WO1998003435A1 - Additif de biodegradation a base de farine et d'un tensio-actif lipidique non-ionique ou zwitterionique - Google Patents

Additif de biodegradation a base de farine et d'un tensio-actif lipidique non-ionique ou zwitterionique

Info

Publication number
WO1998003435A1
WO1998003435A1 PCT/FR1997/001331 FR9701331W WO9803435A1 WO 1998003435 A1 WO1998003435 A1 WO 1998003435A1 FR 9701331 W FR9701331 W FR 9701331W WO 9803435 A1 WO9803435 A1 WO 9803435A1
Authority
WO
Grant status
Application
Patent type
Prior art keywords
additive according
additive
surfactant
according
flour
Prior art date
Application number
PCT/FR1997/001331
Other languages
English (en)
Inventor
Christine Dalmazzone
Original Assignee
Elf Aquitaine
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date

Links

Classifications

    • CCHEMISTRY; METALLURGY
    • C02TREATMENT OF WATER, WASTE WATER, SEWAGE, OR SLUDGE
    • C02FTREATMENT OF WATER, WASTE WATER, SEWAGE, OR SLUDGE
    • C02F3/00Biological treatment of water, waste water, or sewage
    • C02F3/34Biological treatment of water, waste water, or sewage characterised by the microorganisms used
    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B09DISPOSAL OF SOLID WASTE; RECLAMATION OF CONTAMINED SOIL SOIL
    • B09CRECLAMATION OF CONTAMINATED SOIL
    • B09C1/00Reclamation of contaminated soil
    • B09C1/10Reclamation of contaminated soil microbiologically, biologically or by using enzymes
    • CCHEMISTRY; METALLURGY
    • C02TREATMENT OF WATER, WASTE WATER, SEWAGE, OR SLUDGE
    • C02FTREATMENT OF WATER, WASTE WATER, SEWAGE, OR SLUDGE
    • C02F3/00Biological treatment of water, waste water, or sewage
    • C02F3/34Biological treatment of water, waste water, or sewage characterised by the microorganisms used
    • C02F3/344Biological treatment of water, waste water, or sewage characterised by the microorganisms used for digestion of mineral oil
    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B09DISPOSAL OF SOLID WASTE; RECLAMATION OF CONTAMINED SOIL SOIL
    • B09CRECLAMATION OF CONTAMINATED SOIL
    • B09C2101/00In situ

Abstract

La présente invention a pour objet un additif de biodégradation comprenant une farine et un tensio-actif lipidique non-ionique zwitterionique biodégradable. La présente invention concerne aussi son utilisation pour la biodégradation d'hydrocarbures.

Description

ADDITIF DE BIODEGRADATION A BASE DE FARINE

ET D'UN TENSIO-ACTIF LIPIDIQUE

NON-ION QUE OU Z ITTERIONIQUE

La présente invention a pour objet un nouvel additif de biodégradation et son application pour le traitement de milieux souillés par des hydrocarbures.

Il existe de nombreux procédés mettant en oeuvre des cultures de micro-organismes, qui sont développées en conditions contrôlées (dans des réacteurs par exemple) et ensuite appliquées sur le milieu à traiter. Mais ces procédés ne sont pas efficaces dès qu'il s'agit de travailler en milieu ouvert. On observe en effet des problèmes liés à la dilution des micro-organismes dans le milieu naturel, et des problèmes de compétition avec les micro-organismes indigènes bien mieux adaptés au milieu considéré. C'est pourquoi on s'est orienté vers la solution dans laquelle on stimule les micro-organismes indigènes en leur apportant des éléments nutritifs nécessaires à leur développement et qui sont limitants dans le milieu naturel.

Aussi, a-t-on proposé des additifs nutritionnels qui sont additionnés au milieu à traiter. Ces additifs peuvent être des fertilisants du type de ceux utilisés en agriculture, ou des produits protéiques de synthèse, ou encore des lyophilisats bactériens avec le nutriment. Ces produits satisfont aux besoins en carbone, azote, phosphore des bactéries. Les besoins particuliers des micro-organismes en azote et phosphore correspondent à un rapport molaire N/P variable dans une large mesure, sans altération sensible de l'efficacité. Outre l'azote et le phosphore, ces additifs comportent du carbone assimilable . La disponibilité des nutriments est aussi un problème important, puisque celle-ci conditionne la cinétique de dégradation des hydrocarbures. Afin d'accélérer cette cinétique, on a proposé diverses solutions, qui consistent à mélanger les nutriments avec des additifs divers et à former des suspensions, et surtout des éπvulsions. FR-A-2 490 672 décrit des microémulsions dans lesquelles les substances nutritives sont dans une solution aqueuse qui est microémulsionnée dans un liquide lipomiscible. Cependant, cette technique implique l'étape de formation de la microemulsion et nécessite la présence d'additifs tels que des tensio-actifs . FR-A-2 512 057 décrit une amélioration de la solution proposée dans le brevet précédemment cité qui consiste à apporter la source d'azote sous la forme d'un système dual comportant deux sortes chimiquement différentes de composés azotés. Un système préféré est un système consistant en urée et acides aminés. Par ailleurs, ce brevet enseigne que les acides aminés seuls ne sont pas aussi efficaces que le système dual. Ce système dual étant aussi une microemulsion, il souffre des mêmes inconvénients que toute microemulsion. FR-A-2 230 401 décrit une composition pour la mise en émulsion biodégradable d'hydrocarbures et de graisses et son procédé de préparation. Selon ce brevet la composition est constituée par un amide aliphatique ou un ester carboxylique d ' amide aliphatique, un sel d'ammonium d'acide carboxylique, un phosphoaminolipide et un solvant pétrolier exempt de fractions benzéniques . Cette méthode exige de fortes proportions d' émulsion aqueuse et le résultat n'est acquis qu'après plusieurs semaines.

Cependant, les additifs de synthèse présentent des risques de toxicité, par eux-mêmes ou du fait de la présence de certains de leurs dérivés .

Aussi a-t-on recherché des produits naturels en tant qu'additifs qui puissent s'utiliser sans nécessiter une microemulsion . Les demandes de brevet français FR-2695139 et FR-2695138 décrivent des additifs de biodégradation à base de produits naturels ne nécessitant pas la formation d' émulsion. La première demande concerne un additif de biodégradation caractérisé en ce qu'il consiste en au moins une farine animale, ladite farine comprenant au moins une source d'azote assimilable consistant en au moins un acide aminé. Selon la deuxième demande, l'additif de biodégradation consiste en un mélange comprenant (i) au moins une source d'azote assimilable consistant en un acide aminé, non substitué ou substitué; (ii) au moins une source de phosphore selon un rapport donné. De préférence cet additif est une farine animale rendue oléophile par un traitement approprié, en particulier une acylation, le radical acyle étant de type oléique. La recherche d'additifs de biodégradation plus performants permettant d'obtenir une importante croissance bactérienne et conduisant à une meilleure biodégradation des hydrocarbures a conduit la demanderesse à la mise au point d'additifs appropriés pour le traitement des milieux souillés par les hydrocarbures tels que le littoral, les sols pollués ou la surface des eaux souillées. Les additifs selon la présente invention sont appropriés pour la dégradation des nappes d'hydrocarbures en pleine mer ou d'hydrocarbures en milieu fermé. La demanderesse a donc mis en évidence de façon surprenante un nouvel additif de biodégradation comprenant: (i) au moins une farine; et

(ii) au moins un tensio-actif lipidique non-ionique ou zwitterionique biodégradable. Selon un mode de réalisation, la farine est une farine animale et de préférence une farine de poisson.

Selon un mode de réalisation, dans ledit additif le tensioactif lipidique représente par exemple de 1 à 20%, de préférence de 3 à 10% en poids. Selon un mode de réalisation, le tensio-actif lipidique est un glycolipide et/ou un phospholipide. Selon un mode de réalisation, le tensio-actif est un glycolipide choisi dans le groupe consistant en rhamno lipide s, glucose 1 ipides , sophorol ipides , t réha los el ipi des , cellobioselipides, et leurs mélanges.

Selon un mode de réalisation, le tensio-actif comprend des sophorol ipides de formule (I)

Figure imgf000006_0001

dans laquelle:

R3 et R4 sont indépendamment H ou un groupe acétyle; R5 représente une chaine carbonée en C1-C9, hydroxylee ou non hydroxylee, saturée ou insaturée, de préférence un groupe méthyle; R6 représente une chaine carbonée en C1-C19, hydroxylee ou non hydroxylee, saturée ou insaturée; R7 représente H et R8 représente -OH, ou R7 et R8 forment ensemble un cycle lactone. De préférence, le tensioactif glycolipidique comprend un tensioactif de formule (I) dans laquelle R3 et R4 sont indépendamment H ou un groupe acétyle; R5 est un groupe méthyle; R6 représente un groupe de formule - (CH ) 6-CH-CH- (CH2) η- ; et R7 et R8 forment ensemble un cycle lactone. Selon un mode de réalisation, le tensioactif sophorolipidique est produit par fermentation à partir de sucres et de dérivés d'huiles végétales.

Selon un mode de réalisation, le tensioactif est de préférence constitué majoritairement de la forme lactone, à savoir de 55 à 99%, de préférence de 75 à 95%, en poids.

Selon un mode de réalisation, le tensioactif lipidique zwitterionique est un phospholipide, par exemple de la lécithine . Selon un mode de réalisation, le tensioactif lipidique non- ionique est un mélange de glycolipide et de phospholipide, selon un rapport pondéral compris entre 20/80 et 80/20, de préférence 40/60 et 60/40.

Selon un autre mode de réalisation l'additif comprend en outre une source d'azote assimilable supplémentaire.

Selon ce mode de réalisation, ladite source d'azote est l'urée formaldéhyde ou l'urée superphosphate.

Selon un autre mode de réalisation l'additif comprend en outre une source de phosphore assimilable supplémentaire . Selon un mode de réalisation particulier, l'additif est sous forme de granules, de poudre ou de pâte.

Selon un autre mode de réalisation, ledit additif est présent selon un rapport massique [additif ]/ [hydrocarbures ] compris entre 0,5 et 30, et de préférence entre 1 et 5. Selon un autre aspect, la présente invention concerne l'utilisation de l'additif tel que décrit ci-dessus pour la biodégradation d ' hydrocarbures .

La figure 1 est un graphique représentant le relargage d'azote pOur divers additifs de biodégradation, y compris des additifs selon l'invention.

Par biodégradation, on entend la dégradation par un micro-organisme, présent in situ ou rapporté. Cette application peut donc être réalisée en milieu ouvert en présence d'une flore bactérienne indigène, ou sur sols ou en mer en présence d'une flore bactérienne spécifique ra outée, si celle en présence est jugée insuffisante. La flore bactérienne utilisée peut être un levure, un champignon et une bactérie, seul(e) ou en mélange. En fait tout micro-organisme susceptible de dégrader un hydrocarbure est approprié. A titre d'exemple non-limitatif, on peut citer Pseudomonas , Acinetobacter, Flavobacteri um, Arthrobacter , Corynebacteriυ , Nocardia, Rhodococcus .

Par source d'azote, respectivement phosphore, assimilable on entend une source d'azote, respectivement phosphore, effectivement métabolisée par le micro-organisme lors de la dégradation. Dans le cadre de la présente invention, la source d'azote comprend la farine ainsi que la source d'azote supplémentaire ajoutée. On peut utiliser comme source d'azote supplémentaire toute source d'azote métabolisable par les micro-organismes présents, telle que: acides aminés, urée, nitrate ou sulfate d'ammonium, urée formaldéhyde ou l'urée superphosphate. Comme source de phosphore, on peut utiliser des phosphates de métaux alcalins ou d'ammonium, ou un superphosphate. Les sources d'azote et de phosphore peuvent être fournies par le même composé, par exemple l'urée superphosphate .

La source d'azote assimilable supplémentaire peut représenter de 10 à 70% en poids de l'additif final, de préférence de 15 à 50% en poids. Par exemple, on peut obtenir une composition finale dans laquelle le rapport massique C total/N total d'additif est inférieur à 4.

La source de phosphore assimilable supplémentaire peut représenter de 10 à 70% en poids de l'additif final, de préférence de 20 à 55% en poids.

Selon la présente invention, on entend par farine une farine animale ou végétale, ou des mélanges de celles-ci.

Selon la présente invention, on entend par farine animale toute farine animale classique, ainsi que les mélanges de ces farines. La composition de ces farines peut varier dans une large mesure; à titre d'exemple représentatif mais non-limitatif on retiendra les compositions pour les farines données dans les demandes FR-2695139 et FR-2695138, les farines commercialisées par SARIA et notamment les farines CRETONS® et SOLATLANTE G®. Le rapport N/P des farines animales utilisables dans le cadre de la présente invention peut varier sur une large gamme de valeurs. A titre d'exemple des rapports massiques N/P de 16 à 7 sont parfaitement appropriés. Les farines animales sont obtenues par tout procédé classique de fabrication.

Selon la présente invention, on entend par farine végétale toute farine végétale classique, ainsi que les mélanges de ces farines. La composition de ces farines peut varier dans une large mesure. À titre d'exemple représentatif mais non-limitatif on retiendra les farines d'avoine, de d'orge, de maïs, ainsi que de soja. De façon générale, on peut utiliser les issues de meunerie telles que criblures, sons, remoulages , etc. On peut aussi utiliser les drèches de brasserie. Ces farines végétales peuvent aussi être complétées par des sources azotées . Les farines végétales sont obtenues par tout procédé classique de fabrication.

Le terme de tensio-actif utilisé dans 1 ' invention a un sens classique, et couvre les détergents, les agents mouillants et les émulsifiants . Les termes non-ionique et zwitterionique sont utilisés selon leur sens commun. Un exemple de tensioactif lipidique non-ionique est un glycolipide tel qu'un sophorol ipide , tandis qu'un exemple de tensio-actif zwitterionique est un phospholipide, tel que la lécitihine. Des mélanges de tensio-actifs peuvent être utilisés.

On entend par tensio-actif glycolipidique (non-ionique) dans le cadre de la présente invention de façon générale tous les glycolipides , et notamment les rhamnolipides , les glucoselipides, les sophorolipides, les tréhaloselipides et les cellobioselipides tels que décrits dans la demande de brevet européen EP-A-0499434. Le contenu de cette demande de brevet est incorporée à la présente. Le tensioactif selon la présente invention comprend de préférence des sophorolipides. On entend par sophoroplipides dans le cadre de la présente invention les composés de formule (I) indiquée ci-dessus, dans laquelle: R3 et R4 sont indépendamment H ou un groupe acétyle; R5 représente une chaine carbonée en C1-C9, hydroxylee ou non hydroxylee, saturée ou insaturée, de préférence un groupe méthyle; R6 représente une chaine carbonée en C1-C19, hydroxylee ou non hydroxylee, saturée ou insaturée; R7 représente H et R8 représente -OH, ou R7 et R8 forment ensemble un cycle lactone. De préférence, le tensioactif glycolipidique comprend un tensioactif de formule (I) dans laquelle R3 et R4 sont indépendamment H ou un groupe acétyle; R5 est un groupe méthyle; R6 représente un groupe de formule - (CH2) 6-CH=CH- (CH2)7-; et R7 et R8 forment ensemble un cycle lactone.

Le tensioactif glycolipidique selon la présente invention peut être produit par fermentation comme cela est décrit dans le demande de brevet européen EP-A-0499434. De préférence les sophorolipides selon la présente invention sont produits à partir de sucres et d'huiles végétales par le procédé de fermentation décrit dans la demande de brevet FR-A-2670798. Le contenu de cette demande de brevet est incorporée à la présente. De préférence, le tensioactif à base de sophorolipides ainsi obtenu est constitué majoritairement de la forme lactone telle que décrite ci-dessus.

On entend par tensio-actif phospho 1 ipidique (zwitterionique) dans le cadre de la présente invention de façon générale tous les phospholipides , par exemple les dérivés du glycérol estérifié par des acides gras à chaînes longues (de préférence avec un nombre de carbone aliphatique compris entre 14 et 20) et par de l'acide phosphorique , éventuellement combiné à un dérivé aminé. Un exemple de phospholipide est la lécithine, notamment la lécithine de soja.

Des mélanges de tensio-actif s lipidiques sont aussi envisageables . Ces mélanges se composent par exemple de glycolipides et de phospholipides. De préférence les glycolipides utilisés dans la présente invention sont des sophorolipides sous forme lactonique et les phospholipides comprennent de préférence de la lécithine (de soja) . L'utilisation des additifs selon la présente invention est donc utile pour la biodégradation des hydrocarbures sur sols, sédiments et à la surface de l'eau. Les sédiments souillés par des hydrocarbures peuvent provenir de déversements accidentels d'hydrocarbures ou non, tels que nettoyage de bassins, chaussée, sols, etc. L'additif selon la présente invention peu être utilisé pour le traitement des sols souillés par des hydrocarbures résultant de traitements de la houille, tel que des sols houilleux, etc. L'additif selon la présente invention est approprié pour le traitement des eaux souillées en milieu ouvert, notamment en pleine mer par exemple à la suite d'un dégazage ou d'une marée noire.

Cette utilisation est tout aussi adaptée et profitable, dans le cas de traitement en milieux fermés, tels que réacteurs, bourbier, stockage d'hydrocarbures et autres. La proportion d'additif par rapport à l'hydrocarbure à dégrader est variable. Le rapport massique [additif ]/ [hydrocarbures] est généralement compris entre 0,5 et 30. De préférence, le rapport massique est compris entre 1 et 3.

La présente invention a aussi pour objet l'utilisation des présents additifs pour la biodégradation d'hydrocarbures.

La présente invention est illustrée plus en détails dans les exemples suivants donnés à titre illustratif mais non limitatif .

Exemple 1: Test de biodégradation d'un pétrole brut

Les tests de biodégradation sont effectués dans des petits bacs en plexiglass (400 x 400 x 300mm) remplis d'une première couche de graviers (hauteur 3 cm), puis d'une couche de sable de granulométrie moyenne d'environ 1 mm de diamètre (hauteur 5 cm) et d'une couche de sable fin d'environ 0,3 mm de diamètre (hauteur 15 cm) . De l'eau de mer synthétique (eau distillée + 28g/l de sels de mer pour aquarium) est introduite dans les bacs à partir d'un réservoir par l'intermédiaire d'une pompe. La périodicité de remplissage et de vidage des bassins est de 4 cycles par jour .

L ' inoculum microbien employé est un consortium de microorganismes sélectionnés pour leur aptitude à dégrader les hydrocarbures en milieu marin, consistant essentiellement en des bactéries appartenant aux espèces suivantes: Pseudomonas, Acinetobacter, Flavobacterium, Arthrobacter, Corynebacterium, Nocardia . Rhodococcus .

Le pétrole employé pour contaminer le sable est un pétrole Brut Arabian Light étêté à 250°C, ci-après BAL250.

Une quantité d'environ 180g de ce pétrole, à laquelle on été ajoutés 0,5% en poids de O-terphényl comme biomarqueur et comme indicateur de rendement d'extraction (ce produit n'est pas dégradable) est répandue sur le sable.

Des échantillons de sable sont prélevés dans les cinq premiers centimètres à différents intervalles de temps pour analyser les hydrocarbures résiduels. Ceux-ci sont extraits des sédiments prélevés par le dichlorométhane, dans un soxhlet pendant 6 heures, puis quantifiés par gravimétrie après évaporation du solvant.

Le même type d'analyse est effectué à la fin de l'expérience, sur le sédiment mais aussi sur l'eau.

Au cours de la première expérience, l'eau de mer synthétique est enrichie en azote minéral (0,5g/l de sulfate d'ammonium) et en azote organique (0,lg/l d'extrait de levure) . Un bilan hydrocarbures réalisé à la fin de l'expérimentation, soit après 41 jours, montre qu'environ seulement 10g d'hydrocarbures ont été dégradés ce qui représente un taux de biodégradation très faible de l'ordre de 5%. Exemple 2: Test de biodégradation en présence de l'additif selon 1 ' invention

Les tests de biodégradation sont effectués, selon le protocole décrit dans l'exemple 1, dans deux bacs en plexisglass remplis de sable, avec le même type de sédiments, de pétrole, d ' inoculum microbien. Comme dans l'exemple 1, les bacs sont alternativement remplis avec de l'eau de mer synthétique non supplémentée en azote, et vidangés pour simuler le rythme des marées sur le littoral marin. Dans chaque bac, de l'ordre de 170g de pétrole BAL250 sont répandus sur le sable. Le même marqueur que celui utilisé dans l'exemple 1, 1 'O-terphényl , avait été ajouté initialement au brut, à la concentration de 0,5% en poids.

Deux types d'additifs, accélérateurs de la biodégradation sont employés. A titre comparatif, un additif commercialisé par la société Grâce Sierra (USA) et déjà utilisé pour traiter les pollutions accidentelles des côtes marines par du pétrole, a été ajouté dans le premier bac. Il s'agit du produit Max Bac qui existe sous forme de granulés contenant de l'azote sous forme de nitrate et d'azote ammoniacal à raison de 220g d'azote par kg de granulés, de l'acide phosphorique et des vitamines. Les granulés sont enrobés d'une résine organique qui impose un relargage lent et continu des fertilisants dans le milieu environnant. Ce produit a été ajouté à raison de 130g dans le premier bassin contaminé par 160g de BAL250.

Dans le deuxième bac pollué par 175g de pétrole BAL250 et additivé d ' O- erphényl (0,5% en poids), l'additif utilisé est un additif de biodégradation selon la présente invention.

Cet additif qui se présente sous la forme de granulés est préparé par mélange des ingrédients suivants et passage dans une extrudeuse . On mélange dans un premier temps les poudres (farine de poisson et urée superphosphate) . L'urée superphosphate est broyée pour avoir une granulométrie plus fine permettant un meilleur mélange avec les farines. On ajoute ensuite la lécithine de soja et le sophorolipide et on mélange. Pour obtenir une pâte extrudable, on ajoute au mélange

n précédent environ 10% en poids d'eau. Les extrudats sous forme de joncs ayant un diamètre moyen de 5mm sont ensuite mis à sécher à 50°C pendant environ 12 heures.

Les différents constituants sont présents selon les proportions suivantes, en % en poids:

Farine de poisson à 92% de matières sèches 70%

Urée superphosphate 25%

Sophorolipides à 60% de matières sèches 3%

(95% de forme lactone) Lécithine de soja 2%

Les sophorolipides sont obtenus selon le procédé décrit dans la demande de brevet FR-A-2 670 798.

135g de cet additif ont été ajoutés dans le deuxième bac.

Des échantillons de sable sont prélevés à différents intervalles de temps afin de déterminer la teneur en hydrocarbures résiduels et leur temps de biodégradation. Les analyses sont effectuées selon le protocole décrit dans

1 ' exemple 1.

Les résultats sont regroupés dans le tableau suivant qui donne les resulatats concernant le taux de dégradation des hydrocarbures (%) .

Temps (jours) 0 7 25 65

Additif Max Bac 0 0-5 20 30

Additif selon l'invention 0 0-5 46 53

Au vu de ces résultats et par rapport à l'essai témoin de l'exemple 1, les deux additifs ont un effet positif sur le taux de dégradation des hydrocarbures. Cet effet est plus marqué pour l'additif selon l'invention. Des résultats comparables ont été obtenus avec des additifs dans lesquels seul un glycolipide est présent, ou seul un phospholipide est présent, ou dans lesquels les sophorolipides sont remplacés par des rhamnolipides , glucoselipides , tréhaloselipides et cellobioselipides tels que définis ici .

Exemple 3: Influence d'une source d'azote supplémentaire sur le relargaσe de l'azote.

1. Formulations testées Deux sources d'azote sont testées: l'urée formaldéhyde (azorgan) et l'urée superphosphate (USP) .

Les formulations suivantes sous formé de granulés sont testées: (les pourcentages indiqués sont des % en poids.) farine 67,5% + sophorolipide-lécithine (S/L=50/50) 3,5% + Azorgan 29% farine 47,5% + sophorolipide-lécithine (S/L=50/50) 2,5% + USP 50%

Les sophorolipides sont identiques à ceux décrits dans l'exemple précédent. Le terme S/L=50/50 indique un mélange équiponéral des deux constituants.

Les formulations sont préparées par mélange des divers constituants et passage dans une extrudeuse, dans les conditions indiquées dans l'exemple précédent.

Dans ces formulations la farine animale correspond à un mélange de 80% de farine SOLATLANTE G® et de 20% de farine CRETONS®. Un témoin 100% farine est également réalisé.

2. Protocole

Un système simple de simulation de marée est utilisé; il s'agit d'un entonnoir de verre rempli de sédiments (50g de sable préalablement calciné à 550 'CI qui est alimenté par une source d'eau de mer (ampoule de 250ml) de manière cyclique, pour simuler les marées . Cette simulation est effectuée manuellement par effet de vase communiquant. 10g de BAL 25C (Arabe léger étêté à 250°C) est disposé à la surface du sédiment avant immersion, les additifs (quantité connue, exactement environ 10% en poids) sont alors ajoutés aux hydrocarbures. Le sédiment est alors immergé (2h) , puis découvert (3 fois) . Toute l'eau (200ml) est récupérée pour analyse de l'azote total. La quantité d'azote récupérée est exprimée en % de l'azote mis à la surface du sédiment, ou selon le cas en mg N/g d'additif.

Le tableau 2 ci-après indique les compositions des formulations testées . Tableau 2

Composition

Formulations N% C% H% P%

Farine granulés 11,47 50,27 7,49 0,71

Farine+SoLec S/L=50/50 10,98 52,14 7,72 0,74

Farine+SoLec+USP S/L=50/50 16,92 31,35 5,86 3,26

Farine+SoLec+Azorgan S/L=50/50 18,81 44,20 7,09 0,58

La figure 1 représente le relargage d'azote dans l'eau de lessivage, pour des additifs avec et sans les tensio-actif s , avec et sans les sources d'azote, sous forme de granulés. Cette figure donne les résultats respectivement en % et en mg N/g d'additif.

Au vu de ces résultats, on note qu'en présence d' azorgan que le relargage d'azote est retardé. Ceci ressort clairement des résultats donnés à la figure. La présente invention n'est pas limitée aux modes de réalisation décrits mais est susceptible de nombreuses variantes aisément accessibles à l'homme de l'art.

Claims

REVENDICATIONS
1. Additif de biodégradation comprenant: (i) au moins une farine; et (ii) au moins un tensio-actif lipidique non-ionique ou zwitterionique biodégradable.
2. Additif selon la revendication 1, dans lequel la farine est une farine animale .
3. Additif selon la revendication 1 ou 2 , dans lequel la farine est une farine de poisson.
4. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, dans lequel le tensioactif lipidique représente de 1 à 20% en poids .
5. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, dans lequel le tensioactif lipidique représente de 3 à 10% en poids .
6. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, dans lequel le tensio-actif lipidique est un glycolipide et/ou un phospholipide.
7. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, dans lequel le tensio-actif est un glycolipide choisi dans le groupe consistant en rhamnolipides , glucosel ipides , sophorolipides, tréhaloselipides, cellobioselipides , et leurs mélanges .
8. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, dans lequel le tensio-actif comprend des sophorolipides de formule (I)
Figure imgf000018_0001
dans laquelle :
R 3 et R4 sont indépendamment H ou un groupe acétyle ; R5 représente une chaine carbonée en C1-C9 , hydroxylee ou non hydroxylee , saturée ou insaturée , de préf érence un groupe méthyle ; R6 représente une chaine carbonée en C 1 -C 19 , hydroxylee ou non hydroxylee , saturée ou ins aturée ; R7 représente H et R8 représente -OH , ou R7 et R8 forment ensemble un cycle lactone .
9. Additif selon la revendication 8, dans lequel le tensioactif glycolipidique comprend un tensioactif de formule (I) dans laquelle R3 et R4 sont indépendamment H ou un groupe acétyle; R5 est un groupe méthyle; R6 représente un groupe de formule - (CH2) 6-CH=CH- (CH2 ) 7- ; et R7 et R8 forment ensemble un cycle lactone.
10. Additif selon la revendication 8 ou 9 , dans lequel le tensioactif est produit par fermentation à partir de sucres et de dérivés d'huiles végétales.
11. Additif selon la revendication 8, 9 ou 10, dans lequel le tensioactif sophorolipidique est constitué majoritairement de la forme lactone.
12. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, dans lequel le tensio-actif lipidique est un phospholipide qui est de la lécithine.
13. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 12 , dans lequel le tensio-actif lipidique est un mélange de glycolipide et de phospholipide selon un rapport pondéral compris entre 20/80 et 80/20.
14. Additif selon la revendication 13, dans lequel le mélange de glycolipide et de phospholipide est selon un rapport pondéral compris entre 40/60 et 60/40.
15. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 14, comprenant en outre une source d'azote assimilable supplémentaire .
16. Additif selon la revendication 15, dans lequel ladite source d'azote assimilable supplémentaire est l'urée formaldéhyde ou l'urée superphosphate.
17. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 16, comprenant en outre une source de phosphore assimilable supplémentaire .
18. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 17, sous forme de granules, de poudre ou de pâte.
19. Additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 18, caractérisé en ce que ledit additif est présent selon un rapport massique [additif ]/ [hydrocarbures] compris entre 0,5 et 30.
20. Additif selon la revendication 19, caractérisé en ce que ledit additif est présent selon un rapport massique
[additif]/ [hydrocarbures] compris entre 1 et 5.
21. Utilisation d'un additif selon l'une quelconque des revendications 1 à 20 pour la biodégradation d'hydrocarbures.
PCT/FR1997/001331 1996-07-17 1997-07-17 Additif de biodegradation a base de farine et d'un tensio-actif lipidique non-ionique ou zwitterionique WO1998003435A1 (fr)

Priority Applications (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR96/08964 1996-07-17
FR9608964A FR2751344B1 (fr) 1996-07-17 1996-07-17 Nouvel additif de biodegradation

Publications (1)

Publication Number Publication Date
WO1998003435A1 true true WO1998003435A1 (fr) 1998-01-29

Family

ID=9494158

Family Applications (2)

Application Number Title Priority Date Filing Date
PCT/FR1997/001332 WO1998003436A1 (fr) 1996-07-17 1997-07-17 Additif de biodegradation a base de farine et d'un tensio-actif cationique
PCT/FR1997/001331 WO1998003435A1 (fr) 1996-07-17 1997-07-17 Additif de biodegradation a base de farine et d'un tensio-actif lipidique non-ionique ou zwitterionique

Family Applications Before (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
PCT/FR1997/001332 WO1998003436A1 (fr) 1996-07-17 1997-07-17 Additif de biodegradation a base de farine et d'un tensio-actif cationique

Country Status (2)

Country Link
FR (1) FR2751344B1 (fr)
WO (2) WO1998003436A1 (fr)

Families Citing this family (1)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
WO2006123081A1 (fr) * 2005-05-20 2006-11-23 Randall & Walsh Associates Limited Biorestauration

Citations (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US5067984A (en) * 1989-12-19 1991-11-26 Starr Tina F Oil absorbent
WO1993022245A1 (fr) * 1992-05-04 1993-11-11 Allied-Signal Inc. Appareil et procede permettant d'eliminer les matieres polluantes contenues dans les eaux d'egout
WO1994005773A1 (fr) * 1992-08-31 1994-03-17 Elf Aquitaine Nouvel additif de biodegradation

Patent Citations (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US5067984A (en) * 1989-12-19 1991-11-26 Starr Tina F Oil absorbent
WO1993022245A1 (fr) * 1992-05-04 1993-11-11 Allied-Signal Inc. Appareil et procede permettant d'eliminer les matieres polluantes contenues dans les eaux d'egout
WO1994005773A1 (fr) * 1992-08-31 1994-03-17 Elf Aquitaine Nouvel additif de biodegradation

Also Published As

Publication number Publication date Type
WO1998003436A1 (fr) 1998-01-29 application
FR2751344A1 (fr) 1998-01-23 application
FR2751344B1 (fr) 1998-09-11 grant

Similar Documents

Publication Publication Date Title
Satpute et al. Biosurfactants, bioemulsifiers and exopolysaccharides from marine microorganisms
Petersen et al. Recycling of sewage sludge and household compost to arable land: fate and effects of organic contaminants, and impact on soil fertility
Jennerjahn et al. Relevance of mangroves for the production and deposition of organic matter along tropical continental margins
Rosenberg et al. Bioremediation of petroleum contamination
Koutsoukos et al. Cretaceous foraminiferal morphogroup distribution patterns, palaeocommunities and trophic structures: a case study from the Sergipe Basin, Brazil
US5318955A (en) Use of selected ethers of monofunctional alcohols in drilling fluids
Ying Fate, behavior and effects of surfactants and their degradation products in the environment
Amadi et al. Remediation of oil polluted soils: 1. Effect of organic and inorganic nutrient supplements on the performance of maize (Zea may L)
US4391887A (en) Preparations of micro-organisms
US2994660A (en) Water-in-oil emulsion drilling fluid
Cooper et al. Surface-active compounds from microorganisms
Zhang et al. Measurement of polysaccharides and proteins in biofilm extracellular polymers
Haraldsson et al. The preparation of triglycerides highly enriched with ω-3 polyunsaturated fatty acids via lipase catalyzed interesterification
US5407899A (en) Algaecidal and herbicidal compositions comprising terpene wetting agents
Cameotra et al. Biosurfactant-enhanced bioremediation of polycyclic aromatic hydrocarbons
Arvin et al. Biological removal of phosphorus from wastewater
Dibble et al. Effect of environmental parameters on the biodegradation of oil sludge.
Findlay et al. Laboratory study of disturbance in marine sediments: response of a microbial community.
Banat Biosurfactants production and possible uses in microbial enhanced oil recovery and oil pollution remediation: a review
US6187581B1 (en) Process and composition for treating hydrocarbon contaminated material
Golyshin et al. Genome sequence completed of Alcanivorax borkumensis, a hydrocarbon-degrading bacterium that plays a global role in oil removal from marine systems
Bouchez-Naı̈tali et al. Evidence for interfacial uptake in hexadecane degradation by Rhodococcus equi: the importance of cell flocculation
Desai et al. Microbial production of surfactants and their commercial potential.
Soddell et al. Microbiology of foaming in activated sludge plants
Singh et al. Surfactants in microbiology and biotechnology: Part 2. Application aspects

Legal Events

Date Code Title Description
AL Designated countries for regional patents

Kind code of ref document: A1

Designated state(s): AT BE CH DE DK ES FI FR GB GR IE IT LU MC NL PT SE

AK Designated states

Kind code of ref document: A1

Designated state(s): CA CN JP KR MX NO SG US

DFPE Request for preliminary examination filed prior to expiration of 19th month from priority date (pct application filed before 20040101)
121 Ep: the epo has been informed by wipo that ep was designated in this application
NENP Non-entry into the national phase in:

Ref country code: CA

NENP Non-entry into the national phase in:

Ref country code: JP

Ref document number: 1998506641

Format of ref document f/p: F

122 Ep: pct application non-entry in european phase