EP0926431A1 - Projecteur de véhicule automobile à miroir unique et source déplaçable pour engendrer deux faisceaux d'éclairage différents - Google Patents

Projecteur de véhicule automobile à miroir unique et source déplaçable pour engendrer deux faisceaux d'éclairage différents Download PDF

Info

Publication number
EP0926431A1
EP0926431A1 EP19980403219 EP98403219A EP0926431A1 EP 0926431 A1 EP0926431 A1 EP 0926431A1 EP 19980403219 EP19980403219 EP 19980403219 EP 98403219 A EP98403219 A EP 98403219A EP 0926431 A1 EP0926431 A1 EP 0926431A1
Authority
EP
Grant status
Application
Patent type
Prior art keywords
mirror
lamp
beam
characterized
axis
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Withdrawn
Application number
EP19980403219
Other languages
German (de)
English (en)
Inventor
Lamberterie Antoine De
Benoít Reiss
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
Valeo Vision
Original Assignee
Valeo Vision
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date

Links

Images

Classifications

    • FMECHANICAL ENGINEERING; LIGHTING; HEATING; WEAPONS; BLASTING
    • F21LIGHTING
    • F21SNON-PORTABLE LIGHTING DEVICES; SYSTEMS THEREOF; VEHICLE LIGHTING DEVICES SPECIALLY ADAPTED FOR VEHICLE EXTERIORS
    • F21S41/00Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps
    • F21S41/60Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution
    • F21S41/68Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution by acting on screens
    • F21S41/683Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution by acting on screens by moving screens
    • F21S41/692Shields, i.e. screens not creating an image meant to be projected
    • FMECHANICAL ENGINEERING; LIGHTING; HEATING; WEAPONS; BLASTING
    • F21LIGHTING
    • F21SNON-PORTABLE LIGHTING DEVICES; SYSTEMS THEREOF; VEHICLE LIGHTING DEVICES SPECIALLY ADAPTED FOR VEHICLE EXTERIORS
    • F21S41/00Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps
    • F21S41/60Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution
    • F21S41/63Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution by acting on refractors, filters or transparent cover plates
    • F21S41/635Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution by acting on refractors, filters or transparent cover plates by moving refractors, filters or transparent cover plates
    • FMECHANICAL ENGINEERING; LIGHTING; HEATING; WEAPONS; BLASTING
    • F21LIGHTING
    • F21SNON-PORTABLE LIGHTING DEVICES; SYSTEMS THEREOF; VEHICLE LIGHTING DEVICES SPECIALLY ADAPTED FOR VEHICLE EXTERIORS
    • F21S41/00Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps
    • F21S41/60Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution
    • F21S41/65Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution by acting on light sources
    • F21S41/657Illuminating devices specially adapted for vehicle exteriors, e.g. headlamps characterised by a variable light distribution by acting on light sources by moving light sources

Abstract

Un projecteur de véhicule automobile comprend une source lumineuse (15) définie par une lampe (10), un miroir (20) et une glace, et des moyens de déplacement relatif de la lampe et du miroir entre deux positions stables pour engendrer dans ces positions respectivement un premier faisceau et un second faisceau de types différents. La source (15) est déplacée par translation selon un trajet oblique par rapport à l'axe du miroir.
Selon l'invention, la lampe est orientée selon un axe (AL) parallèle à la direction dudit trajet oblique.
Application notamment aux projecteurs croisement/route à source et miroir uniques.

Description

La présente invention a trait d'une façon générale aux projecteurs de véhicules automobiles.

Elle concerne plus particulièrement un projecteur susceptible d'émettre, à partir d'une lampe unique et d'un miroir unique, deux types de faisceaux lumineux, et ce par déplacement relatif entre la lampe et le miroir.

On connaít déjà, en particulier par EP-A-0 705 730 un projecteur qui comprend un miroir et une lampe, le miroir étant fixe tandis que la lampe peut se déplacer par rapport au miroir de manière à permettre à ce dernier d'engendrer deux faisceaux différents.

Il est ainsi proposé dans ce document, une première solution concrète dans laquelle la lampe est montée pivotante, sous l'effet d'un actionneur, autour d'un axe horizontal situé au-dessus de la lampe. Ce pivotement induit un abaissement de la source (filament ou arc lumineux) par rapport à l'axe optique du miroir, de même qu'un mouvement de recul de ladite source en direction du fond du miroir.

Ce document propose également une seconde solution selon laquelle la lampe est montée en translation selon une direction oblique s'étendant dans le plan vertical axial du miroir et orienteé de façon montante vers l'avant.

Ces solutions techniques sont relativement compliquées et encombrantes, dans le premier cas de par la nécessité de prévoir un bras de hauteur relativement grande à l'intérieur du boítier du projecteur, entre l'axe de pivotement et le point d'actionnement, et dans le second cas de par la nécessité de prévoir des moyens particuliers de guidage en translation oblique au voisinage du trou de lampe.

En outre, le déplacement oblique de la lampe, orientée horizontalement, peut nécessiter de prévoir en fond de miroir un surdimensionnement du trou de lampe ou autre passage pour la lampe, dû au fait que la lampe se présente en biais par rapport à sa direction de déplacement.

Enfin, et tout particulièrement à propos de la seconde forme de réalisation décrite dans EP-A-0 705 730, on comprend que le guidage en translation oblique nécessite des pièces de géométrie très particulière, posant donc des'problèmes de fabrication. En particulier, la pièce sur laquelle est montée la lampe doit présenter des parties réalisées en corrélation avec l'axe horizontal de la lampe, et d'autres parties réalisées en corrélation avec la direction oblique de déplacement.

La présente invention vise à pallier ces limitations de l'état de la technique et à proposer un projecteur du type précité, dans lequel la réalisation des moyens de guidage de la lampe et leur mise en oeuvre soient améliorées.

Ainsi la présente invention projecteur de véhicule automobile, comprenant une source lumineuse définie par une lampe, un miroir et une glace, et des moyens de déplacement relatif de la lampe et du miroir entre deux positions stables pour engendrer dans ces positions respectivement un premier faisceau et un second faisceau de types différents, et dans lequel les moyens de déplacement opèrent par translation selon un trajet oblique par rapport à l'axe optique du miroir, caractérisé en ce que la lampe est orientée selon un axe parallèle à la direction dudit trajet oblique.

Des aspects préférés, mais non limitatifs, du projecteur selon l'invention sont les suivants :

  • le miroir est fixe et les moyens de déplacement agissent sur la lampe.
  • la lampe est montée dans un support mobile cylindrique coaxial avec la lampe, et des aménagements complémentaires de guidage en translation sont solidaires du miroir.
  • lesdits aménagements complémentaires de guidage sont réalisés d'un seul tenant avec le miroir au cours de la fabrication de celui-ci par moulage, et la direction de démoulage du miroir est parallèle audit trajet oblique.
  • la direction du trajet et l'axe de la lampe s'étendent en oblique par rapport à l'axe optique du miroir en étant contenus dans un plan vertical axial dudit miroir.
  • la direction du trajet et l'axe de la lampe s'étendent en oblique à la fois par rapport à un plan horizontal axial et par rapport à un plan vertical axial du miroir.
  • le miroir comporte une zone à base parabolique apte à engendrer une partie de concentration d'un premier faisceau située au-dessous d'une coupure donnée lorsque la source se trouve en avant d'un foyer de ladite base parabolique, et le déplacement de la source inclut un recul de celle-ci en direction dudit foyer.
  • le mouvement de recul de la source s'accompagne d'un abaissement et d'un décalage latéral de la source, de manière à rediriger ladite partie de concentration du premier faisceau vers le haut et dans une direction latérale opposée, pour former la partie de concentration du second faisceau.
  • le premier faisceau est un faisceau de croisement à concentration décalée vers le bas-côté de la route et le second faisceau est un faisceau de route à concentration axiale.

D'autres aspects, buts et avantages de la présente invention apparaítront mieux à la lecture de la description détaillée suivante d'une forme de réalisation préférée de celle-ci, donnée à titre d'exemple et faite en référence au dessin annexé, sur lequel :

  • la figure 1 est une vue schématique de dos d'un ensemble optique, constitué d'un miroir et d'une lampe, d'un projecteur de la présente invention,
  • la figure 2 est une vue schématique de côté et partiellement en coupe de l'ensemble optique de la figure 1,
  • la figure 3 est une vue schématique de dessus et partiellement en coupe de l'ensemble optique des figures 1 et 2,
  • la figure 4 est une vue schématique de face d'un miroir pouvant être utilisé dans un projecteur de la présente invention,
  • la figure 5 est une vue schématique de dessus d'une partie du miroir de la figure 4 et de la source lumineuse associée,
  • la figure 6 est une vue de dos d'un ensemble optique selon une autre forme de réalisation,
  • la figure 7 est une vue schématique de côté et partiellement en coupe de l'ensemble optique de la figure 6,
  • la figure 8 est une vue schématique de dessus et partiellement en coupe de l'ensemble optique des figures 6 et 7,
  • la figure 9 est une vue schématique de côté et partiellement en coupe d'un ensemble optique selon une autre forme de réalisation de l'invention,
  • la figure 10 est une vue partielle de face de l'ensemble optique de la figure 9,
  • la figure 11 illustre l'allure générale de la zone de concentration d'un faisceau de croisement obtenu avec un projecteur selon la présente invention, et
  • la figure 12 illustre l'allure générale de la zone de concentration d'un faisceau de route obtenu avec un projecteur selon la présente invention.

On notera à titre liminaire que, d'une figure à l'autre, des éléments ou parties identiques ou similaires sont désignés dans la mesure du possible par les mêmes signes de référence, et ne seront pas à nouveau décrits à chaque fois.

En référence tout d'abord aux figures 1 à 3, on a représenté un ensemble optique d'un projecteur de véhicule automobile, qui de façon conventionnelle est logé dans un boítier fermé par une glace (ces éléments n'étant pas représentés par souci de simplification).

L'ensemble,optique comprend un miroir 20 dans lequel est-montée une lampe 10.

La lampe est en l'espèce une lampe à décharge classique, avec un connecteur 11, une collerette d'appui 12, un bulbe 13 et une électrode extérieure 14, et est capable de former un arc luminescent 15 de forme générale allongée suivant l'axe AL de la lampe.

Le miroir 20, dont une forme de réalisation concrète sera décrite plus en détail dans la suite, présente une surface réfléchissante capable par elle-même, et le cas échéant avec l'aide de zones opaques prévues sur la lampe, un faisceau à coupure, et en l'espèce un faisceau de croisement conforme aux normes européennes.

La lampe 10 est montée de façon déplaçable par rapport au miroir 20 de telle sorte que, dans une première position, son arc occupe un premier emplacement tel que la surface réfléchissante du miroir 20 engendre le faisceau de croisement précité, et que, dans une seconde position, son arc occupe un second emplacement différent, choisi de telle sorte que le miroir produise alors un faisceau à plus longue portée, et en l'espèce un faisceau de route.

Ce comportement peut être obtenu en particulier le second emplacement de l'arc 15 est décalé d'une part vers l'arrière (c'est-à-dire vers le fond du miroir), et d'autre part vers le bas, par rapport au premier emplacement, ainsi que le cas échéant également vers le côté.

Ainsi, que le mouvement de recul de la source s'effectue seulement vers le bas ou à la fois vers le bas et vers le côté, cette source doit être déplacée selon une direction de translation oblique par rapport à l'axe optique Y du miroir 20.

Selon une caractéristique de l'invention, la lampe est orientée de telle sorte que son axe propre AL soit confondu avec cette direction, c'est-à-dire adopte une orientation oblique.

Dans l'exemple de réalisation des figures 1 à 3, il s'agit d'une double obliquité, l'orientation de l'axe AL étant descendante en direction du fond du miroir et décalée progressivement vers la droite également en direction du fond du miroir.

Pour réaliser un tel montage de la lampe, cette dernière est solidarisée, par exemple à l'aide d'une épingle ou analogue (non représentée), sur un support mobile 16 qui comprend une partie radiale 16a possédant une ouverture centrale traversée par la lampe 10, la collerette de ladite lampe s'appuyant sur la périphérie de cette ouverture, et une partie extérieure cylindrique 16b d'axe confondu avec l'axe AL de la lampe.

A l'arrière du miroir est rapportée une structure de guidage 30 qui comprend une'plaque d'appui 31 appliquée et fixée contre l'arrière du miroir 20, et un fourreau de guidage cylindrique 32 dont le diamètre intérieur et très légèrement supérieur au diamètre extérieur de la partie 16b du support 16 et dont l'axe définit l'orientation de l'axe AL.

Bien entendu, le support mobile 16 est relié à un actionneur (non représenté) apte à l'amener sélectivement dans l'une ou l'autre parmi deux positions correspondant respectivement aux deux positions de travail de la lampe. Des moyens de butée appropriés sont prévus en outre, de façon non représentée, pour assurer la stabilité de la lampe dans chacune de ses positions.

Sur les figures 2 et 3, la lampe est représentée dans sa position avancée, correspondant au faisceau de croisement, auquel cas l'arc 15 se situe au voisinage du centre de référence du repère tridimensionnel X,Y,Z sur la base duquel la surface réfléchissante du miroir 20 est conçue.

La position reculée de l'arc est quant à elle désignée par la référence 15'.

Grâce au montage oblique de lampe tel que décrit ci-dessus, le support de lampe 16 peut être coaxial avec la lampe, ce qui rend sa conception et sa fabrication plus aisées et économiques.

En outre, on peut éventuellement réaliser la pièce de guidage 30 d'un seul tenant avec le miroir 20 lorsque celui-ci est fabriqué par injection de matière thermodurcissable, en adaptant simplement la direction de démoulage pour qu'elle soit parallèle avec l'axe du fourreau cylindrique de guidage 32.

On va maintenant décrire succintement en référence aux figures 4 et 5 un exemple de miroir pouvant convenir pour l'application précitée.

Le miroir 20, comme évoqué plus haut, est apte à assurer par lui-même la répartition lumineuse souhaitée pour un faisceau de croisement normalisé de type européen, c'est-à-dire que la glace frontale du projecteur (non illustrée) est lisse ou très faiblement déviatrice.

Il est subdivisé en trois zones distinctes 21, 22 et 23 qui de se raccordent les unes aux autres de façon continue ou non, et est destiné à coopérer avec une lampe à décharge connue du type incorporant deux occulteurs, en l'espèce des bandes de peinture opaque prévues sur le bulbe 13.

Ces bandes opaques sont formées de manière à occulter le rayonnement issu de l'arc 15 dans deux secteurs angulaires bien déterminés, afin, de faciliter la formation par le miroir du faisceau à coupure européenne normalisée, délimitée par un demi-plan horizontal (du côté de la circulation en sens inverse) et par un demi-plan remontant à 15° au-dessus de l'horizontale (du côté du bas-côté de la route).

Selon un aspect de l'invention, deux des trois demi-plans radiaux de transition entre les trois zones 21, 22, 23 du miroir se situent dans les secteurs occultés précités.

En particulier, le demi-plan de transition P12 entre la zone 21 et la zone 22 du miroir est en l'espèce incliné à +25° au-dessus de l'horizontale, tandis que le demi-plan de transition P23 entre les zones 22 et 23 est incliné de 20° au-dessous de l'horizontale, du côté latéral opposé à la lampe.

En outre, un demi-plan de transition P31 est incliné à -30° au-dessous de l'horizontale, du même côté que le demi-plan P12.

Bien entendu, ces valeurs ne sont nullement limitatives. En particulier, en vue d'accroítre la symétrie de la surface par rapport au plan vertical axial y0z, et de faciliter l'adaptation du projecteur pour un sens de circulation à gauche.

On va maintenant décrire la structure et le rôle optique de chacune des zones 21, 22, 23 du miroir 20.

Zone 21

La vocation essentielle de cette zone est d'assurer la portée du faiceau de croisement dans une région située au-dessous et à proximité de la demi-coupure de droite, inclinée, ceci afin d'éclairer de façon satisfaisante le bas-côté droit de la route à des distances de l'ordre de 40 mètres et plus.

Cette zone est définie par une surface de base sur laquelle des stries d'étalement de la lumière sont appliquées.

Le procédé d'application de ces stries sera de préférence celui décrit dans le document EP-A-0 645 578 au nom de la Demanderesse.

La surface de base est avantageusement une portion de paraboloïde à fond modifié, qui est décrite en détail dans le document FR-A-2 609 148 au nom de la Demanderesse, auquel on se reportera pour plus de détails.

On rappellera néanmoins ici que ces surfaces comportent des sections verticales qui sont des paraboles. Le foyer F de ces paraboles est de préférence situé sur l'axe Y et décalé vers l'arrière par rapport au centre, suivant Y, de l'arc 15. Ce décalage axial est de préférence compris entre environ 2 et 6 mm.

La génératrice horizontale d'une telle surface de base, est quant à elle une parabole de même focale et de même foyer F, mais dont la partie centrale (fond) est modifiée pour assurer une convergence des rayons réfléchis. Le paramétrage de cette partie de fond est déterminé pour que le demi-angle de cette convergence, et donc de la divergence qui s'ensuit dans le lointain, soit de préférence de l'ordre de 20°. La transition entre la partie modifiée et la partie non modifiée se situe de préférence à une distance latérale de l'ordre de 50 mm par rapport à l'axe optique.

La sous-zone centrale modifiée de la zone 21 est utilisée telle quelle, c'est-à-dire qu'il s'agit d'une surface lisse, continue et dérivable (sans décrochements ni coudes).

La sous-zone extérieure, purement parabolique, de la zone 21 s'étend entre la sous-zone centrale 111 et le bord latéral du miroir, et reçoit quant à elle de préférence un certain nombre de stries peu marquées destinées à assurer un étalement contrôlé de la lumière notamment le long de la partie inclinée de la coupure normalisée et à privilégier l'éclairement au voisinage des points de mesure normalisés 75R et 50R de l'écran de projection.

A cet égard, certaines des stries peuvent présenter un profil non symétrique avec une partie de rayon de courbure réduit destinée à assurer un étalement important de la lumière vers l'extérieur et une partie de rayon de courbure plus important destinée à peu étaler la lumière vers l'intérieur.

Zone 22

Cette zone a pour double objet d'engendrer la partie e faisceau coupé située au-dessous de la demi-coupure de gauche (horizontale) et d'effectuer un étalement horizontal très important de la lumière, pour conférer au faisceau la grande largeur participant au confort visuel.

Elle comporte de préférence une surface de base qui est constituée soit par une portion d'une surface auto-génératrice de coupure horizontale, telle que définie notamment dans FR-A-2 536 503, soit par une portion d'une surface auto-génératrice de coupure horizontale à fond modifié, telle que définie dans le document FR-A-2 609 148, soit encore par une portion d'une surface auto-génératrice de coupure horizontale, à zones intermédiaires modifiées, telle que définie dans l'un ou l'autre des documents FR-A-2 639 888 et FR-A-2 664 677. On se reportera à la description de ces documents pour davantage de détails quant à la construction des surfaces.

Dans le premier cas, les sections verticales de la surface sont des portions de paraboles à foyers évolutifs, de manière à placer toutes les images de la source au-dessous et au ras d'une coupure horizontale définie par l'axe horizontal de l'écran de projection.

Dans le second ou le troisième cas, les sections verticales de la surface sont des paraboles. Leur foyer se trouve avantageusement décalé vers l'arrière par rapport à l'arc engendré par la lampe.

Pour ce qui concerne la génératrice horizontale d'une telle surface, il s'agit dans le premier cas d'une parabole, dans le second cas d'une parabole dont la zone de fond est modifiée pour assurer une convergence du rayonnement réfléchi, et donc à grande distance un étalement, et dans le troisième cas d'une parabole modifiée dans sa zone centrale par un ensemble de zones successivement divergentes et/ou convergentes et/ou paraboliques.

Dans le présent exemple, il s'agit d'une surface de base réalisée conformément au paramétrage illustré sur la figure 11b du ddcument FR-A-2 664 677. En d'autres termes, la surface de base de la zone 22 comporte, dans sa partie gauche et de la gauche vers la droite sur la figure 5 une première sous-zone dont la génératrice horizontale est parabolique, une seconde sous-zone dont la génératrice horizontale est modifiée pour, de l'extérieur vers l'intérieur, partir d'une déviation horizontale nulle, passer par un point de convergence horizontale maximale et revenir vers un point de déviation horizontale nulle, et une troisième sous-zone dont la génératrice horizontale est modifiée pour, de l'extérieur vers l'intérieur, partir de ladite déviation horizontale nulle, passer par un point de divergence horizontale maximale et revenir vers un point de déviation horizontale nulle situé dans le plan vertical axial YZ.

Ces différents profils de la génératrice horizontale de la surface de base constituent ensemble une ligne continue et dérivable (c'est-à-dire sans rupture de pente).

La partie droite de la génératrice de cette surface de base est réalisée symétriquement ou non, mais avec les mêmes évolutions en termes de déviation horizontale.

La zone 22 comporte en outre un striage spécifique, que l'on va décrire ci-dessous.

Tout d'abord les sous-zones intermédiaires à génératrice horizontale modifiée sont laissées telles quelles; elles sont lisses (continues et dérivables) sur toute leur étendue.

En revanche, les deux sous-zones de bordure, dont les surfaces de base sont des paraboles, comportent chacune un jeu de stries à guide vertical destinées assurer un étalement horizontal important de la lumière.

Par ailleurs, conformément aux enseignements de EP-0 645 578 précité, ces stries peuvent présenter des profils évolutifs de manière à ce que des stries alignées verticalement puissent se raccorder les unes aux autres sans discontinuité, ce qui permet d'éviter les anomalies optiques telles que des rayonnements parasites éblouissants.

En variante, on peut strier non seulement les sous-zones de bordure, mais également des parties des sous-zones intermédiaires qui sont adjacentes à celles-ci, de manière à renforcer l'étalement horizontal de la lumière.

D'une façon générale, on fait en sorte lors de la conception de cette zone, que sa partie la plus éloignée de la source, c'est-à-dire proche du bord latéral du miroir, engendre la partie de faisceau d'étalement horizontal modéré située au-dessous de la demi-coupure de gauche, tandis que les autres parties de cette zone, et principalement sa partie supérieure, engendre une lumière diluée de façon importante la lumière en largeur. De la sorte, le déplacement de la source par rapport au miroir pour passer de la fonction croisement à la fonction route, déplacement dont l'effet est d'autant plus sensible que le point de réflexion est proche de celle-ci, va engendrer un déplacement assez important, mais peu gênant, de la lumière diluée horizontalement par la partie supérieure de la zone, et un déplacement moins important, mais bien contrôlé, de la lumière située sous la demi-coupure de gauche, engendrée par la partie latérale de la zone pour la relever légèrement et la ramener vers l'axe de la route.

Zone 23

Cette zone, située dans la partie inférieure du miroir entre les plans de transition P23 et P31, est avantageusement une surface construite comme la surface de base de la zone 22, à savoir conformément aux enseignements de FR-A-2 664 677 et plus particulièrement de sa figure 11b.

Toutefois, à la différence de la zone 22, la zone 23 ne comporte aucune strie, de manière à laisser dans la partie de faiscèau engendrée une tache de concentration importante dans l'axe de la route.

Dans le présent exemple, l'équation de la zone 23 est réalisée avec des paramètres de valeurs identiques ou différentes de celles des paramètres de la zone 22.

De façon avantageuse, la distance focale de base de la surface de la zone 23 (paramètre f0 dans le document FR-A-2 664 677) est inférieure à celle utilisée pour la zone 22.

En outre, il est avantageux que l'axe de cette surface, correspondant à l'axe 0x dans FR-A-2 664 677, soit décalé vers le bas d'une distance d par rapport à l'axe Y commun aux surfaces des zones 21 et 22.

On observe en effet que, dans une lampe à arc, les sels présents dans la partie basse de la lampe, au-dessous de l'arc 15, engendrent une certaine quantité de lumière qui constitue une source de lumière secondaire parasite.

En décalant l'axe de la surface de la zone 23 vers le bas pour qu'il s'étende au voisinage de cette source secondaire, on évite d'engendrer des images de cette dernière qui débordent largement au-dessus de la coupure et qui sont susceptibles d'éblouir les conducteurs des véhicules roulant en sens inverse. De préférence, avec les lampes à décharge actuellement disponibles dans le commerce, on choisit un décalage d voisin de 1,5 mm.

Le foyer de base de la surface de la zone 23 se situe de préférence, sur l'axe décalé précité, immédiatement en avant de ladite source secondaire.

Par ailleurs, les paramètres de la surface de la zone 23 sont de préférence choisis de telle sorte que, du centre vers les bords latéraux de cette zone, la déviation horizontale impartie passe progressivement d'une valeur nulle à une divergence maximale, puis à une convergence maximale, puis à une déviation à nouveau nulle au niveau des parties latérales à profil parabolique.

Avec ce comportement, la partie de faisceau engendrée par la zone 23 possède à la fois une forte concentration selon l'axe et un étalement important contribuant au confort visuel.

On a observé qu'avec un miroir 20 tel que décrit en détail ci-dessus, et avec un déplacement d'arc présentant la double obliquité décrite en référence aux figures 1 à 3, on pouvait obtenir, dans la position reculée de l'arc, un faisceau de route tout à fait satisfaisant.

Plus précisément, le fait de reculer l'arc 15 a pour premier effet de rapprocher celui-ci du foyer F de la zone 21 du miroir, si bien que la sous-zone à base parabolique de cette zone 21 va pouvoir engendrer une partie de faisceau plus concentrée dans le lointain, de manière à créer la portée du faisceau de route. Dans le même temps, la coupure engendrée par cette zone dans le premier emplacement de l'arc est détruite, puisque les images de l'arc vont se projeter en des positions ne respectant plus cette coupure (et se situant typiquement à cheval sur celle-ci).

En outre, le fait de décaler l'arc légèrement vers le bas a pour conséquence une remontée générale de la lumière émise par la zone 21, de manière à ce qu'elle se situe à hauteur convenable dans l'axe de la route.

Enfin le fait de décaler l'arc légèrement vers la droite a pour conséquence un décalage vers la gauche, c'est-à-dire vers l'axe de la route, de la lumière émise par ladite zone 21.

Les figures 11 et 12 illustrent grossièrement les zones de concentration du faisceau de croisement et du faisceau de route ainsi obtenus. On observe que, alors que la concentration du faisceau de croisement se trouve décalée vers le bas-côté de la route, et située au-dessous de la demi-coupure inclinée c, le faisceau de route est convenablement recentré sur l'axe de la route, matérialisé par le point H dans un écran de projection normalisé.

Bien entendu, un déplacement de lampe avec une obliquité simple, c'est-à-dire avec une direction de déplacement de l'arc 15 s'étendant en oblique par rapport à l'axe Y dans le plan vertical axial YZ du miroir, peut également s'avérer satisfaisant dans certains cas, et principalement dans le cas où la lumière des deux types de faisceaux est à chaque fois centrée horizontalement sur l'axe de la route.

Ainsi, dans les deux cas, la source reste située dans le plan vertical axial du miroir, si bien que, lors du mouvement, la zone de concentration principale du faisceau émis va se déplacer généralement verticalement.

On observera ici que l'orientation en oblique de l'axe AL de la lampe a pour effet d'incliner de façon correspondante l'arc luminescent allongé engendré par celle-ci.

Toutefois, cette inclinaison est suffisamment limitée pour ne pas engendrer de défaut perceptible dans le faisceau formé, d'autant plus que, conventionnellement, un arc présente une épaisseur plus importante au centre qu'à ses extrémités.

Une telle inclinaison ne sera pas non plus gênante dans le cas où la source est constituée par un filament cylindrique incandescent.

On va maintenant décrire d'autres formes de réalisation permettant de réaliser un déplacement de la source lumineuse selon une direction présentant une double obliquité.

Tout d'abord, les figures 6 à 8 illustrent le cas où la lampe 10 reste orientée de la façon conventionnelle, c'est-à-dire avec un axe de lampe AL parallèle à l'axe Y du miroir. le support mobile 16' est dans ce cas adapté et possède une partie radiale 16a' s'étendant dans un plan perpendiculaire à l'axe AL de la lampe, et une partie extérieure cylindrique 16b' dont l'axe AG est incliné en oblique par rapport audit axe AL et détermine la direction de déplacement de l'arc.

Le miroir et la structure de guidage 30 sont quant à eux identiques à ceux des figures 1 à 3, le fourreau de guidage 32 étant aligné selon l'axe de guidage AG.

Comme on l'observe sur les figures 7 et 8, la direction de déplacement de la source, parallèle à l'axe de déplacement AG, est oblique non seulement par rapport au plan horizontal XY, mais également par rapport au plan vertical axial YZ, avec en conséquence le comportement optique tel que décrit plus haut.

Les figures 9 et 10 illustrent une autre forme de réalisation de l'invention, dans laquelle le mouvement de la source n'est pas réel (la lampe étant donc fixe), mais réalisé par création d'une source image décalée lors de l'interposition d'un ou plusieurs dioptres mobiles entre ladite source et au moins une partie du miroir 20.

Dans le cas d'espèce, il est prévu un dioptre disposé de manière à sélectivement intercepter le rayonnement émis par la source 15 en direction de la zone 21 du miroir dont la vocation est d'engendrer la partie la plus concentrée du faisceau.

Ce dioptre 40 possède une face d'entrée plane 41, orientée verticalement et parallèlement au plan YZ, et une face de sortie convexe 42, déterminée de manière à réaliser le déplacement recherché de l'arc.

Le dioptre 40, de façon classique en soi, est guidé par des moyens de guidage appropriés et déplacé par un actionneur approprié, ces moyens n'étant pas représentés.

La face 42 est calculée de telle sorte que l'interposition du dioptre 40 crée une source image de la source réelle, désignée par la référence 15', qui occupe une position identique ou voisine de la position occupée par l'arc dans la position reculée de la lampe dans les formes de réalisation précédentes, comme le montrent bien les figures 9 et 10.

Une telle solution présente l'avantage de ne pas avoir à déplacer la lampe, ce qui est susceptible de diminuer sa durée de vie.

On comprend à la lumière de la description qui précède que la présente demande vise également, de façon indépendante de la caractéristique essentielle suivant laquelle l'axe de la lampe correspond à sa direction de translation oblique, le fait de donner à la source, quelle que soit l'orientation propre de la lampe, un mouvement, réel (ou par imagerie si l'on utilise des dioptres), selon une double obliquité à la fois par rapport au plan horizontal axial et par rapport au plan vertical axial, avec les avantages précités en matière de positionnement de faisceau.

Bien entendu, la présente invention n'est nullement limitée aux formes de réalisation décrites et représentées, mais l'hommè du métier saura y apporter toute variante ou modification conforme à son esprit.

En particulier, l'invention s'applique aussi bien aux projecteurs à lampe à décharge qu'aux projecteurs à lampe à filament. Elle s'applique également pour engendrer des faisceaux autres qu'un faisceau de croisement et un faisceau de route.

Claims (9)

  1. Projecteur de véhicule automobile, comprenant une source lumineuse (15) définie par une lampe (10), un miroir (20) et une glace, et des moyens de déplacement relatif de la lampe et du miroir entre deux positions stables pour engendrer dans ces positions respectivement un premier faisceau et un second faisceau de types différents, et dans lequel les moyens de déplacement opèrent par translation selon un trajet oblique par rapport à l'axe optique du miroir, caractérisé en ce que la lampe est orientée selon un axe (AL) parallèle à la direction dudit trajet oblique.
  2. Projecteur selon la revendication 1, caractérisé en ce que le miroir (20) est fixe et en ce que les moyens de déplacement agissent sur la lampe (10).
  3. Projecteur selon la revendication 2, caractérisé en ce que la lampe (10) est montée dans un support mobile cylindrique (16) coaxial avec la lampe, et en ce que des aménagements complémentaires de guidage en translation (30) sont solidaires du miroir (20).
  4. Projecteur selon la revendication 3, caractérisé en ce que lesdits aménagements complémentaires de guidage (30) sont réalisés d'un seul tenant avec le miroir (20) au cours de la fabrication de celui-ci par moulage, et en ce que la direction de démoulage du miroir est parallèle audit trajet oblique.
  5. Projecteur selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que la direction du trajet et l'axe (AL) de la lampe s'étendent en oblique par rapport à l'axe optique (Y) du miroir en étant contenus dans un plan vertical axial (YZ) dudit miroir.
  6. Projecteur selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que la direction du trajet et l'axe (AL) de la lampe s'étendent en oblique à la fois par rapport à un plan horizontal axial (XY) et par rapport à un plan vertical axial (YZ) du miroir.
  7. Projecteur selon la revendication 6, caractérisé en ce que le miroir (20) comporte une zone (21) à base parabolique apte à engendrer une partie de concentration d'un premier faisceau située au-dessous d'une coupure donnée lorsque la source (15) se trouve en avant d'un foyer (F) de ladite base parabolique, et en ce que le déplacement de la source (15) inclut un recul de celle-ci en direction dudit foyer.
  8. Projecteur selon la revendication 7, caractérisé en ce que le mouvement de recul de la source (15) s'accompagne d'un abaissement et d'un décalage latéral de la source, de manière à rediriger ladite partie de concentration du premier faisceau vers le haut et dans une direction latérale opposée, pour former la partie de concentration du second faisceau.
  9. Projecteur selon l'une des revendications 7 et 8, caractérisé en ce que le premier faisceau est un faisceau de croisement à concentration décalée vers le bas-côté de la route et le second faisceau est un faisceau de route à concentration axiale.
EP19980403219 1997-12-19 1998-12-18 Projecteur de véhicule automobile à miroir unique et source déplaçable pour engendrer deux faisceaux d'éclairage différents Withdrawn EP0926431A1 (fr)

Priority Applications (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR9716135 1997-12-19
FR9716135A FR2772883B1 (fr) 1997-12-19 1997-12-19 Projecteur de vehicule automobile a miroir unique et source deplacable pour engendrer deux faisceaux d'eclairage differents

Publications (1)

Publication Number Publication Date
EP0926431A1 true true EP0926431A1 (fr) 1999-06-30

Family

ID=9514823

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
EP19980403219 Withdrawn EP0926431A1 (fr) 1997-12-19 1998-12-18 Projecteur de véhicule automobile à miroir unique et source déplaçable pour engendrer deux faisceaux d'éclairage différents

Country Status (2)

Country Link
EP (1) EP0926431A1 (fr)
FR (1) FR2772883B1 (fr)

Cited By (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
GB2342150B (en) * 1998-09-30 2001-11-07 Bosch Gmbh Robert Headlight for vehicles
DE10247383A1 (de) * 2002-10-10 2004-04-22 Hella Kg Hueck & Co. Scheinwerfer für Fahrzeuge
CN100453895C (zh) 2002-05-31 2009-01-21 三耀技术股份有限公司 车辆用前照灯
EP2631534A3 (fr) * 2012-02-22 2014-06-18 Osram Sylvania Inc. Phare de véhicule automobile comportant une source de lumière mobile pour créer des faisceaux différents

Citations (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US5142455A (en) * 1991-06-05 1992-08-25 General Electric Company Vehicle headlamp in which multiple beams are derived from a single discharge-type light source
EP0705730A2 (fr) * 1994-10-04 1996-04-10 Robert Bosch Gmbh Phare avec feux de route et codes pour véhicule
DE19741377A1 (de) * 1996-09-20 1998-04-02 Stanley Electric Co Ltd Fahrzeug-Scheinwerfer

Patent Citations (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
US5142455A (en) * 1991-06-05 1992-08-25 General Electric Company Vehicle headlamp in which multiple beams are derived from a single discharge-type light source
EP0705730A2 (fr) * 1994-10-04 1996-04-10 Robert Bosch Gmbh Phare avec feux de route et codes pour véhicule
DE19741377A1 (de) * 1996-09-20 1998-04-02 Stanley Electric Co Ltd Fahrzeug-Scheinwerfer

Cited By (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
GB2342150B (en) * 1998-09-30 2001-11-07 Bosch Gmbh Robert Headlight for vehicles
CN100453895C (zh) 2002-05-31 2009-01-21 三耀技术股份有限公司 车辆用前照灯
DE10247383A1 (de) * 2002-10-10 2004-04-22 Hella Kg Hueck & Co. Scheinwerfer für Fahrzeuge
EP2631534A3 (fr) * 2012-02-22 2014-06-18 Osram Sylvania Inc. Phare de véhicule automobile comportant une source de lumière mobile pour créer des faisceaux différents

Also Published As

Publication number Publication date Type
FR2772883A1 (fr) 1999-06-25 application
FR2772883B1 (fr) 2000-03-10 grant

Similar Documents

Publication Publication Date Title
US6575609B2 (en) Vehicle headlight
EP2278217A1 (fr) Module d'éclairage pour projecteur de véhicule automobile, et projecteur équipé d'au moins un tel module
FR2514105A1 (fr) Projecteur a conduit de lumiere pour vehicules automobiles
FR2860280A1 (fr) Phare de vehicule a lampes a elements photoemissifs
EP1666787A1 (fr) Module d'éclairage pour projecteur de véhicule automobile
EP1500869A1 (fr) Module d'éclairage elliptique sans cache réalisant un faisceau d'éclairage à coupure et projecteur comportant un tel module
EP1197387A1 (fr) Projecteur pour véhicule automobile à écran d'occultation mobile
FR2536503A1 (fr) Projecteur antibrouillard pour vehicule automobile
EP1422471A2 (fr) Projecteur elliptique pour véhicule automobile émettant des faisceaux d'éclairage différents
FR2614969A1 (fr) Feu de signalisation a grande plage eclairante et luminance homogene, notamment pour vehicule automobile
FR2536502A1 (fr) Projecteur de croisement pour vehicule automobile
FR2770617A1 (fr) Projecteur elliptique pour vehicule automobile dont le faisceau lumineux presente une coupure attenuee
FR2609148A1 (fr) Projecteur de vehicule automobile comportant un reflecteur a surface complexe a fond modifie
FR2754039A1 (fr) Projecteur du genre elliptique pour vehicule automobile, comportant un cache de coupure perfectionne, et procede de fabrication du cache
EP1243846A1 (fr) Projecteur de véhicule automobile à miroir et élément de déviation conjugués, et procédé de fabrication de ceux-ci
FR2760067A1 (fr) Projecteur de vehicule automobile a miroir a zones juxtaposees lateralement, et procede de fabrication d'un tel miroir
FR2602305A1 (fr) Projecteur antibrouillard a filament transversal pour vehicule automobile
EP1806531A1 (fr) Dispositif projecteur elliptique multifonctions avec élément optique additionnel
FR2639888A1 (fr) Projecteur de vehicule automobile, comportant un reflecteur a surface complexe a zones intermediaires modifiees
EP1746340A2 (fr) Module optique pour dispositif d'éclairage automobile
FR2769071A1 (fr) Projecteur de type elliptique a faisceau variable, notamment pour vehicule automobile
EP0690261A1 (fr) Projecteur de type élliptique, comportant un cache basculant
FR2609146A1 (fr) Projecteur de vehicule automobile comportant un reflecteur parabolique a fond modifie
FR2755210A1 (fr) Projecteur a conduit de lumiere pour vehicules automobiles
EP2006605A1 (fr) Module optique pour dispositif d'éclairage automobile

Legal Events

Date Code Title Description
AX Request for extension of the european patent to

Free format text: AL;LT;LV;MK;RO;SI

AK Designated contracting states:

Kind code of ref document: A1

Designated state(s): DE GB IT

17P Request for examination filed

Effective date: 19991223

AKX Payment of designation fees

Free format text: DE GB IT

RIC1 Classification (correction)

Ipc: F21V 14/00 20060101ALI20070202BHEP

Ipc: F21V 14/02 20060101AFI20070202BHEP

18D Deemed to be withdrawn

Effective date: 20070713