FR2724032A1 - Terminal portable de communication interactive, centrale apte a communiquer avec ce terminal et systeme interactif d'echange d'informations - Google Patents

Terminal portable de communication interactive, centrale apte a communiquer avec ce terminal et systeme interactif d'echange d'informations Download PDF

Info

Publication number
FR2724032A1
FR2724032A1 FR9410348A FR9410348A FR2724032A1 FR 2724032 A1 FR2724032 A1 FR 2724032A1 FR 9410348 A FR9410348 A FR 9410348A FR 9410348 A FR9410348 A FR 9410348A FR 2724032 A1 FR2724032 A1 FR 2724032A1
Authority
FR
Grant status
Application
Patent type
Prior art keywords
means
terminal according
characterized
terminal
step
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Granted
Application number
FR9410348A
Other languages
English (en)
Other versions
FR2724032B1 (fr )
Inventor
Jean Marc Savy
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
ADVANCED COMMUNICATION TECHNOLOGIES
ADVANCED COMMUNICATION TECHNOL
Original Assignee
ADVANCED COMMUNICATION TECHNOLOGIES
ADVANCED COMMUNICATION TECHNOL
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date

Links

Classifications

    • GPHYSICS
    • G06COMPUTING; CALCULATING; COUNTING
    • G06KRECOGNITION OF DATA; PRESENTATION OF DATA; RECORD CARRIERS; HANDLING RECORD CARRIERS
    • G06K7/00Methods or arrangements for sensing record carriers, e.g. for reading patterns
    • G06K7/10Methods or arrangements for sensing record carriers, e.g. for reading patterns by electromagnetic radiation, e.g. optical sensing; by corpuscular radiation
    • G06K7/10544Methods or arrangements for sensing record carriers, e.g. for reading patterns by electromagnetic radiation, e.g. optical sensing; by corpuscular radiation by scanning of the records by radiation in the optical part of the electromagnetic spectrum
    • G06K7/10821Methods or arrangements for sensing record carriers, e.g. for reading patterns by electromagnetic radiation, e.g. optical sensing; by corpuscular radiation by scanning of the records by radiation in the optical part of the electromagnetic spectrum further details of bar or optical code scanning devices
    • G06K7/10881Methods or arrangements for sensing record carriers, e.g. for reading patterns by electromagnetic radiation, e.g. optical sensing; by corpuscular radiation by scanning of the records by radiation in the optical part of the electromagnetic spectrum further details of bar or optical code scanning devices constructional details of hand-held scanners
    • GPHYSICS
    • G06COMPUTING; CALCULATING; COUNTING
    • G06KRECOGNITION OF DATA; PRESENTATION OF DATA; RECORD CARRIERS; HANDLING RECORD CARRIERS
    • G06K17/00Methods or arrangements for effecting co-operative working between equipments covered by two or more of the preceding main groups, e.g. automatic card files incorporating conveying and reading operations
    • G06K17/0022Methods or arrangements for effecting co-operative working between equipments covered by two or more of the preceding main groups, e.g. automatic card files incorporating conveying and reading operations arrangements or provisious for transferring data to distant stations, e.g. from a sensing device

Abstract

<P>L'invention concerne un terminal portable, de communication intéractive, destiné, notamment, à la réalisation d'achats, et/ou à remplir les fonctions d'un récepteur alphanumérique, d'une carte de santé, d'une carte de paiement, d'une carte téléphonique, d'une horloge, d'un minuteur, d'un réveil, d'un enregistreur basses fréquences de type audio, d'un récepteur radio portable, d'une petite calculatrice, etc...<BR/>Ce terminal comprend:<BR/>- des moyens de lecture (5, 6),<BR/>- des premiers moyens de conditionnement (8), pour conditionner des signaux lus par lesdits moyens de lecture (5, 6)<BR/>- des moyens de réception et de transmission de signaux (9),<BR/>- des moyens d'alimentation en énergie (12),<BR/>et se caractérise en ce qu'il comprend en outre:<BR/>- des seconds moyens de conditionnement (7) aptes à conditionner des signaux reçus ou à transmettre,<BR/>- des moyens de traitement (2) comprenant, ou reliés à, des moyens formant mémoire (10) contenant au moins des données particulières.<BR/>L'invention concerne également à un système intéractif d'échange d'informations mettant en oeuvre le terminal portable ainsi qu'à une centrale apte à communiquer avec ce dernier.</P>

Description

L'invention a trait à un terminal portable de communication intéractive, destiné, notamment, à la réalisation d'achats dans des supermarchés.

L'invention a trait également à un système intéractif d'échange d'informations mettant en oeuvre le terminal portable ainsi qu'à une centrale apte à communiquer avec ce dernier.

ETAT DE LA TECHNIOUE
n est connu depuis longtemps d' utiliser des lecteurs de codes optiques portables. En effet, en 1976 déjà, le brevet anglais n" 1 447 099 divulgait un système de traitement de données comprenant un ou plusieurs lecteurs de codes optiques portables comportant des moyens de transmission/réception destinés à permettre une communication à double sens entre chaque lecteur et une unité centrale de traitement de données éloignée, par le biais d'une irradiation en énergie modulée. Chaque lecteur lit des codes et les stocke dans une mémoire jusqu'à ce qu' il reçoive de l'unité centrale un signal lui ordonnant d'émettre toutes les données stockées.Puis, le lecteur attend un nouveau signal de l'unité centrale lui indiquant qu'il peut effacer les données contenues dans la mémoire. Ensuite, le lecteur peut recommencer le cycle de stockage des données/transmission/effacement. Les signaux envoyés par l'unité centrale sont de simples impulsions destinées à faire basculer un relais entre une position d'émission et une position de réception. ns ne transmettent aucune information. Bien que chaque lecteur ne soit sensible qu'à un signal d'une fréquence précise qui lui est propre, il n'est pas en mesure de s'identifier.

L'identification se fait de manière passive et indirecte, c'est-à-dire que ce n'est pas le lecteur lui-même qui s'identifie. C'est l'unité centrale qui, en émettant un signal et en attendant qu'un lecteur réagisse à ce signal en émettant ses données, peut alors établir un lien entre un lecteur donné et le signal auquel il est sensible. Les lecteurs décrits dans ce brevet ne peuvent donc trouver des applications que dans des librairies ou des supermarchés, où ils sont destinés à la lecture de données encodées figurant sur des étiquettes ou des tickets.

La demande de brevet allemand n" 4 135 496, plus récente, concerne un dispositif et un procédé de commande destinés au domaine de la gastronomie et de la consommation. Le procédé consiste à lire au moyen d'un appareil de lecture, les codes figurant sur une carte et correspondant au menu choisi par le client, et éventuellement un code correspondant à la table occupée par ce client. Les codes sont alors stockes dans une mémoire de l'appareil de lecture en vue d'un déchargement ultérieur ou émis immédiatement par l'intermédiaire d'une antenne, à destination d'un appareil de réception qui permet de visualiser la commande du client et le cas échéant d'effectuer divers calculs. L'appareil de lecture ne possède aucune caractéristique permettant de le différencier d'autres appareils du même type.

Il est en outre incapable de recevoir des signaux.

Dans le brevet américain n" 4 750 151, il est proposé un chariot de transport effectuer des achats (caddie) équipé d'une unité de visualisation d'informations sélectionnées à l'aide d'un écran tactile. Les informations peuvent être obtenues par l'intermédiaire d'unité d'émission et de réception. Bien que possibilité de donner un numéro à chaque chariot soit envisagée dans ce brevet, ce numéro doit être introduit au moyen de touches, à chaque fois que l'utilisateur cherche à obtenir des informations. Les chariots équipés de la sorte ne contiennent aucun dispositif qui permette de savoir quels sont les articles achetés ou qui facilite ou accélère l'établissement d'un ticket de caisse ou le paiement.

Par conséquent, il n'a donc jamais été proposé jusqu'à ce jour de solution permettant de personnaliser, de faciliter, ou de simplifier l'établissement d'une communication interactive, par exemple pour la réalisation d'achats. ll serait en outre avantageux que cette solution présente un facture universel, adaptable et évolutif.

EXPOSE SOMMAIRE DE L'INVENTION
La demanderesse est parvenue a mettre au point un terminal permettant de combler la lacune technique évoquée ci-dessus. Ce terminal est du type portable, et permet une communication intéractive. n comprend au moins:
- des moyens de lecture,
- des premiers moyens de conditionnement, pour conditionner des signaux lus par lesdits moyens de lecture
- des moyens de réception et de transmission de signaux,
- des moyens d'alimentation en énergie et se caractérise en ce qu'il comprend en outre:
- des seconds moyens de conditionnement aptes à conditionner des signaux à transmettre ou des signaux reçus par lesdits moyens de réception et de transmission
- des moyens de traitement comprenant, ou reliés à, des moyens formant mémoire contenant au moins des données particulières.

Un tel terminal présente donc l'avantage d'être d'utilisation simple, de petite taille, et aisément transportable.

La demanderesse a également conçu un système intéractif d'échange d'informations comprenant au moins un terminal et une centrale destinée à coopérer au moins avec ce terminal. Ladite centrale comprend au moins:
- des moyens de réception et de transmission de signaux
- des moyens de conditionnement des signaux reçus ou à transmettre
- des moyens de traitement comprenant, ou reliés à, des moyens formant mémoire.

Une telle centrale permet donc une communication intéractive avec au moins un terminal. Elle présente en outre l'avantage de pouvoir permettre la mise en place d'un système simplifiant, facilitant, personnalisant et accélérant un acte d'achat.

D'autres avantages du terminal, de la centrale et du système de communication intéractive selon l'invention ressortiront à la lecture de la suite de la description à laquelle sont annexées à titre illustratif et non limitatif, les figures 1 à 5.

DESCRIFflON SOMMAIRE DES FIGURES
La figure 1 est un schéma pouvant représenter le terminal selon l'invention.

La figure 2 est un schéma synoptique illustrant une constitution interne possible du terminal selon l'invention.

La figure 3 est un exemple d'organigramme pouvant correspondre au programme résident contenu dans la mémoire du terminal.

La figure 4 est un exemple d'organigramme pouvant correspondre à un logiciel d'application dit du type supermarché.

La figure 5 est un exemple d'organigramme pouvant correspondre à la partie du logiciel régissant le fonctionnement de la centrale apte à coopérer avec le terminal selon l'invention.

EXPOSE DETAILLE DE L'INVENTION
Constitution générale du terminal
Selon l'invention, les moyens de lecture sont des moyens de lecture linéaire ou matricielle de type optique, aptes à lire des codes tels que les codes à barres, ou à reconnaître des caractères. Les moyens de lecture peuvent également être de type magnétique. ns comprennent alors par exemple un capteur à effet Hall.

Les premiers moyens de conditionnement sont situés entre les moyens de lecture et les moyens de traitement. ns sont aptes à transformer les signaux analogiques lus par le lecteur en des signaux numériques de façon à ce qu'ils puissent être traités par les moyens de traitement.

Les seconds moyens de conditionnement sont situés entre les moyens de réception et de transmission et les moyens de traitement. ns sont aptes à transformer des signaux analogiques reçus en des signaux numériques, de façon à ce qu'ils puissent être traités par les moyens de traitement et à convertir des signaux numériques en provenance desdits moyens de traitement en des signaux analogiques, de façon à ce qu'ils puissent être transmis par lesdits moyens de réception et de transmission. Ces signaux numériques à convertir peuvent être des données ou les images de données contenues dans les moyens formant mémoire.Les seconds moyens de conditionnenement sont bien connus de l'homme du métier et permettent notamment d'extraire, à partir de signaux analogiques composés généralement d'une porteuse sur laquelle sont superposés d'autres signaux vecteurs d'informations, des signaux analogiques aisément transformables en signaux numériques exploitables per lesdits moyens de traitement, ou des signaux numériques directement exploitables.

Les moyens de réception et de transmission des signaux peuvent être constitués par un émetteur/récepteur de type connu, permettant d'émettre et de recevoir des ultra-sons, ou des ondes électromagnétiques telles que des rayons infrarouges, ultra-violets ou des ondes radio.

Le terminal peut en outre comprendre au moins un port de sortie relié à une prise de type classique permettant le branchement d'un cordon en vue d'une liaison électrique directe entre le terminal et une centrale selon l'invention. Cette liaison par cordon rend possible la transmission directe de données sous forme analogique ou préférentiellement sous forme numérique.

Les moyens d'alimentation en énergie peuvent être une ou plusieurs piles ou batteries classiques miniatures, telles que des piles du type Cadmium-Nickel rechargeables. Ce peuvent être également un ou plusieurs condensateurs à grande capacité tels que ceux couramment désignés sous l'appellation "supra-capa". Les moyens d'alimentation peuvent également être constitués par au moins une prise permettant une alimentation par fil à partir d'une source d'énergie électrique extérieure au terminal selon l'invention et/ou un rechargement des piles ou batteries.

Les moyens de traitement des signaux sont des moyens capables de traiter des signaux numériques. ns comprennent en général au moins un microprocesseur comprenant des moyens formant mémoire. Ce microprocesseur peut aussi ne pas contenir lesdits moyens formant mémoire mais être simplement relié à eux.

Les moyens formant mémoire comprennent au moins une partie (ROM) à contenu inaltérable. ns présentent également, de préférence, des parties modifiables ou effaçables, de manière électrique (RAM, EEPROM) ou par réception d'un rayonnement électromagnétique (EPROM).

Les moyens de traitement gèrent le fonctionnement de l'ensemble des composants du terminal et en particulier la transmission des données contenues dans les moyens formant mémoire par lesdits moyens de réception et de transmission, ainsi que la réception de données et leur stockage dans lesdits moyens formant mémoire. Les moyens de traitement sont destinés à faire subir divers traitements aux données reçues ou à transmettre. Leur fonctionnement obéit en général aux instructions figurant dans lesdits moyens formant mémoire sous la forme d'un ou plusieurs programmes ou logiciels.

Ladite partie à contenu inaltérable (ROM) des moyens formant mémoire renferme, de manière rémanente, un programme résident, non modifiable et contenant les instructions de base que doivent suivre les moyens de traitement dès la mise en marche du terminal.

Lesdits moyens formant mémoire contiennent en outre des données particulières. Par données particulières, on entend des données uniques, c'est-à-dire des données qui n' existent que dans un seul terminal selon l'invention. Chaque terminal est donc unique en ce sens qu'il contient des données qu'aucun autre terminal du même type ne contient. Ces données peuvent être un ou plusieurs numéros de série ou d'identification du terminal et/ou avantageusement, des données personnelles relatives au porteur du terminal telles que ses nom et prénom(s), ses données bancaires, des données médicales, ou des données graphiques correspondant par exemple à sa photographie, à sa signature, à son empreinte digitale, etc....Les moyens de traitement peuvent ordonner la transmission de ces données particulières par l'intermédiaire des seconds moyens de conditionnement et des moyens de réception ou de transmission, ou bien par le biais du port de sortie auquel peut être relié un cordon.

Lorsque les données particulières comprennent un ou plusieurs numéro de série ou d'identification, il est souhaitable que celui ou Çeuxci soient présents dans une partie inaltérable des moyens formant mémoire. De préférence, toutes les données particulières sont présentes dans la partie des moyens formant mémoire ayant un contenu inaltérable.

Lesdits moyens formant mémoire renferment également de préférence au moins un logiciel dit d'application contenant les instructions devant être exécutées par le microprocesseur lorsqu'une application particulière est choisie. fi est préférable que ce logiciel d'application soit situé dans une partie des moyens formant mémoire à contenu effaçable ou modifiable de façon à ce qu'on puisse modifier ou remplacer ce logiciel d'application ou rajouter un autre logiciel, grâce à des moyens d'introduction directe de données ou de programmation qui peuvent revêtir la forme d'un port, par exemple un port série relié à une prise de type classique, à travers laquelle des données peuvent être introduites sous forme numérique dans le terminal.

fi peut être prévu que le terminal selon l'invention rende possible l'adjonction d'une mémoire supplémentaire contenant des données diverses telles que des données relatives à l'utilisateur. Ainsi, par exemple, en cas de changement d'utilisateur du terminal selon l'invention, un simple remplacement de cette mémoire supplémentaire est nécessaire pour que le terminal selon l'invention soit adapté au nouvel utilisateur.

Cette mémoire supplémentaire peut revêtir la forme d'une puce, d'une cartouche ou toute autre forme appropriée.

Le terminal peut comprendre des moyens de visualisation pouvant être constitués par un écran ou afficheur de type courant, par exemple à cristaux liquides, comportant par exemple deux lignes de 8 à 16 caractères chacune.

Le terminal peut également être muni d'une ou plusieurs touches et/ou d'un clavier, de préférence matriciel, relié au microprocesseur, d'un circuit de communication verbale, d'un avertisseur sonore, d'un avertisseur lumineux tel qu'une diode, etc...

Exemple de réallsation et fonctionnement du terminal:
La figure 1 représente schématiquement un exemple de terminal selon l'invention. La taille de tous ses composants du terminal, est suffisamment petite pour qu'ils puissent tous être logés dans une enceinte présentant globalement approximativement une forme lui permettant d'être tenu en main. Le terminal selon l'invention est ainsi manipulable comme un gros crayon.

De préférence les moyens de lecture sont situés à une extrémité du terminal et les moyens de réception et de transmission sont situés à l'extrémité opposée.

Un exemple de constitution interne du terminal selon l'invention est illustré par le schéma synoptique de la figure 2. Le fonctionnement du terminal est illustré par les figures 3 et 4, représentant des organigrammes pouvant correspondre, respectivement, au programme résident et à un logiciel pouvant régir le fonctionnement du terminal dans un supermarché.

La mise en marche du terminal selon l'invention peut se faire au moyen de l'interrupteur 1 de marche/arrêt. Le microprocesseur 2, alimenté par les piles 12, et recevant un signal d'horloge de l'oscillateur 1 1 est alors en état de fonctionner. n passe alors de l'étape 101 du programme résident contenu dans la ROM, à l'étape 102 où il teste, lui-même, de façon classique tous les composants du terminal. En cas de défectuosité de l'un des composants, il affiche alors un message d'erreur 103 sur l'afficheur 3. Si par contre tous les composants sont en état de fonctionner, il peut alors se diriger vers un logiciel d'application. Ceci peut se faire de nombreuses laçons.

Par exemple, le microprocesseur 2 peut ordonner, conformément à l'étape 104, l'émission d'un signal de reconnaissance d'environnement, par l'intermédiaire des seconds moyens de conditionnement 7 et de l'émetteur/récepteur 9. n examine ensuite à l'étape 105 s'il reçoit un signal en réponse. En l'absence de réception d'un signal de réponse, il incrémente, à l'étape 106, un compteur de boucles qui lui permet, après un nombre d'examens inférieur ou égal à un nombre maximal, de retourner à l'étape 105, ou bien si le nombre d'examens est supérieur audit nombre maximal, de passer à l'étape 107 de temporisation avant de réémettre le signal de reconnaissance d'environnement de l'étape 104, car le précédent signal de reconnaissance n'a pas été reconnu ou bien le terminal n'est pas dans un environnement compatible avec son utilisation.

Si un signal de réponse est reçu par l'émetteur/récepteur 9, il est conditionné par les seconds moyens de conditionnement 7, puis appliqué au microprocesseur 2.

En alternative aux étapes 104 et 105, le microprocesseur 2 peut examiner l'état du bouton poussoir 4. En effet, dans ce cas, lorsque le porteur du terminal souhaite lire un code ou caractère, il appuye sur le bouton poussoir 4, puis déplace le lecteur du terminal au-dessus dudit code ou caractère, ce qui permet alors au lecteur de lire ledit code ou caractère.

Le lecteur peut être un lecteur optique de codes de type classique, comme ceux décrits par exemple, dans les brevets américains n" US 4 160 156, US 3 925 639, US 4 694 182, dans la demande internationale n" WO 93/13496, ou dans la demande de brevet anglais n" GB 2 183 070. n comprend, de manière générale, un photoémetteur 5, tel qu'une diode laser ou infrarouge, un photorécepteur 6 tel qu'un phototransistor ou une photodiode, ainsi que d'autres composants habituels (amplificateur...). Lors de son fonctionnement il éclaire en général le support dudit code ou caractère analogique afin de lire ce dernier et d'envoyer les signaux analogiques images dudit code ou caractère lu, aux premiers moyens de conditionnement 8 pour qu'ils y soient convertis en signaux numériques et appliqués ensuite au microprocesseur 2.Comme lecteur on peut également utiliser un lecteur du type CDD qui est suffisamment sensible pour ne pas nécessiter d'éclairement du support pour pouvoir lire un code ou caractère.

Par conséquent, si en alternative aux étapes 104 et 105, le porteur a appuyé sur le bouton poussoir 4 et passé le lecteur optique du terminal au-dessus d'un code ou caractère, le microprocesseur peut passer à l'étape 108 de lecture du code ou caractère.

Si par contre le porteur du terminal n'a pas appuyé sur le bouton poussoir 4, le microprocesseur se dirige vers l'étape de temporisation 109 avant d'examiner à nouveau l'état de ce bouton poussoir 4.

Le code ou caractère lu à l'étape 108 joue le même rôle que le signal reçu en réponse à l'envoi du signal de reconnaissance d'environnement.

Si ledit code ou caractère lu ou ledit signal de réponse ne sont pas reconnus ou ne correspondent à aucune application, le microprocesseur retourne à l'étape 106.

Dans le cas contraitre, ils orientent, à l'étape 110, le microprocesseur 2 vers un logiciel d'application situé dans la mémoire 10. Cette dernière contient avantageusement plusieurs logiciels d'application.

Grice au port série 13, il est possible de modifier un logiciel d'application ou d'ajouter un ou plusieurs autres logiciels d'application dans ladite mémoire 10.

Les logiciels d'application peuvent être très différents les uns des autres, suivant l'application à laquelle ils sont destinés.

A titre d'exemple, la figure 5 représente l'organigramme d'un logiciel pouvant régir le fonctionnement du terminal selon l'invention dans un supermarché.

A l'étape 201, le microprocesseur 2 examine l'état du bouton poussoir 4. Si ce dernier n'est pas enfoncé le microprocesseur recommence son examen. Dans le cas contraire, il passe à l'étape 202 de lecture du code. Ensuite, à l'étape 203, il détermine si le code est un code objet, c'est-à-dire un code correspondant à un article en vente dans le supermarché, ou un code instruction. S'il s'agit d'un code instruction, le microprocesseur 2 examine à l'étape 204 si l'instruction correspond à la sortie du magasin. Dans la négative il retourne à l'étape 201. Dans l'affirmative, il émet conformément aux étapes 205 et 206, le code sortie du supermarché puis un code particulier identifiant l'utilisateur. Ensuite, à l'étape 207, il attend quelques instants avant de retourner, selon l'étape 208, au programme résident.

Si le code lu à l'étape 202 est un code objet, il est alors stocké provisoirement en mémoire, puis émis à l'étape 209 et suivi du code particulier à l'étape 210. Le microprocesseur 2 attend alors suivant les étapes 211, 212 et 213 une réponse pendant un certain temps. En l'absence de réponse il retourne à l'étape 201.

Si une réponse est reçue, le microprocesseur 2 en extrait conformément à l'étape 214, le code particulier et le code prix. Si l'examen de l'étape 215, révèle que le code particulier reçu n'est pas compréhensible ou n'est pas celui du terminal, cela signifie que le signal de réponse n'était pas destiné au terminal ou n'était pas destiné non plus à un autre terminal selon l'invention.

Par contre, si le code particulier correspond bien au code particulier du terminal, le microprocesseur 2 convertit le code prix en un signal qu'il envoie, selon l'étape 216, à l'écran ou afficheur 3. Le porteur du terminal pourra alors lire sur l'écran le prix de l'objet dont il a survolé le code avec son terminal.

Ensuite, à l'étape 217, un minuteur ou chronomètre est démarré. Le microprocesseur 2 examine à l'étape 218 si la touche achat 17 est appuyée. Le porteur du terminal appuye en effet sur cette touche s'il désire acquérir l'objet. Dans l'affirmative, il y alors émission, suivant l'étape 219, d'un signal d'achat, puis effacement de l'écran à l'étape 220 et retour à l'étape 201.

Si la touche achat 17 n'a pas été appuyée, le microprocesseur examine à l'étape 221, l'état de la touche appel 15. Si cette touche est appuyée, cela signifie que le porteur du terminal souhaite communiquer verbalement comme par exemple, avec un émetteur/récepteur radio de type classique (TALKIE-WALKIE). Le microprocesseur 2 enclenche alors selon l'étape 222, le circuit de communication verbale 18 par l'intermédiaire de son port 19.

Ce circuit de communication verbale 18 est relié à un microphone 21 et de préférence également à un haut-parleur 22, il peut en outre comprendre des moyens permettant de régler le volume des sons produits par ledit haut-parleur 22.

Le microprocesseur 2 attend suivant l'étape 223 que la touche appel 15 soit relâchée pour retourner à l'étape 217.

Si l'examen de l'étape 221 montre que la touche appel 15 n'a pas été appuyée, le microprocesseur passe à l'étape 224, suivant laquelle si le porteur du terminal n'a pas confirmé son désir d'achat de l'article dans un délai, de 5 secondes, par exemple, depuis le démarrage du chronomètre, le prix dudit article affiché sur l'écran est effacé à l'étape 220 et il y a retour à l'étape 201.

Si ledit délai pour confirmer l'achat n'a pas encore expiré il y a retour de l'examen 224 vers l'étape 218.

Le terminal selon l'invention peut comprendre en outre un clavier 20, un avertisseur lumineux telle qu'une diode 23 ou un avertisseur sonore 24 destiné à informer le porteur qu'un code ou caractère a été correctement lu et reconnu par le microprocesseur.

Constitution générale de la centrale:
Selon l'invention, le terminal est destiné à fonctionner avec une centrale en vue de former un système intéractif d'échange d'informations.

Ladite centrale est apte à coopérer, c'est-à-dire communiquer intéractivement avec au moins un terminal et de préférence avec un nombre élevé de terminaux selon l'invention.

Ses moyens de réception et de transmission, de conditionnement, de traitement sont destinés à coopérer respectivement avec les moyens de réception et de transmission, de conditionnement, et de traitement d'au moins un terminal selon l'invention. Ils sont donc de préférence du même type mais plus puissants car la distance séparant un terminal et une centrale peut être très grande dans certaines utilisations, notamment dans l'utilisation pour réaliser des achats dans une grande surface tel qu' un supermarché.

Les moyens formant mémoire de la centrale peuvent comprendre une mémoire de masse, comme un disque dur ou une disquette contenant, dans le cas d'une centrale d'un supermarché, par exemple, un fichier dans lequel figure une correspondance entre un objet ou article particulier et son prix et éventuellement d'autres fichiers permettant notamment des études statistiques.

Exemple de réalisation et fonctionnement de la centrale:
La figure 5 représente un organigramme pouvant correspondre à un logiciel régissant le fonctionnement d'une centrale selon l'invention et apte à coopérer avec un terminal selon l'invention comprenant dans sa mémoire le programme résident illustré par la figure 3 et le logiciel supermarché illustré par la figure 4.

Après la mise en marche de la centrale et le contrôle classique du bon fonctionnement de ses composants, le microprocesseur de la centrale examine, à l'étape 301, s'il reçoit un signal. Dans l'affirmative, il analyse le signal reçu, conformément à l'étape 302. S'il s'agit d'un signal de reconnaissance d'environnement, cela signifie que le porteur d'un terminal, à savoir, un client du supermarché, vient de mettre en marche son appareil dans le supermarché couvert par la centrale, et que le microprocesseur de ce terminal vient de suivre l'instruction de l'étape 104 de son programme résident (voir figure 3).

Le microprocesseur de la centrale ordonne alors, à l'étape 303, l'émission, en réponse au signal reçu, d'un signal de retour d'environnement ainsi que l'enregistrement, selon l'étape 304, des données particulières du terminal ayant émis le signal de reconnaissance d'environnement.

La centrale peut ensuite procéder à l'ouverture d'un dossier client, à la vérification de son habilitation à se servir de son terminal pour réaliser des achats dans le supermarché, ou à des contrôles divers...

Si le signal reçu n'est pas un signal de reconnaissance d'environnement, à l'étape 305, le microprocesseur de la centrale détermine s'il s'agit d'un couple composé du code objet ou instruction, et du code particulier. Dans la négative, le signal reçu n'est pas destiné à la centrale ou n'est pas reconnu par cette dernière et le microprocesseur retourne en début de cycle c'est-à-dire à l'étape 301.

Dans l'affirmative, le microprocesseur passe à l'étape 306 et sépare le code objet ou instruction, du code particulier. I1 examine alors à l'étape 307 le code objet ou instruction. S'il s'agit d'un code objet, cela signifie qu'un client du supermarché a passé son terminal au-dessus du code d'un objet qu'il l'intéresse (le microprocesseur du terminal du client vient d'exécuter les instructions des étapes 209 et 210 du logiciel de la figure 4). Le micorprocesseur passe à l'étape 308 de recherche dans sa mémoire, du prix correspondant à l'objet en question. I1 enregistre ensuite, selon l'étape 309, dans le dossier client ouvert à l'étape 304, la nature de l'objet ayant soulevé l'intérêt du client. Cet enregistrement pourra servir par la suite à l'établissement du ticket de caisse du client, à des analyses statistiques, etc...

Puis, le microprocesseur émet, conformément à l'étape 310, un signal comportant un code correspondant au prix dudit objet et le code particulier du terminal du client. La réémission du code particulier permet de faire en sorte que le prix de l'objet ne soit vu que par le porteur du terminal auquel correspond ce code particulier (voir, notamment l'étape 215 du logiciel supermarché de la figure 4).

Ensuite, un compteur de temps (TIMER) est démarré à l'étape 311. Puis, le microprocesseur examine à l'étape 312 s'il y a réception d'un signal d'achat dont l'émission aurait été provoquée par l'appui de la touche achat du terminal ayant émis le couple code objet/code particulier (étape 218 du logiciel supermarché). En cas de réception d'un signal d'achat, l'acte d'achat est enregistré à l'étape 313 par la centrale et le microprocesseur retourne en début de cycle. L'enregistrement de l'achat s'effectue, notamment, dans une mémoire de la centrale.

Les conséquences de l'achat sont fonction des modalités d'achat en cours dans le supermarché couvert par la centrale:
- ou bien le porteur du terminal est censé avoir déposé l'objet qu'il vient d'acheter dans un cabas ou dans un caddie qui le suit dans ses déplacements à l'intérieur du supermarché,
- ou bien des ordres sont envoyés par la centrale en vue de mettre en action un système prévu pour ensacher ou emballer l'objet acheté, de façon à ce que le client n'ait plus qu'à prendre possession, au moment de sortir du supermarché, de l'objet ou des objets qu'il a achetés au moyen de son terminal, ce ou ces objets étant alors déjà emballés ou ensachés.

Si à l'étape 312, aucun signal d'achat n'est reçu, le microprocesseur examine, à l'étape 314, si un signal d'appel a été envoyé par le porteur du terminal.

En l'absence de signal d'appel, le microprocesseur détermine à l'étape 315, si le délai, par exemple de 5 secondes, depuis le démarrage du compteur de temps (TIMER) est écoulé. Dans la négative, il retourne à l'étape 312. Si le délai est écoulé, le microprocesseur retourne en début de cycle : le client ne semble pas vouloir acheter l'objet dont il a demandé le prix.

Si un signal d'appel a été reçu, le microprocesseur enclenche, à l'étape 316, un circuit de communication verbale apte à coopérer avec le circuit de communication verbale d'au moins un terminal selon l'invention, de façon à permettre un dialogue entre le porteur d'un terminal selon l'invention, et un membre du personnel du supermarché. Ce dernier peut grâce aux enregistrements des étapes 304 et 309, et par exemple par le biais d'une visualisation sur un écran, savoir quel est l'objet intéressant le client porteur du terminal et quelles sont les données particulières de son terminal. Si ces données particulières comprennent au moins le nom du client, le dialogue peut ainsi être personnalisé.

Le microprocesseur attend selon l'étape 317, la fin du dialogue, puis retourne à l'étape 311.

Si l'examen de l'étape 307 montre que le signal reçu à l'étape 301 comprend un code instruction, ce dernier est analysé à l'étape 318. S'il ne n'agit pas d'un code indiquant que le client est en train de sortir du supermarché, appelé code sortie, le code instruction n'est pas reconnu par le microprocesseur de la centrale qui retourne alors en début de cycle.

Si l'analyse de l'étape 318 détermine que le code instruction est bien ledit code sortie, le microprocesseur de la centrale ordonne, à l'étape 319, l'impression du ticket de caisse, gère l'enregistrement du paiement et éventuellement le renouvellement des stocks.

Ainsi, le système mis au point par la demanderesse permet avantageusement de réaliser de manière simple et rapide des achats dans un supermarché, de simplifier la gestion des stocks, de prévenir de nombreuses difficultés liées, notamment à la solvabilité des clients, d'éviter les files d'attentes devant les caisses enregistreuses, etc...

n peut également être prévu que, lors d'une utilisation du terminal dans un supermarché, dès l'entrée dans ce supermarché, la centrale envoye au terminal portable un signal déterminant la fréquence sur laquelle se feront les échanges ultérieurs.

On peut en outre envisager que le microprocesseur, en même temps qu'il commande la mise en service du circuit de communication verbale, envoie à l'émetteur/récepteur un ordre destiné à faire fonctionner ce circuit sur une autre fréquence que celle qui a servi pour les émissions de signaux précédentes.

Le terminal selon l'invention peut n'être destiné qu'à une seule utilisation.

Dans ce cas, il peut être envisagé, d'inclure un logiciel d'application directement dans la ROM de la mémoire 10.

Mais l'avantage majeur du terminal selon l'invention est son caractère universel. n peut en effet trouver des utilisations très nombreuses et variées dans de nombreux domaines. n suffit pour cela simplement de charger dans la mémoire 10 les logiciels appropriés pour les applications envisagées et de prévoir l'orientation du microprocesseur vers ces logiciels comme illustré, par exemple, par le polygone 110 de la figure 3.

Ainsi, en vue d'une utilisation dans une petite surface (magasin...), le terminal selon l'invention peut contenir un logiciel d'application lui permettant de fonctionner de la manière suivante : au moment de régler ses achats, le porteur du terminal passe simplement le lecteur de son terminal au-dessus d'un code à barres ou d'un ensemble de caractères correspondant au montant de la facture qu'il doit régler.

Le terminal envoye alors à une centrale située à proximité un ensemble de signaux.

La centrale, équipée d'un écran couleur à cristaux liquides, reçoit les signaux et les traite de façon appropriée pour qu'une image analogue à une photographie couleur, reproduite à partir des signaux envoyés par le terminal, apparaisse sur l'écran. Le vendeur peut alors vérifier visuellement que le terminal appartient bien à son porteur. La centrale peut ensuite à partir des signaux envoyés par le terminal, mémoriser les nom, prénom et coordonnées du porteur, ainsi que la nature des articles qui viennent d'être achetés, et enregistrer le règlement de la facture comme le font les lecteurs traditionnels de cartes de crédit.

La mémoire du terminal selon l'invention peut comprendre un logiciel d'application lui permettant de fonctionner de manière analogue à un récepteur alphanumérique ou appareil de radio-messagerie appelé communément PAGER tel que celui commercialisé sous l'appelation ALPHAPAGE par la société FRANCE
TELECOM ou celui commercialisé sous l'appellation OPERATOR par la société
T.D.F. n est alors obligatoirement muni au moins d'un petit écran à cristaux liquides et d'un vibreur produisant des vibrations à basse fréquence et/ou des sons à fréquence audible par l'oreille humaine.

Le terminal selon l'invention peut également remplir les fonctions d'une carte de santé. Sa mémoire comprend alors des données permettant de reproduire une image analogue à une photographie en couleur de son porteur, des données médicales éventuellement confidentielles, et le cas échéant des données permettant de reproduire une l'équivalent d'une radiographie d'une ou plusieurs parties du corps du porteur. Le logiciel régissant cette utilisation peut alors limiter l'accès à ces données aux seuls membres des professions médicales possédant un support muni d'un code à barres dont la diffusion est très restreinte et éventuellement restreindre l'accès des ces personnes à certaines seulement de ces données.

11 est également possible de pourvoir le terminal selon l'invention d'un logiciel lui permettant de remplir les fonctions d'une carte de paiement électronique.

Ce logiciel rend alors possible une communication intéractive par échange de signaux entre le terminal et une centrale programmée de manière appropriée, de façon à ce que la centrale se connecte au compte bancaire du porteur du terminal, débite ce compte d'une certain montant et crédite, c'est-à-dire charge, une zone de la mémoire du terminal du même montant. Lors de l'utilisation ultérieure du terminal, un échange de signaux entre le terminal et la centrale, d'un magasin par exemple, débite ladite zone de mémoire du terminal du montant des achats effectués et crédite une zone de mémoire de la centrale ou un compte bancaire du magasin de ce même montant.

n peut aussi être prévu que le terminal selon l'invention puisse fonctionner comme une carte téléphonique, une horloge, un minuteur, un réveil, un enregistreur basses fréquences de type audio, un récepteur radio portable ou une petite calculatrice.

Il va de soi que l'invention n'est en aucune façon limitée par les particularités qui ont été précisées dans ce qui précède ou par les détails des exemples de réalisation ou d'utilisation choisis pour l'illustrer. Nombre de modifications peuvent être apportées à ces exemples et en particulier aux programmes et logiciels qui ont été décrits à titre d'illustration, sans sortir pour autant du cadre de l'invention.

L'invention englobe par conséquent tous les moyens constituant des équivalents techniques des moyens décrits ci-dessus ainsi que leur combinaison.

Claims (26)

REVENDICATIONS
1. Terminal portable de communication intéractive comprenant au moins:
- des moyens de lecture (5,6),
- des premiers moyens de conditionnement (8), pour conditionner des signaux lus par lesdits moyens de lecture (5,6)
- des moyens de réception et de transmission de signaux (9),
- des moyens d'alimentation en énergie (12), caractérisé en ce qu'il comprend en outre:
- des seconds moyens de conditionnement (7) aptes à conditionner des signaux reçus ou à transmettre,
- des moyens de traitement (2) comprenant, ou reliés à, des moyens formant
mémoire (10) contenant au moins des données particulières.
2. Terminal selon la revendication 1, caractérisé en ce que lesdits moyens formant mémoire (10) comprennent au moins une partie à contenu inaltérable.
3. Terminal selon la revendication 2, caractérisé en ce que ladite partie à contenu inaltérable contient un programme résident.
4. Terminal selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que lesdits moyens formant mémoire (10) contiennent au moins un logiciel d'application.
5. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce qu'il comprend en outre des moyens d'introduction directe des données ou de programmation (13).
6. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que lesdites données particulières sont présentes dans ladite partie à contenu inaltérable.
7. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que lesdites données particulières sont des données personnelles relatives à l'utilisateur du terminal.
8. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que lesdits moyens de lecture (5,6) sont des moyens de lecture optique.
9. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que lesdits moyens de lecture (5,6) optique sont un lecteur de codes à barres.
10. Terminal selon l'une quelconque des revendication I à 9, caractérisé en ce que les signaux émis ou reçus par lesdits moyens de réception et de transmission (9) sont des ondes électromagnétiques.
11. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 10, caractérisé en ce qu'il comprend en outre des moyens de visualisation (3).
12. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 11, caractérisé en ce qu'il comprend en outre au moins une touche (4,15,17) ou un clavier (20).
13. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 12, caractérisé en ce qu'il comprend en outre des moyens de communication verbale (18).
14. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 13, caractérisé en ce qu'il comprend en outre au moins un haut-parleur (22) et/ou au moins un microphone (21).
15. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 14, caractérisé en ce qu'il comprend en outre un avertisseur sonore (24).
16. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 15, caractérisé en ce qu'il comprend en outre un avertisseur lumineux (23).
17. Terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 16, caractérisé en ce qu'il présente sensiblement la forme d'un gros crayon.
18. Système intéractif d'échange d'informations caractérisé en ce qu'il comporte au moins un tenninal portable selon l'une quelconque des revendications 1 à 17.
19. Système selon la revendication 18, caractérisé en ce qu'il comprend une centrale apte à coopérer avec au moins un terminal selon les revendications 1 à 17.
20. Centrale pour un système selon la revendication 18 ou la revendication 19, caractérisé en ce qu'elle comprend au moins:
- des moyens de réception et de transmission de signaux
- des moyens de conditionnement des signaux reçus ou à transmettre
- des moyens de traitement comprenant ou, reliés à, des moyens formant mémoire.
21. Utilisation du terminal selon l'une des revendications 1 à 17, pour la réalisation d'achats dans une grande surface ou un supermarché.
22. Utilisation du terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 17 pour réaliser des paiements dans des petites surfaces.
23. Utilisation du terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 17 comme récepteur alphanumérique.
24. Utilisation du terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 17 pour remplir les fonctions d'une carte de santé.
25. Utilisation du terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 17 pour remplir les fonctions d'une carte de paiement électronique.
26. Utilisation du terminal selon l'une quelconque des revendications 1 à 17 pour remplir les fonctions d'une carte téléphonique, d'une horloge, d'un minuteur, d'un réveil, d'un enregistreur basses fréquences de type audio, d'un récepteur radio portable ou d'une petite calculatrice.
FR9410348A 1994-08-23 1994-08-23 Terminal portable de communication interactive, centrale apte a communiquer avec ce terminal et systeme interactif d'echange d'informations Expired - Fee Related FR2724032B1 (fr)

Priority Applications (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR9410348A FR2724032B1 (fr) 1994-08-23 1994-08-23 Terminal portable de communication interactive, centrale apte a communiquer avec ce terminal et systeme interactif d'echange d'informations

Applications Claiming Priority (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR9410348A FR2724032B1 (fr) 1994-08-23 1994-08-23 Terminal portable de communication interactive, centrale apte a communiquer avec ce terminal et systeme interactif d'echange d'informations
PCT/FR1995/001108 WO1996006405A1 (fr) 1994-08-23 1995-08-23 Terminal portable de communication interactive, et systeme interactif d'echange d'informations

Publications (2)

Publication Number Publication Date
FR2724032A1 true true FR2724032A1 (fr) 1996-03-01
FR2724032B1 FR2724032B1 (fr) 1997-01-03

Family

ID=9466523

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
FR9410348A Expired - Fee Related FR2724032B1 (fr) 1994-08-23 1994-08-23 Terminal portable de communication interactive, centrale apte a communiquer avec ce terminal et systeme interactif d'echange d'informations

Country Status (2)

Country Link
FR (1) FR2724032B1 (fr)
WO (1) WO1996006405A1 (fr)

Cited By (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
EP1004974A2 (fr) * 1998-11-23 2000-05-31 Satronic Ag Lecteur en forme de stylo
WO2000036545A1 (fr) * 1998-12-17 2000-06-22 C.I.B. (Commerce Information Business) Lecteur de codes a barres et cartes magnetiques portable
WO2000079504A2 (fr) * 1999-06-21 2000-12-28 Alexander Woodhatch Dispositifs de detection portables
WO2001073687A2 (fr) * 2000-03-24 2001-10-04 Intermec Ip Corp Dispositif et procede de collecte et d'utilisation de donnees

Families Citing this family (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE29610191U1 (de) * 1996-06-13 1996-09-19 Scemtec Hard Und Software Fuer Anordnung zum Schreiben und/oder Lesen codierter Informationen
FR2752317B1 (fr) * 1996-08-09 1999-01-08 Serveaux Roland Terminal medical et paramedical
FR2776410B1 (fr) 1998-03-20 2002-11-15 Gemplus Card Int Dispositifs pour masquer les operations effectuees dans une carte a microprocesseur
GB2408613B (en) * 2003-11-26 2006-03-22 Motorola Inc Imaging and communication device

Citations (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
EP0052306A1 (fr) * 1980-11-19 1982-05-26 Pharmazent Industriebeteiligungs- und Datenverarbeitungs-Aktiengesellschaft Dispositif pour saisir, transférer et traiter des informations presentées sous forme codée, de préférence en code à barres
WO1990008440A1 (fr) * 1989-01-23 1990-07-26 Bianco James S Procede et appareil permettant de faire les achats a l'aide d'un ordinateur
FR2644603A1 (fr) * 1989-03-20 1990-09-21 Nitto Kohki Co Appareil portatif de saisie-transmission de donnees
WO1994002909A1 (fr) * 1992-07-23 1994-02-03 Whinhall Limited Systeme de transaction sans contact pour l'emission de tickets

Family Cites Families (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE3722973C1 (en) * 1987-07-11 1988-09-15 Telefonbau & Normalzeit Gmbh Hospital information system
FR2669756A1 (fr) * 1990-11-23 1992-05-29 Cga Hbs Systeme pour l'enregistrement et l'invalidation de l'identification d'un produit.
US5294782A (en) * 1991-09-27 1994-03-15 Khyber Technologies Corporation Integrated portable device for point of sale transactions

Patent Citations (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
EP0052306A1 (fr) * 1980-11-19 1982-05-26 Pharmazent Industriebeteiligungs- und Datenverarbeitungs-Aktiengesellschaft Dispositif pour saisir, transférer et traiter des informations presentées sous forme codée, de préférence en code à barres
WO1990008440A1 (fr) * 1989-01-23 1990-07-26 Bianco James S Procede et appareil permettant de faire les achats a l'aide d'un ordinateur
FR2644603A1 (fr) * 1989-03-20 1990-09-21 Nitto Kohki Co Appareil portatif de saisie-transmission de donnees
WO1994002909A1 (fr) * 1992-07-23 1994-02-03 Whinhall Limited Systeme de transaction sans contact pour l'emission de tickets

Non-Patent Citations (1)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Title
MOTOROLA TECHNICAL DEVELOPMENTS, vol.16, Août 1992 pages 16 - 17, XP000310328 CLINTON C. POWELL III, JAMES M. KEBA, JOSEPH BOCCUZZI AND ZAFFER MERCHANT 'personal bar code scanner and consumer price register with calculator.' *

Cited By (8)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
EP1004974A2 (fr) * 1998-11-23 2000-05-31 Satronic Ag Lecteur en forme de stylo
EP1004974A3 (fr) * 1998-11-23 2003-09-17 Satronic Ag Lecteur en forme de stylo
FR2787606A1 (fr) * 1998-12-17 2000-06-23 Cib Commerce Information Busin Systeme multifonctions portable, terminal d'encaissement et saisie de donnees, a lecteur laser de code barre incorpore
WO2000036545A1 (fr) * 1998-12-17 2000-06-22 C.I.B. (Commerce Information Business) Lecteur de codes a barres et cartes magnetiques portable
WO2000079504A2 (fr) * 1999-06-21 2000-12-28 Alexander Woodhatch Dispositifs de detection portables
WO2000079504A3 (fr) * 1999-06-21 2001-08-02 Alexander Woodhatch Dispositifs de detection portables
WO2001073687A2 (fr) * 2000-03-24 2001-10-04 Intermec Ip Corp Dispositif et procede de collecte et d'utilisation de donnees
WO2001073687A3 (fr) * 2000-03-24 2002-05-16 Richard A Hill Dispositif et procede de collecte et d'utilisation de donnees

Also Published As

Publication number Publication date Type
WO1996006405A1 (fr) 1996-02-29 application
FR2724032B1 (fr) 1997-01-03 grant

Similar Documents

Publication Publication Date Title
US7117374B2 (en) Apparatus and method for gathering and utilizing data
US6084528A (en) Intranet scanning terminal system
US7010501B1 (en) Personal shopping system
US7093759B2 (en) Low-power hand-held transaction device
US6101483A (en) Personal shopping system portable terminal
US20100075666A1 (en) Communication system
US20030073499A1 (en) Network gaming device and method for allowing a player to participate in a live game over a network
US7040541B2 (en) Portable shopping and order fulfillment system
EP0856812A2 (fr) Système portable d&#39;achats et d&#39;exécution de commande
US7774283B2 (en) Method and system for using a camera cell phone in transactions
US20020145038A1 (en) Electronic shopping system
US20020194075A1 (en) Customer order notification system using mobile computers for use in retail establishiments
US5665952A (en) Method of streamlining the acknowledgement of a multiplicity of contribution or gift commitments made at a plurality of remote locations to distinct fund-raising organizations and gift recipients and system therefor
US20080235095A1 (en) Gift card kiosk
US6990464B1 (en) Apparatus, system and method for electronic book distribution
US5696366A (en) Method for streamlining the giving of contribution and gift commitments
US20070078561A1 (en) Cosmetics vending machine
US20160012465A1 (en) System and method for distributing, receiving, and using funds or credits and apparatus thereof
US20060122896A1 (en) Green touch display advertising kiosk system
US20040043790A1 (en) Selectable functionality communication systems and methodologies
US20020047867A1 (en) Image based diet logging
US7213254B2 (en) Universal methods and device for hand-held promotional opportunities
WO1993004449A1 (fr) Systeme d&#39;information sur les produits a l&#39;usage des personnes faisant leurs courses
WO1999028830A1 (fr) Architecture de reseau multitransactionnelle
EP0395469A2 (fr) Micro-ordinateur portatif

Legal Events

Date Code Title Description
ST Notification of lapse