FR3009731A1 - Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi - Google Patents

Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi Download PDF

Info

Publication number
FR3009731A1
FR3009731A1 FR1358045A FR1358045A FR3009731A1 FR 3009731 A1 FR3009731 A1 FR 3009731A1 FR 1358045 A FR1358045 A FR 1358045A FR 1358045 A FR1358045 A FR 1358045A FR 3009731 A1 FR3009731 A1 FR 3009731A1
Authority
FR
France
Prior art keywords
blade
groove
connecting element
blades
tongue
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Withdrawn
Application number
FR1358045A
Other languages
English (en)
Inventor
Bernard Proot
Jacques Desmet
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
Findes
Original Assignee
Findes
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Application filed by Findes filed Critical Findes
Priority to FR1358045A priority Critical patent/FR3009731A1/fr
Publication of FR3009731A1 publication Critical patent/FR3009731A1/fr
Application status is Withdrawn legal-status Critical

Links

Classifications

    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F13/00Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings
    • E04F13/07Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings composed of covering or lining elements; Sub-structures therefor; Fastening means therefor
    • E04F13/08Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings composed of covering or lining elements; Sub-structures therefor; Fastening means therefor composed of a plurality of similar covering or lining elements
    • E04F13/0801Separate fastening elements
    • E04F13/0832Separate fastening elements without load-supporting elongated furring elements between wall and covering elements
    • E04F13/0833Separate fastening elements without load-supporting elongated furring elements between wall and covering elements not adjustable
    • E04F13/0846Separate fastening elements without load-supporting elongated furring elements between wall and covering elements not adjustable the fastening elements engaging holes or grooves in the side faces of the covering elements
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F13/00Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings
    • E04F13/07Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings composed of covering or lining elements; Sub-structures therefor; Fastening means therefor
    • E04F13/08Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings composed of covering or lining elements; Sub-structures therefor; Fastening means therefor composed of a plurality of similar covering or lining elements
    • E04F13/0889Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings composed of covering or lining elements; Sub-structures therefor; Fastening means therefor composed of a plurality of similar covering or lining elements characterised by the joints between neighbouring elements, e.g. with joint fillings or with tongue and groove connections
    • E04F13/0894Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings composed of covering or lining elements; Sub-structures therefor; Fastening means therefor composed of a plurality of similar covering or lining elements characterised by the joints between neighbouring elements, e.g. with joint fillings or with tongue and groove connections with tongue and groove connections
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F2201/00Joining sheets or plates or panels
    • E04F2201/01Joining sheets, plates or panels with edges in abutting relationship
    • E04F2201/0107Joining sheets, plates or panels with edges in abutting relationship by moving the sheets, plates or panels substantially in their own plane, perpendicular to the abutting edges
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F2201/00Joining sheets or plates or panels
    • E04F2201/01Joining sheets, plates or panels with edges in abutting relationship
    • E04F2201/0153Joining sheets, plates or panels with edges in abutting relationship by rotating the sheets, plates or panels around an axis which is parallel to the abutting edges, possibly combined with a sliding movement
    • E04F2201/0161Joining sheets, plates or panels with edges in abutting relationship by rotating the sheets, plates or panels around an axis which is parallel to the abutting edges, possibly combined with a sliding movement with snap action of the edge connectors

Abstract

L'ensemble comporte deux lames de revêtement (1) assemblables bord à bord par emboîtement autobloquant, et moins un élément de liaison (2). Cet élément de liaison (2) comporte une première partie (20) adaptée pour être positionnée dans la rainure (120) d'une lame, et au contact de la face interne (122a) de la lèvre arrière (122). Une fois ladite première partie (20) positionnée dans la rainure (120) correspondante d'une lame, les deux lames peuvent encore être accouplées l'une avec l'autre, avec un serrage de la première partie (20) de l'élément de liaison entre la lèvre arrière (122) et la languette (130) introduite dans la rainure, au moins dans une de zone de contact ou de quasi-contact (Z1) entre la languette (130) et la lèvre arrière (122) de la rainure (120).

Description

LAMES DE REVETEMENTS ASSEMBLABLES BORD A BORD PAR EMBOÎTEMENT AUTOBLOQUANT ET ACCESSOIRES DE POSE POUR LEUR SOLIDARISATION AVEC UNE PAROI Domaine technique La présente invention concerne le domaine de la pose de revêtements à lames sur une paroi, et en particulier sur une paroi non horizontale de type mur, ou sur une paroi de type plafond. Plus précisément dans ce domaine la présente invention concerne des lames de revêtement qui sont assemblables bord à bord par emboîtement autobloquant, et des accessoires de pose permettant de solidariser lesdites lames de revêtement avec une paroi de manière à former un revêtement à pose fixe ou flottante. Art antérieur Parmi l'ensemble des revêtements connus pouvant être posés au sol, on connaît des parquets décoratifs constitués de lames décoratives emboîtées bord à bord avec un blocage l'une par rapport à l'autre de deux lames emboîtées. Une lame présente le plus souvent une forme générale rectangulaire, mais peut également être de forme carrée. Ces lames de revêtement peuvent être emboîtées avec des lames voisines uniquement sur deux côtés opposés des lames ou sur tous les côtés des lames.

Pour leur emboîtement, ces lames comportent au moins deux bords opposés, qui sont profilés de manière à former des éléments d'accouplement complémentaires comportant respectivement au moins une rainure délimitée par deux lèvres avant et arrière, et une languette emboîtable dans la rainure entre les deux lèvres.

Pour le blocage des lames, lesdits éléments d'accouplement comportent en outre des moyens de verrouillage mécanique qui empêchent l'écartement réciproque de deux lames accouplées, dans un plan parallèle à leur face inférieure sensiblement plane, et dans une direction perpendiculaire à leurs bords accouplés. Ces moyens de verrouillage mécanique comportent le plus souvent un ergot de blocage en saillie sur la languette et un renfoncement ménagé dans la lèvre inférieure de la rainure 3009 73 1 2 et apte à recevoir ledit ergot de blocage. Il existe à ce jour de nombreux profils de bords de lames permettant un tel emboîtement bord à bord et autobloquant des lames. A titre d'exemples non exhaustifs, les publications ci-après illustrent différents 5 exemples de lames assemblables par emboîtement bord à bord et autobloquant : demandes de brevet internationales W096/27721, W097/47834 et WO 99/66151 ; brevets américains US 4 426 820, US 7 444791, US 8 011 155 et US 8 495 849. A ce jour, les lames assemblables bord à bord par emboîtement 10 autobloquant, telles que celles décrites dans les publications susvisées sont adaptées et utilisées pour réaliser des revêtements de sol, notamment des revêtements de sol à pose flottante. Si l'on souhaite en revanche poser ces lames assemblables bord à bord par emboîtement autobloquant sur une paroi non horizontale, telle 15 qu'un mur, pour constituer un revêtement mural, ou sur un plafond, on est contraint à ce jour de fixer chaque lame sur la paroi en la clouant, en la vissant ou en l'agrafant au moyen de clous, vis ou agrafes passés à travers la lèvre arrière de la rainure d'emboîtement de l'un de leur bord. Cette technique de pose n'est pas pratique et surtout oblige à réaliser un 2 0 revêtement à pose fixe et ne permet pas de réaliser un revêtement mural ou un revêtement de plafond à pose flottante. En outre, dans certains cas, la lèvre arrière de la rainure d'emboîtement du bord de la lame n'est pas suffisamment longue pour permettre une telle fixation, tel que par exemple pour les profils de lames décrits dans la demande de brevet internationale 2 5 W097/47834. Les fabricants des ces lames sont donc contraints de réaliser des profils de lames spécifiques avec lèvre arrière plus longues pour réaliser des revêtements muraux. A cause des ces difficultés, les lames assemblables bord à bord par emboîtement autobloquant sont à ce jour rarement utilisées pour réaliser 30 des revêtements de mur ou de plafond, mais sont essentiellement utilisées pour réaliser des revêtements de sol.

Il est par ailleurs connu des revêtements muraux ou de plafond à base de lames emboîtables bord à bord de type lambris. Ces lames de type lambris peuvent comporter au niveau de leurs bords opposés une rainure d'emboîtement et une languette pour leur emboitement bord à bord, mais ne comportent pas de moyens de verrouillage mécanique permettant un emboîtement autobloquant. Selon une technique de pose de lambris connue, on commence par fixer sur la paroi une pluralité de lattes destinées à former un support de pose pour les lames. Ces lattes sont fixées sur la paroi, par exemple par vissage, en étant disposées parallèlement les unes aux autres et espacées dans la direction perpendiculaire à leur axe longitudinal. Il peut également être avantageux que les lattes soient espacées selon leur direction longitudinale en sorte de ménager ultérieurement un passage pour une circulation d'air entre les lattes, et sous le revêtement décoratif.

Une fois le support de pose à lattes fixé sur la paroi, on pose les lambris, en positionnant chaque lambris sur les lattes du support de pose et en fixant individuellement chaque lambris sur chaque latte sous-jacente du support de pose, et le cas échéant en emboîtant jointivement deux à deux les lames décoratives le long de leurs bords longitudinaux. A l'origine de cette technique de pose, les lattes étaient constituées de tasseaux en bois, et les lames de revêtement étaient fixées par clouage ou vissage sur les lattes en bois. On a également proposé de remplacer la fixation par clouage, vissage ou agrafage, par une fixation au moyen d'éléments de fixation individuels rapportés, de type clips de fixation, généralement en métal, et positionnés à l'interface entre chaque lame et chaque latte sous-jacente, et au niveau de la jointure entre deux lames décoratives juxtaposées. Cette solution de pose est par exemple décrite dans la demande de brevet WO 03/004796. Les clips de fixation divulgués dans cette publication sont conçus de manière à permettre leur emboîtement sur un bord d'une lame de revêtement. En outre, dans cette publication W003/004796, les lattes forment des rails de pose le long desquels les clips de fixation peuvent coulisser individuellement. Les clips de fixation décrits dans cette publication W003/004796 ne sont pas adaptés et ne peuvent être utilisés pour fixer des lames 5 assemblables bord à bord par emboîtement autobloquant. Objectif de l'invention La présente invention a pour principal objectif de proposer une nouvelle solution technique qui permet la pose de lames assemblables bord à bord par emboîtement autobloquant sur tout type de paroi, notamment sur 10 une paroi non horizontale de type mur ou sur un plafond, de manière à former un revêtement à pose fixe ou flottante. Résumé de l'invention L'invention a ainsi pour objet un ensemble comportant au moins deux lames de revêtement, chaque lame de revêtement comportant une 15 face arrière sensiblement plane, et au moins deux bords opposés pourvus d'éléments d'accouplement complémentaires comportant respectivement une rainure et une languette emboîtable dans la rainure ; ladite rainure est délimitée par deux lèvres avant et arrière ; lesdits éléments d'accouplement permettent d'accoupler bord à bord, avec ou sans jeu, les deux lames de 20 revêtement avec leurs faces arrière sensiblement coplanaires, de telle sorte qu'une fois les deux lames accouplées l'une avec l'autre, il existe au moins une zone de contact ou de quasi-contact (Z1) entre la languette et la face interne de la lèvre arrière ; les éléments d'accouplement comportent en outre des moyens de verrouillage mécanique qui empêchent, avec ou sans 25 jeu, l'écartement réciproque de deux lames accouplées, dans un plan (X,Z) parallèle à leur face inférieure et dans une direction perpendiculaire à leurs bords accouplés ; ledit ensemble comporte en outre des accessoires de pose permettant de solidariser les lames avec une paroi, et en particulier avec une paroi non horizontale ou avec un plafond, de manière à former un 30 revêtement à lames, chaque accessoire de pose comportant au moins un élément de liaison, qui comporte une première partie adaptée pour être positionnée dans la rainure d'une lame, et au contact de la face interne de la lèvre arrière au moins dans une zone couvrant au moins en partie ladite zone de contact ou de quasi-contact (Z1) entre la lèvre arrière et la languette en l'absence d'élément de liaison, et une deuxième partie qui prolonge ladite première partie au delà de la face latérale de la lèvre arrière ; au moins une des deux lèvres est déformable et/ou élastiquement compressible, et/ou la première partie de l'élément de liaison peut être écrasée ; l'épaisseur (el) de ladite première partie de l'élément de liaison est supérieure à la distance séparant la face interne de la lèvre arrière et la languette dans ladite zone de contact ou de quasi-contact (Z1) en l'absence d'élément de liaison, mais est suffisamment faible de telle sorte qu'une fois ladite première partie de l'élément de liaison positionnée dans la rainure correspondante d'une lame, grâce le cas échéant à ladite l'élasticité d'au moins une des deux lèvres et/ou à l'écrasement de la première partie de l'élément de liaison, les deux lames peuvent encore être accouplées l'une avec l'autre, avec un serrage de la première partie de l'élément de liaison entre la lèvre arrière et la languette introduite dans la rainure, au moins dans une zone correspondant à ladite zone de contact ou de quasi-contact (Z1) entre la languette et la lèvre arrière de la rainure en l'absence d'élément de liaison.

Plus particulièrement, l'ensemble de l'invention peut comporter les caractéristiques additionnelles et facultatives ci-après, prises isolément ou en combinaison les unes avec les autres : - La face interne de la lèvre arrière présente un profil non rectiligne, et la première partie d'un élément de liaison est formée de manière à épouser ledit profil non rectiligne une fois ladite première partie d'un élément de liaison positionnée dans la rainure. - La face interne de la lèvre arrière présente un profil non rectiligne, et la première partie d'un élément de liaison est déformable de manière à épouser ledit profil non rectiligne une fois ladite première partie d'un élément de liaison positionnée dans la rainure. - Les moyens de verrouillage mécanique comportent un ergot de blocage, qui est en saillie sur la languette, qui est apte à coopérer avec un renfoncement de blocage dans la face interne de la lèvre arrière. - La zone de contact ou de quasi contact (Z1) est localisée entre ledit ergot de blocage et ledit renfoncement de blocage. - La lèvre arrière est élastiquement déformable ou élastiquement compressible. - La lèvre arrière de chaque lame permet d'exercer une force de serrage sur une languette d'une autre lame insérée dans ladite rainure. - Ladite force de serrage contribue à rapprocher deux lames emboîtées bord à bord et à les maintenir serrées l'une contre l'autre. - La lèvre avant des lames est plus courte que leur lèvre arrière. - La différence de longueur (AL) entre les deux lèvres avant et arrière est inférieure ou égale à l'épaisseur (E) des lames. - L'épaisseur (E) des lames peut être inférieure ou égale à 20 mm, et particulièrement inférieure ou égale 15 mm. - L'épaisseur (el) de la première partie d'un élément de liaison est par exemple inférieure ou égale à 0,5mm, et plus particulièrement inférieure ou égale à 0,3mm. L'invention a également pour objet un procédé de pose d'un 25 revêtement à lames à pose fixe ou flottante sur une paroi, au moyen d'un ensemble susvisé, ledit procédé comprenant les étapes suivantes : - on pose la face arrière d'une première lame sur la paroi ; - on solidarise le bord avec rainure de ladite lame avec ladite paroi à l'aide d'un ou plusieurs éléments de liaison, en positionnant la 30 première partie de chaque élément de liaison dans la rainure de la lame, au contact de la face interne de la lèvre arrière, et en solidarisant la deuxième partie de chaque élément de liaison avec la paroi ; - on emboîte une deuxième lame bord à bord avec la première lame en insérant la languette de la deuxième lame dans la rainure de la première lame, jusqu'à que la languette de la deuxième lame soit bloquée avec ou sans jeu dans la rainure de la première lame, avec la première partie de chaque élément de liaison bloquée par serrage entre la languette de la deuxième lame et la lèvre inférieure de la première lame.

Plus particulièrement, le procédé de l'invention peut comporter les caractéristiques additionnelles et facultatives ci-après, prises isolément ou en combinaison les unes avec les autres : - Au cours de l'insertion de la languette de la deuxième lame dans la rainure de la première lame, on déforme élastiquement la lèvre arrière de la rainure de la première lame. - Au cours de l'insertion de la languette de la deuxième lame dans la rainure de la première lame, on écrase la première partie de chaque élément de liaison. -Au cours de l'insertion de la languette de la deuxième lame dans la rainure de la première lame, on fait pivoter la deuxième lame par rapport à la première lame en direction de la paroi, de manière à exercer par effet de levier une pression sur la première partie de chaque élément de liaison et sur la lèvre arrière de la première lame, - La paroi est un mur ou un plafond. Brève description des dessins D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description détaillée ci-après de plusieurs variantes de réalisation de l'invention, laquelle description est donnée à titre d'exemple non limitatif et non exhaustif de l'invention, et en référence aux dessins annexés sur lesquels : - La figure 1 est une vue en coupe transversale d'une première variante de réalisation de deux lames assemblées bord à bord par emboîtement autobloquant, avec serrage élastique des deux lames l'une par rapport à l'autre. - La figure 2 est un agrandissement de la figure 1 au niveau de la zone d'emboîtement des deux lames. - La figure 3 est une vue en coupe transversale d'une étape intermédiaire d'emboîtement de la languette d'une lame dans la rainure de l'autre antérieure à l'emboîtement final de la figure 2. - La figure 4 est une vue en coupe transversale d'une deuxième variante de réalisation de deux lames assemblées bord à bord par emboîtement autobloquant, avec serrage élastique des deux lames l'une par rapport à l'autre. - La figure 5 est une vue en coupe transversale d'une troisième variante de réalisation de deux lames assemblées bord à bord par emboîtement autobloquant, sans serrage élastique des deux lames l'une par rapport à l'autre. - La figure 6 est une vue en coupe transversale d'une quatrième variante de réalisation de deux lames assemblées bord à bord par emboîtement autobloquant, sans serrage élastique des deux lames l'une par rapport à l'autre. - La figure 7 représente un élément de liaison adapté pour les lames de la première de variante de réalisation de la figure 1. - La figure 8 est une vue en coupe transversale montrant le profil de l'élément de liaison de la figure 7. - La figure 9 est une vue en coupe transversale montrant une étape intermédiaire d'emboîtement d'une lame sur une première lame préalablement fixée sur une paroi au moyen d'un ou plusieurs éléments de liaison conformes aux figures 7 et 8. - La figure 10 est une vue en coupe transversale montrant les deux lames de la figure 9, après emboîtement final des deux lames et fixation du bord avec rainure de la deuxième lame sur la paroi au moyen d'un ou plusieurs éléments de liaison conformes aux figures 7 et 8. - La figure 11 est une vue en perspective correspondant à la figure 10. - La figure 12 est un agrandissement, vu en coupe transversale, d'une lame de la première variante de réalisation fixée à une paroi au moyen d'un élément de liaison conforme aux figures 7 et 8. - Les figures 13 et 14 sont des vues en coupe transversale montrant des étapes intermédiaires d'emboîtement d'une deuxième lame sur la première lame préalablement fixée conformément à la figure 12, avant emboîtement final des deux lames. - La figure 15 est une vue en coupe transversale montrant les deux lames et l'élément de liaison des figures 13 ou 14, après emboîtement final des deux lames. - La figure 16 représente un élément de liaison adapté pour les lames de la deuxième variante de réalisation de la figure 4. - La figure 17 est une vue en coupe transversale montrant le profil de l'élément de liaison de la figure 16. - La figure 18 est une vue en coupe transversale montrant une étape intermédiaire d'emboîtement d'une deuxième lame sur une première lame qui sont conformes à la deuxième variante de la figure 4, avant emboîtement final des deux lames, le bord avec rainure de la première lame étant fixée sur une paroi au moyen d'un élément de liaison conforme aux figures 16 et 17. - La figure 19 est une vue en coupe transversale montrant les deux lames et l'élément de liaison de la figure 18, après emboîtement final des deux lames. - La figure 20 représente un élément de liaison adapté pour les lames de la troisième variante de réalisation de la figure 5. - La figure 21 est une vue en coupe transversale montrant le profil de l'élément de liaison de la figure 20. - La figure 22 est une vue en coupe transversale montrant une étape intermédiaire d'emboîtement d'une deuxième lame sur une première lame qui sont conformes à la troisième variante de la figure 5, avant emboîtement final des deux lames, le bord avec rainure de la première lame étant fixée sur une paroi au moyen d'un élément de liaison conforme aux figures 20 et 21. - La figure 23 est une vue en coupe transversale montrant les deux lames et l'élément de liaison de la figure 22, après emboîtement final des deux lames. - La figure 24 représente un élément de liaison adapté pour les lames de la quatrième variante de réalisation de la figure 6. - La figure 25 est une vue en coupe transversale montrant le profil de l'élément de liaison de la figure 24. - La figure 26 est une vue en coupe transversale montrant une étape intermédiaire d'emboîtement d'une deuxième lame sur une première lame qui sont conformes à la quatrième variante de la figure 6, avant emboîtement final des deux lames, le bord avec rainure de la première lame étant fixée sur une paroi au moyen d'un élément de liaison conforme aux figures 24 et 25. - La figure 27 est une vue en coupe transversale montrant les deux lames et l'élément de liaison de la figure 26, après emboîtement final des deux lames. - La figure 28 représente une cinquième variante de réalisation d'un élément de liaison dont la première partie, qui est positionnable dans une rainure de lame, est souple et déformable. - La figure 29 est une vue en coupe transversale de l'élément de liaison de la figure 28 fixé sur une paroi et positionné par rapport au bord avec rainure d'une lame confirme à première variante de réalisation susvisée. - La figure 30 est une vue en coupe transversale montrant une étape d'emboîtement de la languette d'une deuxième lame dans la rainure de la lame de la figure 29, et la déformation de l'élément de liaison. Description détaillée On a représenté sur les figures 1 à 3 un premier exemple connu d'assemblage bord à bord de lames de revêtement 1 identiques, mettant en oeuvre un principe d'emboîtement bord à bord autobloquant, avec plus particulièrement un serrage élastique des lames l'une par rapport à l'autre. Ce type d'emboîtement bord à bord autobloquant de lames de revêtement avec un serrage élastique est à ce jour principalement connu sous la désignation Uniclic®.

On a représenté sur la figure 4 un deuxième exemple connu d'assemblage bord à bord de lames de revêtement 1' identiques, mettant en oeuvre un principe d'emboîtement bord à bord autobloquant avec serrage élastique des lames l'une par rapport à l'autre, de type Uniclic®. Ces assemblages de type Uniclic® sont décrits notamment dans la demande de brevet internationale W097/47834. On a représenté sur la figure 5 un troisième exemple connu d'assemblage bord à bord de lames de revêtement 1" identiques, mettant en oeuvre un principe d'emboîtement bord à bord autobloquant, sans serrage élastique des lames l'une par rapport à l'autre. Cet assemblage est décrit par exemple dans le brevet américain US 7 444 791. Dans cette variante d'assemblage, l'accouplement bord à bord des deux lames 1", et leur auto-blocage l'une par rapport à l'autre, sont réalisés avec un léger jeu entre les lames 1". On a représenté sur la figure 6 un quatrième exemple connu 25 d'assemblage bord à bord de lames de revêtement 1" identiques, mettant en oeuvre un principe d'emboîtement bord à bord autobloquant, sans serrage élastique des lames l'une par rapport à l'autre. Les lames de revêtement 1, 1', 1" ou 1" sont des plaques monobloc pouvant être de forme rectangulaire ou carrée, d'épaisseur E. Chaque lame 30 peut par exemple être réalisée à partir d'un profilé en bois massif, en stratifié ou mélaminé, ou en matière plastique, et notamment en PVC (Polychlorure de Vinyle). La face avant 10 de d'une lame peut comporter une ou plusieurs couches de surface, par exemple sous la forme d'un film monocouche ou multicouche, notamment en plastique, papier, mélamine ou placage bois, fixé par tout moyen connu, et notamment par collage et/ou thermocollage. 5 Ce revêtement de surface de la lame peut remplir une fonction décorative, et/ou une fonction de protection contre l'usure. La face arrière 11 de chaque lame est destinée à être orientée vers la paroi de pose du revêtement, et est sensiblement plane. Les lames 1, 1', 1", 1"' peuvent être fabriquées par tout moyen de fabrication connu, et notamment par extrusion, usinage ou 10 moulage. En référence à la figure 1, les deux bords opposés 12 et 13 d'une lame 1 sont profilés de manière à former des éléments d'accouplement complémentaires comportant respectivement une rainure d'emboîtement 120 et une languette 130 emboîtable dans la rainure d'emboîtement 120. La 15 rainure d'emboîtement 120 est délimitée par deux lèvres avant 121 et arrière 122. La lèvre avant 121 est suffisamment courte et épaisse pour être sensiblement indéformable en usage normal. La lèvre arrière 122 de longueur L2 (figure 1) supérieure à la 20 longueur L1 de la lèvre avant 121, est élastiquement déformable dans un plan (X,Y) perpendiculaire au bord correspondant 12 de la lame, de manière à permettre un léger écartement de la lèvre arrière 122 par rapport à la lèvre avant 121. De préférence, mais non nécessairement, pour des raisons de 25 meilleure stabilité de l'emboîtement des lames, la différence de longueur AL (AL =L2 - L1) entre les deux lèvres 121 et 122, mesurée dans un plan (XY) perpendiculaire à leur face arrière 11 et perpendiculairement à la direction longitudinale (Z) de la rainure d'emboîtement 120, est de préférence inférieure ou égale à l'épaisseur E des lames 1. A titre d'exemple non 30 limitatif de l'invention, l'épaisseur E des lames 1 est par exemple inférieure à 20mm, voire inférieure à 15mm.

Les bords 12 ,13 des lames 1 comportent également des moyens de verrouillage mécanique 123, 133 qui empêchent l'écartement réciproque de deux lames 1 accouplées, dans un plan (X,Z) parallèle à leur face inférieure 11 et dans une direction (figure 1/ axe X) perpendiculaire à la 5 direction longitudinale (Z) de leurs bords accouplés. Dans la variante des figures 1 à 3, ces moyens de verrouillage mécanique sont constitués par un ergot de verrouillage 133 en saillie sur la languette 13, et par une rainure ou renfoncement de blocage 123, sensiblement en forme de V, ménagé dans la face interne 122a de la lèvre arrière 122 (Figure 3). La face interne 122a de 10 la lèvre arrière 122 présente ainsi un profil non linéaire incluant ledit renfoncement de blocage 123. La figure 3 montre une phase initiale d'emboîtement des deux lames. Sur cette figure 3, les pointillés représentent la lèvre arrière 122 au repos à l'état non déformée, avant emboîtement de la languette 13 dans la 15 rainure 12. On suppose que la lame 1 de gauche est posée sur une paroi, sa face arrière 11 étant au contact de ladite paroi. L'insertion de la languette 13 dans la rainure 12 est réalisée dans un premier temps en inclinant la lame 1 de droite par rapport au plan (X,Z) parallèle au plan de pose de la face arrière 11 de l'autre lame 1, et introduisant la partie distale de la 20 languette 13 dans la rainure 12 jusqu'à ce que l'ergot de blocage 133 soit au contact de la lèvre arrière 122. Puis on fait pivoter (Figure 3/ Flèche Gi) la lame 1 de droite et on la déplace latéralement en direction de l'autre lame (Figure 3/ Flèche G2), de manière à faire pénétrer plus profondément la languette 13 dans la rainure 12. Ce mouvement permet d'exercer par effet 25 de levier une pression sur la lèvre arrière 122, qui la déforme élastiquement en la forçant à s'écarter suffisamment de l'autre lèvre 121 pour permettre le positionnement de l'ergot de blocage 133 dans le renfoncement de blocage 123. Cette déformation de la lèvre arrière 122 est possible par exemple lorsque les lames sont posées sur une sous-couche en matériau 30 compressible ; dans ce cas sous l'effet de levier, la lèvre arrière 122 est déformée en comprimant localement ladite sous-couche. Lorsque les lames 1 sont posées au contact d'une sous-couche dure ou d'un support de pose dur, sous l'effet de levier on obtient de manière connue une déformation élastique de la lèvre inférieure 122 par un très léger soulèvement d'une partie de la lame correspondante par rapport à la sous-couche ou au support de pose. En référence à la figure 2, une fois l'emboîtement terminé, les faces arrière 11 des lames 1 sont sensiblement coplanaires (plan X,Z). La lèvre arrière 122 est en contact plan avec l'ergot de blocage133 dans une zone de contact Z1. Dans cette zone de contact Z1, la distance entre la face interne 122a de la lèvre arrière 122 et la languette 13 est nulle. La lèvre arrière 122 est en outre légèrement élastiquement déformée de telle sorte qu'elle exerce sur la languette 13 insérée dans la rainure 12, dans la zone de contact Z1, une force de serrage (Figure 2/ Flèche F) qui contribue à rapprocher les deux lames et à les maintenir serrées en butée l'une contre l'autre dans les zones de contact Z2 et Z3. Dans cette variante, l'accouplement bord à bord des deux lames 1, et leur auto-blocage l'une par rapport à l'autre, sont ainsi réalisés sans jeu entre les lames 1. On a représenté sur les figures 7 et 8, un exemple d'accessoire de 20 pose qui comprend un élément de liaison 2, permettant de fixer le bord (avec rainure 120) d'une lame 1 sur une paroi, tout en permettant un emboîtement bord à bord autobloquant d'une autre lame 1 sur le bord opposé. Cet élément de liaison 2 est par exemple une patte rigide ou semi rigide en plastique ou en métal, de très faible épaisseur, qui a été mise en 25 forme. Cet élément de liaison 2 peut également être en tout ou partie en carton ou en papier, notamment lorsqu'on cherche à réaliser un élément de liaison qui peut être écrasé entre une languette 130 emboîtée dans une rainure 120 et la lèvre arrière 122 de ladite rainure, afin de réduire son épaisseur. 30 Cet élément de liaison 2 comporte ainsi une première partie 20, d'épaisseur el, qui est adaptée pour être positionnée dans la rainure 12 d'une lame 1, au contact de la face interne 122a de la lèvre arrière 122. A une première extrémité, la première partie 20 se termine par un bourrelet d'écrasement 22 de plus grande épaisseur, obtenu par exemple par repliement de matière. A son extrémité opposée, la première partie 20 est 5 prolongée par une deuxième partie 21, qui dans cet exemple particulier a un profil transversal essentiellement en forme de L. Dans cet exemple particulier, l'épaisseur de la deuxième partie 21 est sensiblement égale à celle (el) de la première partie 20. Dans une autre variante, l'épaisseur de la deuxième partie 21 pourrait être différente et notamment supérieure à celle 10 (ei) de la première partie 20. Dans cette variante particulière, la deuxième partie 21 de l'élément de liaison comporte au moins un trou traversant 21c, pour le passage d'une vis, d'un clou ou d'une agrafe de fixation. Pour poser un revêtement à lames 1 sur une paroi P au moyen 15 d'éléments de liaison 2, on procède de la manière suivante. En référence à la figure 9, on pose une lame 1 au contact de la paroi P (face arrière 11 au contact de la paroi P). La paroi P peut être directement une paroi telle qu'un mur, plafond ou sol, avec éventuellement une sous-couche interposée, ou comme illustré sur la figure 11, peut être 20 formée par un support de pose composé de tasseaux ou lattes T fixés sur une paroi et définissant un plan de pose P. Si cette lame 1 est une lame posée en premier et appartenant ainsi au bord du revêtement, on fixe sur la paroi P le bord 13 de la lame comportant la languette 130, par tout moyen de fixation approprié, et par 25 exemple par vissage, agrafage ou clouage. Une fois la lame 1 posée, on fixe sur la paroi P son bord opposé 12 au moyen d'un ou plusieurs éléments de liaison 2 (figure 9). A cet effet, on positionne la première partie 20 de chaque élément de liaison 2 dans la rainure 12 de la lame 1. En référence à la figure 12, la première partie 20 de 30 l'élément de liaison 2 présente un profil courbe identique à celui de la face interne 122a de la lèvre arrière 122. L'élément de liaison 2 épouse ainsi ladite face interne 122a de la lèvre arrière 20 sur une zone de fixation Z qui s'étend depuis un point A situé dans le renfoncement de blocage 123 jusqu'à un point B situé à la jonction entre la face interne 122a et la face latérale 122b de la lèvre arrière 122. La deuxième partie 21 de l'élément de liaison 2 est située à l'extérieur de la rainure 12 et prolonge la première partie 20 au delà de la face latérale 122b de la lèvre arrière 122. Plus particulièrement une branche 21a de la deuxième partie 21 de l'élément de liaison 2 s'étend sensiblement parallèlement à la face latérale 122b de la lèvre arrière 122 sans être au contact de cette face latérale 122b , et une deuxième branche 21b de la deuxième partie 21 de l'élément de liaison 2 est positionnée à plat contre la paroi P. Ensuite, on fixe rigidement l'élément de liaison 2 sur la paroi P au moyen d'une vis, d'un clou ou d'une agrafe 3 passé à travers la deuxième branche 21b de la deuxième partie 21de l'élément de liaison 2 et pénétrant dans la paroi de pose P. Les éléments liaison 2 permettent ainsi de bloquer le bord 12 de la lame 1 par rapport à la paroi P. Une fois la lame 1 fixée à la paroi P au niveau de son bord 12, on emboîte la languette 130 d'une autre lame 1 dans la rainure 12 de la lame 1 qui est fixée au moyen des éléments de liaison 2 (Figures 13 à 15), en procédant de la même manière que précédemment décrit pour l'emboîtement autobloquant de deux lames 1 sans mise en oeuvre d'élément de liaison 2. Une fois les deux lames 1 emboitées, les éléments de liaison 2 sont avantageusement masqués par les lames 1 et ne sont pas visibles. On réitère ses étapes de pose avec de nouvelles lames 1 jusqu'à ce que la dernière lame soit posée (lame en périphérie du revêtement). Pour chaque dernière lame posée périphérie i du revêtement, on fixe sur la paroi P le bord 12 (avec rainure 120) de cette lame, par tout moyen de fixation approprié, et par exemple par vissage, agrafage ou clouage. En référence à la figure 14, par effet de levier, lors de l'insertion de 30 la languette 130 dans la rainure 120, la lèvre arrière 122 est déformée élastiquement avec une amplitude suffisante pour permettre un emboîtement autobloquant de languette 130 dans la rainure 120 malgré le surplus d'épaisseur (el) de l'élément de liaison 2. A titre d'exemple non limitatif, l'épaisseur (el) est de préférence très faible, et par exemple inférieure ou égale à 0,5mm.

Dans la zone correspondant à la zone de contact Z1 susvisée (entre la languette 130 et la lèvre inferieure 122 en absence d'élément de liaison 2), on obtient un serrage de la première partie 20 de l'élément de liaison 2 entre la lèvre arrière 122 et la languette 130 introduite dans la rainure 12. Ce serrage permet de bloquer en position l'élément de liaison 2 entre la languette 130 et la lèvre arrière 122. Dans l'exemple particulier d'assemblage de la figure 2, au-delà de la zone de contact Z1, au niveau du renfoncement de blocage 123, dans une zone Z4 l'ergot de blocage 133 n'est pas en contact avec la face interne 122a de la lèvre arrière 122. Il subsiste dans cette zone Z4, entre l'ergot de blocage 133 et la face interne 122a de la lèvre arrière 122, un espace 124 dont la largeur (d4) est supérieure à l'épaisseur (el) de la première partie 20 de l'élément de liaison 2, mais est inférieure à l'épaisseur du bourrelet d'écrasement 22 de l'élément de liaison 2. Il en résulte que lors de l'insertion de la languette 130, le bourrelet d'écrasement 22 est écrasé entre l'ergot de blocage 133 de la languette 130 et la face interne 122a de la lèvre arrière 122 (Figure 15). Cet écrasement du bourrelet d'écrasement 22 contribue à améliorer l'immobilisation de l'élément de liaison 2 par serrage de cet élément entre la languette 130 et la face interne 122a de la lèvre arrière 122. Bien que la fixation des bords 12 avec rainure 120 des lames 1 sur une paroi P au moyen des éléments de liaison 2 soit plus spécifiquement utile pour la pose d'un revêtement à lames 1 sur un mur ou sur un plafond, il est néanmoins possible de poser également un revêtement à lames 1 au moyen d'éléments de liaison 2 sur un sol. On a représenté sur les figures 16 et 17, un exemple d'accessoire 30 de pose qui comprend un élément de liaison 2', permettant de fixer le bord 12 avec rainure 120 d'une lame 1' susvisée (figure 4) sur une paroi, tout en 3009 73 1 18 permettant un emboîtement autobloquant d'une autre lame 1' avec serrage élastique (force F) des lames 1' l'une contre l'autre (figures 18 et 19). Dans cette variante, l'emboîtement est réalisé uniquement par translation de la lame 1' dans le plan (X,Z) parallèle à la face arrière11 des lames et la une 5 direction perpendiculaire à l'axe longitudinal (Z) de la rainure 120 (Figure 18/ Flèche G2). On a représenté sur les figures 20 et 21, un exemple d'accessoire de pose qui comprend un élément de liaison 2", permettant de fixer une lame 1" susvisée (figure 5) sur une paroi, tout en permettant un 10 emboîtement autobloquant d'une autre lame 1" (Figure 22 et Figure 23). On a représenté sur les figures 24 et 25, un exemple d'accessoire de pose qui comprend un élément de liaison 2", permettant de fixer le bord 12 avec rainure 120 d'une lame V' susvisée (figure 6) sur une paroi, tout en permettant un emboîtement autobloquant d'une autre lame 1" (Figure 27 et 15 Figure 28). Dans les deux variantes des figures 5 et 6, il convient de noter qu'une fois les deux lames 1" ou V' accouplées l'une avec l'autre, en absence d'élément de liaison (Figure 5 ou Figure 6), la lèvre arrière 122 n'est pas déformée et n'exerce pas de pression de serrage sur la languette 20 130, contrairement aux variantes des figures 3 et 4. Dans ces deux variantes des figures 5 et 6, en absence d'élément de liaison, il existe une zone Z1 de quasi-contact entre la languette 130 et la face interne 122a de la lèvre arrière 122. Dans cette zone de quasi-contact Z1, la distance séparant la face interne 122b de la lèvre arrière 122 et la languette 13 est très faible, et n'est 25 pas nécessairement nulle comme dans les variantes de figures 3 et 4, mais dans tous les cas est inferieure à l'épaisseur (el) de la première partie 20 de l'élément de liaison 2" ou 2". Dans les deux variantes des figures 22, 23, 26 et 27, comme pour les variantes des figures 12 à 14, 18 et 19, lors de l'emboîtement de la languette 130 dans la rainure 120, la lèvre arrière 122 est déformée élastiquement avec une amplitude suffisante pour permettre un emboîtement autobloquant de languette 130 dans la rainure 120 malgré le surplus d'épaisseur ( el ) de l'élément de liaison 2" ou 2". Dans la zone correspondant à la zone de quasi contact Z1 susvisée (entre la languette 130 et la lèvre inferieure 122 en absence d'élément de liaison), on obtient un serrage de la première partie 20 de l'élément de liaison 2" ou 2" entre la lèvre arrière 122 et la languette 130 introduite dans la rainure 120. On obtient également un écrasement du bourrelet 22 de l'élément de liaison 2" ou 2" dans la zone Z4 entre la languette 130 et la lèvre arrière 122. Dans tous les exemples précédemment décrits en référence aux figures, grâce à la déformation élastique de la lèvre arrière 122, deux lames peuvent encore être accouplées l'une avec l'autre par emboîtement autobloquant, avec un serrage de la première partie 20 de l'élément de liaison 2, 2', 2" ou 2" entre la lèvre arrière 122 et la languette 130 introduite dans la rainure 120, au moins dans une zone correspondant à ladite zone Z1 de contact ou de quasi-contact entre la languette 130 et la lèvre arrière 122 en l'absence d'élément de liaison. Dans une autre variante, on pourrait obtenir le même résultat en mettant en oeuvre une lèvre arrière 122 en matériau élastiquement compressible. De même, il est possible de combiner la mise en oeuvre d'une lèvre arrière 122 élastiquement déformable et en matériau élastiquement compressible. Dans une autre variante, on pourrait également obtenir le même résultat, en mettant en oeuvre une lèvre avant 121 élastiquement déformable ou élastiquement compressible. Dans toutes les variantes des figures annexées, les deux lames peuvent encore être accouplées l'une avec l'autre par emboîtement autobloquant, avec un serrage de la première partie 20 de l'élément de liaison 2, 2', 2" ou 2" entre la lèvre arrière 122 et la languette 130 introduite dans la rainure 120, grâce à l'élasticité d'une des deux lèvres de la rainure 120. Dans une autre variante, l'élément de liaison 2, 2', 2" ou 2" peut être dans un matériau permettant un écrasement au moins de la première partie 20 de sorte que lors de l'emboîtement autobloquant des lames la première partie 20 de l'élément de liaison est écrasée entre la languette 130 et la lèvre arrière 122 au moins dans la zone de contact ou quasi-contact Z1, avec une diminution d'épaisseur suffisante de la première partie 20 de l'élément de liaison. Dans le cadre de l'invention, il est possible d'utiliser cette faculté d'écrasement de l'élément de liaison sans mise en oeuvre de lèvres arrière et avant élastiquement déformables ou élastiquement compressibles ou de combiner cette faculté d'écrasement de l'élément de liaison avec une lèvre arrière 122 élastiquement déformable ou élastiquement compressible et/ou une lèvre avant 121 élastiquement déformable ou élastiquement compressible. Dans les exemples de réalisations susvisés, la première partie 20 de l'élément de liaison 2, 2', 2", 2" est formée de manière à épouser la face interne 122a de la lèvre arrière 122. Dans une autre variante telle que celle illustrée sur les figures 28 à 30, la première partie 20 de l'élément de liaison 2"" peut être déformable de manière à épouser la face interne 122a de la lèvre arrière 122, une fois les deux lames emboîtées bord à bord. Cette déformation est obtenue lors de l'emboîtement des deux lames (Figure 30). Cette première partie 20 de l'élément de liaison 2"" peut par exemple être constituée par un film souple ou malléable, notamment un film plastique. Dans tous les exemples précédemment décrits en référence aux figures, les éléments de liaison 2, 2', 2" ou 2" sont utilisés pour fixer les lames sur une paroi. Dans une autre variante également couverte par l'invention, les éléments de liaison pourraient être adaptés pour être montés de manière mobile sur une paroi, par exemple en étant montés dans un rail de pose, de manière par exemple à réaliser un revêtement à pose flottante, avec une possibilité de dilatation des lames dans un plan parallèle à leur face arrière 11 dans la direction (axe Z) parallèle à leurs bords 12, 13 accouplés et/ou dans la direction (axe X) perpendiculaire à leur bords 12, 13 accouplés.

Claims (14)

  1. REVENDICATIONS1. Ensemble comportant au moins deux lames de revêtement (1 ; 1' ; 1" ; 1"'), chaque lame de revêtement comportant une face arrière (11) sensiblement plane, et au moins deux bords opposés (12, 13) pourvus d'éléments d'accouplement complémentaires comportant respectivement une rainure (120) et une languette (130) emboîtable dans la rainure, ladite rainure étant délimitée par deux lèvres avant (121) et arrière (122), lesdits éléments d'accouplement permettant d'accoupler bord à bord, avec ou sans jeu, les deux lames de revêtement avec leurs faces arrière (11) sensiblement coplanaires, de telle sorte qu'une fois les deux lames accouplées l'une avec l'autre, il existe au moins une zone de contact ou de quasi-contact (Z1) entre la languette (130) et la face interne (122a) de la lèvre arrière (122), les éléments d'accouplement comportant en outre des moyens de verrouillage mécanique (123 , 133) qui empêchent, avec ou sans jeu, l'écartement réciproque de deux lames accouplées, dans un plan (X,Z) parallèle à leur face inférieure (11) et dans une direction (X) perpendiculaire à leurs bords accouplés, ledit ensemble comportant en outre des accessoires de pose permettant de solidariser les lames avec une paroi (P), et en particulier avec une paroi non horizontale ou avec un plafond, de manière à former un revêtement à lames, chaque accessoire de pose comportant au moins un élément de liaison (2 ; 2' ; 2" ; 2'" ; 2""), qui comporte une première partie (20) adaptée pour être positionnée dans la rainure (120) d'une lame, et au contact de la face interne (122a) de la lèvre arrière (122) au moins dans une zone couvrant au moins en partie ladite zone de contact ou de quasi-contact (Z1) entre la lèvre arrière (122) et la languette (130) en l'absence d'élément de liaison, et une deuxième partie (21) qui prolonge ladite première partie (20) au delà de la face latérale (122b) de la lèvre arrière (122), ensemble dans lequel au moins une (122) des deux lèvres est déformable et/ou élastiquement compressible, et/ou dans lequel la première partie (20) de l'élément de liaison peut être écrasée, dans lequel l'épaisseur (el) 5 de ladite première partie (20) de l'élément de liaison est supérieure à la distance séparant la face interne (122a) de la lèvre arrière (122) et la languette (130) dans ladite zone de contact ou de quasi-contact (Z1) en l'absence d'élément de liaison, mais est suffisamment faible de telle sorte qu'une fois ladite première partie (20) de l'élément de 10 liaison positionnée dans la rainure (120) correspondante d'une lame, grâce le cas échéant à ladite l'élasticité d'au moins une des deux lèvres et/ou à l'écrasement de la première partie (20) de l'élément de liaison, les deux lames peuvent encore être accouplées l'une avec l'autre, avec un serrage de la première partie (20) de l'élément de 15 liaison entre la lèvre arrière (122) et la languette (130) introduite dans la rainure, au moins dans une zone correspondant à ladite zone de contact ou de quasi-contact (Z1) entre la languette (130) et la lèvre arrière (122) de la rainure (120) en l'absence d'élément de liaison.
  2. 2. Ensemble selon la revendication 1, dans lequel la face interne (122a) 20 de la lèvre arrière (122) présente un profil non rectiligne, et la première partie (20) d'un élément de liaison (2 ; 2' ; 2" ; 2"') est formée de manière à épouser ledit profil non rectiligne une fois ladite première partie (20) d'un élément de liaison (2 ; 2' ; 2" ; 2"') positionnée dans la rainure (120).
  3. 3. Ensemble selon l'une quelconque des revendications 1 ou 2, dans lequel la face interne (122a) de la lèvre arrière (122) présente un profil non rectiligne, et la première partie (20) d'un élément de liaison (2") est déformable de manière à épouser ledit profil non rectiligne une fois ladite première partie (20) d'un élément de liaison 30 positionnée dans la rainure (120).
  4. 4. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les moyens de verrouillage mécanique comportent un ergot de blocage (133), qui est en saillie sur la languette (130), qui est apte à coopérer avec un renfoncement de blocage (123) dans la face interne (122a) de la lèvre arrière (122).
  5. 5. Ensemble selon la revendication 4, dans lequel la zone de contact ou de quasi contact (Z1) est localisée entre ledit ergot de blocage (133) et ledit renfoncement de blocage (123).
  6. 6. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la lèvre arrière (122) de chaque lame (1 ; 1') permet 10 d'exercer une force de serrage sur une languette (130) d'une autre lame (1 ; 1') insérée dans ladite rainure (120).
  7. 7. Ensemble selon la revendication 6, dans laquelle ladite force de serrage (F) contribue à rapprocher deux lames (1 ; 1') emboîtées bord à bord et à les maintenir serrées l'une contre l'autre. 15
  8. 8. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la lèvre avant (121) des lames est plus courte que leur lèvre arrière (122).
  9. 9. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l'épaisseur (el) de la première partie (20) d'un élément de 20 liaison (2 ; 2' ; 2" ; 2" ; 2"") est inférieure ou égale à 0,5mm, et plus particulièrement inférieure ou égale à 0,3mm.
  10. 10. Procédé de pose d'un revêtement à lames à pose fixe ou flottante sur une paroi (P), au moyen d'un ensemble visé à l'une quelconque des revendications précédentes, ledit procédé comprenant les étapes 25 suivantes : - on pose la face arrière (11) d'une première lame ( 1 ;1' ; 1" ; 1"') sur la paroi (P); - on solidarise le bord (12) avec rainure (120) de ladite lame avec ladite paroi ( P) à l'aide d'un ou plusieurs éléments de liaison (2 ; 30 2' ; 2" ; 2"), en positionnant la première partie ( 20) de chaque élément de liaison (2 ; 2' ; 2" ; 2") dans la rainure (120) de lalame, au contact de la face interne (122a) de la lèvre arrière (122), et en solidarisant la deuxième partie (121) de chaque élément de liaison (2 ; 2' ; ; 21") avec la paroi (P) ; - on emboîte une deuxième lame ( 1 ; 1'; 1" ; V') bord à bord avec la première lame en insérant la languette (130) de la deuxième lame dans la rainure ( 120) de la première lame, jusqu'à que la languette (130) de la deuxième lame soit bloquée avec ou sans jeu dans la rainure (120) de la première lame, avec la première partie (20) de chaque élément de liaison (2 ; 2'; 2" ; 2') bloquée par serrage entre la languette (130) de la deuxième lame et la lèvre inférieure (122) de la première lame.
  11. 11. Procédé selon la revendication 10, dans lequel au cours de l'insertion de la languette (130) de la deuxième lame dans la rainure (120) de la première lame, on déforme élastiquement la lèvre arrière (122) de la rainure (120) de la première lame.
  12. 12. Procédé selon l'une quelconque des revendications 10 ou 11, dans lequel au cours de l'insertion de la languette (130) de la deuxième lame dans la rainure (120) de la première lame, on écrase la première partie (20) de chaque élément de liaison (2 ; 2' ; 2" ; 2").
  13. 13. Procédé selon l'une quelconque des revendications 10 à 12, dans lequel au cours de l'insertion de la languette (130) de la deuxième lame dans la rainure (120) de la première lame, on fait pivoter la deuxième lame par rapport à la première lame en direction de la paroi (P), de manière à exercer par effet de levier une pression sur la première partie (20) de chaque élément de liaison (2 ; 2' ; 2" ; 2") et sur la lèvre arrière (122) de la première lame .
  14. 14. Procédé selon l'une quelconque des revendications 10 à 13, dans lequel la paroi est un mur ou un plafond.
FR1358045A 2013-08-19 2013-08-19 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi Withdrawn FR3009731A1 (fr)

Priority Applications (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR1358045A FR3009731A1 (fr) 2013-08-19 2013-08-19 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi

Applications Claiming Priority (6)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR1358045A FR3009731A1 (fr) 2013-08-19 2013-08-19 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi
PL14787221T PL3036384T3 (pl) 2013-08-19 2014-08-13 Panele okładzinowe łączone krawędź w krawędź na połączenie samoblokujące i akcesoria montażowe do ich mocowania do ściany i sposób montażu
EP14787221.2A EP3036384B1 (fr) 2013-08-19 2014-08-13 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi et procédé de pose
FR1457801A FR3009732B1 (fr) 2013-08-19 2014-08-13 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi
PCT/FR2014/052089 WO2015025104A1 (fr) 2013-08-19 2014-08-13 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboîtement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi
ES14787221.2T ES2653552T3 (es) 2013-08-19 2014-08-13 Láminas de revestimiento ensamblables borde con borde por encajamiento autobloqueante y accesorios de colocación para su solidarización con una pared y procedimiento de colocación

Publications (1)

Publication Number Publication Date
FR3009731A1 true FR3009731A1 (fr) 2015-02-20

Family

ID=49780056

Family Applications (2)

Application Number Title Priority Date Filing Date
FR1358045A Withdrawn FR3009731A1 (fr) 2013-08-19 2013-08-19 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi
FR1457801A Active FR3009732B1 (fr) 2013-08-19 2014-08-13 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi

Family Applications After (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
FR1457801A Active FR3009732B1 (fr) 2013-08-19 2014-08-13 Lames de revetements assemblables bord a bord par emboitement autobloquant et accessoires de pose pour leur solidarisation avec une paroi

Country Status (5)

Country Link
EP (1) EP3036384B1 (fr)
ES (1) ES2653552T3 (fr)
FR (2) FR3009731A1 (fr)
PL (1) PL3036384T3 (fr)
WO (1) WO2015025104A1 (fr)

Citations (5)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US2317428A (en) * 1940-01-12 1943-04-27 Wood Conversion Co Wall tile clip
BE853239A (fr) * 1977-04-05 1977-08-01 Sabes John C Clip pour la poste de lambris en lattes panneaux et dalles et ses procedes de pose
WO2000047841A1 (fr) * 1999-02-10 2000-08-17 Perstorp Flooring Ab Revetement de sol comportant des elements de plancher en forme de lames, conçus pour etre assembles verticalement
WO2007115747A1 (fr) * 2006-04-05 2007-10-18 Hdm Gmbh Pince pour la fixation d'elements en panneau
EP2530218A2 (fr) * 2011-05-31 2012-12-05 Guido Schulte Panneau de mur ou de plafond ainsi que le procédé d'habillage d'une partie de mur ou de plafond

Family Cites Families (7)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US4426820A (en) 1979-04-24 1984-01-24 Heinz Terbrack Panel for a composite surface and a method of assembling same
SE9500810D0 (sv) 1995-03-07 1995-03-07 Perstorp Flooring Ab Golvplatta
BE1010487A6 (nl) 1996-06-11 1998-10-06 Unilin Beheer Bv Vloerbekleding bestaande uit harde vloerpanelen en werkwijze voor het vervaardigen van dergelijke vloerpanelen.
SE512290C2 (sv) 1998-06-03 2000-02-28 Valinge Aluminium Ab Låssystem för mekanisk hopfogning av golvskivor samt golvskiva försedd med låssystemet
SE517183C2 (sv) 2000-01-24 2002-04-23 Valinge Aluminium Ab Låssystem för mekanisk hopfogning av golvskivor, golvskiva försedd med låssystemet och metod för framställning av sådana golvskivor
SE522766C2 (sv) 2001-07-02 2004-03-02 Pergo Europ Ab Väggbeklädnad med monteringsbeslag
US20050166516A1 (en) 2004-01-13 2005-08-04 Valinge Aluminium Ab Floor covering and locking systems

Patent Citations (5)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US2317428A (en) * 1940-01-12 1943-04-27 Wood Conversion Co Wall tile clip
BE853239A (fr) * 1977-04-05 1977-08-01 Sabes John C Clip pour la poste de lambris en lattes panneaux et dalles et ses procedes de pose
WO2000047841A1 (fr) * 1999-02-10 2000-08-17 Perstorp Flooring Ab Revetement de sol comportant des elements de plancher en forme de lames, conçus pour etre assembles verticalement
WO2007115747A1 (fr) * 2006-04-05 2007-10-18 Hdm Gmbh Pince pour la fixation d'elements en panneau
EP2530218A2 (fr) * 2011-05-31 2012-12-05 Guido Schulte Panneau de mur ou de plafond ainsi que le procédé d'habillage d'une partie de mur ou de plafond

Also Published As

Publication number Publication date
EP3036384B1 (fr) 2017-11-08
EP3036384A1 (fr) 2016-06-29
FR3009732A1 (fr) 2015-02-20
PL3036384T3 (pl) 2018-04-30
FR3009732B1 (fr) 2015-12-11
ES2653552T3 (es) 2018-02-07
WO2015025104A1 (fr) 2015-02-26

Similar Documents

Publication Publication Date Title
EP0877130B1 (fr) Plancher composé de panneaux de revêtement reliés mécaniquement les uns aux autres
US8528289B2 (en) Mechanical locking system for floor panels
ES2715200T3 (es) Panel de construcción
US8898988B2 (en) Mechanical locking system for floor panels
US6880307B2 (en) Panel element
JP4927072B2 (ja) フロアパネル用機械式係止システム
US7010894B1 (en) Covering, covering elements and installing and disassembling method
AU2002219750C1 (en) Floorboards and methods for production and installation thereof
US5283102A (en) Laminated wood flooring product and wood floor
EP1704292B1 (fr) Systeme de couverture de sol
US9605436B2 (en) Floorboard, system and method for forming a flooring, and a flooring formed thereof
EP1691004B1 (fr) Plancher avec des planches de plancher rectangulaires verrouillables mécaniquement
EP2740859A2 (fr) Système de verrouillage mécanique pour panneaux de plancher
US20020108343A1 (en) Building component structure, or building components
US7762293B2 (en) Equipment for the production of building panels
EP1495197B1 (fr) Panneau de plancher avec des moyens de liaison intégrés et sa méthode de fabrication
CA2644265C (fr) Panneau de plancher, systeme de plancher et methode de pose de systeme de plancher
US10138637B2 (en) Floor covering and locking systems
RU2265703C1 (ru) Панель и крепежная система для панелей
US8833026B2 (en) Covering, as well as panels and auxiliary pieces used therewith
US8464489B2 (en) Laminate floor panels
RU2322557C2 (ru) Система настила полов и способ ее установки (варианты)
CN100354491C (zh) 嵌板以及用于嵌板的联锁装置
EP1119670B1 (fr) Système de plancher comprenant des éléments de plancher en forme de plaques et des profilés d'assemblage séparés
RU2537423C2 (ru) Панель пола и покрытие пола, состоящее из множества таких панелей

Legal Events

Date Code Title Description
ST Notification of lapse

Effective date: 20160429