New! View global litigation for patent families

CA2429861C - Procede et systeme de pilotage d'un aeronef - Google Patents

Procede et systeme de pilotage d'un aeronef

Info

Publication number
CA2429861C
CA2429861C CA 2429861 CA2429861A CA2429861C CA 2429861 C CA2429861 C CA 2429861C CA 2429861 CA2429861 CA 2429861 CA 2429861 A CA2429861 A CA 2429861A CA 2429861 C CA2429861 C CA 2429861C
Authority
CA
Grant status
Grant
Patent type
Prior art keywords
aircraft
piloting
procedure
system
aircraft piloting
Prior art date
Legal status (The legal status is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the status listed.)
Active
Application number
CA 2429861
Other languages
English (en)
Other versions
CA2429861A1 (fr )
Inventor
Stephane Walter
Current Assignee (The listed assignees may be inaccurate. Google has not performed a legal analysis and makes no representation or warranty as to the accuracy of the list.)
Airbus Operations SAS
Original Assignee
Airbus Operations SAS
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Grant date

Links

Classifications

    • GPHYSICS
    • G05CONTROLLING; REGULATING
    • G05DSYSTEMS FOR CONTROLLING OR REGULATING NON-ELECTRIC VARIABLES
    • G05D1/00Control of position, course or altitude of land, water, air, or space vehicles, e.g. automatic pilot
    • G05D1/08Control of attitude, i.e. control of roll, pitch, or yaw
    • G05D1/0808Control of attitude, i.e. control of roll, pitch, or yaw specially adapted for aircraft
    • G05D1/0816Control of attitude, i.e. control of roll, pitch, or yaw specially adapted for aircraft to ensure stability

Abstract

- Le système de pilotage (1) pour engendrer des ordres de pilotage de l'aéronef selon au moins un axe de-pilotage, par exemple l'axe de tan- gage, l'axe de roulis, l'axe de lacet ou l'axe de commande de la pous- sée des moteurs, comporte au moins deux moyens de pilotage (2, 3), dont chacun est susceptible de calculer la dérivée par rapport au temps de la fonction qui représente la foi de pilotage correspondante et qui prend en compte les valeurs actuelles de paramètres de l'aéronef, des premiers moyens (4) pour comparer entre elles les dérivées calculées par les moyens de pilotage (2, 3) et pour sélectionner une dérivée, et des seconds moyens (10) pour intégrer une dérivée sélectionnée de manière à obtenir ledit ordre de pilotage selon ledit axe de pilotage.

Description

Procédé et système de pilotage d'un aéronef.
La présente invention concerne un procédé et un système de pilo-tage d'un aéronef, qui sont destinés à engendrer des ordres de pilotage dudit aéronef selon au moins un axe de pilotage.
Elle concerne plus précisément un système de pilotage qui com-prend au moins deux lois de pilotage différentes. On sait qu'une loi de pi-lotage est une fonction qui permet de déterminer des ordres de pilotage de l'aéronef destinés à être transmis à des gouvernes de ce dernier, en fonc-tion de divers paramètres disponibles sur l'aéronef, tels que, par exemple, la vitesse, l'incidence, l'assiette, des ordres du pilote et éventuellement lo des dérivées et des intégrales de ces paramètres.
Généralement, le choix entre les différentes lois de pilotage, pour engendrer les ordres de pilotage à transmettre aux gouvernes, est réalisé
en fonction des valeurs de différents paramètres de l'aéronef.
Un telle mise en uvre entraîne des inconvénients. En particulier, dans le cas d'un pilotage selon l'axe de tangage, il est souvent difficile avec un tel mode de sélection, de maintenir l'incidence de l'aéronef, infé-rieure à une valeur maximale prescrite. .
, La présente invention concerne un procédé de pilotage particuliè-rement efficace, qui permet notamment de remédier aux inconvénients existants.
A cette fin, selon l'invention, ledit procédé de pilotage d'un aéro-nef, destiné à engendrer des ordres de pilotage dudit aéronef selon au moins un axe de pilotage, procédé selon lequel on utilise au moins deux lois de pilotage différentes, relatives audit axe de pilotage et permettant chacune de déterminer des ordres de pilotage en fonction de paramètres

2 de l'aéronef, est remarquable en ce que l'on réalise, de façon automatique et répétitive, les opérations suivantes :
a) pour chacune desdites lois de pilotage, on calcule la dérivée par rap-port au temps de la fonction qui correspond à ladite loi de pilotage et qui prend en compte les valeurs actuelles des paramètres corres-pondants ;
b) on compare entre elles les dérivées ainsi calculées ;
c) on sélectionne la dérivée, dont la loi de pilotage correspondante engendre l'ordre de pilotage de plus faible valeur absolue ; et d) on intègre une dérivée sélectionnée de manière à obtenir ledit ordre de pilotage selon ledit axe de pilotage.
On choisit donc la loi de pilotage, non pas en fonction de paramè-tres de l'aéronef, mais en fonction des résultats de chaque loi, la loi de pilotage qui engendre l'ordre le plus faible en valeur absolue (c'est-à-dire la loi la plus efficace pour atteindre l'objectif recherché) étant retenue. Cette loi correspond à la loi dont la dérivée est la plus faible.
Le fait de calculer les dérivées permet de s'affranchir du problème connu dû à la présence d'au moins un terme intégrateur dans les fonctions correspondant aux lois de pilotage. En effet, un terme intégrateur dans une loi inactive peut prendre n'importe quelle valeur et la comparaison avec une loi active n'a pas de sens. De plus, en changeant de loi, on ne sait pas à quelle valeur il convient de réinitialiser l'intégrateur. Par consé-quent, en calculant préalablement les dérivées des fonctions corres-pondant aux différentes lois et en comparant ces dérivées, on évite les problèmes précités.
La présente invention peut être appliquée au pilotage d'un aéronef selon l'un ou simultanément plusieurs des différents axes de pilotage (axe de tangage, axe de roulis, axe de lacet, axe de commande de la poussée des moteurs) de l'aéronef.

3 Lorsque le pilotage se fait selon l'axe de tangage, le procédé
conforme à l'invention permet un pilotage naturel, tout en contrôlant l'in-cidence qui ne dépasse pas l'incidence maximale autorisée, puisque l'on sélectionne la loi de pilotage qui engendre dans ce cas l'ordre le moins à
cabrer.
Dans cette situation, on utilise de préférence, comme lois de pilo-tage, au moins une loi de protection en incidence et une loi de commande de trajectoire ou de facteur de charge (vertical).
De façon avantageuse, on calcule la dérivée de ladite loi de com-mande du facteur de charge vertical LoiNz, à partir de l'expression :
d(LoiNz)/dt = ci [F224.(dO/dt) ¨ G220.Nzc + G221.(Nz-(cos8/coscD) ¨ ProtVmax)1/dt + F225.(Nz-lim (Nzc + (cos8/cosclo) + ProtVmax)]
dans laquelle :
¨ F224, F225, G220 et G221 sont des paramètres ;
- e est l'assiette longitudinale de l'aéronef ;
¨ cl) est l'assiette latérale de l'aéronef ;
¨ Nz est le facteur de charge vertical effectif de l'aéronef ;
¨ Nzc est le facteur de charge vertical commandé ;
¨ ProtVmax est la valeur maximale d'une protection de la vitesse de l'aéronef ; et ¨ lim est une fonction de limitation.
De plus, avantageusement, on calcule la dérivée de ladite loi de protection en incidence Prota, à partir de l'expression :
d(Prota)/dt = d[F831.(cle/dt) ¨ (CO.acom) + F830. (a-aprot)j/dt + F829.[a-aprot-acom] + lim [F833.(dV/dt)]
dans laquelle :
¨ F829, F830, F831, F833 et CO sont des paramètres ;
¨ a est l'angle d'incidence effectif ;
¨ acom est l'angle d'incidence commandé ;

4 ¨ aprot est une valeur de protection de l'angle d'incidence ;
¨ e est l'assiette longitudinale ;
¨ V est la vitesse effective de l'aéronef ; et - lim est une fonction de limitation.
En outre, avantageusement, lorsque ledit axe de pilotage est l'axe de tangage de l'aéronef, pour l'opération d) :
¨ on intègre ladite dérivée sélectionnée, dont la loi de pilotage engendre l'ordre de pilotage de plus faible valeur absolue, uniquement si cette dé-rivée est comprise entre une première dérivée par rapport au temps d'une protection en assiette minimale et une seconde dérivée par rap-port au temps d'une protection en assiette maximale ;
¨ sinon, si ladite dérivée sélectionnée est inférieure à ladite première déri-vée, on intègre cette dernière et si ladite dérivée sélectionnée est supé-rieure à ladite seconde dérivée, on intègre ladite seconde dérivée.
Ainsi, on simplifie la mise en oeuvre de l'invention, car au lieu d'avoir une protection en assiette pour chaque loi de pilotage, on a une seule protection en assiette qui agit de façon globale.
A cet effet, de façon avantageuse, on calcule :
¨ ladite première dérivée de protection en assiette minimale Protemin, à
partir de l'expression :
d(Protemin)/dt = F193.[K79.(dO/dt) + K78.d(de/dt)/dt + K76.(0 + 15)1 ;
et ¨ ladite seconde dérivée de protection en assiette maximale ProtOmax, à
partir de l'expression d(Proternax)/dt = F193.[K79.(dO/dt) + K78.d(dO/dt)/dt + K77.(0-30)l, dans lesquelles :
¨ F193, K76, K77, K78 et K79 sont des paramètres ; et ¨ O est l'assiette longitudinale de l'aéronef.

Dans le cas d'un pilotage manuel de l'aéronef selon l'axe de tan-gage au moyen d'au moins un manche de commande usuel, on utilise, de façon avantageuse, comme lois de pilotage, une loi de commande du fac-teur de charge, une loi de protection en incidence et une loi de protection

5 en vitesse, et l'actionnement du manche de commande est traduit simul-tanément en consigne de facteur de charge, en consigne d'incidence limite et en consigne de vitesse limite, qui sont utilisées respectivement par la-dite loi de commande du facteur de charge, ladite loi de protection en inci-dence et ladite loi de protection en vitesse.
Dans ce cas, de préférence, ladite loi de protection en vitesse comporte une première loi (dite "souple") autorisant un dépassement de consigne et une seconde loi (dite "dure") n'autorisant pas de dépassement de consigne.
De plus, avantageusement, ladite première loi est une loi de pro-tection par rapport à la vitesse maximale opérationnelle de l'aéronef et ladite seconde loi est une loi de protection par rapport à la vitesse limite structurale de l'aéronef.
La présente invention concerne également un système de pilotage d'un aéronef, qui est susceptible d'engendrer des ordres de pilotage de l'aéronef selon au moins un axe de pilotage (axe de tangage, axe de rou-lis, axe de lacet et/ou axe de poussée des moteurs).
Selon l'invention, ledit système de pilotage du type comportant au moins deux moyens de pilotage, chacun desdits moyens de pilotage com-prenant une loi de pilotage qui est différente de celle de l'autre moyen de pilotage et qui permet de déterminer des ordres de pilotage selon ledit axe de pilotage en fonction de paramètres de l'aéronef, est remarquable en ce que chacun desdits moyens de pilotage est susceptible de calculer la déri-vée par rapport au temps de la fonction qui représente la loi de pilotage correspondante et qui prend en compte les valeurs actuelles des paramè-

6 tres correspondants, et en ce que ledit système de pilotage comporte de plus :
¨ des premiers moyens pour comparer entre elles les dérivées calculées par lesdits moyens de pilotage et pour sélectionner une dérivée ; et - des seconds moyens pour intégrer une dérivée sélectionnée de manière à obtenir ledit ordre de pilotage selon ledit axe de pilotage.
Ainsi, grâce à l'invention, on obtient un système de pilotage effi-cace qui est de plus très simple, en termes de réalisation et de compré-hension.
De façon avantageuse, lesdits premiers moyens comportent au moins un voteur. Dans le cadre de la présente invention, on entend par voteur un système de comparaison connu qui comprend au moins deux entrées et une sortie et qui compare à tout instant les valeurs présentes sur les entrées et fournit à la sortie l'une d'entre elles en fonction de rè-gles prédéfinies. A titre d'illustration, un voteur peut comprendre trois entrées et une sortie et délivrer à la sortie la valeur médiane de trois va-leurs introduites respectivement par lesdites trois entrées. On notera que, dans le cas de deux lois de pilotage, dont les résultats sont transmis res-pectivement à deux desdites entrées, on transmet alors de plus selon l'in-vention une valeur fixe à la troisième entrée.
En ce qui concerne l'axe de tangage, la protection par voteur ainsi réalisée permet de remplacer deux dispositifs connus utilisés l'avance de phase et le verrouillage du manche à cabrer.
Par ailleurs, dans le cas du pilotage selon l'axe de tangage, aven-tageusement, ledit système de pilotage comporte des troisièmes moyens, de préférence un voteur, pour comparer une dérivée, dont la loi engendre l'ordre de pilotage à cabrer le plus faible, à des dérivées de protection en assiette minimale et maximale et pour sélectionner la dérivée présentant la valeur médiane, qui sera intégrée par lesdits seconds moyens.

7 En outre, de façon avantageuse, quel que soit l'axe de pilotage considéré, le système de pilotage conforme à l'invention comporte au moins un moteur dont la sortie est reliée à l'entrée d'au moins l'un desdits moyens de pilotage.
Les figures du dessin annexé feront bien comprendre comment l'invention peut être réalisée. Sur ces figures, des références identiques désignent des éléments semblables.
La figure 1 est le schéma synoptique d'un système de pilotage conforme à un premier mode de réalisation de l'invention.
Les figures 2 et 3 illustrent schématiquement des moyens de pilo-tage différents.
La figure 4 illustre schématiquement un moyen de calcul permet-tant de calculer des dérivées de protection en assiette minimale et maxi-male.
La figure 5 est le schéma synoptique d'un système de pilotage conforme à un second mode de réalisation de l'invention.
La figure 6 représente schématiquement une variante d'une partie du système de pilotage de la figure 4.
La figure 7 est un graphique permettant d'expliciter la variante de la figure 6. ' Le système 1 conforme à l'invention et représenté schématique-ment sur la figure 1 est un système de pilotage d'un aéronef non repré-senté, en particulier un avion de transport, qui est susceptible d'engendrer des ordres de pilotage de l'aéronef selon au moins l'un des différents axes de pilotage dudit aéronef (axe de tangage, axe de roulis, axe de lacet, axe de commande de la poussée des moteurs). Dans le cadre de la présente invention, ledit système 1 peut donc piloter l'aéronef soit selon l'un, soit selon plusieurs (deux, trois, quatre) de ces axes de pilotage. Les ordres de pilotage engendrés par ledit système de pilotage 1 sont transmis, de façon

8 usuelle, à des organes de pilotage connus de l'aéronef, tels que des gou-vernes aérodynamiques par exemple. Il en est de même du système de pilotage 71 représenté sur la figure 5.
Selon l'invention, ledit système de pilotage 1 comporte au moins, pour le pilotage selon un axe de pilotage particulier :
¨ une pluralité de moyens de pilotage 2 et 3, chacun desdits moyens de pilotage 2 et 3 comprenant une loi de pilotage usuelle, qui est différente de celle de l'autre moyen de pilotage et qui permet de déterminer des ordres de pilotage en fonction de paramètres (vitesse, incidence, as-siette, ordres du pilote, ...) de l'aéronef. Selon l'invention, chacun des-dits moyens de pilotage 2 et 3 calcule la dérivée par rapport au temps de la fonction qui représente la loi de pilotage correspondante et qui prend en compte les valeurs actuelles des paramètres correspondants, comme précisé ci-dessous ;
- des moyens 4 précisés ci-après pour comparer entre elles les dérivées calculées par lesdits moyens de pilotage 2 et 3 et pour sélectionner une dérivée précisée ci-dessous ; et ¨ des moyens 10 pour intégrer une dérivée sélectionnée de manière à
pouvoir former ledit ordre de pilotage selon ledit axe de pilotage.
Selon l'invention, les moyens 4 comprennent un voteur, de type usuel, qui comporte trois entrées et une sortie. Ledit voteur compare, en-tre elles, les valeurs fournies auxdites trois entrées et délivre à sa sortie la valeur médiane.
De plus, selon l'invention, ledit système 1 comporte également des moyens 6, de préférence un voteur, pour comparer la dérivée sélectionnée par le voteur 4, à des dérivées de protection en assiette minimale et maximale, reçues respectivement par des liaisons 8 et 9.
Ledit système 1 comprend de plus, de façon connue :

9 ¨ pour former des ordres selon ledit axe de pilotage, dont les résultats sont transmis par une liaison 13 :
. des moyens connus 11 de limitation d'amplitude (en o), permettant d'empêcher les gouvernes d'aller trop loin ; et . des moyens connus 12 de limitation de vitesse de débattement (en /s), permettant d'empêcher les gouvernes de se déplacer trop rapi-dement ; et ¨ pour la gestion du plan :
. des moyens d'intégration 14;
. des moyens connus 15 de limitation d'amplitude ; et . des moyens connus 16 de limitation de vitesse de débattement, dont la sortie est liée à une liaison 17.
Bien que non exclusivement, la présente invention est particuliè-rement bien adaptée au pilotage selon l'axe de tangage (profondeur) de l'aéronef.
Aussi, dans les modes de réalisation préférés décrits ci-dessous, le système 1, 71 est destiné à engendrer des ordres de pilotage selon ledit axe de tangage.
Un premier mode de réalisation est représenté sur les figures 1 à
4.
Dans ce cas, de préférence, lesdits moyens 2 et 3 comprennent, respectivement, une loi de protection en incidence Prout et une loi de commande de facteur de charge vertical LoiNz, précisées ci-dessous.
De plus, la troisième entrée 5 du voteur 4 reçoit :
¨ dans une première variante, un ordre forfaitaire à piquer de sorte que le voteur 4 choisit alors, parmi les résultats issus des moyens de pilotage 2 et 3, ceux qui engendrent l'ordre le moins à cabrer ; et ¨ dans une seconde variante, une loi de pilotage en vitesse, de type usuel. Ainsi, on réalise une protection en vitesse.

Selon l'invention, les moyens 2 calculent la dérivée de ladite loi de protection en incidence Prota, à partir de l'expression :
d(Prota)/dt = d(F831.(dO/dt) - (CO.acom) + F830. (a-aprot))/dt + F829.[a-aprot-acorn] + lim (F833.(dV/dt)]
5 dans laquelle :
- F829, F830, F831, F833 et CO sont des paramètres précisés ci-des-sous ;
- a est l'angle d'incidence effectif de l'aéronef ;
- acom est l'angle d'incidence commandé ;

10 - aprot est une valeur de protection de l'angle d'incidence ;
- e est l'assiette longitudinale de l'aéronef ;
- V est la vitesse effective de l'aéronef ; et - Hm est une fonction de limitation.
Dans le cadre de la présente invention, une fonction de limitation est une fonction dont la sortie est égale à l'entrée tant qu'elle reste com-prise entre un seuil maximal et un seuil minimal. Si elle est en dehors de ces limites, la sortie est limitée et reste égale au seuil atteint.
De préférence, l'expression lim[F833.(dV/dt)] a comme seuils :
à piquer et 2 à cabrer.
20 Pour ce faire, lesdits moyens de pilotage 2 comportent, comme représenté sur la figure 2 :
- un moyen de calcul 19 qui :
. retranche le produit (formé par un moyen de calcul 21) du paramètre CO par l'angle acom reçu d'une liaison 20, au produit (formé par un moyen de calcul 23) du paramètre F831 par l'expression (dO/dt) re-çue par une liaison 22 ; et . y ajoute le produit (formé par un moyen de calcul 25) du paramètre F830 par l'expression (a-aprot) reçue par une liaison 24;
- un moyen 26 pour dériver le résultat issu du moyen de calcul 19 ;

11 ¨ un moyen de calcul 27 qui fait la somme :
. du produit (formé par un moyen de calcul 29) du paramètre F829 par la différence ((cc-aprot))-acom) calculée par un moyen de calcul 28 ;
et . du produit (formé par un moyen de calcul 31 et limité par un moyen de calcul 32) du paramètre F833 par l'expression (dVidt) reçue par une liaison 30 ; et ¨ un moyen de calcul 33 qui fait là somme des résultats issus des moyens 26 et 27.
io Les paramètres F829, F830, F831 et F833 précités prennent, dans un mode de réalisation préféré, les valeurs indiquées ci-après, en fonction de la vitesse commandée VC de l'aéronef.

F829 1,6 1,6 1,6 1,48 0,9 1 1 1 F830 3,8 3,8 2,9 0,92 1,2 1 0,95 0,8 F831 3,28 3,28 2,68 1,09 1,4 1,15 1 0,75 F833 6 6 6 4,5 2 1,2 0 0 De plus, le paramètre CO prend les valeurs suivantes selon les cas X (centrage avant de l'aéronef) et Y (centrage arrière de l'aéronef).

12 X -8,86 r -8,86 -5,88 -4,86 -3,55 -3,12 Y -4,96 -4,968 -2,97 -2,07 -1,80 -1,71 De plus, selon l'invention, les moyens 3 calculent la dérivée de la-dite lai de commande du facteur de charge vertical LoiNz, à partir de l'ex-pression :
d(LoiNz)dt = d [F224.(dO/dt) ¨ G220.Nzc + G221.(Nz-(cos8/coscD) - ProtVmax)]/dt + F225.[Nz-lim (Nzc + (cose/cos(1)) + ProtVmax)]
dans laquelle :
- F224, F226, F220 et G221 sont des paramètres précisés ci-dessous ;
- e est l'assiette longitudinale de l'aéronef ;
- (D est l'assiette latérale de l'aéronef ;
- Nz est le facteur de charge vertical effectif de l'aéronef ;
Nzc est le facteur de charge vertical commandé ;
ProtVmax est la valeur maximale de protection de la vitesse de l'aéro-nef; et - lim est une fonction de limitation.
A titre d'exemple, l'expression lim(Nzc + (cosO/cos<I>)+ ProtVmax) a comme seuils : -1 g (piquer) et 2,5 g (cabrer).
Pour ce faire, lesdits moyens de pilotage 3 comportent, comme représenté sur la figure 3:
- un moyen de calcul 34 qui:
. retranche le produit (formé par un moyen de calcul 36) du paramètre G220 par le facteur de charge vertical commandé Nzc reçu par une liaison 35, au produit (formé par un moyen de calcul 38) du paramè-tre F224 par l'expression (de/dt) reçue par une liaison 37 ; et = y ajoute le produit (formé par un moyen de calcul 44) du paramètre G221 par la différence (formée par un moyen de calcul 42) entre,

13 d'une part, le facteur de charge vertical effectif Na (reçu par une liai-son 43) et, d'autre part, la somme (formée par un moyen de calcul 41) des expressions (cose/cos0) et (ProtVmax) reçues respective-ment par des liaisons 39 et 40;
¨ un moyen 45 pour dériver le résultat issu du moyen de calcul 34;
¨ un moyen de calcul 48 qui fait la différence entre le facteur de charge vertical effectif Na et la somme (Nzc + (cose/cos0) + ProtVmax) calcu-lée par un moyen de calcul 46 et limitée par un moyen de limitation 47;
¨ un moyen de calcul 49 pour multiplier le résultat issu du moyen 48 par le paramètre F225 ; et ¨ un moyen de calcul 50 qui fait la somme des résultats issus des moyens 45 et 49.
On indique ci-après des valeurs préférées des paramètres F224 (1), F225 (II), G220 (III) (selon les cas X et Y) et G221 (IV) (selon les cas X et Y).

(I) F224 2,2 2,2 1,9 1,35 1,05 0,58 0,45 0,41 (Il) F225 15 15 13 10 7,5 3,8 2,9 2,71 X - 8,86 - 8,86 - 5,88 -4,86 - 3,55 - 3,12 (III) Y - 4,96 - 4,968 - 2,97 - 2,07 -1,80 - 1,71 (IV) X 14 8,2 4,6 3,5 0,51 0,05 ,

14 Le système 1 comporte, de plus, une unité de calcul 52 représentée sur la Fig 4, qui calcule :
¨ ladite première dérivée de protection en assiette minimale ProtOmin qui est transmise par la liaison 8 au voteur 6, à partir de l'expression :
d(Protemin)/dt = F193.[K79.(dO/dt) + K78.d(de/dt)/dt + K76.(0+15)) ;
et "
¨ ladite seconde dérivée de protection en assiette maximale Protemax qui est transmise par la liaison 9 au voteur 6, à partir de l'expression :
d(Proternax)/dt --..- F193.[K79.(dO/dt) + K78.d(dO/dt)/dt + K77.(8-30)].
Les paramètres K76 et K77 valent 0,5 et les paramètres K78 et K79 valent respectivement 1 et 1,5.
Quant au paramètre F193, il prend les valeurs suivantes, en fonc-tion de la vitesse commandée VC de l'aéronef.

F193 2,2 2,2 1,9 1,35 1,05 0,58 0,45 0,41 Comme on peut le voir sur la figure 4, l'unité de calcul 52 com-porte, pour ce faire :
¨ un moyen de calcul 53 qui fait la somme :
. d'une somme (formée par un moyen de calcul 54), d'une part, du produit (formé par un moyen de calcul 57) du paramètre K78 par la dérivée (formée par un moyen de calcul 56) de l'expression (dO/dt) (reçue par une liaison 55) et, d'autre part, du produit (formé par un moyen de calcul 58) du paramètre K79 par cette expression ; et . du produit (formé par un moyen de calcul 59) du paramètre K76 par une somme (formée par un moyen de calcul 60) de la valeur 15 et de 0 reçus respectivement par des liaisons 61 et 62;
¨ un moyen de calcul 63 qui multiplie le résultat issu du moyen de calcul 5 53 par le paramètre F193 pour obtenir ladite première dérivée à trans-mettre par la liaison 8 ;
¨ un moyen de calcul 64 qui fait la somme :
. du résultat issu du moyen de calcul 54 ; et . du produit (formé par un moyen de calcul 65) du paramètre K77 par 10 la différence (formée par un moyen de calcul 66) entre 0 et la valeur 30 (reçue par une liaison 67) ; et ¨ un moyen de calcul 68 qui multiplie le résultat issu du moyen de calcul 64 par le paramètre F193 pour obtenir ladite seconde dérivée à trans-mettre par la liaison 9.

15 On notera qu'ainsi les moyens 10 intègrent la dérivée sélectionnée par le voteur 4, dont la loi de pilotage engendre l'ordre de pilotage à ca-brer le plus faible, uniquement si cette dérivée est comprise entre la (pre-mière) dérivée par rapport au temps de la protection en assiette minimale ProtOmin et la (seconde) dérivée par rapport au temps de la protection en assiette maximale ProtOmax. Sinon, si la dérivée sélectionnée par le voteur 4 est inférieure à ladite première dérivée, les moyens 10 intègrent cette dernière et si la dérivée sélectionnée est supérieure à ladite seconde déri-vée, les moyens 10 intègrent ladite seconde dérivée.
Le système de pilotage 1 conforme à l'invention peut être intégré
dans un dispositif de commande de vol électrique usuel. Dans ce cas, on remplace les logiques de commutation usuelles "loiNz"
"Protcc" par un vote permanent entre les différentes lois pouvant entrer en jeu. Ce vote se fait donc en deux étapes : d'abord sélection de l'ordre le moins à cabrer entre les lois "loiNz" et "Protcc" pour ne pas dépasser l'incidence maximale

16 amax, puis limitation de l'ordre résultant par deux assiettes, à cabrer et à
piquer. L'architecture du système 1 est donc très simple en termes de réalisation et de compréhension.
De plus, grâce à l'invention, on obtient notamment les avantages suivants :
¨ le système 1 est efficace et peu coûteux ;
¨ ledit système 1 ne nécessite pas :
. une réinitialisation d'un intégrateur au passage d'une loi de pilotage à
une autre ;
. une logique de commutation d'une loi de pilotage vers l'autre ; et . un double jeu de gains en protection d'incidence ;
¨ l'élaboration d'une protection d'assiette (moyens 6 et 52) commune aux différentes lois ;
¨ l'élimination de deux dispositifs spécifiques : l'avance de phase et le verrouillage du manche à cabrer ; et - un pilotage naturel, avec un contrôle de l'incidence.
Un second mode de réalisation du système de pilotage 71 conforme à l'invention, qui est représenté sur la figure 5, est adapté au pilotage manuel de l'aéronef au moyen d'un manche de commande 70 usuel (minimanche, palonnier, ...), qui peut être actionné par un pilote de l'aéronef.
Ledit système de pilotage 71 comporte un voteur 72 qui reçoit en entrées :
- d'une part, une consigne de facteur de charge reçue d'un moyen 73 qui déduit cette consigne à partir de l'amplitude de l'actionnement (bra-quage) dudit manche de commande 70 ; et ¨ d'autre part, une valeur de facteur de charge Nzpvit reçue d'un moyen 74 qui comprend :

17 . un moyen 75 qui déduit une consigne de vitesse Vt à partir de l'am-plitude de l'actionnement (braquage) dudit manche de commande 70 ; et . un moyen de pilotage 76 qui comprend une loi de protection en Vi-tesse (permettant de limiter la vitesse de l'aéronef lors d'une ma-n uvre à piquer) et qui calcule, à partir de cette consigne de vitesse Vt, la valeur de facteur de charge Nzpvit qui est transmise audit vo-teur 72.
Ledit moyen de pilotage 76 calcule ladite valeur de facteur de charge Nzpvit, à partir des relations suivantes :
Nzpvit = Nzeq+ANzpvit ave Nzeq = cos 0/ cos c ANzpvit = Kp.(V ¨ Vt)+ Kd.(dV / dt) dans lesquelles relations :
¨ 0 est l'angle d'assiette longitudinale (tangage) de l'aéronef ;
¨ p est l'angle d'assiette latérale (roulis) de l'aéronef ;
¨ V est la vitesse air usuelle de l'aéronef ; et ¨ Kp et Kd sont deux coefficients prédéterminés.
Le voteur 72 fournit en sortie la plus grande des deux valeurs pré-sentes sur ses entrées. La valeur de cette sortie est donc supérieure ou égale à ladite valeur Nzpvit, ce qui permet d'atteindre l'objectif de limiter la vitesse de l'aéronef en dessous d'une valeur maximale Vmax. En effet, lors d'une manoeuvre à piquer, le signe du facteur de charge Nz est par convention négatif, alors qu'il est positif lors d'une manoeuvre à cabrer. La protection en vitesse ayant pour effet de limiter la manoeuvre à piquer, il , , est donc nécessaire de prendre en compte la plus grande des deux valeurs présentes aux entrées du voteur 72.
La sortie du voteur 72 est reliée à un moyen de pilotage 77 qui comporte une loi de commande de facteur de charge, et dont la sortie est

18 reliée à une première entrée d'un voteur 78. Ce voteur 78 est relié par une seconde entrée à la sortie d'un moyen de pilotage 79 qui comporte une loi de protection en incidence. Ce moyen de pilotage 79 reçoit en entrée, par un moyen 80, une consigne issue du manche de commande 70 et traduite en terme d'angle d'incidence a par ce moyen 80. La sortie dudit moyen de pilotage 79 fournit une valeur de vitesse de gouverne telle que la mise en oeuvre de cette dernière conduise à un angle d'incidence de l'aéronef qui est inférieur ou égal à une valeur maximale amax.
Le voteur 78 fournit en sortie la plus grande des deux valeurs pré-sentes sur ses entrées. La valeur de cette sortie est donc supérieure ou égale à la consigne de protection en incidence, ce qui permet d'atteindre l'objectif de l'imiter l'angle d'incidence de l'aéronef en dessous de la va-leur amax. En effet, par convention, les braquages de la gouverne de pro-fondeur sont notés avec un signe positif lors d'une action à piquer et avec un signe négatif lors d'une action à cabrer. La protection en incidence ayant pour effet de limiter une action à cabrer, il est donc nécessaire de prendre en compte la plus grande des deux valeurs présentes aux entrées du voteur 78. La sortie du voteur 78, exprimée en terme de vitesse de la gouverne de profondeur, est envoyée vers une entrée d'un intégrateur 81 qui est semblable au moyen 10 de la figure 1. La sortie de cet intégrateur 81 est représentative de la position de la gouverne de profondeur et cons-titue une commande de cette dernière.
Le système de pilotage 71 permet donc d'atteindre les objectifs fixés de limitation de l'angle d'incidence et de la vitesse de l'aéronef. Il est avantageux, car il fait appel à des voteurs 72, 78 qui comparent à tout instant des valeurs présentes sur leurs entrées, lesdites valeurs étant ba-sées notamment sur différentes lois de pilotage calculées de façon simul-tanée, de telle façon que la sortie de chaque voteur 72, 78 évolue conti-nuement au cours du temps. Cela permet de résoudre un problème exis-

19 tant sur des systèmes de pilotage usuels, à savoir la présence de disconti-nuités de la consigne envoyée à une gouverne lors du basculement d'une première loi de pilotage vers une seconde loi de pilotage.
Dans le mode de réalisation préféré représenté sur la figure 5, l'ac-tionnement (braquage) du manche de commande 70 est donc traduit si-multanément en consignes de facteur de charge de vitesse limite et d'an-gle d'incidence limite, respectivement par lesdits moyens 73, 75 et 80.
Ainsi, l'aéronef étant en régime stabilisé, une variation de la position du manche de commande 70 est interprétée comme une variation de la consigne de facteur de charge. De même, elle est interprétée, par la loi de protection en vitesse comme une variation de la consigne de vitesse li-mite, et par la protection d'incidence comme une variation de la consigne d'angle d'incidence limite. A un instant donné, une seule loi de pilotage étant sélectionnée du fait de l'utilisation des voteurs 72 et 78, on peut considérer la consigne issue du manche de commande 70 selon une seule unité, à savoir celle correspondant à l'entrée de la loi de pilotage sélec-tionnée.
Dans un mode de réalisation particulier, le moyen 74 peut être remplacé, dans le système de pilotage 71 de la figure 5, par un moyen 82 représenté sur la figure 6. Ce moyen 82 comporte un voteur 83 permet-tant de prendre en compte la plus contraignante des deux lois de pilotage suivantes :
¨ une loi de protection par rapport à la vitesse maximale opérationnelle de l'aéronef Vm0, mise en oeuvre par un moyen de pilotage 84 sous la forme d'un asservissement sur une consigne de vitesse supérieure ou égale à Vm0. Cette consigne, qui est une fonction de la position du manche de commande 70, est délivrée par un moyen 85, lequel reçoit en entrée ladite position du manche de commande 70, ainsi que la va-leur de Vm0. Les coefficients Kp et Kd précités, correspondant à cette loi, sont choisis de telle sorte que cette protection soit appliquée de fa-çon "souple" ou non impérative (c'est-à-dire en autorisant un dépasse-ment), car l'aéronef doit pouvoir voler à la vitesse Vm0 sans activation intempestive de ladite protection ; et 5 ¨ une loi de protection par rapport à la vitesse limite structurale Vd, mise en oeuvre par un moyen de pilotage 86. Cette loi reçoit comme consi-gne ladite vitesse Vd. Cette loi de protection limite les man uvres à pi-quer de l'aéronef. La vitesse Vd ne-doit jamais être dépassée. Son dé-passement pourrait en effet conduire à une rupture de la cellule de l'aéronef. Les coefficients Kp et Kd correspondant à cette loi sont donc choisis de telle sorte que cette protection soit appliquée de façon "dure" ou impérative, c'est-à-dire sans dépassement possible de la consigne.
Dans un mode de réalisation préféré de l'invention, le moyen 85 15 assurant la traduction en vitesse de la position du manche de commande 70 est tel que la consigne de vitesse Vcons, qui est présente en sortie dudit moyen 85 et qui dépend de la position P du manche de commande 70, corresponde à Vm0 ou à une valeur sensiblement supérieure à Vm0 lorsque le manche de commande 70 est à la position de repos, et corres-

20 ponde à
une vitesse au plus égale à Vd lorsque ledit manche de commande 70 est à la position extrême Pmax lors d'une man uvre à pi-quer (figure 7).
On notera que l'invention a été décrite en considérant des valeurs de vitesse (consigne de vitesse Vt, vitesse maximale opérationnelle Vm0, vitesse limite structurale Vd, ...). Il est également possible de prendre en considération des valeurs de Mach comme paramètres d'entrée du sys-tème de pilotage 1, une transformation usuelle desdites valeurs de Mach permettant d'obtenir les vitesses correspondantes.

Claims (19)

1. Procédé de pilotage d'un aéronef, destiné à engendrer des or-dres de pilotage dudit aéronef selon au moins un axe de pilotage, procédé
selon lequel on utilise au moins deux lois de pilotage différentes, relatives audit axe de pilotage et permettant chacune de déterminer des ordres de pilotage en fonction de paramètres de l'aéronef, caractérisé en ce que, pour ledit axe de pilotage, on réalise, de façon automatique et répétitive, les opération's suivantes :
a) pour chacune desdites lois de pilotage, on calcule la dérivée par rap-port au temps de la fonction qui correspond à ladite loi de pilotage et qui prend en compte les valeurs actuelles des paramètres corres-pondants ;
b) on compare entre elles les dérivées ainsi calculées ;
c) on sélectionne la dérivée, dont la loi de pilotage correspondante engendre l'ordre de pilotage de plus faible valeur absolue ; et d) on intègre une dérivée sélectionnée de manière à obtenir ledit ordre de pilotage selon ledit axe de pilotage.
2. Procédé selon la revendication 1, caractérisé en ce que ledit axe de pilotage est l'axe de tangage de l'aéro-nef.
3. Procédé selon la revendication 2, caractérisé en ce que l'on utilise, comme lois de pilotage, au moins une loi de protection en incidence et une loi de commande du facteur de charge vertical.
4. Procédé selon la revendication 3, caractérisé en ce que l'on calcule la dérivée de ladite loi de commande du facteur de charge vertical LoiNz, à partir de l'expression :
d(LoiNz)/dt = d [F224.(d.theta./dt) - G220.Nzc + G221 .(Nz-(cos.theta./cos.PHI.) - ProtVmax)]/dt + F225.(Nz-lim (Nzc + (cos.theta./cos.PHI.) + ProtVmax)]

dans laquelle - F224, F225, G220 et G221 sont des paramètres ;
- .theta. est l'assiette longitudinale de l'aéronef ;
- .PHI. est l'assiette latérale de l'aéronef ;
- Nz est le facteur de charge vertical effectif de l'aéronef ;
- Nzc est le facteur de charge vertical commandé ;
- ProtVmax est la valeur maximale d'une protection de la vitesse de l'aé-ronef ; et - lim est une fonction de limitation.
5. Procédé selon l'une des revendications 3 et 4, caractérisé en ce que l'on calcule la dérivée de ladite loi de protection en incidence Prot.alpha., à partir de l'expression :
d(Prot.alpha.)/dt = d[F831.(d.theta./dt) - (CO..alpha.com) + F830. (.alpha.-.alpha.prot)/dt + F829.(.alpha.-.alpha.prot-.alpha.com] + lim [F833.(dV/dt)]
dans laquelle :
- F829, F830, F831, F833 et CO sont des paramètres ;
- .alpha. est l'angle d'incidence effectif de l'aéronef ;
- .alpha.com est l'angle d'incidence commandé ;
- .alpha.prot est une valeur de protection de l'angle d'incidence ;
- .theta. est l'assiette longitudinale de l'aéronef ;
- V est la vitesse effective de l'aéronef ; et - lim est une fonction de limitation.
6. Procédé selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que ledit axe de pilotage est l'axe de tangage de l'aéro-nef et en ce que, pour l'opération d) :
- on intègre ladite dérivée sélectionnée, dont la loi de pilotage engendre l'ordre de pilotage de plus faible valeur absolue, uniquement si cette dé-rivée est comprise entre une première dérivée par rapport au temps d'une protection en assiette minimale et une seconde dérivée par rap-port au temps d'une protection en assiette maximale ;
- sinon, si ladite dérivée sélectionnée est inférieure à ladite première déri-vée, on intègre cette dernière et si ladite dérivée sélectionnée est supé-rieure à ladite seconde dérivée, on intègre ladite seconde dérivée.
7. Procédé selon la revendication 6, caractérisé en ce que l'on calcule :
- ladite première dérivée de protection en assiette minimale Prot.theta.min, à
partir de l'expression :
d(Prot.sigma.min)/dt = F193.(K79.(d.theta./dt) + K78.d(d.theta./dt)/dt +
K76.(.theta. + 15)] ;
et - ladite seconde dérivée de protection en assiette maximale Prot.theta.max, à
partir de l'expression :
d(Prot.theta.max)/dt = F193.[K79.(d.theta./dt) + K78.d(d.theta./dt)/dt +
K77.(.theta.-30)], dans lesquelles :
- F193, K76, K77, K78 et K79 sont des paramètres ; et - 6 est l'assiette longitudinale de l'aéronef.
8. Procédé selon la revendication 3, pour un pilotage manuel de l'aéronef au moyen d'au moins un manche de commande (70), caractérisé en ce que l'on utilise de plus, comme loi de pilotage, une loi de protection en vitesse, et en ce que l'actionnement du manche de commande (70) est traduit simultanément en consigne de facteur de charge, en consigne d'incidence limite et en consigne de vitesse limite, qui sont utilisées respectivement par ladite loi de commande du facteur de charge, ladite loi de protection en incidence et ladite loi de protection en vitesse.
9. Procédé selon la revendication 8, caractérisé en ce que ladite loi de protection en vitesse comporte une première loi autorisant un dépassement de consigne et une seconde loi n'autorisant pas de dépassement de consigne.
10. Procédé selon la revendication 9, caractérisé en ce que ladite première loi est une loi de protection par rap-port à une vitesse maximale opérationnelle (VmO) de l'aéronef et ladite se-conde loi est une loi de protection par rapport à une vitesse limite structu-rale (Vd) de l'aéronef.
11. Procédé selon la revendication 1, caractérisé en ce que ledit axe de pilotage est l'axe de roulis de l'aéronef.
12. Procédé selon la revendication 1, caractérisé en ce que ledit axe de pilotage est l'axe de lacet de l'aéronef.
13. Procédé selon la revendication 1, caractérisé en ce que ledit axe de pilotage est l'axe de commande de la poussée des moteurs de l'aéronef.
14. Système de pilotage d'un aéronef, susceptible d'engendrer des ordres de pilotage dudit aéronef selon au moins un axe de pilotage, ledit système (1) comportant au moins deux moyens de pilotage (2, 3, 76, 77, 79, 84, 86), chacun desdits moyens de pilotage (2, 3, 76, 77, 79, 84, 86) comprenant une loi de pilotage qui est différente de celle de l'autre moyen de pilotage et qui permet de déterminer des ordres de pilotage se-lon ledit axe de pilotage en fonction de paramètres de l'aéronef, caractérisé en ce que chacun desdits moyens de pilotage (2, 3, 76, 77, 79, 84, 86) est susceptible de calculer la dérivée par rapport au temps de la fonction qui représente la loi de pilotage correspondante et qui prend en compte les valeurs actuelles des paramètres correspondants, et en ce que ledit système de pilotage (1) comporte de plus :

- des premiers moyens (4, 78) pour comparer entre elles les dérivées calculées par lesdits moyens de pilotage (2, 3, 76, 77, 79, 84, 86) et pour sélectionner une dérivée ; et - des seconds moyens (10, 81) pour intégrer une dérivée sélectionnée de manière à obtenir ledit ordre de pilotage selon ledit axe de pilotage.
15. Système selon la revendication 14, caractérisé en ce que lesdits premiers moyens comportent au moins un voteur (4, 78).
16. Système selon l'une des revendications 14 et 15, ledit axe de pilotage étant l'axe de tangage, caractérisé en ce qu'il comporte des troisièmes moyens (6) pour comparer une dérivée, dont la loi engendre l'ordre de pilotage à cabrer le plus faible, à des dérivées de protection en assiette minimale et maximale et pour sélectionner la dérivée présentant la valeur médiane, qui sera intégrée par lesdits seconds moyens (10).
17. Système selon la revendication 16, caractérisé en ce que lesdits troisièmes moyens comportent au moins un voteur (6).
18. Système selon l'une quelconque des revendications 14 à 17, caractérisé
en ce qu'il comporte, de plus, au moins un voteur (72) dont la sortie est reliée à
l'entrée d'au moins l'un desdits moyens de pilotage (77).
19. Aéronef, caractérisé en ce qu'il comporte un système de pilotage (1) tel que celui spécifié sous l'une quelconque des revendications 14 à 18.
CA 2429861 2002-06-12 2003-05-27 Procede et systeme de pilotage d'un aeronef Active CA2429861C (fr)

Priority Applications (2)

Application Number Priority Date Filing Date Title
FR0207197 2002-06-12
FR0207197A FR2841008B1 (fr) 2002-06-12 2002-06-12 Procede et systeme de pilotage d'un aeronef

Publications (2)

Publication Number Publication Date
CA2429861A1 true CA2429861A1 (fr) 2003-12-12
CA2429861C true CA2429861C (fr) 2013-11-19

Family

ID=29559144

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
CA 2429861 Active CA2429861C (fr) 2002-06-12 2003-05-27 Procede et systeme de pilotage d'un aeronef

Country Status (5)

Country Link
US (1) US6935596B2 (fr)
EP (1) EP1372053B1 (fr)
CA (1) CA2429861C (fr)
DE (2) DE60303272D1 (fr)
FR (1) FR2841008B1 (fr)

Families Citing this family (4)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2903379B1 (fr) 2006-07-07 2008-08-29 Thales Sa Convertisseur de commande de facteur de charge en consigne d'ecart d'assiette longitudinale
US8165733B2 (en) * 2007-09-04 2012-04-24 Embraer S.A. Stall, buffeting, low speed and high attitude protection system
US8342445B2 (en) * 2008-09-26 2013-01-01 The Boeing Company Horizontal tail load alleviation system
US8583293B2 (en) * 2009-11-09 2013-11-12 Honeywell International Inc. Flight control surface actuation force fight mitigation system and method

Family Cites Families (12)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2044389A5 (fr) * 1969-05-19 1971-02-19 Equip Naviga Aerie
US3848833A (en) * 1972-07-14 1974-11-19 Sperry Rand Corp Aircraft automatic flight control system
US4011440A (en) * 1975-04-29 1977-03-08 General Electric Company System for generating an angular rate signal from an angular position signal utilizing a constant amplitude-variable carrier phase signal
US4032094A (en) * 1976-05-19 1977-06-28 Rockwell International Corporation Control of positioning system authority over aircraft control surfaces as a function of surface movement rate
US4209734A (en) * 1978-03-27 1980-06-24 Sperry Corporation Dynamic equalization system for dual channel automatic pilot
DE3928456A1 (de) * 1989-08-29 1991-03-07 Nord Micro Elektronik Feinmech Verfahren und schaltungsanordnung zum bilden eines auswertungssignals aus einer mehrzahl redundanter messsignale
FR2668750B1 (fr) * 1990-11-06 1993-01-22 Aerospatiale Systeme pour la commande integree en profondeur et en poussee d'un aeronef.
US5197697A (en) * 1991-02-08 1993-03-30 Rockwell International Corporation Fly by wire/fly by light control system with manual override
US5722620A (en) * 1995-05-15 1998-03-03 The Boeing Company Aircraft pitch-axis stability and command augmentation
US5615119A (en) * 1995-06-07 1997-03-25 Aurora Flight Sciences Corporation Fault tolerant automatic control system utilizing analytic redundancy
FR2756541B1 (fr) * 1996-12-02 1999-01-22 Aerospatiale Procede pour la protection d'un aeronef contre les rafales de vent vertical et dispositif de pilotage en profondeur mettant en oeuvre ce procede
FR2832123B1 (fr) * 2001-11-14 2004-10-29 Eurocopter France Systeme de commande de vol, pour commander le tangage d'un aeronef a decollage vertical et a direction de portance orientable

Also Published As

Publication number Publication date Type
EP1372053B1 (fr) 2006-01-18 grant
CA2429861A1 (fr) 2003-12-12 application
FR2841008A1 (fr) 2003-12-19 application
EP1372053A1 (fr) 2003-12-17 application
DE60303272D1 (de) 2006-04-06 grant
FR2841008B1 (fr) 2004-08-20 grant
US20050151024A1 (en) 2005-07-14 application
US6935596B2 (en) 2005-08-30 grant
DE60303272T2 (de) 2006-09-14 grant

Similar Documents

Publication Publication Date Title
US5008825A (en) Apparatus and methods for automatically maintaining aircraft track angle
US5060889A (en) Apparatus and methods for maintaining aircraft track angle during an asymmetric flight condition
US4236685A (en) Steering mechanism with an active force feedback, especially for aircraft
US5001646A (en) Automated helicopter flight control system
US5388785A (en) Single-rotor helicopter having a compound anti-torque system, and a method of countering the torque induced by said single rotor
US5722620A (en) Aircraft pitch-axis stability and command augmentation
US6450112B1 (en) Vessel control force allocation optimization
US6227482B1 (en) Gyroscope for remote-controlled helicopters
US5213282A (en) Maneuver feel system for a rotary wing aircraft
US5222691A (en) Automatic turn coordination trim control for rotary wing aircraft
US20130261853A1 (en) Vehicle management system using finite state machines
US4500967A (en) Aircraft short-term roll attitude retention system
US4907493A (en) Valve control system for hitch motor
US5901927A (en) Ground strike protection function for aircraft autopilot
US5036469A (en) Pitch attitude command flight control system for landing flare
US20040088093A1 (en) Expert-type vehicle steering control system and method
US4493465A (en) Helicopter engine torque compensator
US6088633A (en) Mobile body controlling gear
US4758958A (en) Method and apparatus for trimming and stabilizing an aircraft
US4609988A (en) Automatic prediction and capture of a preselected altitude for aircraft
FR2817535A1 (fr) Systeme pour commander automatiquement des dispositifs hypersustentateurs d&#39;un aeronef durant le decollage
FR2817979A1 (fr) Procede et dispositif de commande automatique de la deceleration d&#39;un aeronef en phase de roulement
US5695156A (en) Aircraft vertical position control system
US5299759A (en) Helicopter turn coordination and heading hold mode control
US20080027597A1 (en) Control of a Waterjet Propelled Vessel

Legal Events

Date Code Title Description
EEER Examination request