New! View global litigation for patent families

EP0952896B1 - Machine a cintrer des tubes de faible diametre - Google Patents

Machine a cintrer des tubes de faible diametre

Info

Publication number
EP0952896B1
EP0952896B1 EP19980902049 EP98902049A EP0952896B1 EP 0952896 B1 EP0952896 B1 EP 0952896B1 EP 19980902049 EP19980902049 EP 19980902049 EP 98902049 A EP98902049 A EP 98902049A EP 0952896 B1 EP0952896 B1 EP 0952896B1
Authority
EP
Grant status
Grant
Patent type
Prior art keywords
means
axis
bending
rollers
machine
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Expired - Fee Related
Application number
EP19980902049
Other languages
German (de)
English (en)
Other versions
EP0952896A1 (fr )
Inventor
Philippe Jaubert
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
Robolix
Original Assignee
Robolix
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Grant date

Links

Images

Classifications

    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B21MECHANICAL METAL-WORKING WITHOUT ESSENTIALLY REMOVING MATERIAL; PUNCHING METAL
    • B21DWORKING OR PROCESSING OF SHEET METAL OR METAL TUBES, RODS OR PROFILES WITHOUT ESSENTIALLY REMOVING MATERIAL; PUNCHING METAL
    • B21D11/00Bending not restricted to forms of material mentioned in only one of groups B21D5/00, B21D7/00, B21D9/00; Bending not provided for in groups B21D5/00 - B21D9/00; Twisting
    • B21D11/06Bending into helical or spiral form; Forming a succession of return bends, e.g. serpentine form
    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B21MECHANICAL METAL-WORKING WITHOUT ESSENTIALLY REMOVING MATERIAL; PUNCHING METAL
    • B21DWORKING OR PROCESSING OF SHEET METAL OR METAL TUBES, RODS OR PROFILES WITHOUT ESSENTIALLY REMOVING MATERIAL; PUNCHING METAL
    • B21D7/00Bending rods, profiles, or tubes
    • B21D7/02Bending rods, profiles, or tubes over a stationary forming member; by use of a swinging forming member or abutment
    • B21D7/021Construction of forming members having more than one groove

Abstract

L'invention concerne une machine à cintrer des tubes (1) de petits diamètres, prédécoupés et dotés de systèmes de raccords à chacune de leurs extrémités. Cette machine comprend des moyens de préhension (5) de l'extrémité arrière du tube (1), des moyens d'entraînement desdits moyens de préhension selon un axe longitudinal, et au moins une tête de cintrage comportant deux galets de formage (7, 8) présentant chacun au moins une gorge périphérique, un doigt de pliage (23) associé à des moyens (24) de déplacement selon une trajectoire circulaire centrée sur un axe (Y) orthogonal à l'axe (X), et à des moyens (29) de déplacement en translation selon un axe (Y1) parallèle à (Y), et des organes de guidage du tube (1) disposés en amont et à proximité des galets de formage (7, 8).

Description

L'invention concerne une tête de cintrage selon le préambule de la revendication 1. Elle vise également une machine à cintrer des tubes de faible diamètre, notamment inférieurs à 10 mm, prédécoupés et présentant des systèmes de raccord à chacune de leurs extrémités équipée d'au moins une telle tête de cintrage.

Les machines à cintrer actuelles utilisées pour le cintrage de tels tubes comprennent classiquement un bâti sur lequel sont montés des moyens de cintrage dotés de surfaces d'appui entre lesquelles passe, est serré puis enroulé le tube à cintrer, lesdits moyens de cintrage étant montés sur une tête de pliage apte à pivoter autour d'un axe coaxial avec l'axe de la forme de cintrage. De plus, ces machines à cintrer comprennent généralement une réglette de guidage disposée en amont du mors de serrage et éventuellement un élément efface-plis disposé en amont de la forme de cintrage. Enfin, elles comprennent des moyens de déplacement longitudinal du tube relativement au bâti.

L'inconvénient majeur de ces machines à cintrer réside dans le fait qu'elles ne permettent d'effectuer les cintrages des tubes que d'un seul côté, soit vers la droite, soit vers la gauche. De plus, l'ensemble de positionnement du mors de serrage et l'ensemble de déplacements de la réglette génèrent un encombrement limitant la géométrie des pièces finales cintrées.

En vue de pallier l'inconvénient relatif au sens unique de cintrage, trois types principaux de machines à cintrer existent à l'heure actuelle.

En premier lieu, une première solution consiste à doter les machines à cintrer d'une pince commandée numériquement adaptée pour faire tourner le tube autour de son axe en vue du changement du sens de cintrage. Toutefois, de telles machines à cintrer présentent un premier inconvénient résultant du fait que, lors des changements du sens de cintrage, les mouvements du tube génèrent des phénomènes dits "de coup de fouet" susceptibles notamment d'altérer la forme de la pièce réalisée.

Une deuxième solution consiste à réaliser des machines à cintrer dotées de moyens d'entraínement en rotation de la tête de pliage aptes à faire tourner cette dernière autour du tube. Toutefois, cette solution est à l'heure actuelle exclusivement utilisée avec des tubes conditionnés sous forme de bobine et non avec des tubes prédécoupés et munis au préalable de raccords. Or, il s'avère que la mise en place de ces raccords est plus complexe et plus longue lorsqu'elle est effectuée sur des produits initialement cintrés.

Une troisième solution consiste enfin à réaliser des machines à cintrer dotées d'une double tête de pliage associée à des moyens d'entraínement en rotation et/ou en translation permettant d'amener la deuxième tête de pliage en position de travail. Toutefois, cette solution conduit à la réalisation de machines à cintrer relativement complexes et encombrantes, et donc d'un prix de revient important. De plus, le changement de sens de cintrage oblige à déplacer les têtes de pliage, opération qui nécessite un temps relativement long qui conduit à pénaliser la productivité de la machine.

La présente invention vise à pallier l'ensemble des inconvénients précités des machines à cintrer actuelles et a pour principal objectif de fournir une machine de conception très simple donc d'un coût de revient relativement faible et peu encombrante, permettant de réaliser avec une cadence très élevée la production de pièces de géométrie complexe, non réalisables avec les machines actuelles telles que décrites ci-dessus, à partir de tubes droits de petit diamètre, prédécoupés et dotés de systèmes de raccords à chacune de leurs extrémités.

Un autre objectif de l'invention est de réaliser, avec une cadence élevée, des pièces comportant des spires.

Un autre objectif de l'invention est de réaliser, avec une cadence élevée, des pièces comportant des portions gainées.

Un autre objectif de l'invention est de réaliser, avec une cadence élevée, des pièces comportant une dernière portion d'extrémité droite très courte.

A cet effet, l'invention vise une tête de cintrage comprenant :

  • deux galets de formage présentant chacun au moins une gorge périphérique de section semi-circulaire adaptée pour former, dans une position accolée desdits galets, un conduit de guidage axé selon un axe (X), présentant un col de diamètre sensiblement supérieur à celui du tube,
  • des moyens de déplacement relatif des galets de formage, aptes à positionner lesdits galets soit dans leur position accolée, soit dans une position dite d'ouverture, apte à permettre le passage du tube selon un axe perpendiculaire à l'axe (X),
  • un doigt de pliage disposé en aval et à proximité des galets de formage,
  • des moyens de déplacement du doigt de pliage selon une trajectoire circulaire centrée sur un axe (Y) orthogonal à l'axe (X),
  • des moyens de déplacement en translation du doigt de pliage selon un axe (Y1) parallèle à (Y),
  • des organes de guidage du tube disposés de part et d'autre de l'axe (X) de façon à venir au contact dudit tube en amont et à proximité des galets de formage, lesdits organes de guidage étant adaptés pour s'escamoter transversalement sous l'effet d'un effort longitudinal exercé par les moyens de préhension.

Une machine à cintrer équipée d'au moins une tête de cintrage selon l'invention est définie dans la revendication 2.

En premier lieu, une telle machine à cintrer est conçue pour permettre de cintrer des tubes prédécoupés dotés de systèmes de raccord à chacune de leurs extrémités. En effet, d'une part, les moyens de préhension sont adaptés pour assurer le maintien de l'extrémité arrière du tube munie de son système de raccord et d'autre part, la faculté "d'ouverture" des galets de guidage, permet d'enfiler le tube droit prédécoupé muni de ses systèmes de raccord, soit manuellement, soit au moyen d'un système de chargement.

De plus, une telle machine à cintrer autorise la production de pièces de géométries complexes et variées puisqu'elle permet de réaliser :

  • des cintrages par formage sur les galets en amenant le doigt de pliage à se déplacer selon sa trajectoire circulaire centrée sur l'axe (Y),
  • des rayons variables plus grands que les rayons des galets de formage, notamment en vue d'obtenir des spires, en disposant le doigt de pliage dans une position fixe le long de sa trajectoire circulaire, et en poussant le tube par l'intermédiaire des moyens d'entraínement en translation des moyens de préhension. Il est à noter, en outre, que lors de telles opérations de cintrage, les organes de guidage du tube disposés en amont des galets jouent un rôle primordial car en assurant le maintien de ce tube, ils évitent d'éventuelles déformations de la portion de tube s'étendant entre les moyens de préhension et lesdits galets. De plus, le caractère escamotable de ces organes de guidage permet de déplacer les moyens de préhension jusqu'à ce que ces derniers viennent au contact des galets, et par conséquent, de procéder au cintrage de la quasi-totalité de la longueur des tubes.

Par ailleurs, il est également capital de noter que le fait que le tube soit guidé à l'intérieur des gorges des galets de formage permet de maítriser de façon convenable l'ovalisation des tubes de faible diamètre lors des opérations de cintrage de ce dernier.

La machine à cintrer selon l'invention a également comme avantage de permettre de façon très aisée de cintrer les tubes dans les deux sens, les seules opérations à effectuer en vue du changement de cintrage consistant à combiner des déplacements en translation, et un déplacement selon sa trajectoire circulaire, du doigt de pliage. Ainsi, cette machine à cintrer autorise des cadences de pliage très élevées, et de plus du fait de sa conception simple (seul le doigt de pliage est amené à être déplacé) conduit à l'obtention d'une tête de cintrage de faible encombrement.

Selon une autre caractéristique de l'invention, les galets de formage comportent deux gorges superposées de sections adaptées pour former deux conduits de guidage présentant des cols de diamètres différents. De plus, des moyens de déplacement en translation des galets de formage respectivement selon un axe (Y2), (Y3) parallèle à (Y) sont adaptés pour positionner ces derniers de façon que l'une ou l'autre de leur gorge soit axée par rapport à l'axe longitudinal (X).

Cette disposition autorise, sans nécessiter un quelconque réglage, de cintrer un tube présentant deux diamètres différents, tel que par exemple un tube dont certaines portions de longueur sont gainées, et/ou de cintrer un tube avec des rayons de cintrage différents.

Selon une autre caractéristique de l'invention, la machine à cintrer comprend des moyens de déplacement en translation du doigt de pliage aptes à le déplacer radialement par rapport à l'axe (Y). Le fait de pouvoir déplacer le doigt de cintrage relativement aux galets de formage permet de faire varier la longueur des portions de tube droites entre deux opérations de cintrage, et notamment de réaliser des portions de tube droites de très faible longueur.

La machine à cintrer comprend, en outre, préférentiellement, une réglette disposée en amont des galets de formage au contact de ceux-ci, et présentant une face d'appui formant support pour le tube, ladite réglette étant associée à des moyens de déplacement adaptés pour l'amener dans une position escamotée autorisant d'avancer les moyens de préhension au contact des galets de formage. Cette réglette a pour but d'assurer le maintien du tube immédiatement en amont des galets et donc permet d'obtenir le bon angle de cintrage. De plus, son caractère escamotable permet de déplacer les moyens de préhension jusqu'à ce que ces derniers viennent au contact des galets, où ils se substituent à ladite réglette pour assurer le maintien du tube.

De plus, de façon avantageuse, cette réglette présente la forme d'un U, les moyens de déplacement de ladite réglette consistant en des moyens de pivotement aptes à la faire basculer autour d'un axe orthogonal aux axes (X) et (Y).

Selon une autre caractéristique de l'invention, les moyens de déplacement relatif des galets de formage comprennent des moyens d'entraínement en rotation de chacun de ces galets autour des axes (Y2), (Y3), lesdits galets présentant une forme non circulaire adaptée pour libérer un espace lors de leur rotation à partir de leur position accolée. Ce mode de déplacement relatif des galets a pour avantage de conduire à une optimisation de l'encombrement de la tête de cintrage car la translation desdits galets visant à utiliser l'une ou l'autre de leurs gorges, ainsi que leur déplacement relatif sont opérés autour d'axes uniques (Y2), (Y3).

De plus, il est possible, selon ce mode de réalisation, d'utiliser des galets de tailles différentes permettant de réaliser des cintrages de rayons différents et/ou des cintrages de tubes de diamètres différents. A cet effet, il suffit de réaliser ces galets de façon que leurs axes de rotation soient excentrés d'une valeur adéquate.

Selon un mode de réalisation préférentiel, chaque galet de formage est monté sur un arbre s'étendant respectivement selon l'axe (Y2), (Y3), les moyens d'entraínement en rotation desdits galets comportant deux pignons montés chacun sur un des arbres, une crémaillère dotée de deux faces latérales dentées agencées pour engrener chacune avec un pignon, et des moyens d'entraínement de la crémaillère selon un axe longitudinal (X1) parallèle à l'axe (X).

De plus, l'arbre de chaque galet est avantageusement constitué d'une tige d'un vérin agencé de façon à engendrer les déplacements en translation dudit galet respectivement selon l'axe (Y2), (Y3).

Selon une autre caractéristique de l'invention, la machine à cintrer comprend un organe d'appui rétractable latéralement relativement à l'axe (X) agencé pour venir se positionner au contact d'une génératrice du tube diamétralement opposée à celle reposant sur la face d'appui de la réglette, en amont et à proximité des galets de formage.

Cet organe d'appui a pour fonction, pour des machines à cintrer permettant de façon classique de faire tourner la tête de cintrage autour du tube en vue de réaliser des pliages multidirectionnels, d'assurer le maintien en position du tube lorsque, lors de l'ouverture des galets, la tête de cintrage est disposée de façon que ledit tube se trouve sous la réglette.

De plus, cet organe d'appui est avantageusement constitué d'un câble s'étendant à l'intérieur d'une gaine, une des extrémités de ce câble étant solidarisée à une tige de vérin agencé pour amener ledit câble à coulisser à l'intérieur de ladite gaine, et l'autre extrémité de ce câble s'étendant selon un plan orthogonal aux plans (X) et (Y) de façon à venir se positionner au contact du tube lors du déplacement du vérin.

Selon une autre caractéristique de l'invention, la machine à cintrer comprend deux plaques d'appui présentant une face d'appui convexe, disposées orthogonalement par rapport à l'axe (X), de part et d'autre de ce dernier, en amont des galets de formage, lesdites plaques d'appui étant décalées par rapport auxdits galets de formage selon un axe parallèle à l'axe (Y), et disposées de façon que lors de la formation de spires, le tube soit amené après cintrage à se déplacer sur la face d'appui d'une des plaques d'appui.

De telles plaques d'appui ont pour avantage de permettre de former des spires présentant un pas déterminé.

De plus, de façon avantageuse, des moyens de réglage permettent de modifier la position des plaques d'appui le long d'un axe parallèle à l'axe (Y), et ainsi autorisent de modifier le pas des spires.

Selon une autre caractéristique de l'invention, la machine à cintrer comprend :

  • deux cellules de détection disposées symétriquement de part et d'autre de l'axe (X), en amont des galets de formage, de façon que, selon le sens de cintrage, le faisceau de l'une desdites cellules soit coupé par l'extrémité du tube lors de la formation de spires,
  • des moyens de commande numérique programmés pour calculer la longueur développée pour la formation de chaque tour de spire, comparer cette valeur avec une valeur mémorisée représentative de la longueur développée théorique nécessaire pour la formation d'un tour de spire, et commander, en fonction du résultat de cette comparaison, un déplacement du doigt de pliage le long de sa trajectoire circulaire en vue de la formation du tour de spire suivant, de façon que la longueur totale développée pour la formation d'une spire soit rigoureusement toujours la même pour une série de produits identiques.

Ces dispositions permettent, lors de la production d'une série de produits identiques, de consommer une longueur développée fixe pour la formation des spires, et ainsi de former des produits dont les angles des brins d'entrée et de sortie des spires sont toujours identiques.

Par ailleurs, les organes de guidage du tube sont préférentiellement disposés chacun sur l'extrémité d'un bras monté pivotant par rapport au bâti et associé à des moyens élastiques aptes à le maintenir dans une position inclinée vers l'arrière par rapport au sens de déplacement dudit tube.

Cette conception permet d'obtenir un autoblocage des organes de guidage lors du déplacement du tube, tout en autorisant l'escamotage, par pivotement, de ces derniers sous l'effet de l'effort exercé par les moyens de préhension.

D'autres caractéristiques, buts et avantages de l'invention ressortiront de la description détaillée qui suit en référence aux dessins annexés qui en représentent à titre d'exemple non limitatif un mode de réalisation préférentiel. Sur ces dessins qui font partie intégrante de la présente description :

  • la figure 1 est une vue latérale, partiellement en coupe longitudinale, par un plan axial, d'une machine à cintrer conforme à l'invention,
  • la figure 2 est une vue de dessus de cette machine à cintrer,
  • la figure 3 en est une coupe transversale par un plan vertical A,
  • la figure 4 est une coupe longitudinale partielle par un plan B, à échelle agrandie, des moyens de guidage escamotables de cette machine à cintrer,
  • et la figure 5 est une vue schématique en perspective de cette machine à cintrer lors de la réalisation de spires.

La machine à cintrer représentée à titre d'exemple aux figures 1 à 3 est adaptée pour assurer le cintrage de tubes 1 de faible diamètre, tels que par exemple d'un diamètre de 4,75 mm, prédécoupés à une longueur prédéterminée, et dotés de raccords 2, 3 à chacune de leurs extrémités.

Cette machine à cintrer comprend, en premier lieu, un bâti 4 sur lequel est montée une tête de cintrage décrite ci-dessous, et une pince 5 apte à enserrer l'extrémité arrière du tube 1 en aval du raccord 3, ladite pince étant logée à l'intérieur d'un conduit cylindrique 6 et associée à des moyens d'entraínement classiques (non représentés) aptes à la déplacer longitudinalement selon un axe (X) relativement au bâti 4.

En outre, cette machine à cintrer peut être dotée, soit de moyens d'entraínement en rotation de la pince 5 autour de l'axe (X), soit de moyens d'entraínement en rotation du bâti 4 autour de la pince 5, et ce dans le but de réaliser des pliages multidirectionnels. Les têtes de cintrage ci-dessous décrites peuvent également équiper une machine à cintrer telle que décrite dans le brevet FR 2 554 021.

A des fins de simplification, la machine à cintrer sera toutefois décrite ci-dessous dans une position fixe telle que représentée aux figures permettant de cintrer le tube 1 soit à droite, soit à gauche, par formage dans un plan horizontal, et de réaliser des spires à axe de révolution vertical.

En premier lieu, la tête de cintrage comporte deux galets de formage 7, 8 de forme générale semi-circulaire (telle que représentée aux figures) ou semi-elliptique, dotés chacun de deux gorges superposées 9, 10, de sections semi-circulaires, permettant de guider des tubes de diamètres différents, tels que par exemple un tube 1 de diamètre donné et le même tube 1 recouvert d'une gaine.

Chacun de ces galets de formage 7, 8 est monté sur l'extrémité supérieure d'un arbre de rotation vertical 12, 13 auquel il est solidarisé au moyen d'une vis 11, chacun desdits arbres étant logé et monté rotatif à l'intérieur d'alésages ménagés dans un boítier 14.

Les moyens d'entraínement en rotation de ces arbres 12, 13 autour de leur axe de révolution respectif (Y2), (Y3) comprennent, pour chacun desdits arbres, un pignon 15, 16 monté autour et solidaire de ce dernier. Ils comprennent, également, une crémaillère 17 s'étendant horizontalement et dotée de deux faces latérales dentées agencées pour engréner chacune avec un des pignons 15, 16.

Les moyens d'entraínement en rotation des arbres 12, 13 comprennent, enfin, un vérin 70 agencé horizontalement, dont le corps est solidaire du bâti 4, et dont la tige est solidarisée à la crémaillère 17 de façon à engendrer les déplacements de cette dernière selon un axe horizontal (X1).

De tels moyens d'entraínement en rotation permettent de faire pivoter les galets de formage 7, 8 d'un angle de 90 degrés entre :

  • une position accolée desdits galets, représentée aux figures, où ces derniers assurent le guidage du tube 1,
  • et une position "d'ouverture" desdits galets (représentée en pointillé à la figure 2), où les faces planes tronquées de ces derniers se trouvent en vis-à-vis, permettant notamment la mise en place et le déchargement du tube 1.

Il est à noter, en outre, que ces moyens d'entraínement en rotation des arbres 12, 13, et donc des galets de formage 7, 8 permettent d'utiliser des galets de taille supérieure à ceux représentés aux figures en vue d'obtenir des rayons de formage différents. A cet effet, il suffit simplement que l'axe de rotation de ces galets soit excentré de façon adéquate par rapport à l'axe de symétrie de ces derniers.

Les galets de formage 7, 8 sont également associés à des moyens d'entraínement en translation respectivement selon les axes (Y2), (Y3), aptes à amener, soit l'une, soit l'autre gorge 9, 10 dans l'axe du plan de déplacement du tube 1.

Ces moyens d'entraínement en translation comprennent, pour chaque arbre 12, 13, un piston 18, 19 solidarisé sous l'extrémité inférieure dudit arbre au moyen d'une vis telle que 20, chacun desdits pistons s'étendant dans une chambre de vérin 21, 22 ménagée dans le boítier 14, et dotée classiquement d'entrées de fluides aptes à permettre d'engendrer les déplacements des pistons.

La tête de cintrage comprend également un doigt de pliage 23 consistant en un galet de forme cylindrique disposé en aval des galets de formage 7, 8 et associé à :

  • des moyens de déplacement dudit doigt de pliage selon une trajectoire circulaire centrée sur un axe (y) coplanaire avec les axes (Y2), (Y3), et perpendiculaire à l'axe (X),
  • des moyens de déplacement en translation dudit doigt de pliage selon un axe (Y1) parallèle à (Y),
  • et des moyens de déplacement en translation dudit doigt de pliage selon des axes radiaux par rapport à l'axe (Y).

A cet effet, la machine à cintrer comprend, en premier lieu, un bloc rotatif 24 solidaire d'un arbre moteur 25 s'étendant selon l'axe (Y) et situé sous le boítier 14, ledit arbre étant monté rotatif par rapport au bâti 4 par l'intermédiaire de roulements tels que 26, et étant entraíné en rotation par un moto-réducteur 27 coaxial avec ce dernier.

En vue des déplacements du doigt de pliage 23 selon l'axe (Y1), la machine à cintrer comporte un premier chariot 28 monté sur le bloc rotatif 24 par l'intermédiaire d'un système de guidage en translation 29 en forme de queue d'aronde, et solidarisé à la tige d'un vérin 30 agencé verticalement, dont le corps est porté par une platine horizontale 31 fixée au bloc rotatif 24.

Enfin, en vue des déplacements du doigt de pliage 23 selon des axes radiaux par rapport à l'axe (Y), la machine à cintrer comporte un deuxième chariot 32 monté sur le premier chariot 28 par l'intermédiaire d'un système de guidage en forme de queue d'aronde, et solidarisé à la tige d'un vérin 33 agencé horizontalement, dont le corps est porté par le premier chariot 28.

Le doigt de pliage 23 est quant à lui porté par ce deuxième chariot 32 et se trouve disposé au droit de l'extrémité d'un bras incliné 34 s'étendant au-dessus dudit deuxième chariot en direction des galets de formage 7,8.

La machine à cintrer comporte, par ailleurs, des premier et second moyens de guidage du tube 1 agencés pour éviter toute déformation dudit tube en amont des galets de formage 7, 8.

Les premiers moyens de guidage consistent en une réglette 35 disposée immédiatement en amont des galets de formage 7, 8 et présentant une face d'appui formant support pour le tube 1. Cette réglette 35 consiste en un cavalier en forme de U axé sur l'axe (X), et est montée sur une pièce 36 porte-réglette articulée par rapport au bâti 4 autour d'un axe horizontal orthogonal à l'axe (X), de façon à permettre d'escamoter la réglette 35 par pivotement de cette dernière, et d'amener la pince 6 au contact des galets de formage 7, 8.

Les moyens de pivotement de cette réglette 35 consistent, quant à eux, en un vérin 37 s'étendant selon un axe incliné sensiblement de 45° par rapport à l'axe (X), dont la tige est articulée sur ladite réglette, et dont le corps est articulé à l'intérieur d'une chape 38 solidaire du bâti 4.

Les deuxièmes moyens de guidage comprennent, tel que représenté à la figure 4, deux roulettes 39, 40 portées chacune par un bras tel que 50 s'étendant au travers d'une lumière ménagée dans le conduit 6 de guidage de la pince 5, lesdits bras étant montés pivotants, chacun sur une patte telle que 41 solidaire d'une bride 51 montée sur le conduit 6.

De plus, des ressorts à spirale tels que 52 disposés autour de l'arbre de rotation des bras 50 et solidaires des pattes 41 et desdits bras, sont adaptés pour maintenir ces derniers, en l'absence de sollicitation, dans une position où ils sont inclinés vers l'arrière par rapport au sens de déplacement du tube 1.

Ainsi, les roulettes 39, 40 assurent le maintien et le guidage du tube 1 lors du déplacement longitudinal de ce dernier, mais s'escamotent transversalement sous l'effet de la pression exercée par la pince 5 lorsque cette dernière provient au contact desdites roulettes.

La machine à cintrer comporte, par ailleurs, un organe d'appui adapté pour assurer le support du tube 1 lorsque le bâti 4 est pivoté de 180° par rapport à la position représentée aux figures, et lors de "l'ouverture" des galets de formage 7, 8.

Cet organe d'appui consiste en un câble 53 s'étendant à l'intérieur d'une gaine 54, une des extrémités de ce câble étant solidarisée à la tige d'un vérin 55 agencé pour amener ledit câble à coulisser à l'intérieur de ladite gaine, et l'autre extrémité étant disposée de façon à venir se positionner transversalement sous le tube 1 (dans la position précitée du bâti 4) lors du déploiement du vérin 55.

La machine à cintrer comporte, en outre, deux plaques d'appui 56, 57 destinées à permettre de déterminer le pas des spires lors de la formation de ces dernières. '

A cet effet, ces deux plaques d'appui 56, 57 consistent en deux plaques courbes présentant une face supérieure convexe, disposées orthogonalement par rapport à l'axe (X) de part et d'autre de ce dernier, en amont des galets de formage 7, 8 et décalées vers le haut par rapport audit axe (X).

De plus, ces plaques d'appui 56, 57 sont portées par des pattes verticales telles que 59 percées d'un trou oblong à grand axe vertical et solidarisées au bâti 4 au moyen de vis telle que 60 permettant de régler la position en hauteur desdites plaques d'appui et donc de modifier le pas des spires.

Tel que représenté à la figure 5, lors de la formation de spires, le tube 1 est amené à se déplacer sur la face supérieure d'une des plaques d'appui 56, 57 qui détermine donc le pas de cette spire, ajustable selon la position en hauteur de cette dernière.

La machine à cintrer comprend, enfin, deux cellules 61, 62 disposées en amont des plaques d'appui 56, 57 symétriquement de part et d'autre de l'axe (X) de façon que le faisceau d'une desdites cellules soit coupé par le brin d'extrémité du tube 1 lors de la formation de spires.

Ces deux cellules 61, 62 associées à une machine à cintrer à commande numérique, ont pour but de permettre, lors de la réalisation d'une série de produits identiques, de consommer une longueur développée fixe pour la formation des spires, et de former des spires dont l'angle du brin de sortie et l'angle du brin d'entrée sont toujours identiques.

A cet effet, la machine à cintrer est programmée, lors de chaque tour de spire, pour :

  • mesurer la longueur développée pour la formation de ce tour grâce à la détection du brin d'extrémité du tube 1,
  • calculer à partir de cette longueur développée, le rayon de ce tour de spire,
  • corriger, lorsque ce rayon diffère du rayon théorique prédéterminé, le rayon du tour de spire suivant en commandant un déplacement du doigt de pliage 23 par actionnement du motoréducteur 27,
  • le tout de façon que la longueur développée pour la formation de la spire soit rigoureusement toujours la même, moyennant la réalisation acceptable d'une spire présentant des rayons légèrement différents.

Claims (16)

  1. Tête de cintrage pour machine à cintrer des tubes (1) de faibles diamètres prédécoupés et dotés de systèmes de raccords (2, 3) à chacune de leurs extrémités, caractérisée en ce qu'elle comprend :
    deux galets de formage (7, 8) présentant chacun au moins une gorge périphérique (9, 10) de section semi-circulaire adaptée pour former, dans une position accolée desdits galets, un conduit de guidage axé selon un axe (X), présentant un col de diamètre sensiblement supérieur à celui du tube (1),
    des moyens (12-17) de déplacement relatif des galets de formage (7, 8), aptes à positionner lesdits galets soit dans leur position accolée, soit dans une position dite d'ouverture, apte à permettre le passage du tube (1) selon un axe perpendiculaire à l'axe (X),
    un doigt de pliage (23) disposé en aval et à proximité des galets de formage (7, 8),
    des moyens (24-27) de déplacement du doigt de pliage (23) selon une trajectoire circulaire centrée sur un axe (Y) orthogonal à l'axe (X),
    des moyens (30) de déplacement en translation du doigt de pliage (23) selon un axe (Y1) parallèle à (Y),
    des organes (39, 40) de guidage du tube (1) disposés de part et d'autre de l'axe (X) de façon à venir au contact dudit tube en amont et à proximité des galets de formage (7, 8), lesdits organes de guidage étant adaptés pour s'escamoter transversalement sous l'effet d'un effort longitudinal exercé par les moyens de préhension (5).
  2. Machine à cintrer des tubes (1) de petits diamètres, notamment inférieurs à 10 mm, prédécoupés de façon à présenter une longueur prédéterminée et dotés de systèmes de raccords (2, 3) à chacune de leurs extrémités, ladite machine à cintrer comprenant un bâti (4) sur lequel est montée au moins une tête de cintrage (7, 8, 23), et des moyens (5) de déplacement longitudinal du tube (1) relativement au bâti (4) selon un axe (X), et étant caractérisée en ce que :
    les moyens de déplacement longitudinal comprennent des moyens de préhension (5) de l'extrémité arrière du tube (1), et des moyens d'entraínement desdits moyens de préhension selon l'axe longitudinal ( X ), et en ce que
    chaque tête de cintrage est une tête de cintrage selon la revendication 1.
  3. Machine à cintrer selon la revendication 2, caractérisée en ce que :
    les galets de formage (7, 8) comportent deux gorges superposées (9, 10) de sections adaptées pour former deux conduits de guidage présentant des cols de diamètres différents,
    des moyens (18, 19) de déplacement en translation des galets de formage (7, 8) selon un axe (Y2), (Y3) parallèle à (Y) sont adaptés pour positionner ces derniers de façon que l'une ou l'autre de leur gorge (9, 10) soit axée par rapport à l'axe longitudinal (X).
  4. Machine à cintrer selon l'une des revendications 2 ou 3, caractérisée en ce qu'elle comprend des moyens (33) de déplacement en translation du doigt de pliage (23) aptes à le déplacer radialement par rapport à l'axe (Y).
  5. Machine à cintrer selon l'une des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comprend une réglette (35) disposée en amont des galets de formage (7, 8) au contact de ceux-ci, et présentant une face d'appui formant support pour le tube (1), ladite réglette étant associée à des moyens de déplacement (37) adaptés pour l'amener dans une position escamotée autorisant d'avancer les moyens de préhension (5) au contact des galets de formage (7, 8).
  6. Machine à cintrer selon la revendication 5, caractérisée en ce que la réglette (35) présente la forme d'un U, les moyens de déplacement de ladite réglette consistant en des moyens de pivotement (37) aptes à la faire basculer autour d'un axe orthogonal aux axes (X) et (Y).
  7. Machine à cintrer selon la revendication 3, caractérisée en ce que les moyens de déplacement relatif des galets de formage (7, 8) comprennent des moyens (12-17) d'entraínement en rotation de chacun de ces galets autour des axes (Y2), (Y3), lesdits galets présentant une forme non circulaire adaptée pour libérer un espace lors de leur rotation à partir de leur position accolée.
  8. Machine à cintrer selon la revendication 7, caractérisée en ce que chaque galet de formage (7, 8) présente une forme générale semi-circulaire ou semi-elliptique.
  9. Machine à cintrer selon l'une des revendications 7 ou 8, caractérisée en ce que chaque galet de formage (7, 8) est monté sur un arbre (12, 13) s'étendant respectivement selon l'axe (Y2), (Y3), les moyens d'entraínement en rotation desdits galets comportant deux pignons (15, 16) montés chacun sur un des arbres (12, 13), une crémaillère (17) dotée de deux faces latérales dentées agencées pour engrener chacune avec un pignon (15, 16), et des moyens (70) d'entraínement de la crémaillère (17) selon un axe longitudinal (X1) parallèle à l'axe (X).
  10. Machine à cintrer selon les revendications 3 et 9 prises ensemble, caractérisée en ce que l'arbre (12, 13) de chaque galet de formage (7, 8) est constitué d'une tige d'un vérin (18, 19, 21, 22) agencé de façon à engendrer les déplacements en translation dudit galet respectivement selon l'axe (Y2), (Y3).
  11. Machine à cintrer selon l'une des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comprend un organe d'appui (53) rétractable latéralement relativement à l'axe (X) agencé pour venir se positionner au contact d'une génératrice du tube (1) diamétralement opposée à celle reposant sur la face d'appui de la réglette (35), en amont et à proximité des galets de formage (7, 8).
  12. Machine à cintrer selon la revendication 11, caractérisée en ce que l'organe d'appui est constitué d'un câble (53) s'étendant à l'intérieur d'une gaine (54), une des extrémités de ce câble (53) étant solidarisée à une tige de vérin (55) agencé pour amener ledit câble à coulisser à l'intérieur de ladite gaine, et l'autre extrémité de ce câble (53) s'étendant selon un plan orthogonal aux plans (X) et (Y) de façon à venir se positionner au contact du tube (1) lors du déplacement du vérin (55).
  13. Machine à cintrer selon l'une des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comporte deux plaques d'appui (56, 57) présentant une face d'appui convexe, disposées orthogonalement par rapport à l'axe (X), de part et d'autre de ce dernier, en amont des galets de formage (7, 8), lesdites plaques d'appui étant décalées par rapport auxdits galets de formage selon un axe parallèle à l'axe (Y), et disposées de façon que lors de la formation de spires, le tube (1) soit amené après cintrage à se déplacer sur la face d'appui d'une des plaques d'appui (56, 57).
  14. Machine à cintrer selon la revendication 13, caractérisée en ce qu'elle comprend des moyens de réglage de la position des plaques d'appui (56, 57) le long d'un axe parallèle à l'axe (Y).
  15. Machine à cintrer selon l'une des revendications précédentes, caractérisée en ce que les organes (39, 40) de guidage du tube (1) sont disposés chacun sur l'extrémité d'un bras (50) monté pivotant par rapport au bâti (4) et associé à des moyens élastiques (52) aptes à le maintenir dans une position inclinée vers l'arrière par rapport au sens de déplacement dudit tube.
  16. Machine à cintrer selon l'une des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comprend :
    deux cellules de détection (61, 62) disposées symétriquement de part et d'autre de l'axe (X), en amont des galets de formage (7, 8), de façon que, selon le sens de cintrage, le faisceau de l'une desdites cellules soit coupé par l'extrémité du tube (1) lors de la formation de spires,
    des moyens de commande numérique programmés pour calculer la longueur développée pour la formation de chaque tour de spire, comparer cette valeur avec une valeur mémorisée représentative de la longueur développée théorique nécessaire pour la formation d'un tour de spire, et commander, en fonction du résultat de cette comparaison, un déplacement du doigt de pliage (23) le long de sa trajectoire circulaire en vue de la formation du tour de spire suivant, de façon que la longueur totale développée pour la formation d'une spire soit rigoureusement toujours la même pour une série de produits identiques.
EP19980902049 1997-01-14 1998-01-09 Machine a cintrer des tubes de faible diametre Expired - Fee Related EP0952896B1 (fr)

Priority Applications (3)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR9700437A FR2758281B1 (fr) 1997-01-14 1997-01-14 Machine a cintrer des tubes de faible diametre, notamment inferieurs a 10mm, predecoupes et presentant des systemes de raccord a chacune de leurs extremites, et tete de cintrage pour une telle machine
FR9700437 1997-01-14
PCT/FR1998/000033 WO1998031484A1 (fr) 1997-01-14 1998-01-09 Machine a cintrer des tubes de faible diametre

Publications (2)

Publication Number Publication Date
EP0952896A1 true EP0952896A1 (fr) 1999-11-03
EP0952896B1 true EP0952896B1 (fr) 2001-05-16

Family

ID=9502679

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
EP19980902049 Expired - Fee Related EP0952896B1 (fr) 1997-01-14 1998-01-09 Machine a cintrer des tubes de faible diametre

Country Status (6)

Country Link
US (1) US6185969B1 (fr)
EP (1) EP0952896B1 (fr)
CA (1) CA2275946A1 (fr)
DE (2) DE69800795T2 (fr)
FR (1) FR2758281B1 (fr)
WO (1) WO1998031484A1 (fr)

Families Citing this family (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE19540908B4 (de) * 1994-11-23 2004-07-29 Saurer Gmbh & Co. Kg Schmelzeleitung und damit ausgerüsteter Spinnbalken
US7213152B1 (en) * 2000-02-14 2007-05-01 Intel Corporation Modular bios update mechanism
FR2922127B1 (fr) * 2007-10-15 2010-03-05 Jaubjaub Consulting Machine a cintrer un profile et outillage de cintrage pour une telle machine

Family Cites Families (10)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US1047612A (en) * 1911-09-16 1912-12-17 Frederick Brantigam Machine for bending tubes.
US1567107A (en) * 1922-08-04 1925-12-29 Bonn Carl Robert Hugo Machine for bending tubes and the like
US3373587A (en) * 1966-12-08 1968-03-19 Shubin Vladimir Nikolaevich Automatic tube bending machines
US3430474A (en) * 1967-01-10 1969-03-04 Morley Mann Apparatus for forming coils
FR2554021B1 (fr) 1983-11-02 1987-09-04 Autocoussin Sa Machine automatique perfectionnee pour cambrer selon une configuration speciale des elements minces et rectilignes, et notamment des fils metalliques
US4653301A (en) * 1984-10-02 1987-03-31 Mauro Meliga Bending machine for pipes, sections and similar
FR2624038A1 (fr) * 1987-12-02 1989-06-09 Snecma Outillage de cintrage de canalisations et procede de fabrication d'une canalisation a embout soude
US5197320A (en) * 1990-07-26 1993-03-30 Usui Kokusai Sangyo Kaisha Ltd. Method of and apparatus for bending a metal tube of a small diameter
JPH04127919A (en) * 1990-09-17 1992-04-28 Opton Co Ltd Device for bending
ES2072742T3 (es) * 1991-10-16 1995-07-16 Macchine Curvatubi Crippa Agos Maquina dobladora de tubos de funciones multiples.

Also Published As

Publication number Publication date Type
EP0952896A1 (fr) 1999-11-03 application
US6185969B1 (en) 2001-02-13 grant
DE69800795T2 (de) 2002-05-29 grant
FR2758281A1 (fr) 1998-07-17 application
CA2275946A1 (fr) 1998-07-23 application
WO1998031484A1 (fr) 1998-07-23 application
DE69800795D1 (de) 2001-06-21 grant
FR2758281B1 (fr) 1999-04-02 grant

Similar Documents

Publication Publication Date Title
EP0108695A1 (fr) Machine automatique pour cambrer selon une configuration spatiale, des éléments métalliques minces et rectilignes, et notamment des fils métalliques
EP0894572A1 (fr) Dispositif de serrage pilote
FR2802134A1 (fr) Machine pour le travail en orbital d'un organe tubulaire
EP0112752A1 (fr) Dispositif de serrage et d'arrondissage pour le raboutage des tubes de gros diamètres
FR2852878A1 (fr) Machine de meulage de verres optiques.
FR2591438A1 (fr) Dispositif perfectionne pour le reglage de la distance entre les rouleaux et les matrices annulaires d'extrusion sous pression d'une extrudeuse de granules d'aliments
FR2704166A1 (fr) Procédé et dispositif pour effectuer le soudage de tronçons de tube à l'aide de rayons laser.
EP0090744A1 (fr) Machine à scie annulaire pour le tronçonnage de tubes
FR2537247A1 (fr) Dispositif correcteur anti-vissage, pour un vireur de chaudronnerie
EP0517329A1 (fr) Tarière creuse pour la réalisation de pieux moulés dans le sol, et dispositif de forage comportant au moins deux de ces tarières
FR2511351A1 (fr) Devidoir de grosses bobines telles que des bobines de papier
FR2594427A1 (fr) Bras pour grue
FR2866255A1 (fr) Systeme de compemsation d'usure d'electrodes
EP0284470A1 (fr) Dispositif pour régler la position de la poutre de support des corps de labourage d'une charrue
FR2544789A1 (fr) Dispositif manipulateur de produits allonges, notamment de tiges de forage ou de sondage ou analogues
EP0242309A1 (fr) Presse plieuse à tablier pivotant
EP0230846A1 (fr) Tête de contre-angle pour instrument endodontique destinée à porter un outil de perforation , de limage et autre
EP1272293B1 (fr) Machine de cintrage de barres a nez de pliage effa able
EP0141745A1 (fr) Machine automatique perfectionnée pour cambrer selon une configuration spatiale des éléments minces et rectilignes, et notamment des fils métalliques
FR2882804A1 (fr) "dispositif de raccordement d'un tuyau a un autre et tuyau muni de ce dispositif"
EP0439975A1 (fr) Système mécanique de guidage automatique d'une ou plusieurs torches d'une unité de soudage à l'arc
FR2684035A1 (fr) Palier pour axe flottant, en particulier lunette support de piece.
EP0592325A1 (fr) Appareil pour creuser dans le sol des tranchées de grande profondeur à l'aide de tambours de fraisage montés sur un châssis
FR2829477A1 (fr) Dispositif automatique de vidage en continu de caisses ou analogue
FR2863190A1 (fr) Dispositif de serrage precis a actionnement rapide

Legal Events

Date Code Title Description
AK Designated contracting states:

Kind code of ref document: A1

Designated state(s): DE ES FR GB IT

17P Request for examination filed

Effective date: 19990615

17Q First examination report

Effective date: 20000922

AK Designated contracting states:

Kind code of ref document: B1

Designated state(s): DE ES FR GB IT

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: GB

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20010516

REF Corresponds to:

Ref document number: 69800795

Country of ref document: DE

Date of ref document: 20010621

Format of ref document f/p: P

ITF It: translation for a ep patent filed

Owner name: DOTT. ING. FRANCO RASTELLI

GBV Gb: ep patent (uk) treated as always having been void in accordance with gb section 77(7)/1977

Effective date: 20010516

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: ES

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 20011130

26N No opposition filed
PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: FR

Free format text: LAPSE BECAUSE OF NON-PAYMENT OF DUE FEES

Effective date: 20020930

REG Reference to a national code

Ref country code: FR

Ref legal event code: ST

PGFP Postgrant: annual fees paid to national office

Ref country code: DE

Payment date: 20040121

Year of fee payment: 07

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: IT

Free format text: LAPSE BECAUSE OF NON-PAYMENT OF DUE FEES

Effective date: 20050109

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: DE

Free format text: LAPSE BECAUSE OF NON-PAYMENT OF DUE FEES

Effective date: 20050802