OA3025A - Procédé d'obtention de la tabersonine. - Google Patents

Procédé d'obtention de la tabersonine. Download PDF

Info

Publication number
OA3025A
OA3025A OA53555A OA53555A OA3025A OA 3025 A OA3025 A OA 3025A OA 53555 A OA53555 A OA 53555A OA 53555 A OA53555 A OA 53555A OA 3025 A OA3025 A OA 3025A
Authority
OA
OAPI
Prior art keywords
solvent
seeds
extraction
acid
extd
Prior art date
Application number
OA53555A
Other languages
English (en)
Other versions
OA03025A (fr
Original Assignee
Omnium Chimique Sa
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Priority to BE712841 priority Critical
Application filed by Omnium Chimique Sa filed Critical Omnium Chimique Sa
Publication of OA03025A publication Critical patent/OA03025A/fr
Publication of OA3025A publication Critical patent/OA3025A/fr

Links

Classifications

    • CCHEMISTRY; METALLURGY
    • C07ORGANIC CHEMISTRY
    • C07DHETEROCYCLIC COMPOUNDS
    • C07D471/00Heterocyclic compounds containing nitrogen atoms as the only ring hetero atoms in the condensed system, at least one ring being a six-membered ring with one nitrogen atom, not provided for by groups C07D451/00 - C07D463/00
    • C07D471/12Heterocyclic compounds containing nitrogen atoms as the only ring hetero atoms in the condensed system, at least one ring being a six-membered ring with one nitrogen atom, not provided for by groups C07D451/00 - C07D463/00 in which the condensed system contains three hetero rings
    • C07D471/20Spiro-condensed systems

Description

OFFICE AFRICAIN ET MALGACHEDE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLEB. P. 887 YAOUNDE (Cameroun) REVET D*

Classification internationale :

INVENTION C 07 N° 03025

DEMANDE LE 22 Mars 1969à ΙΌ.Α.Μ.Ρ.Ι. (P.V. N® 53 555 à 12 h 40 mn ) par la Société dite : OMNIUM CHIMIQUE, Société Anonyme DÉLIVRE LE 15 DECEMBRE 1970 PUBLIE AU BULLETIN OFFICIEL N® 5 de 1970 PRIORITÉ :

Demande de brevet déposée en Belgique sous le n°712 841le 27 mars 1968 au nom de la demanderesse.

Procédé d'obtention de la tabersonine.

La présente invention qui est due à Monsieur Jacques POISSON, 6, avenue Georges Clémenoeau, Sceaux 92 (France) est relative à l’obtentionde la TABERSONINE.

Plusieurs alcaloïdes ont été extraits de divers Voacanga, 5 Apocynacée africaine, notamment V. africana, Thouarsii, Bracteata, Candiflora,

Glâbra, Obtusa,... Ces alcaloïdes ont été décrits et sont bien connus. Ilssont extraits des écorces de tronc ou de racine ou bien de feuilles duVoacanga.

La présente invention consiste dans l’utilisation des grainesdu Voacanga comme source d’un alcaloïde autre que ceux isolésjusqu’à présent de cette Apocynacée, la TABERSONINE 10 - 2 - dont la molécule, de structure indollque, s1apparente à celledes alcaloïdes des Vinca.

La formule brute de cet alcaloïde est C21H24N2°2C1H(Point de fusion 196°C).

Ce procédé peut être caractérisé en ce que l’extrac-tion a lieu successivement par des solvants à sélectivité dé-croissante vis-à-vis des charges de la drogue ou matière pre-mière végétale en matières non alcaloïdiques, matières grasseset autres charges nuisibles.

Cette succession des solvants permet d’éliminer fa-cilement et progressivement des charges qui seraient très gê-nantes si elles se trouvaient réunies dans un seul solvant àfort pouvoir extractif.

Ci-après on décrira le procédé d’extraction de laTABERSONINE à partir des graines de Voacanga jusqu’à l’isole-ment de l’alcaloïde. DESCRIPTION : ' Récolte £ Lès graines de Voacanga sont récoltées à maturité dufruit ou peu avant la maturité complète, soit dès que le fruita atteint son volume normal· La récolte des graines aprèsdéhiscence du fruit devient pratiquement difficile, bien quel’alcaloïde soit toujours présent à cette époque.

Dans la pratique, les graines sont isolées et dé-barrassées des matières étrangères, fragments de péricarpe ouautres débris végétaux qui constitueraient une charge inutilepréjudiciable au bon rendement d’extraction ou formeraient unesource de chlorophylle gênante au cours de la purification.

Les graines triées et bien sèches sont broyées etamenées à l’état de poudre fine.

Extraction^: L’extraction de la TABERSONINE à partir de lapoudre de graines de Voacanga présente l’avantage d’un excel-lent rendement, de l’ordre de 20 g par kilog. en bases totalesconstituées par 75 à $5 p cent de produit pur. 5

Le procédé fait appel à des techniques connues maisprésente des particularités inhérentes à la nature propre de laTABSkSONIKS qui est une base faible et une molécule fragile,ainsi qu’à la drogue de'départ qui contient une forte propor-tion de matière grasse.

Opération 1 : La poudre de graines est traitée par l’éther depétrole ou le tétrachlorure de carbone dans un appareil d’ex-traction, percolateur, lixiviateur ou appareil du type Soxhlet ;l’opération peut être effectuée à chaud ou à froid.

Le solvant n° 1 ainsi obtenu est lavé à l’eau acide,par exemple l’eau chlorhydrique à 2 % ou l’eau acétique à 5 λou l’eau sulfurique à 1 Le précipité cristallin qui appa-raît au cours de ce lavage est éliminé par filtration.

La phase solvant est séparée par décantation etrenvoyée sur une nouvelle charge de poudre tandis que la phaseacide est stockée.

Opération 2 î La poudre traitée par le solvant n° 1 est alorstraitée par l’éther éthylique et ce solvant n° 2 est à son tourépuisé par l’eau chlorhydrique ou acétique ou sulfurique. Leseaux acides sont stockées.

Opération 3 î Enfin, la poudre est traitée par l’éthanol aci-difié par 5 % d’acide acétique jusqu’à réaction de Mayer néga-tive. Le solvant n° 3 ainsi obtenu est concentré sous pressionréduite pour le priver d’alcool, puis est étendu d’eau ; ilapparaît un précipité de divers constituants gênants que l’onsépare par filtration avec les aides habituels, Kieselguhr outerre de diatomées. L’eau acide limpide ainsi obtenue est sé-parée par décantation.

Les eaux acides des trois solvants d’épuisementpeuvent être traitées séparément ou après avoir été réunies ;industriellement, il n’y a pas intérêt à effectuer des trai-tements séparés, mais on pourra recourir au système dit des 4 enrichissements. L’extraction peut se faire aussi par les méthodesclassiques cTest-à-dire que l’on peut alcaliniser la pou-drede drogue végétale par une solution de carbonate sodique ou 5 d’ammoniaque et épuiser au Soxhlet ou par lixiviation ou par macération suivie de percolation, au moyen d’un solvant non miscible à Veau tel que le benzène ou l’éther éthylique ou

l’éther acétique ou un solvant chloré tel que le chlorure deI méthylène ou le chloroforme. Le solvant unique d’extraction 10 est épuisé par l’eau acide ; l’acide est soit un a eide organi- que tel que l’acide âcétique ou tartrique, soit un acide mi-néral tel que l’acide sulfurique ; l’extraction par l’eau , chlorhydrique est plus difficile en raison de la solubilité l ί des chlorhydrates dans les solvants chlorés mais convient si : 15 l’on a eu recours à un solvant non chloré.

On peut aussi traiter directement la drogue végétalej broyée non alcalinisée, par de l’eau acide, soit de l’eau i , chlorhydrique, soit de l’eau acétique, ces eaux contenant ou non une certaine proportion d’éthanol ou de méthanol, par 20 exemple 10 à 20 p cent.

Traitement des eaux acides î Les eaux acides provenant de l’unou l’autre des modes d’extraction qui ont été décrits sontfiltrées après avoir été dêsolvantées sous vide ; elles sontlavées à l’éther et décantées en ampoule ou à la centrifugeuse 25 ou dans un appareil rotatif de séparation liquide-liquide. * Elles sont alors alcalinisées en présence de solvant ' non miscible, par de l’ammoniaque ou par une solution de carbonate sodique.

Ces eaux alcalines sont épuisées par le solvant 30 choisi : benzène, chloroforme, chlorure de méthylène ou acétate d’éthyle, jusqu’à ce qu’elles ne présentent plus de réaction de Mayer positive. 5 -

Le solvant d’épuisement est évaporé à siccité etabandonne un résidu de bases totales représentant 1,0 à 2,2 %du poids de drogue végétale mise en oeuvre.

Purification : Les bases totales sont reprises par une quan-tité de méthanol contenant de l’acide chlorhydrique dans laproportion de 1 molécule de cet acide pour 340 g de bases.

La solution de chlorhydrate ainsi obtenue est diluéepar l’éther sulfurique qui provoque rapidement l’apparitionde cristaux de chlorhydrate que l’on sépare par filtration.

On peut effectuer une deuxième cristallisation enrepassant à la base et en traitant à nouveau comme il vientd’être décrit.

Le rendement en base purifiée deux fois correspondà environ 75 du poids de bases totales, soit 1,4 à 1,55 λdu poids de drogue de départ. ESSKPLE : 300 g de graines de Voacnnga africana sont pulvé-risées dans un broyeur à marteaux muni d’un tamis à maillesde 0,0 mm.

La poudre non alcalinisée est épuisée par l’étherde pétrole dans un appareil de Soxhlet. L’extrait obtenu est agité avec de l’eau chlorhy-drique à 2 ; on effectue 3 lavages : 250, 100 et 100 ml.

Il se forme à l’interface un abondant précipité cristallinque l’on sépare par filtration.

La phase acide est alcalinisée par l’ammoniaque etépuisée par 250,100,100ml d’éther éthylique. Les éthers réunissont lavés à l’eau, séchés et évaporés ; le résidu pèse 1,2# g.

La poudre qui vient d’être traitée par l’éther depétrole est alors épuisée par l’éther éthylique et ce solvantest également épuisé à l’eau chlorhydrique. Il ne se formeplus de cristaux à l’interface des deux phccses. Les eauxacides sont alcalinisées et les bases en sont extraites parl’éther ; après évaporation, on obtient 1,34 g de bases. 6 de

Dans une troisième opération, la poudre est traitéepcr/l’éthanol contenant 5 % d’acide acétique, jusqu’à ce quel’effluent présente une réaction de Mayer négative. Le perco-lat est concentré sous pression réduite pour chasser l’éthanol ;le concentrât acétique est additionné de 250 ml d’eau. On fil-tre sur Kieselguhr et on lave à l’éther -2 fois 100 ml- puison alcalinise par l’ammoniaque en présence de chlorure de mé-thylène et on épuise la phase aqueuse alcaline par ce solvant.

On évapore à siccité ; on obtient 0,139 g de bases.

Ces bases sont dissoutes dans un minimum de méthanolcontenant la quantité d’acide chlorhydrique exactement calcu-lée pour passer aux chlorhydrates en utilisant pour le calculle poids moléculaire de 340.

Par addition ménagée d’éther éthylique, il apparaîtrapidement des cristaux que l’on essore sur plaque poreuse etque l’on recristallise en repassant à la base et en répétantl’opération de cristallisation en présence d’éther.

Les cristaux obtenus sont conservés dans un endroitsec et à l’abri de la lumière. IDENTIFICATION : La base obtenue à partir des graines deVoacanga africana a été identifiée à la TABERSONINE par sesconstantes qui sont celles de cet alcaloïde :

Point de fusion : 196°C.

Pouvoir rotatoire :o( 576^ éthanol, c-Û, 56) - -316

Spectre Ü.V. Max. (Log£j : 220(4,03 ) 296(4,02) 331(4,16)

Spectre I.R. :À cm”·1· : 3365, 1690, 1630, 1615.

Spectre de masse : m/e 336(94$) 229(36$) 122(100$) 121(69$) 107(69$) M+ calculé pour ^21^24^2^2 = C21H25N2°2C1> 0H2C64, 52$, H 6,96$ N 7,16 $ 65,16 6,73 6,66

Les spectres de masse, I.R. et U.V. sont superposa-bles à ceux d’un échantillon de référence de chlorhydrate de

Analyse : p :

Cale

Tr.

Claims (1)

  1. 7 TAB3H3ÛNIMS p.F. 196°C, o(D - 310° ( éthanol) · Procédé d’obtention de la TABSxiSCNINE, caractérisé par l’extraction de cet alcaloïde hors des graines deVOACANGA. Ce procédé est caractérisé en outre par les pointssuivants pris ensemble ou séparément : a) l’extraction peut avoir lieu successivement pardes slovants à sélectivité décroissante vis-à-vis des chargesde la drogue ou matière première végétale en matières nonalcaloïdiques, matières grasses et autres charges nuisibles. b) les graines peuvent être récoltées et débarras-sées des matières étrangères puis broyées, puis traitées parun solvant dégraissant qui enlève non seulement les graissesmais aussi un pourcentage relativement important d’alcaloïde,ensuite les graines dégraissées peuvent être épuisées par unsolvant tel que l’éther éthylique qui continue l’extractioncommencée par le dégraissant ; l’extraction peut être achevéepar un troisième solvant tel que l’éthanol acide. c) le solvant dégraissant peut être l’éther de pé-trole ou le tétrachlorure de carbone. Cabinet MANGA
OA53555A 1968-03-27 1969-03-22 Procédé d'obtention de la tabersonine. OA03025A (fr)

Priority Applications (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
BE712841 1968-03-27

Publications (2)

Publication Number Publication Date
OA03025A OA03025A (fr) 1970-12-15
OA3025A true OA3025A (fr) 1970-12-15

Family

ID=3852653

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
OA53555A OA03025A (fr) 1968-03-27 1969-03-22 Procédé d'obtention de la tabersonine.

Country Status (4)

Country Link
BE (1) BE712841A (fr)
DE (1) DE1914987A1 (fr)
FR (1) FR2004853A1 (fr)
OA (1) OA03025A (fr)

Also Published As

Publication number Publication date
OA03025A (fr) 1970-12-15
DE1914987A1 (de) 1970-04-16
FR2004853A1 (en) 1969-12-05
BE712841A (fr) 1968-07-31

Similar Documents

Publication Publication Date Title
Wall et al. Effect of tannins on screening of plant extracts for enzyme inhibitory activity and techniques for their removal
US4049824A (en) Cetyl myristoleate
CA1087609A (fr) Dihydrocyclosporine c
EP0815112B1 (fr) Procede d'isolation de galanthamine
Ghosal et al. Alkaloids of Crinum pratense
Pachter et al. Indole alkaloids of Acer saccharinum (the silver maple), Dictyoloma incanescens, Piptadenia colubrina, and Mimosa hostilis
EP1373176B1 (fr) Extrait de coques de graines de lupin contenant du lupeol
US4210581A (en) Organic compounds
Sondheimer On the distribution of caffeic acid and the chlorogenic acid isomers in plants
US7182973B2 (en) Low temperature process for extracting principal components from plants or plant materials and plant extracts produced thereby
AU2007286382B2 (en) Processes for production of Hoodia plant extracts containing steroidal glycosides
RU2344119C2 (ru) Способ очистки диацереина
CN101080231B (zh) 氢溴酸加兰他敏的制备方法
Masamune et al. 11-Deoxojervine, a new alkaloid from Veratrum species
Uritani et al. Derivatives of caffeic acid in sweet potato attacked by black rot
Haynes et al. Alkaloids of the Australian Rutaceae: Pentaceras australis Hook. FI Isolation of the alkaloids and identification of canthin-6-one
US7608741B2 (en) Mass separation method of magnolol from Magnoliae cortex radix
RU2361858C2 (ru) Способ очистки мезотриона
Chioccara et al. Mycosporine aminoacids and related compounds from the eggs of fishes
Marais The isolation of the toxic principle" potassium cymonate" from" Gifblaar" Dichapetalum cymosum (Hook) Engl
CA1337125C (fr) Methode de preparation de silibinine exempte d'isosilybine; compositions pharmaceutiques a base de ce produit
Henbest et al. 776. Isolation of a new plant-growth hormone, 3-indolylacetonitrile
KR20150057084A (ko) 옥수수수염 유래 메이신을 포함하는 유효물질의 고수율 추출방법
EP0126351B1 (fr) Procédé d'isolation et purification d'antibiotiques
Lahey et al. Alkaloids of the Australian Rutaceae: Acronychia baueri. I. The Isolation of the Alkaloids