FR2696776A1 - Cylindre de serrure, à clé dynamique. - Google Patents

Cylindre de serrure, à clé dynamique. Download PDF

Info

Publication number
FR2696776A1
FR2696776A1 FR9212233A FR9212233A FR2696776A1 FR 2696776 A1 FR2696776 A1 FR 2696776A1 FR 9212233 A FR9212233 A FR 9212233A FR 9212233 A FR9212233 A FR 9212233A FR 2696776 A1 FR2696776 A1 FR 2696776A1
Authority
FR
France
Prior art keywords
key
barrel
cylinder
ring
rotation
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Granted
Application number
FR9212233A
Other languages
English (en)
Other versions
FR2696776B1 (fr
Inventor
Picard Philippe
Charpentier Claude
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
FONTAINE SA
Original Assignee
FONTAINE SA
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Application filed by FONTAINE SA filed Critical FONTAINE SA
Priority to FR9212233A priority Critical patent/FR2696776B1/fr
Publication of FR2696776A1 publication Critical patent/FR2696776A1/fr
Application granted granted Critical
Publication of FR2696776B1 publication Critical patent/FR2696776B1/fr
Anticipated expiration legal-status Critical
Expired - Lifetime legal-status Critical Current

Links

Classifications

    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E05LOCKS; KEYS; WINDOW OR DOOR FITTINGS; SAFES
    • E05BLOCKS; ACCESSORIES THEREFOR; HANDCUFFS
    • E05B27/00Cylinder locks or other locks with tumbler pins or balls that are set by pushing the key in
    • E05B27/02Cylinder locks or other locks with tumbler pins or balls that are set by pushing the key in operated by the edge of the key
    • E05B27/08Cylinder locks or other locks with tumbler pins or balls that are set by pushing the key in operated by the edge of the key arranged axially
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E05LOCKS; KEYS; WINDOW OR DOOR FITTINGS; SAFES
    • E05BLOCKS; ACCESSORIES THEREFOR; HANDCUFFS
    • E05B35/00Locks for use with special keys or a plurality of keys ; keys therefor
    • E05B35/003Locks for use with special keys or a plurality of keys ; keys therefor for keys with movable bits

Abstract

Le cylindre porte sur son barillet 3 une bague de condamnation 9 coulissante et rappelée vers l'entrée du cylindre par un ressort 11, cette bague 9 étant calée en rotation dans le corps 1 du cylindre. Au repos, cette bague empêche toute rotation du barillet 3, même si les entailles 24 de la clé correspondent au code du cylindre. Lorsqu'une clé dynamique est introduite dans le cylindre, son organe de déverrouillage 26 repousse la bague 9 vers l'intérieur (action sur l'ergot 15), ce qui autorise la rotation du barillet 3.

Description

Cylindre de serrure. à clé dynamique.
La présente invention concerne tout d'abord un cylindre de serrure, du type apte à être actionné par une clé dont la tige porte un panneton propre à s'engager dans une gorge de la pièce d'entrée et à entraîner en rotation un barillet monté dans un corps de cylindre pourvu d'une rainure longitudinale assurant le blocage en rotation d'un foncet.
Dans un tel cylindre de serrure, on sait que lorsque la clé appropriée y est introduite, le foncet, calé en rotation par un doigt radial engagé dans la rainure longitudinale du corps de cylindre, cesse de bloquer le barillet en rotation par l'intermédiaire des barrettes à encoches, ce qui permet d'ouvrir ou de fermer la serrure en entraînant le barillet en rotation dans le corps de cylindre par l'intermédiaire du panneton de la clé, ce dernier s'engageant dans une fente du barillet.
Il peut cependant arriver que de tels cylindres soient ouverts par une clé de force provoquant la rupture du doigt radial du foncet, ou par d'autres moyens illégaux.
L'un des buts de la présente invention est de renforcer ces cylindres de sorte à interdire ce type de forcement, ou du moins à le rendre considérablement plus difficile, ceci en renforçant le calage en rotation du barillet dans le corps de cylindre tant que la bonne clé n'y est pas introduite.
A cet effet, un cylindre de serrure conforme à l'invention, du type général défini au début, est caractérisé en ce que sur ledit barillet est montée coulissante une bague de condamnation pourvue d'un coulisseau engagé dans ladite rainure longitudinale, cette bague de condamnation étant rappelée par un ressort dans une première position pour laquelle elle bloque le barillet en rotation par rapport audit corps de cylindre, et pouvant être déplacée par une clé comportant quant à elle un organe de déverrouil lage apte, lorsqu'elle est engagée dans ledit barillet, à actionner ladite bague de condamnation à l'encontre de son ressort de rappel, et à l'amener, par coulissement sur ledit barillet, dans une seconde position, de décondamnation, pour laquelle ladite bague autorise la rotation dudit barillet.
Le blocage en rotation du barillet dans la bague de condamnation peut être obtenu par tout moyen approprié. Par exemple, on peut prévoir que ladite bague de condamnation comporte intérieurement des rainures longitudinales propres à coopérer avec des premiers bossages correspondants du barillet pour en empêcher la rotation lorsque la bague occupe ladite première position.
Avantageusement, ledit barillet comporte des seconds bossages grâce auxquels ladite bague de condamnation l'empêche de pivoter en cas d'enfoncement excessif de la bague au-delà de ladite seconde position.
Ces seconds bossages peuvent être par exemple alignés avec les premiers bossages et coopéreraient donc avec les mêmes rainures longitudinales internes de la bague de condamnation en cas d'enfoncement excessif de cette dernière, qui serait obtenu par exemple avec un instrument quelconque autre que la bonne clé.
Ces seconds bossages sont facultatifs. Selon une variante, on pourrait aussi prévoir que les premiers bossages sont remplacés par un ou deux pions radiaux du barillet, en prise avec des encoches de la bague de condamnation, ces pions étant maintenus au fond des encoches par le ressort de rappel de la bague, lorsque celle-ci occupe sa première position. Les encoches s'ouvrant vers la pièce d'entrée du cylindre, le déplacement de la bague dans sa seconde position, c'est-à-dire à l'opposé de cette pièce, dégagerait ces encoches des pions, ce qui autoriserait là encore la rotation du barillet.
Avantageusement encore, ladite bague de condamnation comporte extérieurement un ergot s'étendant longitudinalement vers la pièce d'entrée du cylindre et apte à être poussé par ledit organe de déverrouillage de la clé lorsque celle-ci est engagée dans ledit barillet pour amener ladite bague de condamnation dans ladite seconde position.
Cet ergot peut être porté par ledit coulisseau de la bague de condamnation, de sorte à être engagé, dans ladite première position, dans la gorge prévue pour le panneton de la clé, dans la pièce d'entrée de la serrure.
L'invention concerne également une clé dynamique apte à actionner un cylindre conforme à ce qui précède. Le but recherché ici est de rendre cette clé non reproductible par des personnes non autorisées. Il devra s'agir en effet d'une clé spéciale, apte à amener la bague de condamnation dans ladite seconde position, c'est-à-dire la position pour laquelle cette bague de condamnation n'empêche plus la rotation du barillet dans le corps de cylindre.
A cet effet, une clé dynamique conforme à l'invention est caractérisée en ce que son organe de déverrouillage est solidaire d'une douille montée rotative sur ladite tige de la clé, de sorte à autoriser la rotation de cette tige lorsqu'il est engagé dans ladite gorge de la pièce d'entrée du cylindre.
De préférence, ledit organe de déverrouillage de la clé se présente sous la forme d'une nervure longitudinale s'étendant extérieurement sur ladite douille.
Avantageusement, une telle clé dynamique peut encore être caractérisée en ce qu'elle comporte un moyen de verrouillage élastique propre à verrouiller élastiquement ledit organe de déverrouillage dans la position pour laquelle il est aligné avec ledit panneton de la clé.
Cette disposition facilitera bien entendu l'introduction de la bonne clé dans le cylindre, en orientant convenablement ledit organe de déverrouillage de la clé par rapport à son panneton et également par rapport à la gorge de la pièce d'entrée du cylindre.
Selon un mode de réalisation, ledit moyen de verrouillage élastique comporte une bille, pion ou analogue, mobile radialement dans ladite douille et sollicitée élastiquement pour coopérer avec un alvéole correspondant prévu sur ladite tige de la clé.
Selon un autre mode de réalisation, ladite douille rotative est également montée coulissante sur ladite tige, et est sollicitée vers l'extrémité de celle-ci par un ressort intérieur plus fort que ledit ressort de rappel de ladite bague de condamnation.
De la sorte, lors de l'introduction de la bonne clé dans le cylindre, son organe de déverrouillage pourra provoquer l'enfoncement de la bague de condamnation pour l'amener dans sa seconde position, à l'encontre de la force de son ressort de rappel, ce qui permettra la mise en rotation du barillet du cylindre, le panneton de la clé venant s'engager dans la fente de ce barillet. Par ailleurs, le fait que la douille portant l'organe de déverrouillage puisse coulisser sur la tige de la clé présente l'avantage de permettre à cette clé d'ouvrir aussi un cylindre normal, c' est-à-dire un cylindre dépourvu de bague de condamnation conforme à l'invention.En effet, dans un tel cylindre normal, la gorge d'entrée pour le panneton n'est pas assez profonde pour recevoir non seulement ce panneton, mais également l'organe de déverrouillage de la clé ; la douille portant cet organe de déverrouillage reculant sur la clé lors de l'introduction de cette dernière, permettra cependant l'enfoncement complet de la clé et l'actionnement du cylindre, ce recul étant provoqué par la mise en appui de l'extrémité de l'organe de déverrouillage sur la pièce d'entrée du cylindre.
L'extrémité de l'organe de déverrouillage de la clé devant être en saillie sur l'extrémité de la douille pour pouvoir pénétrer dans le cylindre et repousser la bague de condamnation lorsque la clé est enfoncée dans le barillet, on conçoit au contraire que cet enfoncement ne pourrait être complet si la douille ne pouvait reculer sur la clé lorsque l'extrémité de l'organe de déverrouillage viendrait buter sur la pièce d'entrée du cylindre ; ainsi, une clé dynamique conforme à l'invention, dont la douille ne serait montée que rotative sur la tige, mais sans pouvoir y coulisser, ne pourrait ouvrir qu'un cylindre spécialement équipé conformément à l'invention.
L'intérêt d'un tel coulissement de la douille, rappelée par un ressort, sur la tige de la clé, est donc en définitive de permettre de n'équiper conformément à l'invention que le cylindre extérieur d'une porte, le cylindre intérieur pouvant rester classique et être cependant actionnable par la même clé dynamique spéciale que le cylindre extérieur.
Selon une autre disposition avantageuse, une telle clé dynamique peut encore être caractérisée en ce que ladite douille comporte vis-à-vis dudit organe de déverrouillage une rainure longitudinale interne propre à recevoir l'extrémité du panneton de la clé lorsque ladite douille est rappelée au maximum vers l'extrémité de cette clé, et en ce que la tige de cette dernière porte un collier intérieur rotatif par rapport à cette tige mais calé en rotation par rapport à ladite douille, ce collier portant une nervure propre à s'aligner avec le panneton de la clé et engagée à cet effet dans ladite rainure longitudinale de la douille.
Le fonctionnement de ce collier intérieur sera mieux vu plus bas. Son intérêt est d'empêcher la douille de tourner sur la tige de la clé dynamique lorsque celle-ci est utilisée avec un cylindre apparié à la clé mais non équipé conformément à l'invention.
Des modes d'exécution de l'invention vont maintenant être décrits à titre d'exemples nullement limitatifs, avec référence aux figures du dessin ci-annexé dans lequel
- la figure 1 est une vue en perspective éclatée et partielle d'un cylindre conforme à la présente invention, et d'une clé dynamique apte à le faire fonctionner
- la figure la est une vue de dessous d'une variante de ce cylindre
- la figure 2 est une vue en coupe axiale partielle du cylindre de la figure i
- la figure 3 est une vue de face de la bague de condamnation
- la figure 4 est une vue de la face arrière de la pièce d'entrée du cylindre
- la figure 5 montre en élévation un premier mode de réalisation de la tige d'une clé dynamique conforme à l'invention ;;
- la figure 6 est une vue de face de la douille portant l'organe de déverrouillage
- la figure 7 est une vue de dessous de cette douille ; et
- la figure 8 est une vue en coupe axiale partielle d'une clé dynamique conforme à un second mode de réalisation de l'invention.
Sur la figure 1 on a référencé en 1 le corps de cylindre, dont le logement cylindrique 2 ou stator, propre à recevoir un barillet 3, débouche dans une rainure longitudinale 4. Le rôle de cette rainure est d'assurer le blocage en rotation de certaines pièces dans le logement cylindrique 2, en particulier du foncet 5, lequel porte à cet effet un doigt radial 6 propre à s' engager dans la rainure longitudinale 4. Le fonctionnement d'un tel cylindre a été rappelé succinctement au début de la présente description et est bien connu, de sorte qu'il n' a pas à être décrit plus en détail.On peut noter seulement que la référence 7 désigne les fentes du barillet 3 qui sont destinées à recevoir les barrettes à encoches propres à coopérer avec les encoches 8 du foncet 5, soit pour interdire la rotation du barillet 3 dans le logement 2, soit pour autoriser cette rotation du barillet lorsque la bonne clé est enfoncée dans le cylindre.
Conformément à l'invention, une bague de condamnation 9 pourvue de quatre rainures longitudinales 10 est montée coulissante sur le barillet 3 en comprimant entre elle et le foncet 5 un ressort de rappel 11, ces rainures longitudinales venant alors s'engager sur quatre premiers longitudinales venant alors s'engager sur quatre premiers bossages 12 du barillet 3 (voir aussi figures 2 et 3). Le barillet porte aussi quatre seconds bossages 13 alignés avec les précédents et espacés longitudinalement de ceux-ci, de sorte qu'entre les bossages 12 et 13 soit ménagé un espace suffisant pour que la bague de condamnation 9 puisse venir l'occuper en n'étant en prise avec aucun de ces bossages 12 ou 13.
La bague de condamnation 9 est pourvue en outre d'un coulisseau 14 propre à s'engager dans la rainure longitudinale 4 du corps de cylindre 1, de sorte que cette bague ne peut tourner dans le logement cylindrique 2 du cylindre. Ce coulisseau 14 porte un ergot 15 s'étendant longitudinalement vers l'entrée du cylindre, de sorte à apparaître à l'exté- rieur, par la gorge 16 de la pièce d'entrée 17 du cylindre.
Cette pièce comporte une oreille 18 percée d'un trou fraisé 19 et peut ainsi être fixée sur le corps de cylindre 1 grâce à une vis 20 engagée dans le trou 19 et serrée dans un trou taraudé 21 du corps de cylindre.
Le cylindre étant ainsi monté, une clé normale engagée dans le barillet 3 pourra le déverrouiller par rapport au foncet 5, mais la clé ne pourra cependant entraîner ce barillet en rotation, et le cylindre ne pourra donc être actionné, les premiers bossages 12 du barillet étant alors en prise avec les rainures longitudinales 10 de la bague de condamnation 9, elle-même calée en rotation, par son coulis seau 14, dans le logement cylindrique ou stator 2 du cylindre.
Il sera par conséquent nécessaire d'utiliser une clé dynamique conforme à l'invention, par exemple celle qui a été représentée à la figure 1.
Cette clé comporte, de façon classique, un anneau 22 et une tige 23 portant en bout des tailles 24 (voir aussi les figures 5 à 7) propres à actionner les barrettes à encoches, mentionnées plus haut, du barillet 3 du cylindre, ces tailles constituant le code de la clé. Conformément à ce mode de réalisation, une douille 25 portant un organe de déverrouillage 26 est montée rotative sur la tige 23 de la clé. Cette douille 25 peut être verrouillée élastiquement sur la tige 23 grâce à un pion 27 dont l'extrémité arrondie est pressée radialement par un ressort 28 dans un alvéole correspondant 29 de la tige de la clé ; l'agencement est tel que l'organe de déverrouillage 26, en forme de nervure longitudinale sur la douille 25, se trouve alors aligné avec le panneton 30 de la clé.Une vis 31 maintient le ressort 28 prisonnier dans son logement 32 et permet aussi, le cas échéant, de régler la pression du pion 27 sur la tige 23.
De la sorte, cette clé dynamique pourra pénétrer dans le barillet 3, le panneton 30 et l'organe de déverrouillage 26 passant par la gorge 16 de la pièce d'entrée 17. L'organe de déverrouillage 26 entrera alors en contact avec l'extrémité de l'ergot 15 de la bague 9 et, la clé continuant à être enfoncée dans le barillet du cylindre, repoussera ainsi la bague 9 dans la position pour laquelle ses rainures longitudinales 10 ne seront plus en prise avec les bossages 12 du barillet, sans être entrées en prise avec les bossages 13. On voit bien, en observant la figure 2, que dans cette position intermédiaire la bague de condamnation 9 autorisera la rotation normale du barillet 3, les tailles 24 de la clé ayant par ailleurs provoqué le désaccouplement en rotation de ce barillet 3 par rapport au foncet 5, et le panneton 30 de la clé venant s'engager' dans la fente 42 du barillet.
Si un tiers non autorisé, pourvu d'une clé appariée au cylindre mais qui n'est pas équipée de la douille rotative 25, tente d'ouvrir le cylindre qui vient d'être décrit, il doit nécessairement repousser la bague de condamnation 9 en enfonçant son ergot 15 avec un instrument quelconque. L'ouverture du cylindre est alors rendue plus difficile par le fait qu'un enfoncement excessif de la bague 9 remet en prise ses rainures longitudinales 10 avec les seconds bossages 13 du barillet, ce qui à nouveau empêche la rotation de ce dernier. Les seconds bossages 13 fournissent donc une sécurité complémentaire vis-à-vis d'une personne dépourvue de la clé dynamique correspondant au cylindre.
I1 est à noter que le cylindre illustré à titre de variante sur la figure la peut être actionné de la même façon que celui de la figure 1, quoique son barillet 3' soit dépourvu des seconds bossages précités.
Sur cette figure la on a, soit utilisé les mêmes références que sur la figure 1 pour désigner les mêmes éléments du cylindre, soit utilisé les mêmes références, mais avec l'indice "prime", pour désigner des organes légèrement différents, mais ayant la même fonction.
Il s'agit principalement de deux pions radiaux 12' fixés sur le barillet 3' et qui, lorsque la bague de condamnation 9' occupe la première position représentée à la figure la, sont engagés respectivement dans deux encoches correspondantes 10' de la bague 9', lesquelles encoches s'ouvrent en direction de la pièce d'entrée 17 du cylindre.
On voit que dans cette première position de la figure la la bague de condamnation 9' est bloquée en rotation par cette coopération des pions 12' et des encoches 10', du fait de la pression qu'exerce sur la bague 9', en direction de la pièce d'entrée 17 du cylindre, le ressort de rappel 11.
Par contre, lorsqu'à l'aide de la clé dynamique de l'invention l'enfoncement du doigt 15' provoquera le déplacement de la bague 9' dans sa seconde position, en comprimant le ressort 11, les encoches 10' de la bague se désaccoupleront des pions 12', ce qui permettra alors la rotation du barillet 3', nonobstant le blocage en rotation de la bague 9', dont le coulisseau 14' est en prise avec la rainure longitudinale 4 du corps de cylindre 1.
Dans la figure 8, on a représenté à titre de variante une autre clé dynamique conforme à l'invention, pour l'actionnement du cylindre spécial décrit plus haut et également conforme à l'invention. Dans cette figure 8, on a utilisé les mêmes références que dans les figures 1 et 5 à 7 ou les mêmes références avec l'indice "prime" pour désigner les parties ou organes semblables ou ayant la même fonction dans les deux cas, les autres références ayant été utilisées pour désigner les éléments nouveaux que l'on ne retrouve pas sur les figures 1 et 5 à 7.
Ainsi, la douille 25' de la clé dynamique de la figure 8, montée mobile en rotation sur la tige 23' de la clé, peut également y coulisser, et ceci en étant constamment rappelée vers l'extrémité entaillée de la clé par un ressort intérieur 33 comprimé entre un épaulement circulaire 34 de la douille et l'extrémité d'un tronçon tubulaire 35 fixé à l'anneau 36, la solidarisation entre ce tronçon tubulaire 35 et l'extrémité de la tige 23' étant assurée par une vis 37 engagée sur l'extrémité de la tige 23'. Sur la tige 23' est également monté pivotant, de l'autre côté de l'épaulement 34, un collier intérieur 38 portant une nervure 39 logée dans une rainure longitudinale 40 de la douille 25'. Le collier 38 est bloqué axialement sur la tige 23' grâce à un circlip 41 engagé dans une gorge circulaire de la tige.La longueur de ce collier 38 est telle qu'en position de repos (celle représentée à la figure 8) l'extrémité du panneton 30 de la clé pénètre également dans la rainure 40 de la douille, ce qui provoque l'alignement de ce panneton 30 avec la nervure 39 du collier 38. L'organe de déverrouillage de la douille se présentant sous la forme d'une nervure longitudinale 26' située au droit de la rainure 40 de la douille, on voit que cette disposition assure, dans la position de repos représentée, l'amenée de la nervure 26' dans le même plan que le panneton 30 et la nervure 39 du collier 38.
Ceci étant, on voit que lorsque l'extrémité à tailles 24 de la clé est introduite dans le barillet 3 du cylindre, le panneton 30, et à sa suite l'extrémité de l'organe de déverrouillage 26', pénètrent dans la gorge 16 de la pièce d'entrée 17 du cylindre, du fait que le ressort 33 de la douille est plus fort que le ressort 11 du cylin dre. L'extrémité de l'organe 26' repousse, comme dans le mode de réalisation précédent, la bague de condamnation 9 vers l'intérieur en agissant sur son ergot 15. Par ailleurs, à partir du moment où l'extrémité de la douille 25' vient en butée sur la face extérieure de la pièce d'entrée 17, il est encore possible à l'utilisateur d'enfoncer la clé dans le barillet 3, puisque la tige 23' de la clé peut coulisser dans la douille avec mise en compression du ressort 33.Le cylindre peut donc être actionné comme avec la clé du mode de réalisation des figures 1 et 5 à 7, par amenée de la bague de condamnation 9 de sa première position à sa seconde position, dans laquelle elle n'est plus en prise avec les premiers bossages 12 du barillet 3 sans entrer en prise avec ses seconds bossages 13.
On comprend que, lors de la rotation de l'anneau de la clé et donc de sa tige 23', la douille 25' est bloquée en rotation par coopération de l'extrémité de l'organe de déverrouillage 26' avec la gorge 16 de la pièce d'entrée 17.
Lorsque la clé est retirée après avoir été pivotée dans le sens inverse, on obtient donc une réindexation automatique de ses organes, à savoir un réalignement automatique du panneton 30 avec l'organe de déverrouillage 26', par l'intermédiaire de la rainure longitudinale 40 de la douille 25' et de la nervure 39 du collier 38. L'utilisateur n' aura donc à effectuer aucune opération supplémentaire pour réutiliser sa clé.
Comme indiqué plus haut, le mode de réalisation de la clé dynamique représenté à la figure 8 présente l'avantage de permettre à cette clé d'être utilisée sur un cylindre normal, à supposer bien entendu qu'il s'agit d'un cylindre apparié à cette clé. En effet, dans ce cas l'extrémité entaillée de la clé pourra encore pénétrer suffisamment dans le barillet 3 du cylindre, du fait du recul relatif de la douille 25' sur la tige 23', l'extrémité de l'organe de déverrouillage 26' venant alors buter sur la face avant de la pièce d'entrée 17 du cylindre, dont la gorge 16 ne laisse alors pénétrer que le panneton 30.
Quant au collier 38, il permet de faire en sorte que cette opération sur un cylindre normal s'effectue sans permettre une rotation de la douille 25', puisque celle-ci, dans un tel cas, n'est plus bloquée en rotation sur le cylindre par l'intermédiaire de l'extrémité de son organe de déverrouillage 26'. Ce blocage en rotation de la douille 25' s'effectue alors par une extraction partielle du collier 38 en dehors de la douille, jusqu'à une position axiale pour laquelle l'extrémité extraite de sa nervure 39 pénètrera, à la suite du panneton 30, dans la gorge 16 de la pièce d'entrée 17. On voit bien qu'alors la partie de la nervure du collier 38 restant en prise dans la rainure 40 de la douille empêchera bien la rotation de celle-ci.
Par suite et comme dans le cas précédent, les différents organes de la clé seront automatiquement réindexés lorsque, après une rotation en sens inverse, celle-ci sera extraite du cylindre.

Claims (13)

REVENDICATIONS
1. Cylindre de serrure du type apte à être actionné par une clé dont la tige (23) porte un panneton (30) propre à s'engager dans une gorge (16) de la pièce d'entrée (17) et à entraîner en rotation un barillet (3) monté dans un corps de cylindre (1) pourvu d'une rainure longitudinale (4) assurant le blocage en rotation d'un foncet (5), caractérisé en ce que sur ledit barillet (3) est montée coulissante une bague de condamnation (9) pourvue d'un coulisseau (14) engagé dans ladite rainure longitudinale (14), cette bague de condamnation (9) étant rappelée par un ressort (11) dans une première position pour laquelle elle bloque le barillet (3) en rotation par rapport audit corps de cylindre (1), et pouvant être déplacée par une clé comportant quant à elle un organe de déverrouillage (26) apte, lorsqu'elle est engagée dans ledit barillet (3), à actionner ladite bague de condamnation (9) à l'encontre de son ressort de rappel (11), et à l'amener, par coulissement sur ledit barillet (3), dans une seconde position, de décondamnation, pour laquelle ladite bague (9) autorise la rotation dudit barillet (3).
2. Cylindre de serrure selon la revendication 1, caractérisé en ce que ladite bague de condamnation (9) comporte intérieurement des rainures longitudinales (10) propres à coopérer avec des premiers bossages correspondants (12) du barillet (3) pour en empêcher la rotation lorsque la bague (9) occupe ladite première position.
3. Cylindre de serrure selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que ledit barillet (3) comporte des seconds bossages (13) empêchant ladite bague de condamnation (9) de pivoter en cas d'enfoncement excessif de cette bague au-delà de ladite seconde position.
4. Cylindre de serrure selon la revendication 1, caractérisé en ce que ledit barillet (3) porte au moins un pion radial (12') propre à occuper une encoche correspondante (10') de la bague de condamnation (9') lorsque celleci occupe ladite première position.
5. Cylindre de serrure selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ladite bague de condamnation (9) comporte extérieurement un ergot (15) s'étendant longitudinalement vers l'entrée du cylindre et apte à être poussé par ledit organe de déverrouillage (26) de la clé lorsque celle-ci est engagée dans ledit barillet (3) pour amener ladite bague de condamnation (9) dans ladite seconde position.
6. Cylindre de serrure selon la revendication 5, caractérisé en ce que ledit ergot (15) est porté par ledit coulisseau (14) de la bague de condamnation (9), de sorte à être engagé, dans ladite première position, dans ladite gorge (16) prévue pour le panneton (30) de la clé, dans la pièce d'entrée (17) du cylindre.
7. Clé dynamique apte à actionner un cylindre conforme à l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce que son organe de déverrouillage (26) est solidaire d'une douille (25) montée rotative sur ladite tige (23) de la clé, de sorte à autoriser la rotation de cette tige lorsqu'il est engagé dans ladite gorge (16) de la pièce d'entrée (17) du cylindre.
8. Clé dynamique selon la revendication 7, caractérisée en ce que ledit organe de déverrouillage (26) de la clé se présente sous la forme d'une nervure longitudinale s'étendant extérieurement sur ladite douille (25).
9. Clé dynamique selon la revendication 7 ou 8, caractérisée en ce qu'elle comporte un moyen de verrouillage élastique (27) propre à verrouiller élastiquement ledit organe de déverrouillage (26) dans la position pour laquelle il est aligné avec ledit panneton (30) de la clé.
10. Clé dynamique selon l'une quelconque des revendications 7 à 9, caractérisée en ce que ledit moyen de verrouillage élastique comporte une bille, pion ou analogue (27), mobile radialement dans ladite douille (25) et sollicitée élastiquement pour coopérer avec un alvéole correspondant (29) prévu sur ladite tige (23) de la clé.
11. Clé dynamique selon la revendications 7 ou 8, caractérisée en ce que ladite douille rotative (25') est également montée coulissante sur ladite tige (23'), et est sollicitée vers l'extrémité de celle-ci par un ressort intérieur (33) plus fort que ledit ressort de rappel (11) de ladite bague de condamnation (9).
12. Clé dynamique selon la revendication 11, caractérisée en ce que ladite douille (25') comporte vis-àvis dudit organe de déverrouillage (26') une rainure longitudinale interne (40) propre à recevoir l'extrémité du panneton (30) lorsque ladite douille (25') est rappelée au maximum vers l'extrémité de la clé.
13. Clé dynamique selon la revendication 12, caractérisée en ce que sa tige (23') porte un collier intérieur (38) rotatif par rapport à cette tige (23') mais calé en rotation par rapport à ladite douille (25'), ce collier (38) portant à cet effet une nervure (39) propre à s'aligner avec le panneton (30) de la clé et engagée dans ladite rainure longitudinale (40) de la douille (25').
FR9212233A 1992-10-13 1992-10-13 Cylindre de serrure, à clé dynamique. Expired - Lifetime FR2696776B1 (fr)

Priority Applications (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR9212233A FR2696776B1 (fr) 1992-10-13 1992-10-13 Cylindre de serrure, à clé dynamique.

Applications Claiming Priority (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR9212233A FR2696776B1 (fr) 1992-10-13 1992-10-13 Cylindre de serrure, à clé dynamique.
IT000203 IT1262537B (it) 1992-10-13 1993-10-12 Cilindro di serratura a chiave dinamica

Publications (2)

Publication Number Publication Date
FR2696776A1 true FR2696776A1 (fr) 1994-04-15
FR2696776B1 FR2696776B1 (fr) 1995-01-13

Family

ID=9434492

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
FR9212233A Expired - Lifetime FR2696776B1 (fr) 1992-10-13 1992-10-13 Cylindre de serrure, à clé dynamique.

Country Status (2)

Country Link
FR (1) FR2696776B1 (fr)
IT (1) IT1262537B (fr)

Cited By (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2760774A1 (fr) * 1997-03-11 1998-09-18 Vak Picard Cle non reproductible pour serrure a gorges
FR2777033A1 (fr) 1998-04-03 1999-10-08 Fontaine Sa Cle a element mobile et cylindre de serrure utilisant une telle cle
DE102009050381A1 (de) * 2009-10-22 2011-04-28 Huf Hülsbeck & Fürst Gmbh & Co. Kg Schließzylinder
GR1007325B (el) * 2010-02-24 2011-06-27 Δημητριος Παναγιωτη Κολυβας Κλειθρο ασφαλισης κουφωματων αντικειμενων και μεσων δια μεθοδους αντιστροφου και αμφιδρομου λειτουργιας του κλειδιου επι του αντιστοιχου μηχανισμου ασφαλειας που εφαρμοζεται και σε ετερους τυπους κλειθρων

Citations (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE356747C (de) * 1922-07-27 Franz Lange Schluessel fuer Sicherheitsschloesser
FR2270420A1 (en) * 1974-03-27 1975-12-05 Fontaine Cylinder lock with sliding locking plates - has filter ring with inner radial ribs on outer end of cylinder
FR2318294A1 (fr) * 1975-07-18 1977-02-11 Fredon Pierre Perfectionnements aux dispositifs de verrouillage
FR2574105A1 (fr) * 1984-11-30 1986-06-06 Laperche Sa Cle a bague et bloc de surete a moyens supplementaires de blocage en rotation du rotor utilisant une telle cle

Patent Citations (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE356747C (de) * 1922-07-27 Franz Lange Schluessel fuer Sicherheitsschloesser
FR2270420A1 (en) * 1974-03-27 1975-12-05 Fontaine Cylinder lock with sliding locking plates - has filter ring with inner radial ribs on outer end of cylinder
FR2318294A1 (fr) * 1975-07-18 1977-02-11 Fredon Pierre Perfectionnements aux dispositifs de verrouillage
FR2574105A1 (fr) * 1984-11-30 1986-06-06 Laperche Sa Cle a bague et bloc de surete a moyens supplementaires de blocage en rotation du rotor utilisant une telle cle

Cited By (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2760774A1 (fr) * 1997-03-11 1998-09-18 Vak Picard Cle non reproductible pour serrure a gorges
FR2777033A1 (fr) 1998-04-03 1999-10-08 Fontaine Sa Cle a element mobile et cylindre de serrure utilisant une telle cle
DE102009050381A1 (de) * 2009-10-22 2011-04-28 Huf Hülsbeck & Fürst Gmbh & Co. Kg Schließzylinder
GR1007325B (el) * 2010-02-24 2011-06-27 Δημητριος Παναγιωτη Κολυβας Κλειθρο ασφαλισης κουφωματων αντικειμενων και μεσων δια μεθοδους αντιστροφου και αμφιδρομου λειτουργιας του κλειδιου επι του αντιστοιχου μηχανισμου ασφαλειας που εφαρμοζεται και σε ετερους τυπους κλειθρων

Also Published As

Publication number Publication date
IT1262537B (it) 1996-07-02
ITFI930203D0 (it) 1993-10-12
FR2696776B1 (fr) 1995-01-13
ITFI930203A1 (it) 1995-04-12

Similar Documents

Publication Publication Date Title
EP0226252A2 (fr) Serrure à cylindre avec clé interchangeable
FR2631067A1 (fr) Verrou a rotor debrayable
FR2522941A1 (fr) Porte-clefs du type a clef escamotable dans un boitier
EP0647752A2 (fr) Serrure débrayable pour véhicules et similaires
EP0983411B1 (fr) Cle a poussoir mobile, barillet de surete pour ladite cle et serrure equipee de ce barillet
EP0140740A1 (fr) Serrure de sûreté
FR2696776A1 (fr) Cylindre de serrure, à clé dynamique.
EP0151081B1 (fr) Serrure à bloc de sûreté rapporté, agencée pour empêcher son ouverture frauduleuse
BE1015600A3 (fr) Cylindre pour serrure de surete;ensemble constitue d'un tel cylindre et d'une clef.
EP3708747B1 (fr) Serrure d'urgence adaptée pour être déverrouillée de l'intérieur
EP0869236B1 (fr) Cylindre de sûrete manoeuvrable d'un côté quand une clef est en place de l'autre côté
FR2665985A1 (fr) Dispositif de verrouillage d'un connecteur.
FR2542207A1 (fr) Dispositif destine a rendre inutilisable une fixation de ski
EP0700479B1 (fr) Cle a double rampe d'extremite pour barillet de surete, barillet correspondant et ensemble constitue d'une telle cle et d'un tel barillet
EP3658724B1 (fr) Ensemble de serrure de sécurité et de clé plate
FR2926315A1 (fr) Serrure a cylindre comprenant un ensemble cylindrique de rondelles codees
EP0072332A1 (fr) Barillet de sûreté à double rotor et appareil de fermeture qui en est équipe
FR2815067A1 (fr) Cylindre de surete a barillet prioritaire
EP0443896A1 (fr) Verrou comprenant un stator dans lequel est monté tournant, pour au moins une plage angulaire, un rotor lié en rotation à une batteuse
FR2775716A1 (fr) Cylindre de surete a barillet double
FR2974777A1 (fr) Dispositif antivol pour colonne de direction et colonne de direction associee
FR2835275A1 (fr) Systeme pour serrure d'ouvrant comprenant un cylindre de surete et une garniture exterieure avec bouton de manoeuvre, cylindre de surete correspondant et serrure comportant ledit systeme
FR2552146A1 (fr) Serrure de surete
EP0083259B1 (fr) Verrou actionnable par bouton tournant
FR3032471A1 (fr) Cadenas

Legal Events

Date Code Title Description
CL Concession to grant licences
CD Change of name or company name
TP Transmission of property