WO2015028626A1 - Système de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire et procédé associé - Google Patents

Système de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire et procédé associé

Info

Publication number
WO2015028626A1
WO2015028626A1 PCT/EP2014/068409 EP2014068409W WO2015028626A1 WO 2015028626 A1 WO2015028626 A1 WO 2015028626A1 EP 2014068409 W EP2014068409 W EP 2014068409W WO 2015028626 A1 WO2015028626 A1 WO 2015028626A1
Authority
WO
Grant status
Application
Patent type
Prior art keywords
observation
dimension
position
positioned
virtual object
Prior art date
Application number
PCT/EP2014/068409
Other languages
English (en)
Inventor
ROCAMORA Sergi PUJADES
Frédéric DEVERNAY
Original Assignee
Inria Institut National De Recherche En Informatique Et En Automatique
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date

Links

Classifications

    • AHUMAN NECESSITIES
    • A63SPORTS; GAMES; AMUSEMENTS
    • A63JDEVICES FOR THEATRES, CIRCUSES, OR THE LIKE; CONJURING APPLIANCES OR THE LIKE
    • A63J15/00Peep-shows, e.g. raree-shows; Kaleidoscopic or other opalescence exhibitions

Abstract

L'invention concerne un système (10) de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire comprenant une unité de compensation (20) propre à modifier la perception d'au moins une des deux unités d'observation (14, 16), lorsque les deux unités d'observation (14, 16) observent l'objet réel (Or), pour donner l'illusion au moyen d'observation (12) positionné à la position d'observation, que les rayons lumineux issus de l'objet réel (Or) proviennent d'un troisième objet virtuel (03) positionné à une troisième position (P3) distincte de la position réelle (Pr), le troisième objet virtuel (03) présentant une troisième dimension (D3) selon la direction (X), la troisième dimension (D3) étant différente de la dimension réelle (Dr).

Description

Système de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire et procédé associé

La présente invention concerne un système de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire et un procédé de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire.

Dans le domaine cinématographique, il est souvent souhaitable de pouvoir créer des illusions d'optique dites « effets de gigantisme ». Lorsqu'un effet de gigantisme est généré, un objet apparaît beaucoup plus grand qu'un autre objet bien qu'en réalité, les deux objets ont une taille sensiblement identique. Cet effet est aussi utilisé pour les êtres humains. C'est notamment le cas dans les œuvres cinématographiques de type fantastique dans lesquelles des nains sont mis en scène.

Avec le développement du cinéma en trois dimensions (souvent dit cinéma en 3D), les effets de gigantisme sont particulièrement recherchés pour leur caractère spectaculaire. Il est donc souhaitable de proposer des dispositifs permettant la génération d'effet de gigantisme pour un observateur.

Pour cela, il est connu d'utiliser des dispositifs de trompe-l'œil visant à tromper la perception du cerveau et de l'œil de manière à donner l'illusion qu'un objet semble positionné dans le même plan alors qu'en réalité l'objet est dans un plan plus rapproché, ce qui le fait paraître plus grand.

La chambre d'Ames, proposée par l'ophtalmologiste américain Albert Ames Jr en 1946, est un exemple de tels dispositifs. Lorsque la chambre d'Ames est observée depuis le plafond, la pièce forme un trapèze rectangle dont un côté est le mur placé en face d'un observateur positionné à un point d'observation particulier de la grande base. Ce côté n'est orthogonal à aucun des autres côtés. De ce fait, un objet se déplaçant le long du mur correspondant à ce côté est positionné plus ou moins loin de l'observateur et donc apparaît plus ou moins grand pour l'observateur. En outre, depuis le point d'observation particulier, la chambre d'Ames apparaît comme cubique grâce au décor en trompe-l'œil de la chambre. Ainsi, la chambre d'Ames permet de générer, pour un observateur au point d'observation particulier, un effet de gigantisme.

Toutefois, cet effet de gigantisme ne fonctionne qu'en vision monoculaire puisque le décor en trompe-l'œil ne permet pas de tromper les deux yeux de l'observateur simultanément, l'utilisation de deux yeux donnant plus d'éléments sur la profondeur de l'élément regardé. En vision binoculaire, l'observateur se rend compte que la pièce est en réalité trapézoïdale. De ce fait, en vision binoculaire, l'effet de gigantisme recherché n'est pas obtenu. Cela est d'autant plus gênant qu'avec le développement du cinéma en 3D, les effets binoculaires sont particulièrement recherchés.

Il est également connu du document US 4 428 575 un dispositif d'illusion optique comprenant deux sections d'extrémité régulièrement construites ayant une différence de taille prédéterminée, chacune desdites sections d'extrémité ayant son propre plancher horizontal dans un plan horizontal et dimensionnées pour accueillir une personne sur celui-ci, lesdites sections d'extrémité étant reliées par une partie centrale déformée. Le dispositif comporte aussi un judas situé en avant desdites deux sections d'extrémité régulièrement construites et un affichage dudit dispositif d'illusion optique à partir dudit judas produisant une fausse perspective selon laquelle lesdites deux sections d'extrémité régulièrement construites semblent être de taille égale.

Il existe donc un besoin pour un système permettant de générer une illusion d'optique en vision binoculaire, et en particulier l'obtention d'un effet de gigantisme.

A cet effet, l'invention a pour objet un système de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire pour un moyen d'observation muni de deux unités d'observation, le système comprenant un dispositif de trompe-l'œil en vision monoculaire donnant l'illusion au moyen d'observation positionné à une position d'observation, que les rayons issus d'un objet réel, positionné à une position réelle, et présentant une dimension selon une direction dite dimension réelle, proviennent :

- d'un premier objet virtuel lorsque l'objet réel est observé par la première unité d'observation, le premier objet virtuel étant positionné à une première position distincte de la position réelle et présentant une première dimension selon la direction, la première dimension étant différente de la dimension réelle, et

- d'un deuxième objet virtuel lorsque l'objet réel est observé par la deuxième unité d'observation, le deuxième objet virtuel étant positionné à une deuxième position distincte de la première position et de la position réelle et présentant une deuxième dimension selon la direction, la deuxième dimension étant différente de la dimension réelle.

Le système comprend également une unité de compensation propre à modifier la perception d'au moins une des deux unités d'observation, lorsque les deux unités d'observation observent l'objet réel, pour donner l'illusion au moyen d'observation positionné à la position d'observation, que les rayons lumineux issus de l'objet réel proviennent d'un troisième objet virtuel positionné à une troisième position distincte de la position réelle, le troisième objet virtuel présentant une troisième dimension selon la direction, la troisième dimension étant différente de la dimension réelle. Suivant des modes de réalisation particuliers, le système comprend une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prise(s) isolément ou suivant toutes les combinaisons techniquement possibles :

- l'unité de compensation est un moyen de déviation des rayons lumineux issus du premier objet virtuel ou du deuxième objet virtuel.

- l'unité de compensation est un moyen de déviation des rayons lumineux issus du premier objet virtuel et du deuxième objet virtuel.

- l'unité de compensation est un système optique.

- le système optique comprend au moins un prisme.

- chacune des deux unités d'observation est munie respectivement d'un capteur comprenant une pluralité de pixels, l'unité de compensation étant un moyen de correction électronique du ou des capteurs des unités d'observation.

- le dispositif de trompe-l'œil est une chambre d'Ames.

L'invention concerne aussi un procédé de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire pour un moyen d'observation muni de deux unités d'observation. Le procédé comprend la fourniture d'un dispositif de trompe-l'œil en vision monoculaire donnant l'illusion au moyen d'observation positionné à une position d'observation, que les rayons issus d'un objet réel, positionné à une position réelle, et présentant une dimension selon une direction dite dimension réelle, proviennent :

- d'un premier objet virtuel lorsque l'objet réel est observé par la première unité d'observation, le premier objet virtuel étant positionné à une première position distincte de la position réelle et présentant une première dimension selon la direction, la première dimension étant différente de la dimension réelle, et

- un deuxième objet virtuel lorsque l'objet réel est observé par la deuxième unité d'observation, le deuxième objet virtuel étant positionné à une deuxième position distincte de la première position et de la position réelle et présentant une deuxième dimension selon la direction, la deuxième dimension étant différente de la dimension réelle.

Le procédé comprend également une étape de calcul de la compensation propre à modifier la perception d'au moins une des deux unités d'observation lorsque les deux unités d'observation observent l'objet réel pour donner l'illusion au moyen d'observation positionné à la position d'observation que les rayons lumineux issus de l'objet réel proviennent d'un troisième objet virtuel positionné à une troisième position distincte de la position réelle, le troisième objet virtuel présentant une troisième dimension selon la direction, la troisième dimension étant différente de la dimension réelle. Selon des modes de réalisation particuliers, le procédé comprend une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prise(s) isolément ou suivant toutes les combinaisons techniquement possibles :

- l'étape de calcul comporte la détermination par le calcul des propriétés d'une unité de compensation propre à modifier la perception d'au moins une des deux unités d'observation lorsque les deux unités d'observation observent l'objet réel pour donner l'illusion au moyen d'observation positionné à la position d'observation que les rayons lumineux issus de l'objet réel proviennent du troisième objet virtuel et le procédé comporte en outre une étape de fourniture de l'unité de compensation calculée à l'étape de calcul.

- une étape de fourniture d'un moyen d'observation.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description qui suit de modes de réalisation de l'invention, donnée à titre d'exemple uniquement et aux références aux dessins qui sont :

- Figure 1 , une représentation schématique en vue de dessus d'un système de génération d'une illusion d'optique selon l'invention; et

- Figure 2, un ordinogramme illustrant une mise en œuvre donnée à titre d'exemple d'un procédé de génération d'une illusion d'optique selon l'invention.

La figure 1 illustre un système 10 de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire pour un moyen d'observation 12 muni de deux unités d'observation 14, 16.

On entend par l'expression « système de génération d'une illusion d'optique » un système propre à générer une illusion d'optique, c'est-à-dire une illusion qui trompe le système visuel humain (depuis l'œil jusqu'au cerveau) et aboutit à une perception déformée de la réalité.

Le moyen d'observation 12 est, par exemple, un observateur humain. Dans ce cas, les deux unités d'observation 14, 16 sont respectivement l'œil gauche et l'œil droit de l'observateur humain.

En variante, le moyen d'observation 12 est un système d'enregistrement pouvant notamment être utilisé dans le cadre cinématographique. Selon cette variante, les deux unités 14, 16 d'observation sont des unités d'acquisition. Une caméra est un exemple d'unité d'acquisition.

Dans chacun de ces deux cas donnés à titre d'illustration, l'unité d'observation 14, 16 est munie d'un capteur positionné de manière à acquérir les rayons lumineux arrivant sur l'unité d'observation 14, 16. Pour un œil humain, le capteur est la rétine alors que dans le cas d'une caméra, le capteur est le plus souvent un pixel positionné au plan d'acquisition de la caméra. En outre, la ligne reliant les unités d'observation 14, 16 est notée, pour la suite, direction X.

Le système 10 comporte un dispositif de trompe-l'œil 18 et une unité de compensation 20.

Le dispositif de trompe-l'œil 18 est un dispositif de trompe-l'œil en vision monoculaire. Cela signifie que le dispositif de trompe-l'œil 18 fonctionne seulement en vision monoculaire.

Le dispositif de trompe-l'œil 18 donne l'illusion au moyen d'observation 12 positionné à une position d'observation d'un effet de gigantisme. Cet effet est observé sur un objet dit objet réel Or qui est positionné à une position réelle Pr et qui présente une dimension réelle Dr selon la direction X.

Plus précisément, lorsque l'objet réel Or est observé par la première unité d'observation 14, les rayons lumineux issus de l'objet réel Or semblent provenir d'un premier objet virtuel 01 positionné à une première position P1 distincte de la position réelle Pr. Une partie du trajet des rayons lumineux associés est représentée en traits mixtes sur la figure 1 . En outre, le premier objet virtuel 01 présente une première dimension D1 selon la direction X. La première dimension D1 est différente de la dimension réelle Dr.

En outre, lorsque le premier objet réel Or est observé par la deuxième unité d'observation 16, les rayons lumineux issus de l'objet réel Or semblent provenir d'un deuxième objet virtuel 02 positionné à une deuxième position P2. La deuxième position P2 est distincte de la première position P1 et de la deuxième position réelle Pr. Le deuxième objet virtuel 02 présente, en outre, une deuxième dimension D2 selon la direction X. La deuxième direction D2 est différente de la dimension réelle Dr.

A titre d'exemple, dans le cas de la figure 1 , le dispositif de trompe-l'œil 18 est une chambre d'Ames.

Comme expliqué précédemment, lorsque la chambre d'Ames est observée en vue de dessus, le dispositif de trompe-l'œil 18 a la forme d'un trapèze rectangle avec quatre côtés. Le moyen d'observation 12 est positionné sur le côté 30 qui correspond à la hauteur du trapèze. Ce côté 30 est donc appelé côté d'observation 30. En face du côté d'observation 30, se trouve le côté 32 faisant face au moyen d'observation 12. L'objet réel Or est le long du côté 32. Les deux autres côtés 34, 36 sont les côtés latéraux du dispositif de trompe-l'œil 18. Chaque côté 30, 32, 34, 36 forme en pratique un mur du dispositif de trompe-l'œil 18, le dispositif comprenant en outre un sol 38 et un plafond non visible sur la figure 1 . Les décors de chaque côté 30, 32, 34, 36 ainsi que du sol 38 et du plafond faussent la perception de la perspective par le moyen d'observation 12 de sorte que le moyen d'observation 12 a en réalité l'impression que le dispositif de trompe-l'œil 18 a une forme cubique en vision monoculaire. A titre d'exemple, il est possible de modifier la perception de la perspective en utilisant des motifs à damier dont les zones claires et les zones sombres présentent des tailles similaires le long du côté 32 faisant face au moyen d'observation 12.

L'unité de compensation 20 est propre à modifier la perception d'au moins l'une parmi les deux unités d'observation 14, 16 pour donner l'illusion au moyen d'observation 12 positionné à la position d'observation que les rayons lumineux issus de l'objet réel Or proviennent d'un troisième objet virtuel 03 positionné à une troisième position P3 distincte de la position réelle Pr. Le troisième objet virtuel 03 présente une troisième dimension D3 selon la direction X. Cette dimension D3 est différente de la dimension réelle Dr. Dans ce cas, à la fois la première unité d'observation 14 et la deuxième unité d'observation 16 observent l'objet Or.

Dans le cas particulier de la figure 1 , l'unité de compensation 20 est un prisme 40. Le prisme 40 est propre à dévier les rayons issus du deuxième objet virtuel 02 de sorte que pour la deuxième unité d'observation 14, les rayons semblent provenir du premier objet virtuel 01 . Le prisme 40 est positionné de manière à ne pas dévier les rayons issus du premier objet virtuel 01 .

Ainsi, dans le cas particulier de la figure 1 , le premier objet virtuel 01 et le troisième objet virtuel 03 sont confondus.

Le fonctionnement du système 10 de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire est maintenant décrit.

Le prisme 40 n'a pas d'effet sur les rayons provenant du premier objet virtuel 01 . De ce fait, lorsque l'objet réel Or est observé par la première unité d'observation 14, les rayons lumineux issus de l'objet réel Or proviennent du premier objet virtuel 01 . Ces rayons lumineux apparaissent en trait mixte sur la figure 1 .

Par contre, du fait de la déviation des rayons lumineux introduite par l'unité de compensation 20, les rayons lumineux issus de l'objet réel Or semblent provenir du premier objet virtuel 01 lorsque l'objet réel Or est vu par la deuxième unité d'observation 16. En effet, il apparaît que les rayons issus de l'objet virtuel 02 n'atteignent pas la deuxième unité d'observation 16 après déviation par le prisme 40 ainsi que l'illustrent les traits en pointillé tandis que les rayons issus du premier objet virtuel 01 atteignent la deuxième unité d'observation 16 après déviation par le prisme 40.

Il en résulte que pour les deux unités d'observation 14, 16, les rayons lumineux semblent provenir du même objet virtuel, à savoir l'objet virtuel 01 . Ainsi, le système 10 permet que l'illusion du dispositif de trompe-l'œil 18 devienne visible également en vision binoculaire. Cette illusion permet à la fois d'obtenir un effet de gigantisme ou un effet de rétrécissement, qui est l'effet opposé à l'effet de gigantisme.

Le système 10 de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire est donc particulièrement adapté pour des applications dans le cinéma, et notamment le cinéma en 3D.

En outre, le système 10 permet des prises de vue comprenant déjà l'effet de gigantisme. Cela évite ainsi la réalisation de retouches en post-production, qui implique un effort humain important. Il en résulte que l'utilisation du système 10 pour le cinéma ou la télévision est moins coûteuse qu'un retraitement d'images en post-production.

De nombreuses variantes sont possibles.

Selon une première variante, l'unité de compensation 20 comporte deux prismes au lieu d'un seul prisme 40. Le premier prisme est propre à modifier la position du premier objet virtuel 01 tandis que le deuxième prisme est propre à modifier la position du deuxième objet virtuel 02.

En orientant correctement les deux prismes, il est possible de fusionner le premier objet virtuel 01 et le deuxième objet virtuel 02 à une position dite position de fusion. Cette position de fusion est généralement une position intermédiaire entre la première position P1 et la deuxième position P2. Cette position est donc située sur le segment [P1 P2], segment reliant la première position P1 à la deuxième position P2.

Selon une autre variante, le prisme 40 est propre à modifier seulement la position du premier objet virtuel 01 . Dans ce cas, le premier objet 01 prend la position du deuxième objet virtuel 02, de sorte que le troisième objet virtuel 03 est en réalité le deuxième objet virtuel 02.

En variante, le prisme 40 est remplacé par un autre moyen de déviation du faisceau, par exemple des miroirs.

Selon encore une autre variante, l'unité de compensation 20 est un moyen de correction électronique d'au moins un capteur des deux unités d'observation 14, 16. Le moyen de correction est propre à modifier les pixels de l'image issue des capteurs pour que les objets apparaissent aux positions souhaitées pour un observateur de l'image. Pour cela, le moyen de correction électronique est propre à agir sur différents éléments selon les cas. Par exemple, le moyen de correction électronique est propre à agir sur au moins une sous-unité électronique des capteurs. L'action du moyen de correction électronique peut être distribuée sur un seul des capteurs ou sur les deux capteurs. Selon un autre exemple, le moyen de correction électronique est propre à agir sur un module de traitement d'images extérieur au(x) capteur(s). Le système 10 fonctionne pour tout type de dispositif de trompe-l'œil apte à générer un effet de gigantisme en vision monoculaire. Par exemple, le mur que regarde l'observateur a une forme quelconque, possiblement légèrement incurvée.

En outre, le système 10 a été présenté dans un cadre unidimensionnel (seule était prise en compte la taille selon la direction X) mais le système 10 fonctionne aussi pour plusieurs dimensions simultanément. En effet, si les objets virtuels 01 et 02 sont fusionnés, toutes les dimensions de ces objets sont identiques. Le système 10 est ainsi propre à générer une illusion d'optique en trois dimensions.

Selon l'invention, il est également proposé un procédé de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire dont un exemple de mise en œuvre est illustré schématiquement par la figure 2.

Le procédé comprend une étape 100 de fourniture du dispositif de trompe-l'œil 18.

A titre d'exemple, l'étape 100 de fourniture est mise en œuvre par la location d'un dispositif de trompe-l'œil 18.

Dans l'exemple du procédé considéré en référence à la figure 2, il est supposé que les unités d'observations 14, 16 sont les yeux d'un observateur humain.

Toutefois, dans le cas où les unités d'observations 14, 16 sont des caméras, le procédé comporte, selon un mode de réalisation avantageux, une étape de fourniture du moyen d'observation 12. Dans une telle situation, les deux étapes de fourniture sont, de préférence, mise en œuvre par la fourniture d'un studio de cinéma.

Le procédé comporte alors une étape 102 de calcul de la compensation propre à modifier la perception d'au moins l'un des deux yeux 14, 16 pour donner l'illusion à l'observateur humain positionné à la position d'observation que les rayons lumineux issus de l'objet réel Or proviennent du troisième objet virtuel 03 en vision binoculaire.

Lorsque l'unité de compensation 20 est un système optique, l'étape 102 comprend, par exemple, la conception optique du système optique. Par exemple, si le système optique est un prisme, son angle ainsi que l'indice optique de son matériau sont déterminés à cette étape.

L'angle du prisme 40 dépend de la position des unités d'observations 14 et 16 mais aussi des caractéristiques du dispositif de trompe-l'œil 18. En utilisant les lois de l'optique géométrique, la détermination de l'angle du prisme en fonction de la position des unités d'observations 14 et 16 et des caractéristiques du dispositif de trompe-l'œil 18 est possible.

Le procédé comporte en outre, une étape 104 de compensation de manière à modifier la perception d'au moins l'un des deux yeux 14, 16 pour donner l'illusion à l'observateur humain positionné à la position d'observation que les rayons lumineux issus de l'objet réel Or proviennent du troisième objet virtuel 03 en vision binoculaire.

L'étape 104 de compensation est généralement mise en œuvre en implémentant l'étape 102 de calcul par exemple en installant le prisme 40 calculé à l'endroit approprié.

Le procédé permet de manière aisée de rendre une illusion monoculaire visible en vision binoculaire avec un système très simple.

Claims

REVENDICATIONS
1 . - Système (10) de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire pour un moyen d'observation (12) muni de deux unités d'observation (14, 16), le système (10) comprenant :
un dispositif de trompe-l'œil (18) en vision monoculaire donnant l'illusion au moyen d'observation (12) positionné à une position d'observation, que les rayons issus d'un objet réel (Or), positionné à une position réelle (Pr), et présentant une dimension selon une direction (X) dite dimension réelle (Dr), proviennent :
o d'un premier objet virtuel (01 ) lorsque l'objet réel (Or) est observé par la première unité d'observation (14), le premier objet virtuel (01 ) étant positionné à une première position (P1 ) distincte de la position réelle (Pr) et présentant une première dimension (D1 ) selon la direction (X), la première dimension (D1 ) étant différente de la dimension réelle (Dr), et o d'un deuxième objet virtuel (02) lorsque l'objet réel (Or) est observé par la deuxième unité d'observation (16), le deuxième objet virtuel (02) étant positionné à une deuxième position (P2) distincte de la première position (P1 ) et de la position réelle (Pr) et présentant une deuxième dimension (D2) selon la direction (X), la deuxième dimension (D2) étant différente de la dimension réelle (Dr)
- une unité de compensation (20) propre à modifier la perception d'au moins une des deux unités d'observation (14, 16), lorsque les deux unités d'observation (14, 16) observent l'objet réel (Or), pour donner l'illusion au moyen d'observation (12) positionné à la position d'observation, que les rayons lumineux issus de l'objet réel (Or) proviennent d'un troisième objet virtuel (03) positionné à une troisième position (P3) distincte de la position réelle (Pr), le troisième objet virtuel (03) présentant une troisième dimension (D3) selon la direction (X), la troisième dimension (D3) étant différente de la dimension réelle (Dr).
2. - Système selon la revendication 1 , dans lequel l'unité de compensation (20) est un moyen de déviation des rayons lumineux issus du premier objet virtuel (01 ) et/ou du deuxième objet virtuel (02).
3. - Système selon la revendication 1 ou 2, dans lequel l'unité de compensation (20) est un système optique.
4. - Système selon la revendication 3, dans lequel le système optique comprend au moins un prisme.
5. - Système selon la revendication 1 , dans lequel chacune des deux unités d'observation (14, 16) est munie respectivement d'un capteur comprenant une pluralité de pixels, l'unité de compensation (20) étant un moyen de correction électronique du ou des capteurs des unités d'observation (14, 16).
6. - Système selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, dans lequel le dispositif de trompe-l'œil (18) est une chambre d'Ames.
7. - Procédé de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire pour un moyen d'observation (12) muni de deux unités d'observation (14, 16), le procédé comprenant :
la fourniture d'un dispositif de trompe-l'œil (18) en vision monoculaire donnant l'illusion au moyen d'observation (12) positionné à une position d'observation, que les rayons issus d'un objet réel (Or), positionné à une position réelle (Pr), et présentant une dimension selon une direction (X) dite dimension réelle (Dr), proviennent :
o d'un premier objet virtuel (01 ) lorsque l'objet réel (Or) est observé par la première unité d'observation (14), le premier objet virtuel (01 ) étant positionné à une première position (P1 ) distincte de la position réelle (Pr) et présentant une première dimension (D1 ) selon la direction (X), la première dimension (D1 ) étant différente de la dimension réelle (Dr), et o d'un deuxième objet virtuel (02) lorsque l'objet réel (Or) est observé par la deuxième unité d'observation (16), le deuxième objet virtuel (02) étant positionné à une deuxième position (P2) distincte de la première position (P1 ) et de la position réelle (Pr) et présentant une deuxième dimension (D2) selon la direction (X), la deuxième dimension (D2) étant différente de la dimension réelle (Dr),
- une étape de calcul de la compensation propre à modifier la perception d'au moins une des deux unités d'observation (14, 16) lorsque les deux unités d'observation (14, 16) observent l'objet réel (Or) pour donner l'illusion au moyen d'observation (12) positionné à la position d'observation que les rayons lumineux issus de l'objet réel (Or) proviennent d'un troisième objet virtuel (03) positionné à une troisième position (P3) distincte de la position réelle (Pr), le troisième objet virtuel (03) présentant une troisième dimension (D3) selon la direction (X), la troisième dimension (D3) étant différente de la dimension réelle (Dr).
8. - Procédé selon la revendication 7, dans lequel l'étape de calcul comporte la détermination par le calcul des propriétés d'une unité de compensation (20) propre à modifier la perception d'au moins une des deux unités d'observation (14, 16) lorsque les deux unités d'observation (14, 16) observent l'objet réel (Or) pour donner l'illusion au moyen d'observation (12) positionné à la position d'observation que les rayons lumineux issus de l'objet réel (Or) proviennent du troisième objet virtuel (03) et dans lequel le procédé comporte en outre une étape de fourniture de l'unité de compensation (20) calculée à l'étape de calcul.
9. - Procédé selon la revendication 7 ou 8, comprenant, en outre, une étape de fourniture d'un moyen d'observation (12).
PCT/EP2014/068409 2013-09-02 2014-08-29 Système de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire et procédé associé WO2015028626A1 (fr)

Priority Applications (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR1358371 2013-09-02
FR1358371A FR3010223B1 (fr) 2013-09-02 2013-09-02 Systeme de generation d'une illusion d'optique en vision binoculaire et procede associe

Publications (1)

Publication Number Publication Date
WO2015028626A1 true true WO2015028626A1 (fr) 2015-03-05

Family

ID=49326763

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
PCT/EP2014/068409 WO2015028626A1 (fr) 2013-09-02 2014-08-29 Système de génération d'une illusion d'optique en vision binoculaire et procédé associé

Country Status (2)

Country Link
FR (1) FR3010223B1 (fr)
WO (1) WO2015028626A1 (fr)

Citations (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US1785347A (en) * 1926-09-24 1930-12-16 Herrschaft William Means for producing theatrical effects
US4428575A (en) * 1982-09-29 1984-01-31 Kerr James S Optical illusion chamber
GB2227334A (en) * 1988-11-30 1990-07-25 Screenform Inc Three-dimensional display device
US6078441A (en) * 1999-05-14 2000-06-20 Lahood; Michael Optical device for producing rotational displacement of an incident image

Patent Citations (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US1785347A (en) * 1926-09-24 1930-12-16 Herrschaft William Means for producing theatrical effects
US4428575A (en) * 1982-09-29 1984-01-31 Kerr James S Optical illusion chamber
GB2227334A (en) * 1988-11-30 1990-07-25 Screenform Inc Three-dimensional display device
US6078441A (en) * 1999-05-14 2000-06-20 Lahood; Michael Optical device for producing rotational displacement of an incident image

Also Published As

Publication number Publication date Type
FR3010223B1 (fr) 2015-09-04 grant
FR3010223A1 (fr) 2015-03-06 application

Similar Documents

Publication Publication Date Title
US6816158B1 (en) Three-dimensional display system
US20100238270A1 (en) Endoscopic apparatus and method for producing via a holographic optical element an autostereoscopic 3-d image
US20070165942A1 (en) Method for rectifying stereoscopic display systems
US20100039502A1 (en) Stereoscopic depth mapping
US20050190258A1 (en) 3-D imaging arrangements
US6798409B2 (en) Processing of images for 3D display
US6178043B1 (en) Multiview three-dimensional image display system
Nakanuma et al. Natural 3D display with 128 directional images used for human-engineering evaluation
Shin et al. Multidirectional curved integral imaging with large depth by additional use of a large-aperture lens
WO2006062325A1 (fr) Dispositif destine a corriger la distorsion d'image d'un appareil photo stereo et procede associe
US20120300044A1 (en) Systems and Methods for Alignment, Calibration and Rendering for an Angular Slice True-3D Display
Hu et al. High-resolution optical see-through multi-focal-plane head-mounted display using freeform optics
KR20120048301A (ko) 디스플레이 장치 및 방법
JP2005142957A (ja) 撮像装置及び方法、撮像システム
Liao et al. Scalable high-resolution integral videography autostereoscopic display with a seamless multiprojection system
CN102243432A (zh) 全景立体摄像装置
JP2008524673A (ja) ステレオカメラの画像の歪み補正装置、及びその方法
JPH07129792A (ja) 画像処理方法および画像処理装置
US20090244267A1 (en) Method and apparatus for rendering virtual see-through scenes on single or tiled displays
JP2007336002A (ja) 多視点映像表示装置
US20130120362A1 (en) Collimated stereo display system
US20120120202A1 (en) Method for improving 3 dimensional effect and reducing visual fatigue and apparatus enabling the same
CN1838778A (zh) 立体图像显示装置及方法
US20080252718A1 (en) Enhancement of visual perception iii
US20050270284A1 (en) Parallax scanning through scene object position manipulation

Legal Events

Date Code Title Description
121 Ep: the epo has been informed by wipo that ep was designated in this application

Ref document number: 14756073

Country of ref document: EP

Kind code of ref document: A1

NENP Non-entry into the national phase in:

Ref country code: DE

122 Ep: pct application non-entry in european phase

Ref document number: 14756073

Country of ref document: EP

Kind code of ref document: A1