New! Search for patents from more than 100 countries including Australia, Brazil, Sweden and more

EP0278795B1 - Dispositif de percussion pour arme à feu, permettant de s'adapter à deux munitions de calibres différents - Google Patents

Dispositif de percussion pour arme à feu, permettant de s'adapter à deux munitions de calibres différents Download PDF

Info

Publication number
EP0278795B1
EP0278795B1 EP19880400023 EP88400023A EP0278795B1 EP 0278795 B1 EP0278795 B1 EP 0278795B1 EP 19880400023 EP19880400023 EP 19880400023 EP 88400023 A EP88400023 A EP 88400023A EP 0278795 B1 EP0278795 B1 EP 0278795B1
Authority
EP
EUROPEAN PATENT OFFICE
Prior art keywords
striker
seat
characterized
device according
cylindrical
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Expired - Lifetime
Application number
EP19880400023
Other languages
German (de)
English (en)
Other versions
EP0278795A1 (fr
Inventor
Jean Beltzer
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
Matra Manurhin Defense
Original Assignee
Matra Manurhin Defense
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Priority to FR8700158A priority Critical patent/FR2609538A1/fr
Priority to FR8700158 priority
Application filed by Matra Manurhin Defense filed Critical Matra Manurhin Defense
Priority claimed from AT88400023T external-priority patent/AT62544T/de
Publication of EP0278795A1 publication Critical patent/EP0278795A1/fr
Application granted granted Critical
Publication of EP0278795B1 publication Critical patent/EP0278795B1/fr
Anticipated expiration legal-status Critical
Application status is Expired - Lifetime legal-status Critical

Links

Images

Classifications

    • FMECHANICAL ENGINEERING; LIGHTING; HEATING; WEAPONS; BLASTING
    • F41WEAPONS
    • F41AFUNCTIONAL FEATURES OR DETAILS COMMON TO BOTH SMALLARMS AND ORDNANCE, e.g. CANNONS; MOUNTINGS FOR SMALLARMS OR ORDNANCE
    • F41A19/00Firing or trigger mechanisms; Cocking mechanisms
    • F41A19/06Mechanical firing mechanisms, e.g. counterrecoil firing, recoil actuated firing mechanisms
    • F41A19/13Percussion or firing pins, i.e. fixed or slidably-mounted striker elements; Mountings therefor

Description

  • La présente invention concerne un dispositif de percussion pour arme à feu, en particulier pour revolvers ou pistolets, permettant de s'adapter à deux munitions de calibres différents, et plus spécialement à deux munitions dont l'une est à percussion centrale et l'autre est à percussion annulaire.
  • Le problème de la percussion ne se pose pas lorsqu'il s'agit de deux munitions à percussion centrale, puisque le percuteur peut dans ce cas conserver la même position quel que soit le type de munition employé.
  • Il en va tout autrement lorsque l'on souhaite utiliser avec la même arme des munitions de plus petit calibre, qui soient à percussion annulaire, telles que des munitions de calibre 22 Long Rifle (environ 5,5 mm). On pourrait naturellement esquiver la difficulté en utilisant deux armes différentes, mais il est bien connu que le tireur préfère de beaucoup utiliser une seule arme pour conserver les mêmes sensations.
  • Pour adapter la partie canon, en particulier avec les revolvers, le changement de munition implique soit un changement du canon lui-même pour les armes à canon interchangeable, soit l'utilisation d'un tube réducteur, introduit dans le canon d'origine et en général fixé à l'aide d'un étrier.
  • L'adaptation des autres composants de l'arme pour passer à une mode de percussion annulaire est plus complexe, car il faut adapter le dispositif de percussion et/ou le barillet du revolver.
  • Plusieurs solutions ont été proposées pour adapter seulement le barillet, afin de conserver le même dispositif de percussion, mais une telle hypothèse aboutit à des réalisations complexes et en général peu satisfaisantes.
  • On a ainsi proposé d'utiliser une pièce spéciale pour la percussion annulaire, sous forme d'un morceau de barillet à percuteurs coulissants, ledit morceau de barillet étant monté en arrière de l'éjecteur (voir par exemple le brevet américain N° 2 150 914); chaque percuteur coulissant présente en son extrémité avant un ergot excentré permettant de réaliser une percussion annulaire. La présence d'un tel morceau amovible, qui de plus tombe lors de l'éjection des douilles, est peu satisfaisante, tant au niveau du coût de fabrication qu'au niveau de l'utilisation pratique.
  • On a aussi proposé des systèmes apparentés avec fausse cartouche (cartouche réductrice) et bloc de percussion incorporé, mais de tels systèmes présentent sensiblement les mêmes inconvénients que ceux qui viennent d'être mentionnés.
  • On a également proposé d'utiliser un barillet spécial à chambres coudées de plus petit diamètre (voir par exemple la demande de brevet français N° 2 505 476): l'inclinaison de la partie arrière des chambres (de 4 à 5 degrés) permet de présenter automatiquement le culot de la munition en position de percussion annulaire. Cependant, outre l'utilisation d'un cavalier spécial pour son montage, l'usinage d'un tel barillet est difficile et implique un surcoût de fabrication non négligeable.
  • D'autres solutions ont été proposées pour adapter le barillet en utilisant un bloc arrière de barillet dont les chambres sont axiales mais de plus faible diamètre, grâce à un percuteur oscillant à deux positions associé à une assise à deux passages (voir par exemple le brevet américain N° 2 976 638). Le percuteur proprement dit peut tourner autour d'un axe transversal, afin d'occuper soit une position haute pour la percussion centrale, soit une position basse pour la percussion annulaire. Une telle conception implique la réalisation de pièces de structure complexe, dont le coût de fabrication est élevé, et dont la fiabilité est peu satisfaisante en raison des nombreuses tolérances de fabrication.
  • On a également proposé d'utiliser un mécanisme à percuteur monté tournant dans la carcasse du revolver, cette carcasse étant de conception spéciale pour permettre le mouvement de la pointe du percuteur (voir par exemple le brevet américain N° 3 050 894). Dans ce mécanisme, le corps du percuteur est logé dans la carcasse, et est lui-même positionné et verrouillé soit en position de percussion centrale, soit en position de percussion annulaire. Cette disposition implique la présence d'une lumière cintrée (quart de cercle) dans la carcasse pour laisser passer la pointe du percuteur: en faisant tourner le corps de percuteur, la pointe est ainsi amenée dans l'une ou l'autre des deux positions désirées. Les mécanismes de ce type présentent de nombreux inconvénients, dont le plus grave est celui d'un risque de blocage du barillet: en effet, lors de la percussion, l'amorce ou le culot de la douille peut pénétrer dans la lumière cintrée par gonflement, ce gonflement risquant alors de bloquer la rotation du barillet. Un autre inconvénient réside dans le fait que la manoeuvre de rotation du percuteur s'effectue en agissant par l'extérieur directement sur ledit percuteur, de sorte que cette manoeuvre peut être effectuée sur une arme chargée, avec les risques d'accident que cela comporte. De plus, de tels mécanismes présentent une structure complexe impliquant des opérations de montage délicates.
  • L'état de la technique de l'invention peut être également complété en mentionnant le brevet américain N° 3 170 261, dans lequel est décrit un mécanisme permettant au choix un tir unique (dix-huit tirs d'une munition) ou simultané (six tirs de trois munitions), avec des munitions qui sont toutes de même calibre et à percussion annulaire: dans ce mécanisme, un téton solidaire du barillet coopère avec des encoches radiales d'une assise cylindrique pour faire tourner cette assise, afin de changer la position angulaire du percuteur en cours de tir. Si l'on veut passer d'un mode à tir unique à un mode à tir simultané (ou inversement), on agit par l'extérieur sur l'assise, au moyen d'une molette, de sorte que le changement de position peut là encore se faire avec une arme chargée. Il convient également d'observer que ce système ne permet pas d'écarter les risques de gonflement mentionnés plus haut, en raison de la pénétration possible d'une amorce dans une encoche radiale de l'assise.
  • Enfin, lorsqu'il s'agit d'un pistolet, on procède traditionnellement au changement de la culasse, du canon et du ressort récupérateur. On propose ainsi un kit de conversion complet, dont le coût est relativement élevé en raison du nombre des pièces à changer, la plus onéreuse étant la culasse.
  • L'arrière-plan technologique de l'invention peut être enfin complété en mentionnant les brevets américains N° 2 127 318, N° 1 849 982 N° 3 049 977 et N° 1 373 888, les brevets allemands N° 518 372 et N° 298 815, et le brevet suisse N° 534 854.
  • L'invention a pour objet de proposer un dispositif de percussion pour arme à feu permettant de passer aisément et en toute sécurité d'une percussion centrale à une percussion annulaire, dont la structure soit simple et offre une grande fiabilité.
  • Dans le cas de revolvers, l'invention vise à proposer un dispositif de percussion monté sur la carcasse du revolver, et autorisant l'utilisation de barillets classiques à chambres axiales réduites rectilignes.
  • Dans le cas de pistolets, l'invention vise à proposer un dispositif de percussion monté sur la culasse du pistolet, et permettant de conserver la même culasse pour les deux types de munitions utilisés.
  • Il s'agit plus particulièrement d'un dispositif de percussion pour arme à feu, en particulier pour revolver ou pistolet, permettant de s'adapter à deux munitions de calibres différents, dont l'une est à percussion centrale et l'autre est à percussion annulaire, caractérisé par le fait qu'il comporte:
    • une assise cylindrique montée tournante dans un alésage de la carcasse ou de la culasse de l'arme, et dont l'axe de rotation est parallèle à l'axe du canon de ladite arme, l'extrémité avant de l'assise cylindrique étant un épaulement reçu dans un évidement circulaire associé ménagé dans la carcasse ou la culasse de l'arme, ledit épaulement servant d'organe de manoeuvre pour opérer la rotation de ladite assise cylindrique entre une position correspondant à une percussion centrale et une autre position correspondant à une percussion annulaire;
    • un percuteur pouvant coulisser dans un évidement cylindrique étagé de l'assise cylindrique, dont l'axe est parallèle à l'axe de rotation de ladite assise cylindrique mais décalé par rapport à celui-ci;
    • un organe de butée monté transversalement dans l'assise cylindrique, et contre lequel le percuteur est maintenu en appui en position rétractée par un moyen élastique tel que ressort ou analogue; et
    • un organe de verrouillage monté transversalement dans la carcasse ou la culasse de l'arme, et susceptible de verrouiller l'assise cylindrique dans l'une ou l'autre des deux positions de celle-ci.
  • Selon une première variante, l'assise cylindrique présente un perçage transversal dont la partie centrale débouche dans l'évidement cylindrique étagé de ladite assise, ledit perçage transversal servant à recevoir l'organe de butée du percuteur; en particulier, l'organe de butée est une goupille passant dans une encoche du percuteur.
  • Selon une autre variante, l'assise cylindrique présente une gorge périphérique dont une partie débouche dans l'évidement cylindrique étagé de ladite assise, ladite gorge périphérique servant à recevoir l'organe de butée du percuteur. De préférence, l'organe de butée est un jonc élastique dont une portion passe dans une encoche du percuteur; en particulier, le jonc élastique a sensiblement la forme d'un fer à cheval, avec une branche centrale rectiligne passant dans l'encoche du percuteur.
  • Selon le cas, l'encoche du percuteur présente un fond se prolongeant jusqu'à l'extrémité arrière du percuteur, ou un rebord arrière définissant un fond dont la longueur est légèrement supérieure à la course axiale dudit percuteur. De préférence, le percuteur comporte un corps principal cylindrique se prolongeant vers l'avant vers une tige de percussion, l'encoche du percuteur étant ménagée sur ledit corps principal; en particulier, un ressort entoure la portion de la tige de percussion du percuteur qui est à l'intérieur de la partie élargie de l'évidement cylindrique étagé de l'assise.
  • Selon une caractéristique avantageuse, l'organe de verrouillage de l'assise cylindrique est une vis reçue dans un filetage traversant de la carcasse ou de la culasse de l'arme, et dont l'extrémité est en appui contre l'assise pour le verrouillage de ladite assise dans l'une ou l'autre des deux positions de celle-ci. En particulier, l'assise cylindrique présente extérieurement deux facettes latérales planes, contre l'une ou l'autre desquelles peut s'appliquer la tête d'une vis à tête plate, ou encore deux évidements coniques, dans l'un ou l'autre desquels peut être reçue la tête d'une vis à pointeau.
  • De préférence également, l'épaulement que constitue l'extrémité avant de l'assise cylindrique présente deux encoches périphériques pour permettre d'opérer la rotation de ladite assise cylindrique à l'aide d'un outil associé.
  • Enfin, il est intéressant de prévoir que le passage pour l'assise cylindrique d'une position de percussion à l'autre se fait par une rotation de 180° de ladite assise autour de son axe.
  • D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront plus clairement à la lumière de la description qui va suivre et des dessins annexés, concernant un mode particulier de réalisation, en référence aux figures pour lesquelles la lettre A indique que la représentation concerne un mode de percussion centrale, et la lettre B indique que la représentation concerne un mode de percussion annulaire:
    • la figure 1A est une vue en coupe partielle illustrant un dispositif de percussion commutable conforme à l'invention, équipant un revolver,
    • la figure 2A est une vue selon II de la figure 1A, dont on a enlevé le canon et son fourreau ainsi que le barillet du revolver, afin de distinguer le côté épaulement du dispositif de percussion,
    • la figure 3A est une coupe selon III-III de la figure 1A, dont on a enlevé la goupille transversale de butée et le percuteur coulissant, la coupe étant décalée pour passer par l'axe de la vis transversale de verrouillage,
    • les figures 1B, 2B, 3B sont les vues correspondantes, après avoir fait tourner de 180° le dispositif de percussion pour passer en position de percussion annulaire,
    • la figure 4A est une vue en coupe partielle illustrant une variante du dispositif de percussion de la figure 1A, dans laquelle d'une part la goupille transversale de butée est remplacée par un jonc élastique, et d'autre part le verrouillage est assuré par une vis à pointeau,
    • la figure 5A est une vue selon V de la figure 4A, analogue à la vue de la figure 2A,
    • la figure 6A est une coupe selon VI-VI de la figure 4A,
    • les figures 4B, 5B, 6B sont les vues correspondantes en position de percussion annulaire,
    • la figure 7A est une vue en coupe partielle illustrant un dispositif de percussion commutable conforme à l'invention, équipant un pistolet,
    • la figure 8A est une coupe selon VIII-VIII de la figure 7A, illustrant la culasse du revolver équipée de son dispositif de percussion, et ne nécessitant nullement d'être remplacée lors du changement du type de munitions utilisé,
    • les figures 7B et 8B sont les vues correspondantes, après avoir fait tourner de 180° le dispositif de percussion pour passer en position de percussion annulaire.
  • Sur la vue en coupe partielle de la figure 1A, on distingue un revolver comportant une carcasse 1, un manchon ou fourreau 2, et un canon 3 dont l'extrémité arrière se visse sur la carcasse 1. Il s'agit ici d'un revolver du type à canon interchangeable, c'est-à-dire pour lequel il est prévu un jeu de plusieurs canons et fourreaux associés permettant de modifier le calibre et/ou la longueur du canon, mais il va de soi que l'invention n'est nullement limitée à ce type d'arme à feu ainsi que cela apparaîtra clairement du restant de la description. Le revolver est équipé d'un barillet 4 dont les chambres axiales 5 reçoivent des munitions telles que la balle 6 du type à percussion centrale; il pourra s'agir par exemple de munitions de calibre 7,65 mm ou 9 mm. Lorsque l'on souhaite utiliser ce revolver avec des munitions à percussion annulaire, le canon 3 est remplacé par un canon 3′ adapté au calibre de cette nouvelle munition, de même pour le barillet qui est remplacé par un barillet 4′ dont les chambres 5′ peuvent recevoir une munition 6′, telle par exemple qu'une munition de calibre 22 Long Rifle (environ 5,5 mm). Il va de soi que l'on pourrait utiliser un tube réducteur (non représenté ici) enfilé à l'intérieur du canon s'il s'agit d'un revolver qui n'est pas du type à canon interchangeable. Le revolver ainsi équipé du canon 3′ et du barillet 4′ est illustré en figure 1B.
  • La description va maintenant porter sur le dispositif de percussion proprement dit, lequel permet de s'adapter à deux munitions de calibre différent, dont l'une est à percussion centrale (munition 6, figure 1A) et l'autre est à percussion annulaire (munition 6′, figure 1B).
  • On distingue ainsi une assise cylindrique 7 montée tournante dans un alésage 8 de la carcasse 1, et dont l'axe de rotation 9 est parallèle à l'axe 10 du canon du revolver. Le dispositif de percussion comporte également un percuteur 11 pouvant coulisser dans un évidement cylindrique étagé 12 de l'assise 7; l'axe 13 du percuteur 11 est parallèle à l'axe de rotation 9 de l'assise cylindrique, mais il est décalé par rapport à celui-ci. Le percuteur 11 comporte un corps principal cylindrique 14 se prolongeant vers l'avant par une tige de percussion 15. Il est prévu un organe de butée,qui est ici une goupille cylindrique 16 montée transversalement dans l'assise cylindrique 7, organe de butée contre lequel le percuteur 11 est maintenu en appui en position rétractée (celle représentée sur les figures 1A et 1B) par un moyen élastique tel qu'un ressort 17. La goupille 16 est logée dans un perçage transversal 18 dont la partie centrale débouche dans l'évidement cylindrique étagé 12 de l'assise 7, ainsi que cela est mieux visible sur le détail de la figure 3A. La goupille 16 passe dans une encoche 19 du percuteur 11, ladite encoche présentant ici un fond se prolongeant jusqu'à l'extrémité arrière du percuteur. Il va de soi que l'on pourrait prévoir une encoche présentant un rebord arrière définissant un fond dont la longueur est légèrement supérieure à la course axiale du percuteur mais, compte tenu de l'encombrement résultant de la goupille cylindrique de butée 16, il est plus simple de prévoir un fond d'encoche débouchant à la façon d'un méplat, ainsi que cela est illustré aux figures 1A et 1B. Ainsi, le percuteur 11 est, dans sa position naturelle, en appui contre la goupille 16; au moment de la percussion, le percuteur quitte son appui, et la tige de percussion 15 frappe le culot de la munition en saillant de la face avant de l'assise cylindrique 7.
  • L'assise du dispositif de percussion peut occuper deux positions de base, l'une étant affectée à la percussion centrale (figure 1A), tandis que l'autre est affectée à la percussion annulaire (figure 1B). On passe de l'une à l'autre de ces deux positions en faisant tout simplement tourner l'assise 7 autour de son axe 9, de préférence selon un angle de 180°. Il est naturellement nécessaire de prévoir un organe de verrouillage permettant de verrouiller convenablement l'assise cylindrique 7 dans l'une ou l'autre de ces deux positions. Ainsi que cela est visible sur les figures 3A et 3B, l'assise cylindrique 7 présente extérieurement deux facettes latérales planes 20, contre l'une ou l'autre desquelles peut s'appliquer la tête d'une vis à tête plate 21. Ainsi, pour passer d'une position de percussion à l'autre, il suffit de dévisser la vis 21, et de tourner l'assise 7 de 180° pour que le percuteur 11 soit instantanément en position de percussion centrale ou en position de percussion annulaire. Ainsi que cela est visible sur les figures 1A et 1B, l'extrémité avant de l'assise cylindrique 7 se présente sous la forme d'un épaulement 22 reçu dans un évidement circulaire associé ménagé dans la carcasse 1 de l'arme. Il est alors intéressant de prévoir que l'épaulement 22 présente deux encoches périphériques 23, seulement visibles sur les figures 2A et 2B, pour permettre d'opérer la rotation de l'assise cylindrique 7 à l'aide d'un outil associé,tel qu'une clef à ergots.
  • Ainsi, lorsque l'utilisateur veut passer d'un mode de percussion centrale à un mode de percussion annulaire, il commence par démonter le barillet et le canon, ce qui donne accès à la face avant du dispositif de percussion, et plus particulièrement aux ergots de l'épaulement de l'assise cylindrique. Il dévisse alors la vis 21, puis fait tourner l'assise cylindrique 7 de 180°, et resserre la vis 21 lorsque l'assise cylindrique est dans sa nouvelle position correspondant à celle illustrée aux figures 1B, 2B, 3B. Il lui suffit alors de remonter un barillet et un canon correspondant au nouveau calibre, et le revolver est prêt pour sa nouvelle utilisation.
  • Il vas de soi que diverses modifications peuvent être apportées aux composants du dispositif de percussion de l'invention, et en particulier à l'organe de butée contre lequel le percuteur est maintenu en appui, ainsi qu'à l'organe de verrouillage permettant de bloquer l'assise cylindrique dans une position prédéterminée. Les figures 4A, 5A et 6A illustrent de telles variantes possibles. Le dispositif de percussion comporte ainsi une assise cylindrique 24 se différenciant de l'assise 7 en ce qu'elle comporte une gorge périphérique 25 dont une partie débouche dans l'évidement cylindrique étagé 30 de ladite assise, ladite gorge périphérique servant à recevoir l'organe de butée 26 du percuteur, lequel est ici un jonc élastique dont une portion centrale passe dans une encoche 27 du percuteur 28. Ainsi que cela est mieux visible sur la figure 6A, le jonc élastique 26 a sensiblement la forme d'un fer à cheval, avec une branche centrale 29 rectiligne passant dans l'encoche 27 du percuteur 28. On notera qu'ici l'encoche 27 du percuteur 28 présente un rebord arrière 31 (figure 6A) définissant un fond d'encoche dont la longueur est légèrement supérieure à la course axiale dudit percuteur. Comme précédemment, le percuteur 28 comporte un corps principal 32 cylindrique, se prolongeant vers l'avant par une tige de percussion 33, l'encoche 27 dudit percuteur étant ménagée sur ledit corps principal.
  • Ainsi que cela est visible sur la figure 5A, l'assise cylindrique 24 présente extérieurement deux évidements coniques 34 (un seul représenté ici), dans l'un ou l'autre desquels peut être reçue la tête d'une vis à pointeau 35.Il est préférable que ces cônes de réception soient prévus suffisamment éloignés de la gorge recevant le jonc élastique, par exemple vers le milieu de l'assise cylindrique. Une telle variante permet d'éviter l'usinage de facettes latérales sur l'assise cylindrique.
  • Les figures 4A, 5A et 6A illustrent un revolver dont le dispositif de percussion est en position correspondant à une percussion centrale. Comme précédemment, et ainsi qu'illustré aux figures 4B, 5B et 6B, l'opérateur pourra passer en percussion annulaire en démontant le barillet et le canon, en dévissant la vis à pointeau 35, en tournant l'assise cylindrique 24 de 180° au moyen d'une clef à ergots, en revissant la vis 35, et enfin en remontant le barillet et le canon correspondant au nouveau calibre.
  • Ainsi que cela a été dit plus haut, l'invention s'applique aux armes à canon interchangeable ou utilisant des tubes réducteurs, mais n'est nullement limitée aux revolvers à barillet. Le dispositif de percussion de l'invention trouve en effet une application extrêmement avantageuse dans l'équipement des pistolets, ainsi que cela va être décrit en regard des figures 7A et 8A, et 7B et 8B.
  • On distingue ainsi une culasse 36 de pistolet, avec en partie avant une carcasse 37 à l'intérieur de laquelle est disposé le canon 38 adapté pour une munition à percussion centrale 39. Comme précédemment, il est également prévu une assise cylindrique 40 montée tournante dans un alésage 41 de la culasse du pistolet et dont l'axe de rotation 42 est parallèle à l'axe du canon dudit pistolet. On trouve également un percuteur 43 pouvant coulisser dans un évidement cylindrique étagé 44 de l'assise cylindrique 40, dont l'axe 45 est parallèle à l'axe de rotation 42 de ladite assise mais décalé par rapport à celui-ci. Il est aussi prévu un organe de butée 46, ici analogue à la goupille 16 précédemment décrite, monté transversalement dans l'assise cylindrique 40, et contre lequel le percuteur 43 est maintenu en appui en position rétractée par un ressort 47. On trouve enfin un organe de verrouillage 48 monté transversalement dans la culasse de l'arme, et susceptible de verrouiller l'assise cylindrique 40 dans l'une ou l'autre de deux positions de celles-ci, correspondant à une percussion centrale ou à une percussion annulaire. l'organe 48 est ici une vis à pointeau coopérant avec des évidements coniques ménagés sur la surface extérieure de l'assise cylindrique 40, mais il va de soi que l'on pourrait prévoir une vis à tête plate coopérant avec l'une ou l'autre de deux facettes latérales planes ménagées extérieurement sur l'assise cylindrique. De même, le corps principal du percuteur 43 présente une encoche 49 dans laquelle passe la goupille transversale 46, laquelle encoche présente un rebord arrière définissant un fond dont la longueur est légèrement supérieure à la course axiale dudit percuteur. Il va de soi que l'on pourrait également prévoir une encoche présentant un fond se prolongeant jusqu'à l'extrémité arrière du percuteur, ainsi qu'illustré aux figures 1A et 1B, mais il est préférable d'utiliser une encoche non débouchante pour une meilleure étanchéité et une meilleure résistance mécanique de la pièce, sachant que le percuteur est, pour un pistolet, notablement plus allongé que pour un revolver.
  • Lorsque l'opérateur désire passe en percussion annulaire, il lui suffit de changer le canon en disposant dans la carcasse 37 un nouveau canon 38′ adapté au calibre d'une munition 39′ à percussion annulaire, après avoir tourné de 180° l'assise cylindrique 40 du dispositif de percussion, comme illustré aux figures 7B et 8B. On peut ainsi remarquer qu'il devient inutile de changer la culasse 36 du pistolet, ce qui représente un progrès notable par rapport aux techniques existantes.
  • Il va de soi que l'invention n'est nullement limitée aux modes de réalisation qui viennent d'être décrits, mais englobe au contraire toute variante reprenant, avec des moyens équivalents, les caractéristiques essentielles figurant aux revendications, conformément à l'article 69 (1) de la CBE.

Claims (15)

1. Dispositif de percussion pour arme à feu, en particulier pour revolver ou pistolet, permettant de s'adapter à deux munitions de calibres différents, dont l'une est à percussion centrale et l'autre est à percussion annulaire, caractérisé par le fait qu'il comporte:
- une assise cylindrique (7, 24; 40) montée tournante dans un alésage (8; 41) de la carcasse (1) ou de la culasse (36) de l'arme, et dont l'axe de rotation (9; 42) est parallèle à l'axe du canon de ladite arme, l'extrémité avant de l'assise cylindrique (7, 24; 40) étant un épaulement (22) reçu dans un évidement circulaire associé ménagé dans la carcasse (1) ou la culasse (36) de l'arme, ledit épaulement servant d'organe de manoeuvre pour opérer la rotation de ladite assise cylindrique entre une position correspondant à une percussion centrale et une autre position correspondant à une percussion annulaire;
- un percuteur (11, 28; 43) pouvant coulisser dans un évidement cylindrique étagé (12, 30; 44) de l'assise cylindrique (7, 24; 40), dont l'axe (13; 45) est parallèle à l'axe de rotation (9; 42) de ladite assise cylindrique mais décalé par rapport à celui-ci;
- un organe de butée (16, 26; 46) monté transversalement dans l'assise cylindrique (7, 24; 40), et contre lequel le percuteur (11, 28; 43) est maintenu en appui en position rétractée par un moyen élastique (17; 47) tel que ressort ou analogue; et
- un organe de verrouillage (21, 35; 48) monté transversalement dans la carcasse (1) ou la culasse (36) de l'arme, et susceptible de verrouiller l'assise cylindrique (7, 24; 40) dans l'une ou l'autre des deux positions de celle-ci.
2. Dispositif de percussion selon la revendication 1, caractérisé par le fait que l'assise cylindrique (7; 40) présente un perçage transversal dont la partie centrale débouche dans l'évidement cylindrique étagé (12; 44) de ladite assise, ledit perçage transversal servant à recevoir l'organe de butée (16; 46) du percuteur.
3. Dispositif de percussion selon la revendication 2, caractérisé par le fait que l'organe de butée est une goupille (16; 46) passant dans une encoche (19; 49) du percuteur (11; 43).
4. Dispositif de percussion selon la revendication 1, caractérisé par le fait que l'assise cylindrique (24) présente une gorge périphérique (25) dont une partie débouche dans l'évidement cylindrique étagé (30) de ladite assise, ladite gorge périphérique servant à recevoir l'organe de butée (26) du percuteur (28).
5. Dispositif de percussion selon la revendication 4, caractérisé par le fait que l'organe de butée est un jonc élastique (26) dont une portion passe dans une encoche (27) du percuteur (28).
6. Dispositif de percussion selon la revendication 5, caractérisé par le fait que le jonc élastique (26) a sensiblement la forme d'un fer à cheval, avec une branche centrale (29) rectiligne passant dans l'encoche (27) du percuteur (28).
7. Dispositif de percussion selon l'une des revendications 3 et 5, caractérisé par le fait que l'encoche (19) du percuteur (11) présente un fond se prolongeant jusqu'à l'extrémité arrière du percuteur.
8. Dispositif de percussion selon l'une des revendications 3 et 5, caractérisé par le fait que l'encoche (27; 49) du percuteur (28; 43) présente un rebord arrière définissant un fond dont la longueur est légèrement supérieure à la course axiale dudit percuteur.
9. Dispositif de percussion selon l'une des revendications 7 et 8, caractérisé par le fait que le percuteur (11, 28; 43) comporte un corps principal cylindrique (14, 32) se prolongeant vers l'avant par une tige de percussion (15, 33), l'encoche (19, 27) du percuteur étant ménagée sur ledit corps principal.
10. Dispositif de percussion selon la revendication 9, caractérisé par le fait qu'un ressort (17; 47) entoure la portion de la tige de percussion (15, 33) du percuteur qui est à l'intérieur de la partie élargie de l'évidement cylindrique étagé (12, 30; 44) de l'assise (7, 24; 40).
11. Dispositif de percussion selon l'une des revendications 1 à 10, caractérisé par le fait que l'organe de verrouillage de l'assise cylindrique (7, 24; 40) est une vis (21, 35; 48) reçue dans un filetage traversant de la carcasse (1) ou de la culasse (36) de l'arme, et dont l'extrémité est en appui contre l'assise (7, 24; 40) pour le verrouillage de ladite assise dans l'une ou l'autre des deux positions de celle-ci.
12. Dispositif de percussion selon la revendication 11, caractérisé par le fait que l'assise cylindrique (7) présente extérieurement deux facettes latérales planes (20) contre l'une ou l'autre desquelles peut s'appliquer la tête d'une vis à tête plate (21).
13. Dispositif de percussion selon la revendication 11, caractérisé par le fait que l'assise cylindrique (24; 40) présente extérieurement deux évidements coniques, dans l'un ou l'autre desquels peut être reçue la tête d'une vis à pointeau (35; 48).
14. Dispositif de percussion selon l'une des revendications 1 à 13, caractérisé par le fait que l'épaulement (22) que constitue l'extrémité avant de l'assise cylindrique (7, 24; 40) présente deux encoches périphériques (23) pour permettre d'opérer la rotation de ladite assise cylindrique à l'aide d'un outil associé.
15. Dispositif de percussion selon l'une des revendications 1 à 14, caractérisé par le fait que le passage pour l'assise cylindrique (7, 24; 40) d'une position de percussion à l'autre se fait par une rotation de 180° de ladite assise autour de son axe (9; 42).
EP19880400023 1987-01-09 1988-01-06 Dispositif de percussion pour arme à feu, permettant de s'adapter à deux munitions de calibres différents Expired - Lifetime EP0278795B1 (fr)

Priority Applications (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR8700158A FR2609538A1 (fr) 1987-01-09 1987-01-09 Dispositif de percussion pour arme a feu, permettant de s'adapter a deux munitions de calibres differents
FR8700158 1987-01-09

Applications Claiming Priority (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
AT88400023T AT62544T (de) 1987-01-09 1988-01-06 Schlagbolzenanordnung fuer feuerwaffen zum zuenden zweier patronen verschiedenen kalibers.

Publications (2)

Publication Number Publication Date
EP0278795A1 EP0278795A1 (fr) 1988-08-17
EP0278795B1 true EP0278795B1 (fr) 1991-04-10

Family

ID=9346773

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
EP19880400023 Expired - Lifetime EP0278795B1 (fr) 1987-01-09 1988-01-06 Dispositif de percussion pour arme à feu, permettant de s'adapter à deux munitions de calibres différents

Country Status (3)

Country Link
EP (1) EP0278795B1 (fr)
DE (1) DE3862311D1 (fr)
FR (1) FR2609538A1 (fr)

Cited By (2)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
EP0973002A2 (fr) 1998-07-14 2000-01-19 STEYR MANNLICHER Aktiengesellschaft & Co. KG Pistolet comportant des moyens de guidage pour la culasse
DE102009057866A1 (de) * 2009-12-11 2011-06-16 German Sport Guns Gmbh Handfeuerwaffe

Families Citing this family (2)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE19903323B4 (de) 1999-01-28 2005-09-08 Heckler & Koch Gmbh Schlagbolzenhalterung an einem Verschluss für eine Handfeuerwaffe
DE102009057864B4 (de) 2009-12-11 2012-09-20 German Sport Guns Gmbh Handfeuerwaffe

Family Cites Families (9)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
DE298815C (fr) *
US1373888A (en) * 1920-05-22 1921-04-05 Winchester Repeating Arms Co Takedown gun
DE518372C (de) * 1929-03-02 1931-02-14 Simson & Co Selbstladepistole
US1849982A (en) * 1931-05-07 1932-03-15 Ithaca Gun Co Mechanism for firearms
US2127318A (en) * 1936-11-27 1938-08-16 Charles A Young Gun
US3050894A (en) * 1960-03-18 1962-08-28 Jessie T Ivy Rotatably adjustable firing pin for center or rim fire cartridges
US3049977A (en) * 1960-06-13 1962-08-21 Robert J Reich Automatic action revolver
US3170261A (en) * 1963-09-23 1965-02-23 Ludovici Luigi Revolving firearm
DE2138498C3 (fr) * 1971-07-31 1974-08-15 Heckler & Koch Gmbh, 7238 Oberndorf

Cited By (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
EP0973002A2 (fr) 1998-07-14 2000-01-19 STEYR MANNLICHER Aktiengesellschaft & Co. KG Pistolet comportant des moyens de guidage pour la culasse
DE102009057866A1 (de) * 2009-12-11 2011-06-16 German Sport Guns Gmbh Handfeuerwaffe
DE102009057866B4 (de) * 2009-12-11 2016-04-14 German Sport Guns Gmbh Handfeuerwaffe

Also Published As

Publication number Publication date
EP0278795A1 (fr) 1988-08-17
DE3862311D1 (de) 1991-05-16
FR2609538A1 (fr) 1988-07-15

Similar Documents

Publication Publication Date Title
US3050894A (en) Rotatably adjustable firing pin for center or rim fire cartridges
US6134823A (en) Apparatus for attaching a supplemental device to a minimally altered host firearm
US4579034A (en) Bolt assembly and cartridge feed mechanism for automatic firearm
US5559302A (en) Bayonet type coupling for firearms
US4644930A (en) Gun for firing a variety of projectiles
US5092071A (en) Weapon accessory mount
US4519156A (en) Firearm with interchangeable barrels
US6604311B1 (en) Lever-operated breechblock for muzzle-loading firearm
US4156981A (en) Revolver-type repeating gun
US20140115938A1 (en) Quick Detach Barrel Mounting System
US5737863A (en) Muzzle loading firearm projectile
US4494332A (en) Firearm capable of firing different-sized cartridges
US4930238A (en) Rimfire firearm receiver
US5915934A (en) Muzzleloading rifle and method and means for loading the same
US6701820B2 (en) Methods and apparatus for fastening a silencer onto the barrel of a firearm
US5105569A (en) Single shot pistol
US3207037A (en) Pistol barrel mounting structure
US5235771A (en) Hand held grenade launcher
US4700499A (en) Muzzle-loading rifle
US20060248771A1 (en) Muzzleloader having a lugged breech plug installable via axial rotation of 90 degrees or less
US6526683B1 (en) Mid-grip high-power pistol
US6530169B1 (en) Toggle action see through shotgun shell catcher
US3731590A (en) Improvements in reciprocating slide type handgun automatic firearms
US6604313B1 (en) Gun locking device and method for disabling a firearm
US5421114A (en) Gun with improved barrel locking means and rebounding hammer

Legal Events

Date Code Title Description
AK Designated contracting states:

Kind code of ref document: A1

Designated state(s): AT BE CH DE ES FR GB GR IT LI LU NL SE

17P Request for examination filed

Effective date: 19881024

17Q First examination report

Effective date: 19890712

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: AT

Effective date: 19910410

Ref country code: IT

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 19910410

Ref country code: GB

Effective date: 19910410

Ref country code: ES

Free format text: THE PATENT HAS BEEN ANNULLED BY A DECISION OF A NATIONAL AUTHORITY

Effective date: 19910410

Ref country code: GR

Free format text: LAPSE BECAUSE OF FAILURE TO SUBMIT A TRANSLATION OF THE DESCRIPTION OR TO PAY THE FEE WITHIN THE PRESCRIBED TIME-LIMIT

Effective date: 19910410

Ref country code: NL

Effective date: 19910410

Ref country code: SE

Effective date: 19910410

REF Corresponds to:

Ref document number: 62544

Country of ref document: AT

Date of ref document: 19910415

Kind code of ref document: T

AK Designated contracting states:

Kind code of ref document: B1

Designated state(s): AT BE CH DE ES FR GB GR IT LI LU NL SE

REF Corresponds to:

Ref document number: 3862311

Country of ref document: DE

Date of ref document: 19910516

NLV1 Nl: lapsed or annulled due to failure to fulfill the requirements of art. 29p and 29m of the patents act
GBV Gb: ep patent (uk) treated as always having been void in accordance with gb section 77(7)/1977
PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: LU

Free format text: LAPSE BECAUSE OF NON-PAYMENT OF DUE FEES

Effective date: 19920131

Ref country code: LI

Effective date: 19920131

Ref country code: BE

Effective date: 19920131

Ref country code: CH

Effective date: 19920131

26N No opposition filed
BERE Be: lapsed

Owner name: MATRA MANURHIN DEFENSE

Effective date: 19920131

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: FR

Effective date: 19920930

REG Reference to a national code

Ref country code: CH

Ref legal event code: AUV

Free format text: LE BREVET CI-DESSUS EST TOMBE EN DECHEANCE , FAUTE DE PAIEMENT, DE LA 5E ANNUITE.

Ref country code: CH

Ref legal event code: PL

PG25 Lapsed in a contracting state announced via postgrant inform. from nat. office to epo

Ref country code: DE

Effective date: 19921001

REG Reference to a national code

Ref country code: FR

Ref legal event code: ST