37) étant relié à l'extrémité libre de la tige (42) d'un vérin (43), qui lui est parallèle.
5. Machine à cambrer selon la revendication 4, caractérisée en ce que la chaîne sans fin (37) est une chaîne silencieuse.
6. Machine à cambrer selon la revendication 4 ou 5, caractérisée en ce que l'extrémité libre de la tige (42) du vérin (43) est montée à coulissement le long d'un rail de guidage (46) parallèle à la tige (42).
7. Machine à cambrer selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisée en ce que lesdits seconds moyens d'entraînement (49) comprennent une roue dentée de grand diamètre (50) solidaire du bâti (22) et centrée autour de l'axe de rotation (Z) de ce dernier, cette roue dentée de grand diamètre engrenant avec une roue dentée de petit diamètre (51) clavetée sur un arbre (52), et entraînée, par l'intermédiaire d'une transmission à chaîne sans jeu, par un moteur pas à pas.
8. Machine à cambrer selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisée en ce que les premier et second mécanismes d'entraînement (23, 24) ainsi que les premiers et seconds moyens d'entraînement (5, 49) sont actionnés en synchronisme par une commande numérique programmable à programmation assistée.
9. Machine à cambrer selon l'une quelconque des revendications 1 à 8, caractérisée en ce que l'organe distributeur (13) est constitué par un canon cylindrique de section circulaire dont l'axe de symétrie constitue ledit deuxième axe (Z), et en ce que le bâti (22) est monté en rotation autour de ce canon cylindrique.
EP19830402155 1982-11-08 1983-11-07 Machine automatique pour cambrer selon une configuration spatiale, des éléments métalliques minces et rectilignes, et notamment des fils métalliques Expired EP0108695B1 (fr)

Priority Applications (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR8218697 1982-11-08
FR8218697A FR2535629B1 (fr) 1982-11-08 1982-11-08

Publications (2)

Publication Number Publication Date
EP0108695A1 true EP0108695A1 (fr) 1984-05-16
EP0108695B1 true EP0108695B1 (fr) 1987-07-15

Family

ID=9278996

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
EP19830402155 Expired EP0108695B1 (fr) 1982-11-08 1983-11-07 Machine automatique pour cambrer selon une configuration spatiale, des éléments métalliques minces et rectilignes, et notamment des fils métalliques

Country Status (5)

Country Link
US (1) US4555924A (fr)
DE (1) DE3372448D1 (fr)
EP (1) EP0108695B1 (fr)
ES (1) ES8406242A1 (fr)
FR (1) FR2535629B1 (fr)

Families Citing this family (15)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2554021B1 (fr) * 1983-11-02 1987-09-04 Autocoussin Sa Machine automatique perfectionnee pour cambrer selon une configuration speciale des elements minces et rectilignes, et notamment des fils metalliques
JPS6316214B2 (fr) * 1985-04-23 1988-04-07 Shinsei Industries Co
EP0231092B1 (fr) * 1986-01-29 1991-08-21 Ronald Edward Benton Cintreuse
GB2190161B (en) 1986-05-07 1990-09-19 Ronald Edward Benton Fluid flow or pressure transmission device
FR2602159B1 (fr) * 1986-08-04 1993-12-10 Latour Fils Procede et machine de pliage de fils metalliques
FR2610852B1 (fr) * 1987-02-17 1993-07-02 Picot Sa Machine a cintrer les tubes, pourvue de deux tetes de cintrage
JPH0357312Y2 (fr) * 1987-03-30 1991-12-26
DE3712110C1 (de) * 1987-04-10 1988-04-28 Alpha Maschb Ag Vorrichtung zum dreidimensionalen Biegen strangfoermigen Materials wie Draht od.dgl.
DE3915784C1 (fr) * 1989-05-13 1990-07-05 Wafios Maschinenfabrik Gmbh & Co Kg, 7410 Reutlingen, De
DE59003226D1 (de) * 1989-09-20 1993-12-02 Evg Entwicklung Verwert Ges Vorrichtung zum Biegen von stabförmigem Material zu Betonbewehrungselementen.
DE4021346C1 (fr) * 1990-07-05 1991-07-04 Alpha Maschinenbau Ag, Zuerich, Ch
FR2677282B1 (fr) * 1991-06-06 1993-10-22 Yves Latour Tete de cambrage a outils multiples pour machine a cambrer les fils metalliques.
DE69313727D1 (de) * 1992-06-11 1997-10-16 Itami Ind Co Ltd Vorrichtung zum Biegen von Messerband
US5471857A (en) * 1994-03-07 1995-12-05 Mascotech Tubular Products, Inc. Process for hydroforming a vehicle manifold
US5771726A (en) * 1996-08-28 1998-06-30 Kenney Manufacturing Company Apparatus and method for twisting hollow rods

Family Cites Families (11)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US3045740A (en) * 1960-04-14 1962-07-24 Jack C Davis Wire bending machine
US3181323A (en) * 1960-11-28 1965-05-04 Bos Karel Tube bending apparatus
US3245433A (en) * 1962-05-10 1966-04-12 Geometric Spring Company Wire bending machine
FR1335279A (fr) * 1962-09-14 1963-08-16 Power Strapping Systems Ltd Perfectionnements apportés aux machines pour la production de liens en fil métallique
GB1011988A (en) * 1963-03-14 1965-12-01 Slumberland Group Ltd Wire bending machine
US3393714A (en) * 1965-05-19 1968-07-23 Lear Siegler Inc Wire-bending apparatus
US3373587A (en) * 1966-12-08 1968-03-19 Shubin Vladimir Nikolaevich Automatic tube bending machines
US3493016A (en) * 1967-06-16 1970-02-03 Lear Siegler Inc Wire bending machine
USRE27021E (en) * 1969-07-24 1971-01-05 Wire-bending apparatus
DE2319426C3 (fr) * 1972-05-02 1980-08-21 Evg Entwicklungs- U. Verwertungs- Gesellschaft Mbh, Graz, Steiermark (Oesterreich)
BE850070A (fr) * 1976-01-08 1977-05-02 Fabro Marcello Del Machine a plier les barres et les fils

Also Published As

Publication number Publication date Type
FR2535629A1 (fr) 1984-05-11 application
ES527079D0 (fr) grant
DE3372448D1 (de) 1987-08-20 grant
US4555924A (en) 1985-12-03 grant
ES527079A0 (es) 1984-08-01 application
EP0108695A1 (fr) 1984-05-16 application
ES8406242A1 (es) 1984-11-01 application
FR2535629B1 (fr) 1985-04-19 grant

Similar Documents

Publication Publication Date Title
US5911677A (en) Rope chain jewelery and method for cutting thereof
FR2525403A1 (fr) Machines-transfert pour decouper des fils en troncons et les equiper de pieces de connexion
WO2002076665A1 (fr) Dispositif d'entrainement et outil de serrage equipe d'un tel dispositif
EP1122057A2 (fr) Appareil à bras occillant, pour la fabrication d'un renfort de pneumatique à partir d'un seul fil
JP2004237352A (ja) 線ばね成形装置
FR2479077A1 (fr) Installation de fabrication de corps creux par conditionnement thermique puis soufflage de preformes en matiere plastique
US4555924A (en) Automatic machine for curving, in a spatial configuration, thin and rectilinear metal elements, more especially metal wires
EP0078213A1 (fr) Dispositif de fabrication d'un jonc cylindrique à rainures hélicoidales notamment pour fibres optiques
EP0380388A1 (fr) Outil de sertissage à chargement automatique
FR2913914A1 (fr) Machine de marquage a ruban
FR2704789A1 (fr) Tête révolver multibroche pour machine-outil.
FR2715334A1 (fr) Machine pour cintrer un matériau se présentant sous une forme sensiblement rectiligne.
WO2003101713A1 (fr) Appareil de fabrication d'une structure de renforcement pour pneumatique, comprenant un mecanisme de retournement de la bandelette
FR2535426A1 (fr) Dispositif de deplacement avec precision d'un organe le long d'une trajectoire
EP0125175A1 (fr) Dispositif de tronçonnage pour tubes de carton fabriqués en continu
EP1272293B1 (fr) Machine de cintrage de barres a nez de pliage effa able
EP1710475A1 (fr) Dispositif de commande pour boîte de vitesses manuelle
US3968627A (en) Twist finger device for a candy wrapping machine
EP0031783A1 (fr) Machine pour enrouler du fil sur des bobines
FR2576885A1 (fr) Dispositif accumulateur de fils textiles
EP0309331A1 (fr) Procédé et dispositif pour la réalisation d'un faisceau de filaments, notamment de fibres creuses semi-perméables
FR2510877A1 (fr) Dispositif separateur d'espacement pour paires de corps de cigarette dans une machine a inserer des filtres
FR2514211A1 (fr) Appareil de bobinage de stators
FR2536002A1 (fr)
FR2677289A1 (fr) Outil a bande abrasive et procede de changement de bande sur un tel outil.

Legal Events

Date Code Title Description
AK Designated contracting states:

Designated state(s): AT BE CH DE GB IT LI LU NL SE

17P Request for examination filed

Effective date: 19841012

REF Corresponds to:

Ref document number: 28283

Country of ref document: AT

Date of ref document: 19870815

Kind code of ref document: T

Format of ref document f/p: P

AK Designated contracting states:

Kind code of ref document: B1

Designated state(s): AT BE CH DE GB IT LI LU NL SE

REF Corresponds to:

Ref document number: 3372448

Country of ref document: DE

Date of ref document: 19870820

Format of ref document f/p: P

ITF It: translation for a ep patent filed

Owner name: STUDIO CONS. BREVETTUALE S.R.L.

RAP2 Transfer of rights of an ep publication

Owner name: AUTOCOUSSIN INDUSTRIE

BECN Be: change of holder's name

Effective date: 19870715

NLXE Nl: other communications concerning ep-patents (part 3 heading xe)

Free format text: IN PAT.BUL.22/87,PAGES 2779 AND 2832:CORR.:AUTOCOUSSIN INDUSTRIE

26N No opposition filed
PGFP Postgrant: annual fees paid to national office

Ref country code: AT

Payment date: 19921023

Year of fee payment: 10

PGFP Postgrant: annual fees paid to national office

Ref country code: CH

Payment date: 19921119

Year of fee payment: 10

PGFP Postgrant: annual fees paid to national office

Ref country code: SE

Payment date: 19921126

Year of fee payment: 10

ITTA It: last paid annual fee
PGFP Postgrant: annual fees paid to national office

Ref country code: LU

Payment date: 19921130

Year of fee payment: 10

Ref country code: NL

Payment date: 19921130

Year of fee payment: 10

PGFP Postgrant: annual fees paid to national office

Ref country code: BE

Payment date: 19921215

Year of fee payment: 10

EPTA Lu: last paid annual fee
PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: AT

Effective date: 19931107

Ref country code: LU

Free format text: LAPSE BECAUSE OF NON-PAYMENT OF DUE FEES

Effective date: 19931107

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: SE

Effective date: 19931108

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: BE

Effective date: 19931130

Ref country code: CH

Effective date: 19931130

Ref country code: LI

Effective date: 19931130

BERE Be: lapsed

Owner name: AUTOCOUSSIN INDUSTRIE

Effective date: 19931130

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: NL

Effective date: 19940601

NLV4 Nl: lapsed or anulled due to non-payment of the annual fee
REG Reference to a national code

Ref country code: CH

Ref legal event code: AUV

Free format text: LE BREVET CI-DESSUS EST TOMBE EN DECHEANCE, FAUTE DE PAIEMENT, DE LA 11E ANNUITE.

Ref country code: CH

Ref legal event code: PL

PGFP Postgrant: annual fees paid to national office

Ref country code: GB

Payment date: 19941031

Year of fee payment: 12

PGFP Postgrant: annual fees paid to national office

Ref country code: DE

Payment date: 19950118

Year of fee payment: 12

EUG Se: european patent has lapsed

Ref document number: 83402155.2

Effective date: 19940610

Format of ref document f/p: F

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: GB

Effective date: 19951107

GBPC Gb: european patent ceased through non-payment of renewal fee

Effective date: 19951107

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: DE

Effective date: 19960801