EP1734202A1 - Panneau pourvu d'un adhésif repositionnable, en particulier pour le revêtement de sols, murs ou plafonds - Google Patents

Panneau pourvu d'un adhésif repositionnable, en particulier pour le revêtement de sols, murs ou plafonds Download PDF

Info

Publication number
EP1734202A1
EP1734202A1 EP20050291280 EP05291280A EP1734202A1 EP 1734202 A1 EP1734202 A1 EP 1734202A1 EP 20050291280 EP20050291280 EP 20050291280 EP 05291280 A EP05291280 A EP 05291280A EP 1734202 A1 EP1734202 A1 EP 1734202A1
Authority
EP
European Patent Office
Prior art keywords
coupling means
panel
locking
characterized
panel according
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Withdrawn
Application number
EP20050291280
Other languages
German (de)
English (en)
Inventor
Xavier Bathelier
Bernard-André Deconinck
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
Tarkett Sas
Original Assignee
TARKETT SAS
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Application filed by TARKETT SAS filed Critical TARKETT SAS
Priority to EP20050291280 priority Critical patent/EP1734202A1/fr
Publication of EP1734202A1 publication Critical patent/EP1734202A1/fr
Application status is Withdrawn legal-status Critical

Links

Images

Classifications

    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F15/00Flooring
    • E04F15/02Flooring or floor layers composed of a number of similar elements
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F13/00Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings
    • E04F13/07Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings composed of covering or lining elements; Sub-structures therefor; Fastening means therefor
    • E04F13/08Coverings or linings, e.g. for walls or ceilings composed of covering or lining elements; Sub-structures therefor; Fastening means therefor composed of a plurality of similar covering or lining elements
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F15/00Flooring
    • E04F15/02Flooring or floor layers composed of a number of similar elements
    • E04F15/04Flooring or floor layers composed of a number of similar elements only of wood or with a top layer of wood, e.g. with wooden or metal connecting members
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F2201/00Joining sheets or plates or panels
    • E04F2201/01Joining sheets, plates or panels with edges in abutting relationship
    • E04F2201/0153Joining sheets, plates or panels with edges in abutting relationship by rotating the sheets, plates or panels around an axis which is parallel to the abutting edges, possibly combined with a sliding movement
    • EFIXED CONSTRUCTIONS
    • E04BUILDING
    • E04FFINISHING WORK ON BUILDINGS, e.g. STAIRS, FLOORS
    • E04F2201/00Joining sheets or plates or panels
    • E04F2201/07Joining sheets or plates or panels with connections using a special adhesive material
    • YGENERAL TAGGING OF NEW TECHNOLOGICAL DEVELOPMENTS; GENERAL TAGGING OF CROSS-SECTIONAL TECHNOLOGIES SPANNING OVER SEVERAL SECTIONS OF THE IPC; TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC CROSS-REFERENCE ART COLLECTIONS [XRACs] AND DIGESTS
    • Y10TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC
    • Y10TTECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER US CLASSIFICATION
    • Y10T428/00Stock material or miscellaneous articles
    • Y10T428/17Three or more coplanar interfitted sections with securing means
    • YGENERAL TAGGING OF NEW TECHNOLOGICAL DEVELOPMENTS; GENERAL TAGGING OF CROSS-SECTIONAL TECHNOLOGIES SPANNING OVER SEVERAL SECTIONS OF THE IPC; TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC CROSS-REFERENCE ART COLLECTIONS [XRACs] AND DIGESTS
    • Y10TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC
    • Y10TTECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER US CLASSIFICATION
    • Y10T428/00Stock material or miscellaneous articles
    • Y10T428/19Sheets or webs edge spliced or joined
    • YGENERAL TAGGING OF NEW TECHNOLOGICAL DEVELOPMENTS; GENERAL TAGGING OF CROSS-SECTIONAL TECHNOLOGIES SPANNING OVER SEVERAL SECTIONS OF THE IPC; TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC CROSS-REFERENCE ART COLLECTIONS [XRACs] AND DIGESTS
    • Y10TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC
    • Y10TTECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER US CLASSIFICATION
    • Y10T428/00Stock material or miscellaneous articles
    • Y10T428/249921Web or sheet containing structurally defined element or component
    • YGENERAL TAGGING OF NEW TECHNOLOGICAL DEVELOPMENTS; GENERAL TAGGING OF CROSS-SECTIONAL TECHNOLOGIES SPANNING OVER SEVERAL SECTIONS OF THE IPC; TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC CROSS-REFERENCE ART COLLECTIONS [XRACs] AND DIGESTS
    • Y10TECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER USPC
    • Y10TTECHNICAL SUBJECTS COVERED BY FORMER US CLASSIFICATION
    • Y10T428/00Stock material or miscellaneous articles
    • Y10T428/249921Web or sheet containing structurally defined element or component
    • Y10T428/249923Including interlaminar mechanical fastener

Abstract

Un panneau (10), notamment un panneau de revêtement de sol, comprend des moyens d'accouplement à rainure (24) et languette (26') conçus pour un emboîtement angulaire essentiellement sans déformation élastique. Au moins l'un des moyens d'accouplement est pourvu, sur au moins une partie de sa surface, d'un dépôt d'adhésif repositionnable (39', 40') destiné à solidariser les panneaux lors de l'accouplement. L'adhésif repositionnable procure un effet « clic » et permet une pluralité d'assemblages/désassemblages.

Description

    Domaine Technique
  • La présente invention concerne généralement les panneaux de revêtement de surface. Elle concerne plus particulièrement les parquets ou planchers dits flottants, et notamment les panneaux, communément appelés lames ou lattes, pour la réalisation de tels parquets et planchers.
  • Etat de la technique
  • Les parquets flottants connaissant depuis quelques années un grand essor. Par opposition aux parquets cloués ou collés pour lesquels la pose est délicate et exclusivement du domaine des spécialistes, les parquets flottants sont particulièrement appréciés pour leur simplicité d'installation (sur un revêtement de sol existant type moquette, carrelage ou vinyle, ou à même la dalle).
  • Comme on le sait, les lames de parquet sont conventionnellement pourvues sur leurs chants d'éléments d'accouplement à rainure et languette qui sont destinés à la liaison par emboîtement de deux lames adjacentes au cours de l'assemblage du parquet.
  • Parmi les différents systèmes proposés pour l'emboîtement des lames de parquet destinées à la réalisation des parquets flottants, ceux qui rencontrent le plus de succès auprès du consommateur et par conséquent tendent à se répandre au point d'évincer sans doute dans un avenir proche tous les autres, sont les systèmes appelés à « emboîtement angulaire » (ou « angling systems »). Dans ces systèmes à emboîtement angulaire, l'accouplement de deux lames de parquet se fait en engageant la lame à assembler avec un certain angle (en général 45°) par rapport à la lame déjà posée, puis en imprimant à cette lame un mouvement de rotation dont l'axe coïncide approximativement avec les arrêtes en contact des bords supérieurs des lames, pour l'amener dans le plan d'assemblage.
  • Un tel système est par exemple décrit dans le brevet US 4,426,820 délivré à Heinz Terbrack. Les lames de parquet ont une forme rectangulaire et sont conçues pour être assemblées par emboîtement de leurs chants longitudinaux opposés. Pour ce faire, un chant est pourvu d'un premier élément d'accouplement comprenant une rainure et l'autre d'un deuxième élément d'accouplement comprenant une languette et destiné à coopérer avec le premier élément d'accouplement d'une lame de plancher identique. Des moyens de verrouillage mécanique sont intégrés auxdits éléments d'accouplement de sorte à, lorsque deux lames de parquet sont accouplées dans le plan d'assemblage, empêcher ces lames de parquet de s'éloigner l'une de l'autre dans une direction perpendiculaire à celle desdits chants et parallèle au plan d'assemblage. Selon le profil d'accouplement présenté dans US 4,426,820 , la rainure du premier élément d'accouplement est délimitée par une lèvre supérieure et une lèvre inférieure. La lèvre inférieure s'étend au delà de la lèvre supérieure et comprend un élément de verrouillage en saillie. Le deuxième moyen d'accouplement comprend, outre la languette venant s'emboîter dans la rainure du premier moyen d'accouplement, une gorge de verrouillage coopérant avec l'élément de verrouillage saillant afin de bloquer la lame dans la direction transversale.
  • De nombreux perfectionnements ont été proposés depuis par les fabricants, dont le plus utile est communément appelé le « clic ». Le « clic » désigne un blocage partiel des lames entre elles après assemblage destiné à les maintenir solidaires en empêchant la rotation dans le sens du désaccouplement: si l'on cherche à désolidariser la dernière lame engagée, on n'y parviendra qu'en exerçant un effort certain. Ce verrouillage partiel présente 2 avantages:
    • Il facilite la pose en elle-même. En effet, avant d'assembler par leurs grands côtés les lames de la dernière rangée avec le parquet en cours de pose il convient de les assembler entre elles par leurs petits côtés (aux profils identiques aux grand côtés) et de les maintenir en place à l'aide de cales. L'effet « clic » s'exerçant sur les petits côtés permet de solidariser la rangée de lames, de limiter le nombre de cales à employer et de faciliter ainsi l'engagement de la rangée complète.
    • Il permet à l'utilisateur d'être certain que toutes les lames sont parfaitement engagées les unes dans les autres, puisqu'elles deviennent solidaires en raison du clic. Il sert donc en quelque sorte de témoin d'assemblage. Cette fonction a une réelle importance, essentiellement dans le cas des produits laminés à base de MDF (Medium Density Fibre) ou HDF (High Density Fibre) de faible épaisseur (par ex 6 mm) où les rainurages sont peu profonds et les parties en saillie fragilisées,
  • Cet effet de blocage partiel s'obtient en générant un frottement, et plus spécifiquement en jouant sur l'élasticité du matériau à la fin de la rotation lors de l'assemblage des planches.
  • Un tel système clic est par exemple décrit dans le brevet EP 1 026 341 B1 de la société UNILIN. Dans ce système, les éléments d'accouplement sont munis de moyens qui, à l'état insérés l'un dans l'autre de deux lames de parquet adjacentes, exercent une force de tension réciproque qui force les lames l'une vers l'autre. Cela est obtenu par une configuration particulière de la gorge de verrouillage et de la saillie de verrouillage, qui, à l'état assemblé, entraîne une déformation élastique de la lèvre inférieure du premier élément d'accouplement et procure ainsi la force de tension désirée.
  • Ainsi, l'effet « clic » dans les systèmes connus résulte typiquement d'une sollicitation de l'élasticité intrinsèque des matériaux constituant les lames. Par ailleurs les efforts en jeu lors du clic vont solliciter plus ou moins fortement la lame en son endroit généralement d'épaisseur la plus faible.
  • Enfin, il convient de noter, et cela ressort évidemment des intérêts évoqués pour ce système, que cet effet est d'autant plus intéressant qu'il est manifeste.
  • On peut donc aisément comprendre que dans le cas des produits de faible épaisseur, par exemple du type HDF, il devienne délicat de concilier résistance du matériau et intensité de l'effet « clic ». En effet pour de tels matériaux, l'épaisseur de la lame peut être inférieure au mm.
  • Objet de l'invention
  • Il existe donc un besoin pour des lames de parquet du type à emboîtement angulaire, qui présentent un effet « clic » permettant de vérifier que les lames sont solidaires pendant la pose d'un parquet, mais qui ne risque pas d'endommager les lames de parquet.
  • Description générale de l'invention
  • Conformément à l'invention, cet objectif est atteint par un panneau selon la revendication 1.
  • Le panneau selon la présente invention emploie des éléments d'accouplement conçus pour un emboîtement angulaire essentiellement sans déformation élastique, comparables en ce sens à ceux du système Terbrack classique. Selon un aspect important de l'invention, au moins un des éléments d'accouplement est pourvu d'un adhésif repositionnable afin de solidariser deux mêmes panneaux joints par leurs moyens d'accouplement respectifs. On obtient ainsi un emboîtement angulaire avec effet « clic » essentiellement sans déformation élastique des éléments d'accouplement et des panneaux, permettant un assemblage/désassemblage des panneaux sans compromettre leur intégrité.
  • Le terme adhésif repositionnable désigne conventionnellement des adhésifs présentant une force adhésive, généralement appelée pégosité ou tack, suffisante pour une adhésion immédiate lors de la sollicitation. De tels adhésifs permettent un grand nombre de collages/décollages, normalement sans diminution de la pégosité. Un adhésif repositionnable présente une pégosité qui est généralement plus faible que celle de colles permanentes, et il n'y a pas d'accroissement de la force adhésive après mise en contact.
  • Lors de l'emboîtement, l'adhésif repositionnable permet de solidariser immédiatement les panneaux, c'est-à-dire à les immobiliser l'un par rapport à l'autre. Le fait que les panneaux deviennent solidaires est, pour l'utilisateur, une indication d'un emboîtement correct ; il peut ensuite manipuler l'assemblage sans risque de séparation. Si l'utilisateur souhaite séparer des panneaux assemblés, il devra vaincre la force d'adhésion de la colle. En pratique, l'utilisateur ressentira une résistance à la séparation des panneaux rappelant celle des systèmes « clic » à déformation élastique.
  • La présente invention concerne donc un panneau pour le revêtement de surfaces dont les éléments d'accouplement sont conçus pour permettre une utilisation s'apparentant aux systèmes « clic » connus. Toutefois, le panneau selon la présente invention est pourvu d'un « clic chimique », qui contrairement aux systèmes connus à « clic mécanique », ne repose pas sur une déformation élastique des éléments d'accouplement, mais sur un blocage (immobilisation des moyens d'accouplement respectifs l'un par rapport à l'autre) dû aux propriétés physico-chimiques des matériaux en contact.
  • Conformément à un mode de réalisation préféré, le premier moyen d'accouplement comprend une lèvre supérieure et une lèvre inférieure délimitant la rainure, la lèvre inférieure s'étendant au-delà de la lèvre supérieure. En outre, les moyens de verrouillage mécanique comprennent:
    • un élément de verrouillage en saillie vers le haut sur la lèvre inférieure, l'élément de verrouillage ayant une première surface de verrouillage; et
    • une deuxième surface de verrouillage sur le deuxième moyen d'accouplement, laquelle est apte à coopérer avec la première surface de verrouillage d'un panneau similaire pour empêcher un déplacement perpendiculaire aux chants et parallèle au plan d'assemblage.
  • Dans cette variante, l'élément de verrouillage se trouve de préférence sur la lèvre inférieure au delà de ladite lèvre supérieure dans la direction perpendiculaire au chant. La deuxième surface de verrouillage est alors définie par une gorge de verrouillage dans le deuxième moyen d'accouplement, en arrière de la languette.
  • La première surface de verrouillage, de préférence plane, peut avoir un angle de verrouillage entre 35 et 70° par rapport à l'horizontale. Plus l'angle est important, meilleur est le blocage transversal..
  • Typiquement, pour un emboîtement angulaire, les moyens d'accouplement sont conçus de telle sorte que la languette d'un premier panneau puisse être insérée, avec une certaine inclinaison, dans la rainure d'un deuxième panneau, et que la butée du deuxième panneau soit insérable dans la gorge de verrouillage du premier panneau par un mouvement de rotation relatif entre ces panneaux autour d'un axe de rotation correspondant aux bords supérieurs des chants en contact. Avantageusement, l'adhésif repositionnable est prévu sur des surfaces des moyens d'accouplement qui ne sont sollicitées qu'à la fin de la rotation lors de l'assemblage, solidarisant ainsi immédiatement les lames et ne gênant pas l'emboîtement
  • Pour le désassemblage de deux panneaux adjacents, il faudra donc vaincre la force d'adhésion de l'adhésif repositionnable. Dans la présente, on appelle « moment de désaccouplement » le moment à vaincre pour initier la rotation d'un panneau dans le sens de désassemblage.. De préférence, ce moment de désassemblage est de l'ordre de 3 à 9 N.m/m, de manière plus préférée d'environ 6 N.m/m. Ces valeurs sont de l'ordre de grandeur de celle observées sur les systèmes à « clic mécanique ».
  • L'effet « clic » des panneaux selon l'invention peut être modulé de diverses façons, On peut notamment jouer sur les paramètres suivants : pégosité de l'adhésif ; géométrie/profil des moyens d'accouplement ; forme du dépôt adhésif ; nombre et position des dépôts adhésifs.
  • La pégosité est fonction de l'adhésif (colle) reposftionnable sélectionné. Vu le moment de désassemblage recherché, on utilisera typiquement des adhésifs repositionnables avec une pégosité prédéterminée, comprise de préférence entre 0,05 et 0,30 N/mm2, de manière plus préférée de l'ordre de 0,15 N/mm2. Il va de soi que l'on parle ici de la pégosité de l'adhésif vis-à-vis du panneau qui va venir en contact avec l'adhésif lors de l'assemblage, et non pas de la force d'adhésion de l'adhésif par rapport à la surface du moyen d'accouplement sur laquelle il a été appliqué..
  • L'adhésif repositionnable sélectionné présente de préférence une excellente adhérence sur le matériau constituant le panneau (typiquement HDF, MDF ou bois pour la réalisation de parquets) lors de sa mise en oeuvre et conserver par la suite une pégosité qui lui permettra d'adhérer partiellement à ces même matériaux ou à d'autres matériaux de type polymères (la pégosité restant toujours moindre que l'adhérence lors de la mise en oeuvre), Bien entendu, l'adhésif repositionnable doit présenter une adhérence immédiate lors de la sollicitation, et permettre un grand nombre d'assemblages/désassemblages. Il existe une variété de colles repositionnables et il conviendra de faire un choix en fonction des matériaux, de la pégosité désirée, de la méthode d'application, etc...
  • Les colles thermo-fusibles (« hot-melt ») sont particulièrement préférées, notamment pour leur facilité de mise en oeuvre. On l'appliquera sous forme de cordons aux endroits désirés des moyens d'accouplement. De préférence, on choisira des colles thermo-fusibles permettant de former, après refroidissement, des cordons avec une dureté (et cohésion) suffisante pour éviter que la colle ne flue vers l'autre panneau lors du désassemblage.
  • Avantageusement, l'adhésif repositionnable est prévu sur des surfaces des moyens d'accouplement qui ne sont sollicitées qu'à la fin de la l'emboîtement (fin de rotation) lors de l'assemblage, solidarisant ainsi immédiatement les panneaux et ne gênant pas l'emboîtement.
  • En outre, on peut positionner l'adhésif repositionnable sur des surfaces en regard des moyens d'accouplement qui ne sont pas en contact lorsque le panneau est accouplé à un même panneau. On pourra donc avantageusement prévoir des cordons de colle sur des surfaces non-fonctionnelles (qui ne servent pas à l'alignement ni au verrouillage) des moyens d'accouplement, comme par exemple au niveau de jeux d'assemblage.
  • Un tel jeu d'assemblage existe typiquement en arrière de l'élément de verrouillage, qui comprend des surfaces en regard de la gorge de verrouillage légèrement espacées. Ces surfaces ne sont normalement pas en contact avec d'autres surfaces lors de l'emboîtement. La surface arrière de cette gorge de verrouillage, distincte de la deuxième surface de verrouillage, est donc avantageusement pourvue d'un ou plusieurs dépôts d'adhésif repositionnable
  • Le positionnement de l'adhésif sur le deuxième moyen d'accouplement, et notamment dans la gorge de verrouillage, permet une exposition limitée des dépôts adhésifs et évite ainsi leur dégradation (poussières ou autres).
  • Pour éviter la remontée d'humidité par le dessous des panneaux, on prévoira avantageusement un dépôt d'adhésif repositionnable en partie inférieure du deuxième moyen d'accouplement. Un tel dépôt peut également être prévu en partie supérieure des moyens d'accouplement pour éviter la pénétration d'humidité depuis la face supérieure des panneaux.
  • Comme indiqué, la géométrie du profil influe sur l'effet clic. Dans ce contexte, on notera qu'un moment de désassemblage maximum peut être obtenu lorsque l'adhésif adhère à une surface de l'élément, de verrouillage qui est comprise dans un plan passant par l'axe de rotation lors du désaccouplement. De manière générale, les surfaces des moyens d'accouplement pourvues d'un dépôt d'adhésif repositionnable ou venant en contact avec l'adhésif à l'état assemblé sont de préférence planes.
  • On notera que les dépôts adhésif sont de préférence effectués directement sur le matériau constituant des panneaux, par ex. HDF ou MDF, et que ces dépôt
  • On notera encore que les surfaces des moyens d'accouplement qui vont entrer en contact avec un dépôt adhésif peuvent être dans un matériaux différent que celui du reste des moyens d'accouplement. Ces surfaces pourraient par exemple être recouvertes d'un polymère. Cela peut permettre d'éviter l'accumulation de particules du matériau constituant du panneau sur l'adhésif lors du désassemblage.
  • Le panneau selon l'invention a été particulièrement développé pour le revêtement de sols et notamment pour la réalisation de parquets. Il pourra donc avoir une forme classique (rectangulaire ou carrée) de lame de parquet. Conventionnellement, les premiers moyens d'accouplement seront donc prévus sur un petit et un grand côté, et les deuxièmes moyen d'accouplement seront prévus sur les autres petit et grand côté. Les dépôts d'adhésif repositionnable sont alors avantageusement effectués sur les moyens d'accouplement des petits et grands côtés.
  • Suivant les applications, la forme du panneaux et le nombre de chants peuvent varier (par ex forme polygonale), et on répartira les moyens d'accouplement de manière adéquate.
  • Le panneau selon l'invention peut être facilement fabriqué selon les techniques habituelles, qu'il s'agisse de bois massif, de contre-collé ou de stratifié. L'application d'une colle repositionnable thermo-fusible par exemple peut se faire facilement par des pistolets aux endroits prédéfinis des moyens d'accouplement, après usinage de ceux-ci.
  • Toutefois, le panneau selon l'invention peut être utilisé pour le recouvrement de surfaces autres que les sols, tels que les murs ou plafonds. Les panneaux peuvent donc être constitués de divers matériaux, suivant l'application.
  • Dans ce contexte, on appréciera que le panneau selon l'invention permet d'obtenir un effet « clic » même avec des matériaux qui, contrairement au bois, HDF ou aggloméré, ne possèdent pas de réelle élasticité. De tels matériaux, qui peuvent pour certaines applications se révéler de sérieux concurrents au HDF, sont par exemple les fibrociments ou certaines résines fortement chargée qui se prêtent bien à l'usinage (pour la réalisation d'un profil à emboîtement angulaire) mais n'ont aucune élasticité.
  • Dans un grand nombre d'applications, le panneau selon l'invention peut avoir une structure multicouches, généralement du type: couche supérieure / couche support / contre-balancement (si nécessaire). Pour les parquets, la couche supérieure peut être en bois massif collée sur le support ou constituée d'une feuille de décor mélaminée (imitant le bois ou d'autres matériaux tels que la pierre, la céramique, etc.). La couche support peut être un panneau de particule (MDF, HDF, aggloméré), ou constituée de tasseaux en bois. Suivant les applications, la couche supérieure peut être en céramique, ou en polymère. Par ailleurs, comme évoqué plus haut, le support peut être en fibrociment ou en résine, ou d'autres matériaux se prêtant bien à l'usinage.
  • Description des dessins
  • D'autres particularités et caractéristiques de l'invention ressortiront de la description détaillée d'un mode de réalisation avantageux présentés ci-dessous, à titre d'illustration, en se référant aux dessins annexés. Ceux-ci montrent:
  • Fig.1:
    une vue en coupe transversale d'un mode de réalisation préféré d'un panneau de revêtement de sol selon l'invention;
    Fig.2:
    une vue en coupe illustrant l'emboîtement angulaire de deux panneaux de revêtement de sol identiques conformes à la variante de la Fig.1;
    Fig.3:
    une vue des deux panneaux assemblés; et
    Fig.4:
    une vue en coupe transversale à travers un assemblage de panneaux selon l'invention avec un profil d'accouplement modifié.
  • Sur les figures, les mêmes signes de référence désignent des éléments identiques ou similaires.
  • Description détaillée d'un mode de réalisation préféré
  • La Fig.1 illustre une vue en coupe transversale d'un mode de réalisation préféré d'un panneau 10 selon l'invention. Dans la présente variante, le panneau 10 est un panneau de revêtement de sol pour la réalisation d'un parquet (ou plancher) flottant. Ce panneau, qu'on appelle alors communément lame ou latte, a généralement une forme rectangulaire et comporte de manière classique une face supérieure 12, une face inférieure 14 opposée destinée à reposer dans le plan d'assemblage, ainsi que deux chants longitudinaux opposés 16 et 18 munis respectivement de moyens d'accouplement 20 et 22 pour être joint à d'autres panneaux similaires. Les petits côtés sont également munis de tels moyens d'accouplement.
  • Le premier moyen d'accouplement 20 comprend une rainure 24 et le deuxième moyen d'accouplement 22 est muni d'une languette 26. Conventionnellement, ces moyens d'accouplement 20 et 22 sont conçus de sorte à pouvoir coopérer ensemble pour l'assemblage du panneau 10 à d'autres panneaux de ce type.
  • La rainure 24 du premier moyen d'accouplement est délimitée par une lèvre supérieure 28 et une lèvre inférieure 30 qui s'étend au delà de la lèvre supérieure 28 dans la direction perpendiculaire au chant 16.
  • Des moyens de verrouillage mécanique sont intégrés aux moyens d'accouplement 20 et 22, de sorte que, lorsque le panneau 10 est accouplé à un autre panneau identique dans le plan d'assemblage, ces moyens de verrôuillage empêchent les deux panneaux de s'éloigner l'un de l'autre dans une direction perpendiculaire à celle des chants 16, 18 et parallèle au plan d'assemblage. Dans la présente variante, les moyens de verrouillage comprennent un élément de verrouillage ou butée 32 en saillie vers le haut sur la lèvre inférieure 30, ladite butée 32 définissant une première surface de verrouillage 34. Les moyens de verrouillage comprennent en outre une gorge de verrouillage 36 dans le deuxième moyen d'accouplement 22, laquelle présente une deuxième surface de verrouillage 38. Comme pour la languette 26 et la rainure 24, la butée 32 et la gorge 36 s'étendent de préférence sur toute la longueur des chants.
  • Tel qu'illustré sur les Figures, la butée 32 est située sur le dessus de la lèvre inférieure 30, au delà de la lèvre supérieure 28 et donc hors de la rainure 24. La gorge 36 quand à elle est tournée vers le bas et située en arrière de la languette 26. La butée 30 et la gorge 36 sont conçues pour qu'à l'état accouplé (Fig.3), les première et deuxième surfaces de verrouillage 34 et 36, soient en contact pour bloquer les panneau assemblés dans la direction transversale des panneaux parallèlement au plan d'assemblage. Pour un verrouillage efficace, les deux surfaces de verrouillage sont planes et se rencontrent de préférence dans un même plan, qui forme un angle α (dit angle de verrouillage) avec le plan d'assemblage (face inférieure 14 du panneau 10). Cet angle α peut être de l'ordre de 35 à 70°.
  • Les moyens d'accouplement sont donc conçus de sorte à permettre un emboîtement angulaire. L'emboîtement de deux panneaux identiques est représenté sur la Fig.2, où un deuxième panneau 10' identique est joint au panneau 10 qui repose dans le plan d'assemblage. Pour cet accouplement, le panneau 10' est présenté avec un certain angle d'inclinaison et il est manipulé de sorte à insérer sa languette 26' dans la rainure 24 du panneau 10. La languette 26' est donc progressivement insérée dans la rainure 24 en déplaçant le panneau 10' et en adaptant son inclinaison, jusqu'à ce que les arêtes supérieures des chants entrent en contact en A. On imprime ensuite au deuxième panneau 10' un mouvement de rotation vers le bas, centré sur un axe passant par A, pour ramener le deuxième panneau 10' dans le plan d'assemblage et donc engager la butée 30 du premier panneau 10 dans la gorge 36' du deuxième panneau 10'.
  • Selon un aspect important du présent panneau 10, les moyens d'accouplement sont avantageusement conçus pour que lors de l'accouplement, puis une fois deux panneaux adjacents joints par leur moyens d'accouplement respectifs, il n'existe essentiellement aucune déformation élastique.
  • Un autre aspect important est la présence d'un ou plusieurs dépôts d'adhésif repositionnable sur une portion de surface d'au moins l'un des moyens d'accouplement 20 et 22. Cela permet une adhésion immédiate entre les chants de deux panneaux adjacents lors de l'assemblage et donc de manipuler les panneaux sans qu'ils ne se désaccouplent; mais la nature repositionnable de l'adhésif permet la séparation (désaccouplement) ultérieure de deux panneaux adjacents en exerçant une force certaine. Le panneau selon l'invention est donc pourvu d'un « clic chimique » obtenu par cet adhésif repositionnable, qui procure le même confort d'utilisation que les systèmes à « clic mécanique » connus, mais ne résultant donc pas d'ùne déformation élastique des moyens d'accouplement.
  • On utilise avantageusement un adhésif (colle) repositionnable qui présente une excellente adhérence sur le matériau constituant la lame (généralement HDF, MDF ou bois) lors de sa mise en oeuvre et conserve par la suite un pouvoir d'adhésion (appelé tack) résiduel qui lui permettra d'adhérer partielle-ment à ces même matériaux où à d'autres matériaux de type polymères, ce pouvoir de collage résiduel restant toujours moindre que l'adhérence lors de la mise en oeuvre). Ce type de colle est parfois appelé « colle à tack résiduel » ou adhésif poissant. Il existe une variété de colles repositionnables et il conviendra de faire un choix en fonction des matériaux, du tack désiré, de la méthode d'application, etc...
  • Dans la présente variante, l'accouplement est basé sur le profil Terbrack classique tel que présenté dans US 4,426,820 et qui ne visait donc pas une déformation élastique des éléments d'accouplement. Comme on peut le voir sur la Fig.3, l'alignement vertical entre deux panneaux adjacents est donc obtenu par l'emboîtement rainure/languette. Pour ce faire, il existe deux zones de contact dites "fonctionnelles":
    • entre la languette 26' et la lèvre supérieure 28 à l'intérieur de la rainure 24;
    • entre la languette 26' et la lèvre inférieure 30, à l'extérieur de la rainure 24 et avant la butée 32.
  • A l'état assemblé, le maintien dans la direction transversale est assuré par les moyens de verrouillage, et il existe deux autres surfaces de contact fonctionnelles:
    • au niveau des bords supérieurs des chants; et
    • entre les surfaces de verrouillage 34 et 38.
  • En se référant à la Fig.3, un examen plus détaillé du profil des moyens d'accouplement permettra de voir comment distinguer un accouplement sans déformation élastique d'un accouplement avec déformation élastique. On comprendra qu'avec un tel profil, une condition d'engagement sans déformation des moyens d'accouplement est que les surfaces de verrouillage 34 et 38 n'opposent pas de résistance à la rotation requise pour l'emboîtement angulaire. Partant du principe que l'axe de rotation lors de l'accouplement passe par le point A de contact entre les arêtes supérieures des chants, il apparaît qu'un emboîtement par rotation sans résistance ne peut être obtenu que si l'angle de verrouillage α n'est pas supérieur à la pente de la tangente au cercle AB au point B. Au vu des côtes h et l indiquées sur la Fig.3 et de l'angle β entre le segment AB et la surface supérieure du panneau, on obtient la relation suivante: α 180 ° arctan h / l
    Figure imgb0001
  • Dans la présente variante, cette condition est vérifiée puisque l'angle α est tangent au cercle de rayon AB au point B. Un angle α plus faible répondrait donc à la même exigence, toutefois il est intéressant d'avoir un angle de verrouillage α le plus important possible pour améliorer le verrouillage transversal.
  • Comme indiqué plus haut, le profil des moyens d'accouplement du panneau 10 comprend un certain nombre de zones de contact fonctionnelles. Hors de ces zones fonctionnelles, il n'est pas requis que les moyens d'accouplement soient en contact. C'est par exemple cas dans la partie arrière de la butée 32, dans laquelle on prévoit de préférence un jeu de montage.
  • Dans la présente variante, l'adhésif repositionnable est prévu dans cette zone non-fonctionnelle à l'arrière de la butée 32, où il est déposé sous forme de cordons qui s'étendent de préférence sur toute la longueur du chant: un cordon 39, resp.39', au fond de la gorge 38 et un cordon 40, resp. 40', dans la région inférieure du deuxième élément d'accouplement 22. L'épaisseur du cordon correspond au jeu entre les moyens d'accouplement (ou est légèrement supérieure), de sorte qu'en fin d'assemblage, les cordons 39, 40 sont légèrement écrasés entre les surfaces correspondantes des moyens d'accouplement 20 et 22. Ce léger écrasement du cordon améliore l'adhérence de ce type de colle qui présente généralement une certaine sensibilité à la pression.
  • On remarquera encore que les dépôts adhésif 39, 39', 40, 40' sont de préférence effectués sur des surfaces planes de la gorge 36, et que les surfaces de la butée 32 qui vont entrer en contact avec les dépôts adhésifs sont également planes. Par ailleurs, alors que dans la présente variante les dépôts adhésifs 39, 39', 40, 40' viennent en contact, lors de l'assemblage, directement avec le matériau constituant de la butée 32, on pourrait prévoir un revêtement polymère approprié sur cette butée 32 afin d'éviter (ce qui peut être intéressant pour certains matériaux) que le cordon n'entraîne quelques particules de la butée lors du désassemblage.
  • Il est à noter que le blocage des panneaux par l'adhésif est réalisé sans effort, ou juste avec un effort minimal assurant le contact étroit de l'adhésif avec le matériau en regard. Ce sont les propriétés physico-chimiques des matériaux en contact qui assurent le blocage des panneaux, lesquels ne sont alors soumis à aucunes contraintes fortes susceptibles d'endommager les moyens d'accouplement ou plus généralement le panneau. La nature même des colles repositionnables permet un grand nombre d'accouplements et désaccouplements sans en altérer l'efficacité.
  • L'effet « clic » recherché peut être modulé en jouant sur les paramètres suivants: pégosité de l'adhésif ; géométrie du profil d'accouplement ; position du/des cordon(s) adhésif(s); forme et dimensions du cordon adhésif; et nombre de cordons. On comprendra que ce qui est important pour l'effet clic est la pégosité par rapport à la surface venant en contact avec le dépôt adhésif lors de l'emboîtement, et non la force adhésive par rapport au matériau sur lequel le dépôt adhésif a été fait..
  • De préférence, on jouera sur ces divers paramètres pour obtenir un effet « clic » lors du désassemblage des panneaux selon l'invention qui s'apparente à celui d'un « clic » mécanique. Une campagne de mesure réalisée sur divers systèmes à « clic mécanique » connus a permis de déterminer que le moment moyen à exercer pour séparer deux lames voisines est de l'ordre de 6 N.m pour une longueur de chant de 1 m (noté 6 N.n/m).
  • Ainsi, on jouera de préférence sur les différents paramètres énoncés ci-dessus pour que l'adhésion entre deux panneaux selon l'invention soit telle qu'un moment (appelé moment de désassemblage) compris entre 3 et 9 N.m/m, plus préférablement de l'ordre 6 N m/m, soit requis pour initier la rotation d'un panneau hors du plan d'assemblage.
  • Un tel moment de désassemblage peut être obtenu avec des colles repositionnables ayant une pégosité entre 0,05 et 0,3 N/mm2, de préférence d'environ 0,15 N/mm2.
  • On notera, à titre comparatif, que si le panneau 10, 10' n'était pas muni de dépôts d'adhésif repositionnable, le moment de désassemblage de ce panneau serait uniquement fonction de son poids, puisque le profil d'accouplement ne se déforme pas lors du désassemblage.
  • Dans le mode de réalisation illustré aux Figs.1 à 3, on emploie une colle repositionnable déposée sous forme de cordon. Il s'agit de préférence d'une colle thermo-fusible (hot-melt), qui est appliquée à chaud. Selon leur viscosité à chaud, de telles colles peuvent être déposées sous forme de cordons, de films ou de cordons aplatis. Leur application se fait au moyen de pistolets sur lesquels s'adaptent des buses de différents diamètres. On notera ici que la colle thermo-fusible n'est en contact, à chaud, qu'avec la surface sur laquelle elle est déposée. Cette colle se solidifie et présente ensuite une surface libre ayant une pégosité qui provoque l'adhésion immédiate, en exerçant une certaine pression, de la butée 32, mais ne fixe pas de manière définitive les panneaux ensemble.
  • Les colles thermo-fusibles sont généralement à base de polyoléfines, de polyuréthane (PU), d'éthyle vinyle acétate (EVA), polyacétate de vinyle (PVAC), de polybutyral de vinyle (PVB), etc. Pour une application avec des moyens d'accouplement en HDF, on pourra utiliser la colle thermo-fusible connue sous le nom INSTAWELD 6615 E (fabriquée par NATIONAL Starch & Chemical).
  • Alternativement, des colles applicables à température ambiante (ex. émulsions acrylique) peuvent être employées. Ces colles sont par exemple déposées sous forme de film par léchage sur un cylindre de dimensions adaptées. Ce type de colle nécessite des contacts de surfaces de dimensions plus importantes.
  • On notera encore que ce qu'il importe est que la colle utilisée pérmette la formation d'un dépôt adhésif ayant le comportement d'un adhésif repositionnable vis-à-vis du matériau qui va entrer en contact avec celui-ci lors de l'emboîtement. Ce type de dépôt peut éventuellement être obtenu avec des colles qui ne sont pas connues (commercialisées) en tant que colles repositionnables, et entrent donc également dans le cadre de la présente invention.
  • Comme indiqué plus haut, la géométrie du profil d'accouplement et la position des cordons de colle influent sur l'effet clic ressenti par l'utilisateur. La Fig.4 montre une variante du mode de mode de réalisation des Figs.1 à 3, dans lequel les profils de la butée 132 et de la gorge de verrouillage 136 ont été modifiés pour accroître l'effet « clic». Comme on le voit, la surface arrière de la butée 132 (après la surface de verrouillage 134 en s'éloignant de la rainure 124) n'est plus horizontale mais est inclinée de sorte que sa surface soit comprise dans un plan passant par A, l'arête supérieure des chants en contact.
  • Dans cette configuration, les surfaces de collage sont perpendiculaires à la direction de désassemblage des panneaux, ce qui permet de maximiser l'intensité du moment de désassemblage requis pour séparer les lames 110 et 110' par rotation dans le sens anti-horaire. Ainsi, pour un cordon de mêmes caractéristiques qu'en Fig.3, la configuration de la Fig.4 permet d'intensifier l'effet « clic».
  • On dispose également d'une plus grande surface pour appliquer le cordon.
  • Enfin, on notera la structure multicouches du panneau 10, qui comprend (voir Fig.1) une couche supérieure 42, une couche support 44 et un contre-balancement 46. Dans la présente variante, la couche supérieure 42, en bois massif, est contrecollée sur la couche support. La couche support 44 est en MDF ou HDF. Le contre-balancement 46 est à base de cellulose imprégnée de résine.
  • Suivant les applications, la couche supérieure peut être un décor mélaminé (stratifié) ou une céramique. Le support peut être en fibrociment ou résine chargée ou d'autres matériaux se prêtant bien à l'usinage. Le contre-balancement n'est pas toujours nécessaire.

Claims (17)

  1. Panneau, notamment pour le revêtement de sols, comprenant :
    un premier chant muni d'un premier moyen d'accouplement (20) comprenant une rainure (24 ; 124);
    un deuxième chant opposé muni d'un deuxième moyen d'accouplement (22) comprenant une languette (26, 26' ; 126'), lesdits moyens d'accouplement étant conçus pour coopérer de sorte à permettre l'accouplement de deux de ces panneaux (10, 10' ; 110, 110')) dans un plan d'assemblage;
    des moyens de verrouillage mécanique intégrés auxdits moyens d'accouplement qui, lorsque deux panneaux sont accouplés dans le plan d'assemblage, empêchent ces panneaux de s'éloigner l'un de l'autre dans une direction perpendiculaire à celle desdits chants et parallèle audit plan d'assemblage ;
    lesdits moyens d'accouplement (20, 22) étant conçus pour un accouplement essentiellement sans déformation élastique de ceux-ci;
    caractérisé en ce que
    au moins l'un desdits moyens d'accouplement (20, 22) est pourvu, sur au moins une partie de sa surface, d'un adhésif repositionnable (39, 39', 40, 40' ;139', 140'),
  2. Panneau selon la revendication 1, caractérisé en ce que
    ledit premier moyen d'accouplement (20) comprend une lèvre supérieure (28 ; 128) et une lèvre inférieure (30 ;130) délimitant ladite rainure (24 ; 124), ladite lèvre inférieure (30 ;130) s'étendant au-delà de ladite lèvre supérieure (28 ; 128);
    et lesdits moyens de verrouillage mécanique comprennent :
    un élément de verrouillage (32 ;132) en saillie vers le haut sur ladite lèvre inférieure (30 ;130), ledit élément de verrouillage (32 ;132) ayant une première surface de verrouillage (34 ; 134);
    une deuxième surface de verrouillage (38; 138') sur le deuxième moyen d'accouplement (22), laquelle est apte à coopérer avec ladite première surface de verrouillage(34 ; 134) d'un panneau similaire pour empêcher un déplacement perpendiculaire auxdits chants et parallèle au plan d'assemblage.
  3. Panneau selon la revendication 2, caractérisé en ce que
    ledit élément de verrouillage (32 ;132) se trouve sur ladite lèvre inférieure (30 ;130) au delà de ladite lèvre supérieure (28 ; 128) dans la direction perpendiculaire audit chant,
    ladite deuxième surface de verrouillage (38; 138') est définie par une gorge de verrouillage (36, 36' ; 136') dans ledit deuxième moyen d'accouplement (22), en arrière de ladite languette (26, 26' ; 126').
  4. Panneau selon la revendication 2 ou 3, caractérisé en ce que ladite première surface de verrouillage (34 ; 134) présente un angle de verrouillage entre 35 et 70° par rapport à l'horizontale.
  5. Panneau selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que lesdits moyens d'accouplement (20, 22) sont conçus de telle sorte que la languette (26' ;126') d'un première panneau (10'; 110') puisse être inclinée dans la rainure (24; 124) d'un deuxième panneau (10; 110), et que la butée (32; 132) du deuxième panneau (10 ; 110) soit insérable dans la gorge de verrouillage (36' ; 136') du premier panneau par un mouvement de rotation relatif entre lesdits panneaux (10, 10' ; 110, 110') autour d'un axe de rotation (A) correspondant aux bords supérieurs des chants en contact.
  6. Panneau selon la revendication précédente, caractérisé par un moment de désaccouplement compris entre 3 et 9 N.m/m.
  7. Panneau selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'adhésif repositionnable forme un dépôt (39, 39', 40, 40' ;139', 140') dont la surface libre présente une pégosité de l'ordre de 0,05 à 0,3 N/mm2, de préférence 0,15 N/mm2.
  8. Panneau selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit adhésif repositionnable (39, 39', 40, 40' ;139', 140') est prévu sur des surfaces en regard desdits moyens d'accouplement (20, 22) qui entrent uniquement en contact à la fin de l'emboîtement angulaire.
  9. Panneau selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit adhésif repositionnable est prévu pour adhérer à une surface dudit élément de verrouillage qui est comprise dans un plan passant par l'axe de rotation lors du désaccouplement.
  10. Panneau selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit adhésif repositionnable est appliqué sur le deuxième moyen d'accouplement.
  11. Panneau selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu'au moins une portion de surface de ladite gorge de verrouillage (36, 36' ; 136) est recouverte d'adhésif repositionnable (39, 39', 40, 40' ;139', 140'), de préférence hors de ladite deuxième surface de verrouillage (38, 38'; 138').
  12. Panneau selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce ledit adhésif repositionnable est une colle thermo-fusible appliquée à chaud sous forme de cordon.
  13. Panneau selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé par une structure multicouches comprenant au moins une couche supérieure (42) et une couche support (44).
  14. Panneau selon la revendication 13, caractérisé en ce que la couche supérieure (42) est en bois massif, un décor mélaminé, une plaque de céramique.
  15. Panneau selon la revendication 13 ou 14, caractérisé en ce que la couche support (44) est en MDF, HDF, aggloméré, fibrociment ou résine chargée.
  16. Utilisation d'un panneau selon l'une quelconque des revendications précédentes pour le revêtement de surfaces telles que sols, murs ou plafonds.
  17. Revêtement, notamment de type parquet ou plancher flottant, comprenant des panneaux selon l'une quelconque des revendications 1 à 15.
EP20050291280 2005-06-14 2005-06-14 Panneau pourvu d'un adhésif repositionnable, en particulier pour le revêtement de sols, murs ou plafonds Withdrawn EP1734202A1 (fr)

Priority Applications (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
EP20050291280 EP1734202A1 (fr) 2005-06-14 2005-06-14 Panneau pourvu d'un adhésif repositionnable, en particulier pour le revêtement de sols, murs ou plafonds

Applications Claiming Priority (8)

Application Number Priority Date Filing Date Title
EP20050291280 EP1734202A1 (fr) 2005-06-14 2005-06-14 Panneau pourvu d'un adhésif repositionnable, en particulier pour le revêtement de sols, murs ou plafonds
PCT/EP2006/063154 WO2006134109A1 (fr) 2005-06-14 2006-06-13 Panneau, en particulier pour le revêtement de sols
EP06763677.9A EP1891284B1 (fr) 2005-06-14 2006-06-13 Panneau, en particulier pour le revêtement de sols
RU2008100241A RU2387768C2 (ru) 2005-06-14 2006-06-13 Панель, в частности, для настила полов
PL06763677T PL1891284T3 (pl) 2005-06-14 2006-06-13 Płyta, zwłaszcza do wykładania podłóg
CA 2612000 CA2612000C (fr) 2005-06-14 2006-06-13 Panneau, en particulier pour le revetement de sols
UAA200800378A UA93680C2 (ru) 2005-06-14 2006-06-13 Панель, b частности, для покрытия полов
US11/917,533 US7892617B2 (en) 2005-06-14 2006-06-13 Panel, in particular for floor covering

Publications (1)

Publication Number Publication Date
EP1734202A1 true EP1734202A1 (fr) 2006-12-20

Family

ID=35149217

Family Applications (2)

Application Number Title Priority Date Filing Date
EP20050291280 Withdrawn EP1734202A1 (fr) 2005-06-14 2005-06-14 Panneau pourvu d'un adhésif repositionnable, en particulier pour le revêtement de sols, murs ou plafonds
EP06763677.9A Active EP1891284B1 (fr) 2005-06-14 2006-06-13 Panneau, en particulier pour le revêtement de sols

Family Applications After (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
EP06763677.9A Active EP1891284B1 (fr) 2005-06-14 2006-06-13 Panneau, en particulier pour le revêtement de sols

Country Status (7)

Country Link
US (1) US7892617B2 (fr)
EP (2) EP1734202A1 (fr)
CA (1) CA2612000C (fr)
PL (1) PL1891284T3 (fr)
RU (1) RU2387768C2 (fr)
UA (1) UA93680C2 (fr)
WO (1) WO2006134109A1 (fr)

Cited By (2)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2910034A1 (fr) * 2006-12-13 2008-06-20 Pierre Geraud Procede de realisation d'un parquet a lames adjacentes, et parquet ainsi constitue
CN102596490A (zh) * 2009-09-01 2012-07-18 巴尔特利奥-斯巴诺吕克斯股份公司 具有轮廓边的覆盖板的制造方法

Families Citing this family (26)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US8375673B2 (en) * 2002-08-26 2013-02-19 John M. Evjen Method and apparatus for interconnecting paneling
DE102006051840A1 (de) * 2006-08-09 2008-02-14 Agepan-Tarkett Laminatepark Eiweiler Gmbh & Co. Kg Befestigungssystem für tafelförmige Paneele
US9169554B2 (en) 2008-05-30 2015-10-27 Alta Devices, Inc. Wafer carrier track
CN104962879A (zh) * 2009-03-16 2015-10-07 奥塔装置公司 气相沉积反应器系统及其方法
KR100958396B1 (ko) * 2009-03-31 2010-05-18 오광석 바닥재
US8438813B2 (en) * 2011-08-15 2013-05-14 Eurico Januario Cordeiro Stone click floor coverings
US8935899B2 (en) 2012-02-02 2015-01-20 Valinge Innovation Ab Lamella core and a method for producing it
US8875464B2 (en) * 2012-04-26 2014-11-04 Valinge Innovation Ab Building panels of solid wood
US9140010B2 (en) 2012-07-02 2015-09-22 Valinge Flooring Technology Ab Panel forming
US20140083034A1 (en) * 2012-09-19 2014-03-27 Dubon Associates, Inc. Stable flooring products and method of making same
KR101338385B1 (ko) * 2013-06-05 2013-12-10 동화자연마루 주식회사 완충성 점착제를 적용한 마루 바닥재
PL3038803T3 (pl) 2013-08-27 2019-04-30 Välinge Innovation AB Sposób wytwarzania rdzenia warstwowego
USD755989S1 (en) * 2014-08-01 2016-05-10 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
USD755990S1 (en) * 2014-08-01 2016-05-10 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
USD755992S1 (en) * 2014-08-01 2016-05-10 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
USD755411S1 (en) * 2014-08-01 2016-05-03 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
USD788949S1 (en) 2014-08-01 2017-06-06 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Siding
USD755408S1 (en) * 2014-08-01 2016-05-03 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
USD757960S1 (en) 2014-08-01 2016-05-31 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
USD755991S1 (en) * 2014-08-01 2016-05-10 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
USD755407S1 (en) * 2014-08-01 2016-05-03 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
USD755993S1 (en) * 2014-08-01 2016-05-10 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Building material
RU2576536C1 (ru) * 2014-10-15 2016-03-10 Александр Николаевич Бондарь Сборно-разборное дорожное покрытие и способ его сборки
WO2016207251A1 (fr) * 2015-06-26 2016-12-29 Tarkett Gdl S.A. Planches de plancher dotées de profils de raccordement à verrouillage horizontal et vertical
US9783994B2 (en) * 2015-11-22 2017-10-10 Noel Edmonds Chase Self-aligning and self-spacing tile system
USD783185S1 (en) 2016-04-28 2017-04-04 Boral Ip Holdings (Australia) Pty Limited Siding

Citations (8)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US4426820A (en) 1979-04-24 1984-01-24 Heinz Terbrack Panel for a composite surface and a method of assembling same
WO1998022677A1 (fr) * 1996-11-18 1998-05-28 Ab Golvabia Agencement permettant de rendre jointives deux pieces adjacentes de revetement de sol
US20010024707A1 (en) * 1996-11-08 2001-09-27 Kjell Andersson Flooring
GB2377457A (en) * 2001-06-06 2003-01-15 Finsa Uk Ltd A building panel with pressure sensitive adhesive
EP1026341B1 (fr) 1996-06-11 2003-08-06 Unilin Beheer B.V. Revêtement de sol composé de panneaux de plancher durs et procédé de fabrication de ces panneaux de plancher
DE10212324A1 (de) * 2002-03-20 2003-10-09 Hw Ind Gmbh & Co Kg Verkleidungsplatte, insbesondere Fussboden-, Wand- oder Deckenplatte
EP1441087A1 (fr) * 2003-01-23 2004-07-28 E.F.P. Floor Products Fussböden GmbH Panneau, notamment panneau de plancher
US20040168392A1 (en) * 2001-06-17 2004-09-02 Karl-Heinz Konzelmann Panels comprising an interlocking snap-in profile

Family Cites Families (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US3579941A (en) * 1968-11-19 1971-05-25 Howard C Tibbals Wood parquet block flooring unit
DE20122032U1 (de) * 2001-12-04 2003-12-18 Kronospan Technical Company Ltd., Engomi Feuchtigkeitsschutzmittel für Paneele
WO2004016873A1 (fr) * 2002-08-14 2004-02-26 Shaw Industries Group, Inc. Revetement de sol a languette et rainure preencollees

Patent Citations (8)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US4426820A (en) 1979-04-24 1984-01-24 Heinz Terbrack Panel for a composite surface and a method of assembling same
EP1026341B1 (fr) 1996-06-11 2003-08-06 Unilin Beheer B.V. Revêtement de sol composé de panneaux de plancher durs et procédé de fabrication de ces panneaux de plancher
US20010024707A1 (en) * 1996-11-08 2001-09-27 Kjell Andersson Flooring
WO1998022677A1 (fr) * 1996-11-18 1998-05-28 Ab Golvabia Agencement permettant de rendre jointives deux pieces adjacentes de revetement de sol
GB2377457A (en) * 2001-06-06 2003-01-15 Finsa Uk Ltd A building panel with pressure sensitive adhesive
US20040168392A1 (en) * 2001-06-17 2004-09-02 Karl-Heinz Konzelmann Panels comprising an interlocking snap-in profile
DE10212324A1 (de) * 2002-03-20 2003-10-09 Hw Ind Gmbh & Co Kg Verkleidungsplatte, insbesondere Fussboden-, Wand- oder Deckenplatte
EP1441087A1 (fr) * 2003-01-23 2004-07-28 E.F.P. Floor Products Fussböden GmbH Panneau, notamment panneau de plancher

Cited By (2)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2910034A1 (fr) * 2006-12-13 2008-06-20 Pierre Geraud Procede de realisation d'un parquet a lames adjacentes, et parquet ainsi constitue
CN102596490A (zh) * 2009-09-01 2012-07-18 巴尔特利奥-斯巴诺吕克斯股份公司 具有轮廓边的覆盖板的制造方法

Also Published As

Publication number Publication date
CA2612000A1 (fr) 2006-12-21
US7892617B2 (en) 2011-02-22
EP1891284B1 (fr) 2015-08-12
CA2612000C (fr) 2015-03-31
WO2006134109A1 (fr) 2006-12-21
EP1891284A1 (fr) 2008-02-27
RU2387768C2 (ru) 2010-04-27
RU2008100241A (ru) 2009-07-20
PL1891284T3 (pl) 2016-01-29
US20080199676A1 (en) 2008-08-21
UA93680C2 (ru) 2011-03-10

Similar Documents

Publication Publication Date Title
EP1495197B1 (fr) Panneau de plancher avec des moyens de liaison intégrés et sa méthode de fabrication
EP0969163B1 (fr) Système de plancher en bois or laminé avec une pluralité de panneaux
US8387327B2 (en) Mechanical locking system for floor panels
EP2037128B1 (fr) Dispositif de raccordement et de verrouillage de deux panneaux de construction
JP4884647B2 (ja) シール手段を持つフロアパネル
EP1190149B1 (fr) Panneau et dispositif de fixation pour panneaux
US7845140B2 (en) Flooring and method for installation and manufacturing thereof
CN1196839C (zh) 地松块的锁定系统和具有这种锁定系统的地板块
CN1109174C (zh) 包括通过独立的连接件组装的地板块的地板材料
EP2224072B1 (fr) Systèmes de plancher et procédés d'installation
US6446405B1 (en) Locking system and flooring board
US9422727B2 (en) Panel joint and seal
US8516767B2 (en) Joint for panels
US6854235B2 (en) Flooring material, comprising board shaped floor elements which are intended to be joined vertically
ES2684412T3 (es) Conjunto a prueba de humedad de tableros de suelo y entarimado
US10240348B2 (en) Mechanical locking of floor panels with a flexible tongue
JP5399261B2 (ja) フロアパネルの機械的係止
US8234830B2 (en) Mechanical locking system for floor panels
US6591568B1 (en) Flooring material
US8635829B2 (en) Covering consisting of elements that can be mechanically interconnected and method for producing elements
EP2483496B1 (fr) Revêtement constitué d'éléments pouvant être reliés mécaniquement les uns aux autres
CA2577000C (fr) Panneau de plancher et revetement de plancher compose de ces panneaux de plancher
ES2574671T3 (es) Un bloque de suelo, un sistema de solado y un correspondiente procedimiento de colocación
DE10103505B4 (de) Boden- oder Wandpaneel
US20020178674A1 (en) System for joining a building board

Legal Events

Date Code Title Description
AK Designated contracting states:

Kind code of ref document: A1

Designated state(s): AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HU IE IS IT LI LT LU MC NL PL PT RO SE SI SK TR

AX Extension of the european patent to

Countries concerned: ALBAHRLVMKYU

AKX Payment of designation fees
REG Reference to a national code

Ref country code: DE

Ref legal event code: 8566

RBV Designated contracting states (correction):

Designated state(s): AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HU IE IS IT LI LT LU MC NL PL PT RO SE SI SK TR

17P Request for examination filed

Effective date: 20070918

18W Withdrawn

Effective date: 20080116