BE1020065A3 - Corset. - Google Patents

Corset. Download PDF

Info

Publication number
BE1020065A3
BE1020065A3 BE201100437A BE201100437A BE1020065A3 BE 1020065 A3 BE1020065 A3 BE 1020065A3 BE 201100437 A BE201100437 A BE 201100437A BE 201100437 A BE201100437 A BE 201100437A BE 1020065 A3 BE1020065 A3 BE 1020065A3
Authority
BE
Belgium
Prior art keywords
edge
corset
piece
assembly
curvature
Prior art date
Application number
BE201100437A
Other languages
English (en)
Inventor
Anne-Marie Deprez
Original Assignee
Flinders A
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Priority claimed from BE201100437 external-priority
Application filed by Flinders A filed Critical Flinders A
Priority to BE201100437A priority Critical patent/BE1020065A3/fr
Priority to EP12175648A priority patent/EP2545792A1/fr
Application granted granted Critical
Publication of BE1020065A3 publication Critical patent/BE1020065A3/fr

Links

Classifications

    • AHUMAN NECESSITIES
    • A41WEARING APPAREL
    • A41CCORSETS; BRASSIERES
    • A41C1/00Corsets or girdles
    • A41C1/06Corsets or girdles with brassieres
    • AHUMAN NECESSITIES
    • A41WEARING APPAREL
    • A41DOUTERWEAR; PROTECTIVE GARMENTS; ACCESSORIES
    • A41D27/00Details of garments or of their making
    • A41D27/02Linings
    • A41D27/06Stiffening-pieces
    • AHUMAN NECESSITIES
    • A41WEARING APPAREL
    • A41BSHIRTS; UNDERWEAR; BABY LINEN; HANDKERCHIEFS
    • A41B2500/00Materials for shirts, underwear, baby linen or handkerchiefs not provided for in other groups of this subclass
    • A41B2500/30Non-woven

Abstract

Corset d'habillement pour femme présentant une position fermée et une position ouverte, comprenant une superposition d'au moins une couche de doublure, agencée pour être positionnée du côté interne dudit corset en position fermée, une couche d'entoilage qui comprend un textile non tissé, non thermocollant d'un grammage compris entre 70 et 100 gr/m², agencée pour conférer de la tenue audit corset, et une couche de parure, agencée pour être positionnée du côté externe et apparent dudit corset en position fermée, et une série de baleines.

Description

“CORSET”
La présente invention se rapporte à un corset d’habillement pour femmes présentant une position fermée et une position ouverte, comprenant une superposition d’au moins une couche de doublure, agencée pour être positionnée du côté interne dudit corset en position fermée une couche d’entoilage, agencée pour conférer de la tenue audit corset, et une couche de parure, agencée pour être positionnée du côté externe et apparent dudit corset en position fermée, et une série de baleines,
Ce type de corset d’habillement est généralement porté comme vêtement de buste, au-dessus d’une jupe ou d’un pantalon. Ce type de corset, également appelé parfois bustier a pour rôle d’apporter un maintien des parties du corps optimal et doit donc apporter du soutien à la poitrine. De plus, ce type de corset doit coller au corps lorsqu’il est porté et doit soutenir également l’abdomen et les hanches en masquant les zones graisseuses disgracieuses.
A ce jour, les corsets ou bustiers existants sont conçus en matière textile généralement avec baleines pour assurer le maintien obtenu par ledit vêtement. Il existe différents types d’entoilages disponibles à ce jour pour la réalisation de corset.
Omtrouve en effet sur le marché un entoilage appelé tissu en coutil dont le grammage est généralement de 260 à 300 gr/m2. Le tissu en coutil permet de rendre le corset résistant à la traction et au déchirement. Malheureusement, il a pour effet d’être fort rigide et lourd et produit un effet « carton » au corset. Une fois le corset porté, sa rigidité nuit fortement au confort de la personne qui le porte et empêche une certaine liberté de mouvement.
On trouve également une quantité d’entoilage plus légers sur le marché, thermocollant qui bien que permettant de solidifier le corset n’assure pas de maintien et le fait qu’il doive être collé nuit malheureusement à la finition des corsets après lavage. On peut citer par exemple les thermocollants Vliesline®.
D’autres corsets utilisent des matières plus élastiques, choisissant d’assurer la rigidité par la présence d’un nombre impressionnant de renforts baleinés.
Il existe donc aujourd’hui un besoin de fournir un corset d’habillage (c’est-à-dire non thérapeutique et qui n’est pas un sous-vêtement) qui apporte maintien, avantage la silhouette, tout en étant confortable et donc agréable à porter pour pallier aux inconvénients des corsets existants. En effet, la plupart des corsets et bustiers vendus actuellement sur le marché ne sont pas agréables à porter, sont souvent d’une finition douteuse et leur coupe n’est pas des plus gracieuses, tandis que leur port est souvent inconfortable.
A cette fin, il est prévu suivant la présente invention un corset tel que mentionné au début, caractérisé en ce que ladite couche d’entoilage comprend un textile non tissé, non thermocollant d’un grammage compris entre 70 et 100 gr/m2.]
De cette façon, l’entoilage selon la présente invention permet un port agréable assurant un parfait compromis entre souplesse et rigidité, permettant l’utilisation de tout type de textile pour la doublure et la couche de parure puisque ces derniers ne doivent plus nécessairement avoir un rôle dans la rigidité et/ou dans la souplesse du corset. De plus, il évite l’effet « carton » en étant non thermocollant et suffisamment rigide et souple à la fois. Cet entoilage particulier du corset évite le cloquage du corset et possède un pouvoir de masquage tout à fait suffisant des zones adipeuses du corps de celle qui le porte en assurant maintien sans « saucissonnage » de par un trop grand coefficient élastique.
Avantageusement, ladite couche d’entoilage de textile non tissé, non thermocollant comprend de 30 à 60 % de fibres de polyamide, de préférence de 35 à 50 % de fibres de polyamide, de 20 à 50 % de fibres de viscose, de préférence de 25 à 40 % de fibres de viscose et de manière préférentielle d’environ 30 % de fibres de viscose, de 20 % à 50 % de fibres de polyester, de préférence de 25 % à 40 % de fibres de polyester et de manière plus préférentielle d’environ 30 % de fibres de polyester.
Cette composition avantageuse de l’entoilage particulier selon l’invention permet d’améliorer d’une part la souplesse et d’autre part la rigidité pour procurer un corset d’habillage (de dessus) parfaitement fini et avantageux pour la silhouette.
Dans une forme de réalisation préférentielle selon l’invention, ladite couche d’entoilage présente un grammage de 80 à 95 gr/m2 et de préférence de 85 à 90 m2/gr, ce qui représente le compromis optimal entre légèreté, souplesse et rigidité.
De préférence, ledit corset selon l’invention comprend une partie gauche et une partie droite, ladite partie gauche et ladite partie droite présentant chacune une extrémité d’assemblage avant et une extrémité d’assemblage arrière, ladite extrémité d’assemblage avant de ladite partie gauche étant agencée pour être assemblée pour former un assemblage avant en position fermée à ladite extrémité d’assemblage avant de ladite partie droite et ladite extrémité d’assemblage arrière de ladite partie gauche étant agencée pour être assemblée à ladite extrémité d’assemblage arrière dè ladite"partie droite pour former un assemblage arrière en position fermée.
En particulier, selon l’invention, ledit assemblage arrière est réalisé par un cordon ou lacet passé dans une série d’orifices ou de crochets formée de deux-demi séries d’orifices ou de crochets positionnées respectivement sur ladite extrémité d’assemblage arrière de chaque partie gauche et partie droite dudit corset. Ceci permet d’ajuster le corset en largeur au corps de la personne qui le porte et de le serrer ou de desserrer à souhait, aisément en fonction des besoins.
Selon la présente invention, dans une forme de réalisation particulière, chaque partie gauche et partie droite de corset comprend une série d’au moins 5 pièces de corset, de préférence 6 pièces de corset, ce nombre de pièces élevé selon la présente invention permet de définir une coupe du corset qui sera près du corps et ajustée à l’anatomie du buste sans compression inutile ayant pour effet de comprimer et/ou de saucissonner la taille ou la poitrine, ce qui est disgracieux et inconfortable. La présence d’au moins 5 pièces de corset permet donc d’ajuster le patron et de donner les formes souhaitées au corset d’habillement selon l’invention et donc une flexibilité au niveau des diverses anatomies existantes.
Plus particulièrement, il est prévu suivant la présente invention que ladite série d’au moins 5 pièces de corset comprenne en série, de l’extrémité avant d’assemblage à l’extrémité arrière d’assemblage une première pièce avant comprenant un premier bord droit à l’extrémité d’assemblage et un deuxième bord présentant une première et une deuxième courbure, ladite première courbure étant une courbure convexe dans une partie supérieure de ladite première pièce avant, ladite deuxième courbure étant une partie courbe s’amenuisant vers le bas, une deuxième pièce avant comprenant un premier bord présentant une première et une deuxième courbure, ladite première courbure dudit premier bord étant une courbure convexe dans une partie supérieure de ladite deuxième pièce avant ladite deuxième courbure étant une courbure concave dans une partie inférieure, et un deuxième bord présentant une partie supérieure s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure concave.
Une troisième pièce latérale Une quatrième pièce latérale Une cinquième pièce arrière
Comme on peut le constater de ce qui précède, ledit corset selon l’invention présente pour chaque partie gauche et droite au moins 5 pièces dont deux pièces avant.
L’existence de la première courbure convexe sur le deuxième bord de ladite première pièce avant et de ladite première courbure convexe sur ledit premier bord de ladite deuxième pièce permet de définir une poche poitrine agencée pour accueillir la poitrine de la personne qui le porte d’une profondeur suffisante pour la mettre en valeur, sans la comprimer et donc évite de produire un effet de coupure dans le dessin de la poitrine généralement disgracieux. La poitrine étant constituée de graisse, la résistance à la pression de la poitrine vis-à-vis d’un tissu sans poche poitrine est limitée et crée un effet de débordement ou d’aplatissement peu agréable au porté et à l’œil.
Généralement, les corsets à 5 pièces n’ont qu’une seule pièce avant, ce qui empêche la formation d’une zone de poitrine adaptée à la morphologie féminine ou nécessite le recours à un tissu très élastique n’apportant plus aucun maintien.
De plus, selon cette forme de réalisation, le deuxième bord de la première pièce et le premier bord de ladite deuxième pièce avant présentent tous deux une concavité dans la partie inférieure, définissant, une fois assemblés, une zone de taille destinée à mettre en valeur la taille de la personne qui le porte d’une part pour un effet optique dû à l’assemblage des parties inférieures concaves mais d’autre part en assurant un maintien suffisant de l’abdomen sans compression peu esthétique. Cette concavité sur lesdits bords des pièces avant du corset au contraire des rétrécissements dans les patrons de corsets existants provoque un effet joliment fluide sans ceinturer en une ligne horizontale coupant la silhouette.
Avantageusement, dans le corset selon l’invention, ladite troisième pièce latérale présente un premier bord et un deuxième bord, ledit premier bord présentant une partie supérieure convexe et une partie inférieure s’élargissant vers le bas, ledit deuxième bord présentant une partie supérieure s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure s’élargissant vers le bas.
Cette forme particulière de la troisième pièce du corset permet d’améliorer la coupe près du corps en prévoyant suffisamment d’espace pour le thorax et focalisant le rétrécissement de la taille, toujours de manière fluide, sans compression ceinturante disgracieux.
De manière plus préférentielle, dans le corset selon l’invention, ladite quatrième pièce latérale présente un premier bord et un deuxième bord, ledit premier bord présentant une partie supérieure s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure s’élargissant vers le bas, ledit deuxième bord présentant une partie supérieure sensiblement droite et une partie inférieure s’élargissant vers le bas. Lorsque la troisième pièce latérale est assemblée à la quatrième pièce latérale, une zone sous-bras est ainsi créée de manière optimale en apportant un maintien suffisant sans blesser les aisselles. De plus, par l’entoilage particulier et les baleines, associés à la coupe de ces troisième et quatrième pièces, le plissement latéral du corset est évité et donc il reste parfaitement en place sur la personne qui le porte malgré le fait qu’il n’est en aucune façon comprimant et qu’il ne présente aucune zone susceptible de blesser les aisselles.
De plus, avantageusement, ladite cinquième partie présente un premier bord comprenant une partie supérieure s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure s’élargissant vers le bas et un deuxième bord sensiblement droit comprenant l’extrémité d’assemblage arrière, pour avantager la silhouette de dos.
Dans une variante selon la présente invention, le corset selon la présente invention comprend en outre une sixième pièce arrière, et, dans le corset selon l’invention ladite cinquième pièce arrière présente un premier bord comprenant une partie supérieure s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure s’élargissant vers le bas et un deuxième bord présentant une partie supérieure sensiblement droite et une partie inférieure s’élargissant vers le bas, et dans le corset selon l’invention, ladite sixième pièce arrière présente un premier bord sensiblement droit et un deuxième bord légèrement concave comprenant l’extrémité d’assemblage arrière.
Avantageusement, ledit deuxième bord de ladite première pièce avant est assemblée audit premier bord de la dite deuxième pièce avant pour former une première zone d’assemblage, ledit deuxième bord de ladite deuxième pièce avant est assemblé audit premier bord de ladite troisième pièce latérale pour former une deuxième zone d’assemblage, ledit deuxième bord de ladite troisième pièce latérale est assemblé audit premier bord de ladite quatrième pièce latérale pour former une troisième zone d’assemblage, ledit deuxième bord de ladite quatrième pièce latérale est assemblé audit premier bord de ladite cinquième pièce arrière pour former une quatrième zone d’assemblage. Lesdites première, deuxième, troisième, quatrième et cinquième pièces formant ladite partie gauche ou ladite partie droite dudit corset.
En outre, dans une forme de réalisation avantageuse de la variante selon la présente invention, ledit deuxième bord de ladite cinquième pièce arrière est assemblé audit premier bord de ladite sixième pièce arrière pour former une cinquième zone d’assemblage, lesdites première, deuxième, troisième, quatrième, cinquième et sixième pièces formant ladite partie gauche ou ladite partie droite dudit corset.
De préférence, au moins une des première, deuxième, troisième, quatrième ou cinquième zones d’assemblage présente un fourreau, par exemple obtenu par chevauchement des bords assemblés, muni d’une baleine.
De manière préférentielle, le corset selon l’invention comprend en outre des bretelles d’épaules ou des bretelles à nouer ensemble, par exemple derrière la nuque.
Avantageusement, la longueur de haut en bas des dites extrémité d’assemblage avant est comprise entre 45 et 48 cm.
De préférence, la longueur de haut en bas desdits extrémité d’assemblage arrière est comprise entre 37 et 42 cm.
Dans une forme de réalisation particulière selon l’invention, la longueur de ladite troisième zone d’assemblage est comprise entre 32 et 37 cm, de préférence d’environ 35 cm.
Plus particulièrement, ladite première pièce avant présente au deuxième bord un point d’assemblage supérieur et un point d’assemblage inférieur et ladite deuxième pièce avant présente également un point d’assemblage supérieur et un point d’assemblage inférieur audit premier bord, lesdits points d’assemblage supérieurs dudit deuxième bord de la première pièce avant et dudit premier bord de ladite deuxième pièce avant étant agencés pour être positionnés en regard l’un de l’autre à la première zone d’assemblage, lesdits points d’assemblage inférieurs dudit deuxième bord de ladite première pièce avant et dudit premier bord de ladite deuxième pièce avant étant agencés pour être positionnés en regard l’un de l’autre à la première zone d’assemblage, ledit point d’assemblage supérieur dudit deuxième bord de ladite première pièce avant étant situé sous le point d’inflexion de ladite première courbure convexe tandis que ledit point d’assemblage inférieur dudit deuxième bord de ladite première pièce avant étant situé au-dessus du point d’inflexion de ladite courbure concave, ledit point d’assemblage supérieur dudit premier bord de ladite deuxième pièce avant étant situé au-dessus du point d’inflexion de ladite première courbure convexe tandis que le point d’assemblage inférieur dudit premier bord de ladite deuxième pièce avant étant situé au-dessous du point d’inflexion de ladite courbure concave.
Cet assemblage particulier permet de créer toute la profondeur de la poche poitrine qui permettre de créer un corset très particulier qui conviendra à la majorité des morphologies de belle façon. Apportant un confort idéal, une mise en valeur de la silhouette sans les désagréments observés jusqu’à présent sur ce qui se fait.
D’autres formes de réalisation du corset selon l’invention sont mentionnées dans les revendications annexées.
D’autres caractéristiques, détails et avantages de l’invention ressortiront de la description donnée ci-après, à titre non limitatif et en faisant référence aux dessins annexés.
La figure 1 est une vue à plat d’une forme de réalisation d’une partie gauche ou droite du corset selon la présente invention dans laquelle 6 pièces sont présentes.
La figure 2 est une vue du patron à plat de la première pièce de devant d’une partie gauche ou droite du corset selon la présente invention
La figure 3 est une vue du patron à plat de la deuxième pièce de devant d’une partie gauche ou droite du corset selon la présente invention
La figure 4 est une vue du patron à plat de la troisième pièce latérale d’une partie gauche ou droite du corset selon la présente invention
La figure 5 est une vue du patron à plat de la quatrième pièce latérale d’une partie gauche ou droite du corset selon la présente invention
La figure 6 est une vue du patron à plat de la cinquième pièce arrière d’une partie gauche ou droite du corset selon la présente invention.
La figure 7 est une vue du patron à plat de la sixième pièce arrière d’une partie gauche ou droite du corset selon la présente invention
La figure 8 est une vue de face du corset selon l’invention, en position fermée et portée.
La figure 9 représente une illustration d’un patron d’une forme de réalisation avantageuse qui comprend une septième pièce arrière et dont la profondeur de décolleté est réduite.
Sur les figures, les éléments identiques ou analogues portent les mêmes références.
Sur toutes les figures, le corset ou les parties ou encore pièces de corset qui sont illustrées comprenant une superposition d’au moins une couche de doublure, agencée pour être positionnée du côté interne dudit corset en position fermée, c’est-à-dire contre le corps ou les sous-vêtements de la personne qui porte le corset. Cette couche de doublure peut être une couche de doublure synthétique ou en coton, mais sera de préférence souple et lisse pour produire le confort voulu de la personne qui porte le corset. Si la couche de doublure peut être légèrement élastique, les tissus très élastiques (lycra, élasthanne, ...) sont de préférence proscrits pour éviter le cloquage du corset et l’aspect de finition douteux.
Le corset ou les parties ou encore pièces de corset qui sont illustrées comprennent en outre, au-dessus de la couche de doublure et en contact au moins partiel avec celle-ci, une couche d’entoilage, qui permet d’assurer de la tenue audit corset, et qui comprend un textile non tissé, non thermocollant d’un grammage compris entre 70 et 100 gr/m2. Ce type d’entoilage permet donc un parfait compromis entre souplesse et rigidité pour assurer confort et maintien et évite l’effet carton par la fait qu’il est à coudre et non thermocollant.
Dans la forme de réalisation la plus avantageuse selon l’invention, l’entoilage présente un grammage de 80 à 95 gr/m2 et de préférence de 85 à 90 m2/gr, ce qui représente le compromis optimal entre légèreté, souplesse et rigidité. On trouve ce type d’entoilage par exemple auprès de la société Freudenberg FT SAS, sous la marque déposée Vlieseline®, le produit portant la référence S13 ou les produits Vlieseline® n°248, 249 ou 272.
Dans la forme de réalisation du corset selon l’invention, l’entoilage non tissé et non thermocollant comprend des fibres de polyamide, des fibres de viscose et des fibres de polyester.
La forme de réalisation la plus préférentielle comporte un entoilage de 30 à 60 %, de préférence de 35 à 55 %, plus particulièrement de 38 à 50% et de la manière la plus préférentielle, de 38 à 45 % et plus particulièrement d’environ 40 % de fibres de polyamide en poids.
L’entoilage préféré selon l’invention comprend avantageusement de 20 à 50 %, de préférence de 25 à 45 %, plus particulièrement de 27 à 40 % et de manière préférentielle d’environ de 27 à 35% et plus particulièrement d’environ 30 % en poids de fibres de viscose. De plus, l’entoilage comprend avantageusement de 20 % à 50 %, de préférence de 25 % à 45 % de fibres de polyester, plus particulièrement de 27 à 40 % et de manière préférentielle d’environ de 27 à 35% et plus particulièrement d’environ 30 % en poids de fibres de polyester.
Le corset ou les parties ou encore pièces de corset qui sont illustrées comprennent en outre, au-dessus de la couche d’entoilage et en contact au moins partiel avec celle-ci une couche de parure qui est agencée pour être positionnée du côté externe et apparent dudit corset en position fermée. Cette couche de parure est composée de n’importe quelle matière ou superposition de matière et peut comprendre par exemple du satin, du taffetas, du coton, de la soie, de la dentelle, du jeans, du jersey ou encore n’importe quelle autre matière souhaitable.
Le corset selon l’invention est généralement formé par assemblage une partie gauche G et d’une partie droite D.
Comme on peut le voir à la figure 1, la partie gauche G et ladite partie droite D présentant chacune une extrémité d’assemblage avant 1 et une extrémité d’assemblage arrière 2. L’extrémité d’assemblage avant 1 de ladite partie gauche G est agencée pour être assemblée à ladite extrémité d’assemblage avant 1 de ladite partie droite D et pour former un assemblage avant 3 en position fermée (voir figure 8).
Ladite extrémité d’assemblage arrière 2 de ladite partie gauche G étant agencée pour être assemblée à ladite extrémité d’assemblage arrière 2 de ladite partie droite D pour former un assemblage arrière en position fermée (non illustré).
L’assemblage arrière peut-être réalisé par un cordon ou lacet passé dans une série d’orifices ou de crochets formée de deux-demi séries d’orifices ou de crochets positionnées respectivement sur ladite extrémité d’assemblage arrière de chaque partie gauche et partie droite dudit corset. Ceci permet d’ajuster le corset en largeur au corps de la personne qui le porte et de le serrer ou de desserrer à souhait, aisément en fonction des besoins. Une tirette ou tout autre moyen de fermeture (buse, agraphes,...) peut également être présente au niveau de l’assemblage arrière ou de l’assemblage de sous-bras ou de l’assemblage avant (buse), éventuellement en plus ou à la place du cordon ou du lacet qui peuvent être présents donc en superposition de la tirette.
Comme on peut le voir à la figure 1, chaque partie gauche G et partie droite D de corset comprend une série d’au moins 5 pièces de corset, de préférence 6 pièces de corset (respectivement les pièces I, II, III, IV, V et VI), ce qui permet de définir une coupe du corset qui sera près du corps et ajustée à l’anatomie du buste sans compression inutile. C’est cette forme de réalisation particulièrement avantageuse selon l’invention qui est décrite en détail et illustrée dans les figures, sans toutefois que cela ne soit considéré comme limitatif de la présente invention.
La série de 6 pièces de corset comprend, de l’extrémité avant d’assemblage 1 à l’extrémité arrière d’assemblage 2 une première pièce avant I, une deuxième pièce avant II, une troisième pièce latérale III, une quatrième pièce latérale IV, une cinquième pièce arrière V et une sixième pièce arrière VI.
Comme on peut le voir à la figure 2, la première pièce avant I comprend un premier bord droit 14 à l’extrémité d’assemblage avant 1 et un deuxième bord 15 présentant une première 16 et une deuxième courbure 17. La première courbure 16 étant une courbure convexe dans une partie supérieure de la première pièce avant I tandis que la deuxième courbure 17 est une partie courbe s’amenuisant vers le bas.
Comme on peut le voir à la figure 3, la deuxième pièce avant Il comprend un premier bord 24 présentant une première 26 et une deuxième courbure 27. La première courbure 26 dudit premier bord 24 étant une courbure convexe dans une partie supérieure de la deuxième pièce avant II. La deuxième courbure 27 est une courbure concave dans une partie inférieure de la deuxième pièce avant II.
Le deuxième bord 25 présente une partie supérieure 28 s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure concave 29.
Comme on peut le voir à la figure 4, la troisième pièce latérale III présente un premier bord 34 et un deuxième bord 35. Le premier bord 34 comprend une partie supérieure convexe 36 et une partie inférieure 37 s’élargissant vers le bas. Le deuxième bord 35 présentant une partie supérieure 38 s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure 39 s’élargissant vers le bas.
Comme on peut le voir à la figure 5, la quatrième pièce latérale IV présente un premier bord 44 et un deuxième bord 45. Le premier bord 44 présente une partie supérieure 46 s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure 47 s’élargissant vers le bas. Le deuxième bord 45 présentant une partie supérieure 48 sensiblement droite et une partie inférieure 49 s’élargissant vers le bas.
Comme on peut le voir à la figure 6, la cinquième pièce arrière V présente un premier bord 54 et un deuxième bord 55. Le premier bord 54 comprend une partie supérieure 56 s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure 57 s’élargissant vers le bas. Le deuxième bord 55 présente une partie supérieure 58 sensiblement droite et une partie inférieure 59 s’élargissant vers le bas.
Finalement, comme on peut le voir à la figure 7, la sixième partie arrière VI présente un premier bord 64 sensiblement droit et un deuxième bord 65 légèrement concave comprenant l’extrémité d’assemblage arrière 2.
Revenant à la figure 1, ledit deuxième bord 15 de ladite première pièce avant I est assemblé audit premier bord 24 de la dite deuxième pièce avant II pour former une première zone d’assemblage 11 que l’on peut apercevoir à la figure 8. Cette zone d’assemblage 11 est par exemple obtenue par chevauchement des bords assemblés. Cet assemblage forme un fourreau dans lequel pourra être placée une baleine (représentée par la référence B à la figure 1). Cet assemblage est formé par les valeurs de couture des différentes épaisseurs (doublure, entoilage, tissu), valeur qui est généralement de 1,5 cm pour ce vêtement. Le fourreau bénéficie ainsi d’une surépaisseur naturelle permettant de ne pas sentir la baleine à l’intérieur du corset, confèrent un port d’autant plus agréable à la personne qui le porte.
Le deuxième bord 15 de la première pièce avant I et le premier bord 24 de ladite deuxième pièce avant II sont donc assemblés par couture des bords les uns sur les autres, en positionnant les points d’assemblage 5 en regard les uns des autres, bords à bords. La première courbure convexe 16 sur le deuxième bord 15 de ladite première pièce avant I et de ladite première courbure convexe 26 sur ledit premier bord 24 de ladite deuxième pièce avant II permet de définir une poche poitrine (P à la figure 8) agencée pour accueillir la poitrine de la personne qui le porte d’une profondeur suffisante pour la mettre en valeur.
Ledit point d’assemblage 5 supérieur dudit deuxième bord 15 de ladite première pièce avant I est de préférence situé sous le point d’inflexion de ladite première courbure convexe 16 tandis que ledit point d’assemblage inférieur dudit deuxième bord 15 de ladite première pièce avant I est quant à lui situé au-dessus du point d’inflexion de ladite courbure concave 17. Le point d’assemblage supérieur 5 du premier bord 24 de ladite deuxième pièce avant II est situé au-dessus du point d’inflexion de ladite première courbure convexe 26 tandis que le point d’assemblage inférieur 5 dudit premier bord 24 de ladite deuxième pièce avant II est situé au-dessous du point d’inflexion de ladite courbure concave 27.
Cet assemblage particulier permet de créer toute la profondeur de la poche poitrine P qui permettre de créer un corset très particulier qui conviendra à la majorité des morphologies de belle façon, sans écraser la poitrine et lui confèrent un maintien naturel
Le deuxième bord 15 de la première pièce avant I et le premier bord 24 de ladite deuxième pièce avant II présentent tous deux une concavité 17, 27 dans la partie inférieure, définissant, une fois assemblés, une zone de taille T (voir figure 8) destinée à mettre en valeur la taille de la personne qui le porte d’une part pour un effet optique dû à l’assemblage des parties inférieures concaves mais d’autre part en assurant un maintien suffisant vers l’intérieur de l’abdomen sans compression peu esthétique. Cette concavité 17, 27 sur lesdits bords des pièces avant I, Il du corset au contraire des rétrécissements dans les patrons de corsets existants provoque un effet joliment fluide sans ceinturer en une ligne horizontale coupant la silhouette.
Avantageusement, la longueur de haut en bas des dites extrémité d’assemblage avant et donc de la première zone d’assemblage 11 est comprise entre 42 et 49 cm et vaut de préférence environ 44,05 cm pour l’équivalent de taille 40 et environ 44,55 cm pour l’équivalent de taille 42.
Le deuxième bord 25 de ladite deuxième pièce avant II est assemblé audit premier bord 34 de ladite troisième pièce latérale III pour former une deuxième zone d’assemblage 12 que l’on peut apercevoir à la figure 8. Cette zone d’assemblage 12 est par exemple obtenue par chevauchement des bords 25 et 34 assemblés. Cet assemblage forme un fourreau dans lequel pourra être placée une baleine (représentée par la référence B à la figure 1).
Le point d’assemblage 5 de la partie supérieure du deuxième bord 25 de la deuxième pièce avant II est positionné en regard du point d’assemblage 5 de la partie supérieure du premier bord 34 de la troisième pièce latérale III, lui-même situé en-dessous du point d’inflexion de la partie supérieure convexe 36.
Le point d’assemblage 5 de la partie inférieure 29 du deuxième bord 25 de la deuxième pièce avant II est positionné en regard du point d’assemblage 5 de la partie inférieure 37 du premier bord 34 de la troisième pièce latérale III. Le point d'assemblage 5 de la partie inférieure 29 du deuxième bord 25 est situé juste au-dessus du point d’inflexion de la partie concave inférieure 29, ce qui permet d’améliorer la fluidité de la zone de taille au niveau latéral sans forcer sur l’effet « resserré », puisque ce point d’assemblage inférieur 5 du bord 25 de la pièce II est relié à un point d’assemblage d’une zone s’amenuisant simplement vers le bas qu’il est la partie inférieure 37 du premier bord 34 de la troisième pièce latérale III.
Le deuxième bord 35 de ladite troisième pièce latérale III est assemblé audit premier bord 44 de ladite quatrième pièce latérale IV pour former une troisième zone d’assemblage située en dessous des bras, dans la partie latérale du tronc de la personne qui le porte (cette zone n’est pas visible à la figure 8). Cette troisième zone d’assemblage est par exemple obtenue par chevauchement des bords 35 et 44 assemblés. Cet assemblage peut former un fourreau dans lequel pourra être placée une baleine (représentée par la référence B à la figure 1).
Lorsque la troisième pièce latérale III est assemblée à la quatrième pièce latérale IV, une zone sous-bras 31, 41 est ainsi créée de manière optimale en apportant un maintien suffisant sans blesser les aisselles. La longueur de ladite troisième zone d’assemblage est comprise entre 32 et 37 cm, de préférence d’environ 35 cm.
Juste sous le point d’inflexion existant entre la partie supérieure 38 s’amenuisant vers le bas et la partie inférieure s’élargissant vers le bas 39 du deuxième bord 35 de la troisième pièce latérale III, on trouve le point d’assemblage 5 du deuxième bord 35 de la troisième pièce.
Juste sous le point d’inflexion existant entre la partie supérieure 46 s’amenuisant vers le bas et la partie inférieure s’élargissant vers le bas 47 du premier bord 44 de la quatrième pièce latérale IV, on trouve le point d’assemblage 5 du premier bord 44 de la quatrième pièce latérale IV.
Lorsque ces deux points d’assemblage sont mis en regard et que les bords de cette troisième zone d’assemblage sont cousus ensemble, une pince est formée à la zone de taille T, pour resserrer le corset à cet endroit et améliorer l’aspect de la taille de la personne qui porte le corset. Cette forme particulière de la troisième III et de la quatrième pièce IV du corset permettent d’améliorer la coupe près du corps en prévoyant suffisamment d’espace pour le thorax et focalisant le rétrécissement de la taille, toujours de manière fluide, sans compression ceinturant disgracieux.
Le deuxième bord 45 de la quatrième pièce latérale IV est assemblé audit premier bord 54 de la cinquième pièce arrière V pour former une quatrième zone d’assemblage (cette zone n’est pas visible à la figure 8). Cette quatrième zone d’assemblage est par exemple obtenue par chevauchement des bords 45 et 54 assemblés. Cet assemblage peut former un fourreau dans lequel pourra être placée une baleine (représentée par la référence B à la figure 1).
Le deuxième bord 55 de ladite cinquième pièce arrière V est assemblé audit premier bord 64 de ladite sixième pièce arrière VI pour former une cinquième zone d’assemblage (cette zone n’est pas visible à la figure 8). Cette cinquième zone d’assemblage est par exemple obtenue par chevauchement des bords 55 et 64 assemblés. Cet assemblage peut former un fourreau dans lequel pourra être placée une baleine (représentée par la référence B à la figure 1).
La sixième pièce VI d’une partie gauche G de corset est donc comme mentionné précédemment reliée à une sixième pièce arrière VI d’une partie droite D de corset et forme une zone d’assemblage arrière (non illustrée) qui peut comprendre un lacet, un cordon et tout autre élément d’assemblage. La longueur de haut en bas desdites extrémités d’assemblage arrière est comprise entre 37 et 42 cm. Plus particulièrement, pour la taille de confection 42, la longueur des extrémités d’assemblage arrière vaut 39,5 cm, et est la même pour toutes les tailles de confection
Comme on peut le constater, ces éléments du corset représentent de nombreux avantages tant au niveau de la finition, de la souplesse et de la rigidité assurant le confort tout en avantageant la silhouette de la personne qui porte le corset. Les points d’assemblage ont été judicieusement choisis ainsi que les formes de chaque pièce de corset et les mesures de chaque pièce.
La figure 9 illustre une variante selon la présente invention dans laquelle une septième pièce peut être prévue pour masquer le dos de la personne qui porte le corset entre les 2 parties arrière (gauche et droite) du corset. Elle est assemblée de manière préférentielle sur la pièce VI, le long du bord 65 en respectant les points d’assemblage ; et est laissée libre côté droit pour pouvoir s’ajuster sous le corset en fonction de la taille de la personne. Cette pièce VII peut aussi être assemblée d’autre manière, comme par exemple également à droite, selon le système de fermeture choisi pour le corset ou bien être amovible et donc attachable à la demande par l’utilisatrice par des pressions, boutons, lacets, agraphes, tirettes, velcro® ou tout autre moyen d’assemblage amovible et dans laquelle l’extrémité d’assemblage avant est rehaussée de 4 cm pour diminuer la profondeur du décolleté. Bien entendu, la forme du décolleté peut être combinée avec la forme de réalisation de la figure 1. Dans une autre variante, la septième pièce VII peut être également prévue dans la forme de réalisation de la figure 1 à 6 pièces ou dans la forme de réalisation non détaillée à 5 pièces.
Il est bien entendu que la présente invention n’est en aucune façon limitée aux formes de réalisations décrites ci-dessus et que bien des modifications peuvent y être apportées sans sortir du cadre des revendications annexées. Les patrons représentés sur les figures sont à l’échelle et dès lors, des proportions avantageuses des dimensions des pièces peuvent en être déduites pour les besoins de la présente demande. Le corset est de plus avantageusement compris dans un coffret.

Claims (19)

1. Corset d’habillement pour femmes présentant une position fermée et une position ouverte, comprenant une superposition d’au moins une couche de doublure, agencée pour être positionnée du côté interne dudit corset en position fermée une couche d’entoilage, agencée pour conférer de la tenue audit corset, et une couche de parure, agencée pour être positionnée du côté externe et apparent dudit corset en position fermée, et une série de baleines, caractérisé en ce que ladite couche d’entoilage comprend un textile non tissé, non thermocollant d’un grammage compris entre 70 et 100 gr/m2.
2. Corset selon la revendication 1, dans lequel ladite couche d’entoilage de textile non tissé, non thermocollant comprend de 30 à 60 % de fibres de polyamide, de préférence de 35 à 50 % de fibres de polyamide, de 20 à 50 % de fibres de viscose, de préférence de 25 à 40 % de fibres de viscose et de manière préférentielle d’environ 30 % de fibres de viscose, de 20 % à 50 % de fibres de polyester, de préférence de 25 % à 40 % de fibres de polyester et de manière plus préférentielle d’environ 30 % de fibres de polyester.
3. Corset selon les revendications 1 ou 2, dans lequel ladite couche d’entoilage présente un grammage de 80 à 95 gr/m2 et de préférence de 85 à 90 m2/gr.
4. Corset selon l’une quelconque des revendications précédentes, comprenant une partie gauche (G) et une partie droite (D), ladite partie gauche (G) et ladite partie droite (D) présentant chacune une extrémité d’assemblage avant (2) et une extrémité d’assemblage arrière (3), ladite extrémité d’assemblage avant (2) de ladite partie gauche (G) étant agencée pour être assemblée, pour former un assemblage avant (11) en position fermée, à ladite extrémité d’assemblage avant (2) de ladite partie droite (D) et ladite extrémité d’assemblage arrière (3) de ladite partie gauche (G) étant agencée pour être assemblée à ladite extrémité d’assemblage arrière (3) de ladite partie droite (D), pour former un assemblage arrière en position fermée.
5. Corset selon la revendication 4, dans lequel ledit assemblage arrière est réalisé par un cordon ou lacet passé dans une série d’orifices ou de crochets formée de deux-demi séries d’orifices ou de crochets positionnées respectivement sur ladite extrémité d’assemblage arrière de chaque partie gauche (G) et partie droite (D) dudit corset.
6. Corset selon les revendications 4 ou 5, dans lequel chaque partie gauche (G) et partie droite (D) de corset comprend une série d’au moins 5 pièces de corset (I, II, III, IV, V), de préférence 6 pièces de corset (I, II, III, IV, V, VI).
7. Corset selon la revendication 6, dans lequel ladite série d’au moins 5 pièces de corset (I, II, III, IV, V) comprend, en série, de l’extrémité avant d’assemblage (2) à l’extrémité arrière d’assemblage (3) une première pièce (I) avant comprenant un premier bord (14) droit à l’extrémité d’assemblage (2) et un deuxième bord (15) présentant une première (16) et une deuxième courbure (17), ladite première courbure (16) étant une courbure convexe dans une partie supérieure de ladite première pièce avant (I), ladite deuxième courbure (17) étant une partie courbe s’amenuisant vers le bas, une deuxième pièce avant (II) comprenant un premier bord (24) présentant une première (26) et une deuxième courbure (27), ladite première courbure (26) dudit premier bord (24) étant une courbure convexe dans une partie supérieure de ladite deuxième pièce avant (II) et ladite deuxième courbure (27) étant une courbure concave dans une partie inférieure, et un deuxième bord (25) présentant une partie supérieure (28) s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure (29) concave. une troisième pièce latérale (III), une quatrième pièce latérale (IV), une cinquième pièce arrière (V).
8. Corset selon la revendication 7, dans lequel ladite troisième pièce latérale (III) présente un premier bord (34) et un deuxième bord (35), ledit premier bord (34) présentant une partie supérieure convexe (36) et une partie inférieure (37) s’élargissant vers le bas, ledit deuxième bord (35) présentant une partie supérieure (38) s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure (39) s’élargissant vers le bas.
9. Corset selon les revendications 7 ou 8, dans lequel ladite quatrième pièce latérale (IV) présente un premier bord (44) et un deuxième bord (45), ledit premier bord (44) présentant une partie supérieure (46) s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure (47) s’élargissant vers le bas, ledit deuxième bord (45) présentant une partie supérieure (48) sensiblement droite et une partie inférieure (49) s’élargissant vers le bas.
10. Corset selon l’une quelconque des revendication 7 à 9, dans lequel ladite cinquième partie arrière (V) présente un premier bord (54) comprenant une partie supérieure (56) s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure (57) s’élargissant vers le bas et une deuxième bord (55) sensiblement droit comprenant l’extrémité d’assemblage arrière (3).
11. Corset selon l’une quelconque des revendications 7 à 9, comprenant en outre une sixième pièce arrière (VI), dans lequel, ladite cinquième pièce arrière (V) présente un premier bord (54) comprenant une partie supérieure (56) s’amenuisant vers le bas et une partie inférieure (57) s’élargissant vers le bas et un deuxième bord (55) présentant une partie supérieure (58) sensiblement droite et une partie inférieure (59) s’élargissant vers le bas, et dans lequel ladite sixième pièce arrière (VI) présente un premier bord (64) sensiblement droit et un deuxième bord (65) légèrement concave comprenant l’extrémité d’assemblage arrière (3).
12. Corset selon l’une quelconque des revendication 7 à 11, dans lequel ledit deuxième bord (15) de ladite première pièce avant (I) est assemblé audit premier bord (24) de la dite deuxième pièce avant (II) pour former une première zone d’assemblage (11), ledit deuxième bord (25) de ladite deuxième pièce avant (II) est assemblé audit premier bord (34) de ladite troisième pièce latérale (III) pour former une deuxième zone d’assemblage, ledit deuxième bord (35) de ladite troisième pièce latérale (III) est assemblé audit premier bord (44) de ladite quatrième pièce latérale (IV) , pour former une troisième zone d’assemblage, ledit deuxième bord (45) de ladite quatrième pièce latérale est assemblé audit premier bord de ladite cinquième pièce arrière (V) pour former une quatrième zone d’assemblage. Lesdites première (I), deuxième (II), troisième (III), quatrième (IV) et cinquième (V) pièces formant ladite partie gauche (G) ou ladite partie droite (D) dudit corset.
13. Corset selon les revendications 11 ou 12, dans lequel ledit deuxième bord (55) de ladite cinquième pièce arrière (V) est assemblé audit premier bord (64) de ladite sixième pièce arrière (VI), pour former une cinquième zone d’assemblage, lesdites première (I), deuxième (II), troisième (III), quatrième (IV), cinquième (V) et sixième (VI) pièces formant ladite partie gauche (G) ou ladite partie droite (D) dudit corspt.
14. Corset selon les revendications 12 ou 13 dans lequel au moins une des première (11), deuxième, troisième, quatrième ou cinquième zone d’assemblage présente un fourreau, par exemple obtenu par chevauchement des bords assemblés, muni d’une baleine.
15. Corset selon l’une quelconque des revendications précédentes, comprenant en outre des bretelles d’épaules ou des bretelles à nouer ensemble, par exemple derrière la nuque.
16. Corset selon l’une quelconque des revendications 4 à 15 dans lequel la longueur de haut en bas des dites extrémité d’assemblage avant (2) est comprise entre 42 et 49 cm.
17. Corset selon l’une quelconque des revendications 4 à 16, dans lequel la longueur de haut en bas desdites extrémités d’assemblage arrière (3) est comprise entre 37 et 42 cm.
18. Corset selon l’une quelconque des revendications 12 à 17, dans lequel la longueur de ladite troisième zone d’assemblage est comprise entre 32 et 37 cm, de préférence d’environ 35 cm.
19. Corset selon l’une quelconque des revendications 7 à 18, dans lequel ladite première pièce avant (I) présente au deuxième bord (15) un point d’assemblage supérieur (5) et un point d’assemblage inférieur (5) et dans lequel ladite deuxième pièce avant (II) présente également un point d’assemblage supérieur (5) et un point d’assemblage inférieur (5) audit premier bord (24), lesdits points d’assemblage supérieurs (5) dudit deuxième bord (15) de la première pièce avant (I) et dudit premier bord (24) de ladite deuxième pièce avant (II) étant agencés pour être positionnés en regard l’un de l’autre à la première zone d’assemblage, lesdits points d’assemblage (5) inférieurs dudit deuxième bord (15) de ladite première pièce (I) avant et dudit premier bord (24) de ladite deuxième pièce avant (II) étant agencés pour être positionnés en regard l’un de l’autre à la première zone d’assemblage, ledit point d’assemblage supérieur (5) dudit deuxième bord (15) de ladite première pièce avant (I) étant situé sous le point d’inflexion de ladite première courbure convexe (16) tandis que ledit point d’assemblage inférieur (5) dudit deuxième bord (15) de ladite première pièce avant (I) étant situé au-dessus du point d’inflexion de ladite courbure concave (17), ledit point d’assemblage supérieur (5) dudit premier bord (24) de ladite deuxième pièce avant (II) étant situé au-dessus du point d’inflexion de ladite première courbure convexe (28) tandis que le point d’assemblage inférieur (5) dudit premier bord (24) de ladite deuxième pièce avant (II) étant situé au-dessous du point d’inflexion de ladite courbure concave (27).
BE201100437A 2011-07-12 2011-07-12 Corset. BE1020065A3 (fr)

Priority Applications (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
BE201100437A BE1020065A3 (fr) 2011-07-12 2011-07-12 Corset.
EP12175648A EP2545792A1 (fr) 2011-07-12 2012-07-10 Corset

Applications Claiming Priority (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
BE201100437A BE1020065A3 (fr) 2011-07-12 2011-07-12 Corset.
BE201100437 2011-07-12

Publications (1)

Publication Number Publication Date
BE1020065A3 true BE1020065A3 (fr) 2013-04-02

Family

ID=46456469

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
BE201100437A BE1020065A3 (fr) 2011-07-12 2011-07-12 Corset.

Country Status (2)

Country Link
EP (1) EP2545792A1 (fr)
BE (1) BE1020065A3 (fr)

Citations (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US2239516A (en) * 1939-12-11 1941-04-22 Blair David Undergarment
GB818943A (en) * 1954-08-09 1959-08-26 Chicopee Mfg Corp Improvements in fabrics composed of adhesively bonded fibres
WO2001008516A1 (fr) * 1999-08-02 2001-02-08 Benetton Group S.P.A. Vetement, et en particulier soutien-gorge

Patent Citations (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US2239516A (en) * 1939-12-11 1941-04-22 Blair David Undergarment
GB818943A (en) * 1954-08-09 1959-08-26 Chicopee Mfg Corp Improvements in fabrics composed of adhesively bonded fibres
WO2001008516A1 (fr) * 1999-08-02 2001-02-08 Benetton Group S.P.A. Vetement, et en particulier soutien-gorge

Also Published As

Publication number Publication date
EP2545792A1 (fr) 2013-01-16

Similar Documents

Publication Publication Date Title
EP3277115B1 (fr) Soutien-gorge sans bretelle dorsale pour le port de vetement avec grande echancrure arriere
CA2380944C (fr) Article de lingerie realise a partir d'un tricotage cylindrique comportant des caracteristiques de maintien
US20130198925A1 (en) Reversible sleeved garment accessory
WO1980000121A1 (fr) Soutien-gorge a adhesif et son procede de fabrication
FR2745473A1 (fr) Vetement assurant la fonction de maintenir un profil ascendant a la ligne des hanches et des fesses
FR2762970A1 (fr) Vetement formant haut pour homme et procede de fabrication d'un coussinet de renforcement a utiliser dans celui-ci
EP3389424B1 (fr) Vêtement convertible
EP1118277A1 (fr) Culotte, notamment du type caleçon
BRPI0906971A2 (pt) bojo de sutiã e sutiã feito do mesmo.
FR3013564A3 (fr) Vetement sans manche
FR2896132A1 (fr) Ensemble vestimentaire feminin pour la pratique sportive
FR2868665A3 (fr) Sous-vetement profondement decollete sur le devant et muni d'un dispositif de liaison et de renfort
BE1020065A3 (fr) Corset.
FR2576489A1 (fr) Vetement en une piece agrementant la silhouette feminine
EP3143885A1 (fr) Vetement du type comprenant un haut et un bas comprenant une languette formant entrejambe
FR2624701A1 (fr) Vetement ou sous-vetement de type masculin avec bande de soutien
FR3020923A1 (fr) Sangle de couverture du bas du dos, prevue pour se fixer en haut d'un vetement se portant habituellement au niveau de la taille, et notamment un pantalon
FR2872002A1 (fr) Vetements pour personnes diminuees et leur utilisation
FR2871661A1 (fr) Vetement de corps destine a affiner la silhouette
EP2096948B1 (fr) Sous-vetement a adaptation morphologique
FR3115439A1 (fr) soutien-gorge sans armatures
GB2523840A (en) A brassiere or garment accessory
FR3070238A1 (fr) Dispositif pour faciliter le retrait d'un maillot, notamment un maillot de sport
FR2912289A1 (fr) Vetement a entre jambes discontinu.
FR3107815A1 (fr) Soutien-gorge modulable