BE664021A - - Google Patents

Info

Publication number
BE664021A
BE664021A BE664021A BE664021A BE664021A BE 664021 A BE664021 A BE 664021A BE 664021 A BE664021 A BE 664021A BE 664021 A BE664021 A BE 664021A BE 664021 A BE664021 A BE 664021A
Authority
BE
Belgium
Prior art keywords
filling
mandrels
bag
box
folding
Prior art date
Application number
BE664021A
Other languages
French (fr)
Priority date (The priority date is an assumption and is not a legal conclusion. Google has not performed a legal analysis and makes no representation as to the accuracy of the date listed.)
Filing date
Publication date
Priority to DEK0052995 priority Critical
Application filed filed Critical
Publication of BE664021A publication Critical patent/BE664021A/fr

Links

Classifications

    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B65CONVEYING; PACKING; STORING; HANDLING THIN OR FILAMENTARY MATERIAL
    • B65BMACHINES, APPARATUS OR DEVICES FOR, OR METHODS OF, PACKAGING ARTICLES OR MATERIALS; UNPACKING
    • B65B43/00Forming, feeding, opening or setting-up containers or receptacles in association with packaging
    • B65B43/08Forming three-dimensional containers from sheet material
    • B65B43/10Forming three-dimensional containers from sheet material by folding the material
    • BPERFORMING OPERATIONS; TRANSPORTING
    • B65CONVEYING; PACKING; STORING; HANDLING THIN OR FILAMENTARY MATERIAL
    • B65BMACHINES, APPARATUS OR DEVICES FOR, OR METHODS OF, PACKAGING ARTICLES OR MATERIALS; UNPACKING
    • B65B1/00Packaging fluent solid material, e.g. powders, granular or loose fibrous material, loose masses of small articles, in individual containers or receptacles, e.g. bags, sacks, boxes, cartons, cans, or jars
    • B65B1/02Machines characterised by the incorporation of means for making the containers or receptacles

Description

       

   <Desc/Clms Page number 1> 
 



  Procédé continu de fabrication et de remplissage de sacs à fond plat et dispositif pour la mise en oeuvre de ce procédé,   @   
Il existe des procédés pour fabriquer des sachets à partir de pellicules cellulosiques ou de films de matière plastique ' scellables à chaud, et pour les remplir de produits divers. 



   On connaît également des dispositifs pour la mise en oeuvre en continu de ces procédés. 



   La fabrication et le remplissage automatique et continu des sachets se font, selon ces procédés, à l'aide de mandrins, , d'organes de pliage qui effectuent les soufflets, d'organes pour 

 <Desc/Clms Page number 2> 

 souder les joints latéraux, d'organes pour plier et sceller les fonds, de dispositifs de 'remplissage et de dispositifs de fermeture      et de scellage. Tous ces organes agissent successivement, de façon à produire, en partant d'une longueur donnée de pellicule, un sachet rempli et fermé. 



   Mais les procédés et les dispositifs connus ne permettent une telle fabrication automatique, allant depuis la coupe de la pellicule   jusqu'auremplissage   et la fermeture des emballages, que pour des sachets plats ou à soufflets, mais non pour des sacs qui présentent un fond formé. Or, les sacs à fond plat, du type à fond croisé ou à fond rectangulaire, tiennent beaucoup mieux debout et, en outre, les quatre côtés du sac offrent, en ce cas, un bon support pour l'impression.      



   Il était donc souhaitable de pouvoir effectuer également ! en continu la fabrication et le remplissage des sacs à fond plat. 



   Jusqu'ici,la fabrication et le remplissage des sacs de ce type n'étaient possibles qu'en deux opérations séparées et nécessitaient une machine pour fabriquer les sacs et une autre pour les remplir. 



   La présente invention est relative à un procédé et à un dispositif pour fabriquer et remplir les sacs en continu. 



   Ce procédé est remarquable par les points suivants: on utilise comme mandrins pour façonner les'sacs   une   sorte de   boite,'dont   le fond 'peut s'éclipser une fois le sac formé; on remplit le sac en introduisant les produits de remplissage à travers ladite botte privée de son fond et on dégage ensuite le sac plein, de la boîte. Des explications plus détaillées seront données ci-après lors de la description du dispositif de mise en oeuvre du procédé, qui fait également l'objet de l'invention. Il s'agit d'une machine de façonnage, de remplissage et éventuellement, de fermeture de sacs à fond plat, fonctionnant en continu,et de façon complètement automatique à vitesse progressivement réglable.

   Cette machine diffère des machines connues de façonnage et de remplissage de   sacs, -        

 <Desc/Clms Page number 3> 

 en ce qu'elle est équipée d'un certain nombre de mandrins se présentant sous la forme de boites ouvertes. Celles-ci sont mobi- les et disposées de façon à se déplacer le long d'un circuit fermé pour être amenées à coopérer successivement avec des organes de pliage, de scellage et de remplissage, avant de revenir à leur point de départ. Par ailleurs, le fond mobile des boîtes est agencé pour aller et venir à l'intérieur de celles-ci, depuis leur extrémité jusqu'à leur ouverture, et inversement.

   Les bottes sont fixées par des articulations, si bien qu'elles peuvent pivoter et passer d'une position couchée par rapport aux emballages à produire, à une position inclinée,'et plus particulièrement à une position verticale. 



     .La   forme et la disposition particulières des mandrins selon l'invention permettent l'exécution des opérations essentiel- les pour la production en continu   de.,   emballages, notamment pour le pliage et la soudure du fond du sac, pendant que le mandrin, avec la pellicule repliée autour de lui, se trouve en position couchée et que le fond de la boite se trouve à l'extrémité de celle-ci, de façon à servir de butée pour former le fond du sac. 



   Elles permettent également le retrait du fond de la botte après la soudure du fond du sac, le pivotement de la boite portant le sac formé mais non fermé pour le mettre en position inclinée ou verticale, le remplissage du sac à travers la boite privée   ' de   son fond, le dégagement de la boite, du sac rempli, le rappel de la boite dans sa position de départ et la remise en place du fond de la boite à l'extrémité de celle-ci. 



   Le dispositif conforme à la présente invention peut être réalisé de diverses manières. C'est ainsi que les mandrins peuvent sedéplacer le long d'un chemin circulaire et, en général, horizontal, ou encore vertical, mais beaucoup d'autres dispositions du circuit que les boites doivent parcourir peuvent être retenues. 



   Les organes de pliage, de soudure et de remplissage peuvent suivre 

 <Desc/Clms Page number 4> 

 les boites dans leurs déplacements et agir pendant qu'ils 'se   déplacent, mais il est également possible d'agencer ces organes de telle façon qu'ils n'interviennent que dans des secteurs limités du circuit parcouru par les boites, et à cet effet, ces organes peuvent être fixes ou encore se déplacer le long de tra-   jectoires séparées qui ne   coïncident   qu'en certains secteurs avec celles des bottes. 



   Un dispositif conforme à la présente invention sera      décrit plus en détail à l'aide des planches annexes. 



   Cette forme de réalisation   de.l'invention   est consti-   , tuée   par une machine où les mandrins suivent, dans l'ensemble, - un parcours horizontal, où les organes destinée à former les plis longitudinaux des sacs circulent avec les boites, tandis que . les organes destinés à former le fond et la fermeture des sacs sont fixes et où les dispositifs de remplissage suivent leur propre, trajectoire qui ne coïncident que momentanément avec celle des mandrins.. 



   La Fig. 1 représente schématiquement un tel dispositif. 



   Les Figs. 2 à 5 représentent un détail de la Fig. 1 à une plus grande échelle. 



   Sur la Fig. 1, les postes de travail successifs sont vus alignés, de profil, dans un plan sensiblement horizontal mais en réalité, leur disposition est circulaire, par exemple selon un circuit analogue à celui qui est représenté sur la Fig. 6. 



   La machine est commandée par un moteur, non figuré, qui actionne un variateur de,vitesse progressivement réglable. Un organe de transmission, par exemple par chaîne ou par engrenage, actionne un dispositif rotatif, en étoile, qui commande les dit- férents organes. Ce dispositif en étoile peut comporter deux, trois, quatre branches ou plus, qui sont toutes disposées   radiale-..   ment et dans le même plan autour d'un arbre dont elles sont soli- daires. La cadence de la machine varie en fonction de la vitesse 

 <Desc/Clms Page number 5> 

 de rotation de   l'étoile   et du nombre de branches. Par exemple, une machine à quatre branches a le même débit qu'une autre machine dont l'étoile ne tourne qu'à la moitié de la vitesse de la première mais qui comporte huit branches. 



   Pour fabriquer des   sacs à   l'aide de la machine repré- sentée, on part d'un film Fb en matière thermoplastique ou thermo- scellable sur une de ses faces. Ce film peut, par exemple, être une pellicule de cellulose régénérée, ensuite sur une de ses faces, ou sur les deux, d'un vernis thermoscellable, ou un film en polyéthylène, ou en toute autre matière thermoplastique. 



   La pellicule Fb est enroulée sur une bobine R placée sur un porte-bobine 1. La pellicule se déroule de la bobine et passe sur un cylindre tendeur 2; après passage sur deux galets fous 
3 et 4 qui la dirigent verticalement de haut en bas, la pellicule passe ensuite dans un foulard constitué par les rouleaux 5 et 6 actionnés positivement de manière connue en elle-même par   l'inter-   . médiaire d'un engrenage spécial. Ce foulard, en tournant dans le sens indiqué par les flèches, déroule la pellicule, qui passe ensuite dans un couloir vertical 7 qui la guide après la coupe.. 



   Lorsqu'une certaine longueur de pellicule s'est déroulée sous l'action du foulard, deux couteaux découpent la longueur de pellicule Fz nécessaire pour constituer un sac. L'un des deux couteaux 8 est fixe, l'autre est fixé sur un porte-couteau rotatif 
9, et se place en position de coupe par   rappcrt   au couteau 8, à la cadence voulue pour débiter la longueur nécessaire de pellicule. 



   Les couteaux présentent de préférence des entailles qui interrompent - la coupe sur de faibles longueurs en plusieurs endroits, de façon à ne pas sectionner complètement le format Fz'qui n'est détaché, pararrachement, que lors de la phase suivante. Ainsi, il n'est pas nécessaire de prévoir des organes spéciaux pour maintenir sus- pendus pendant un certain temps les formats découpés Fz. 



   L'extrémité de chacun des bras de la machine porte une 

 <Desc/Clms Page number 6> 

 botte 10 qui sert de mandrin pour le pliage, qui se déplace avec   le   bras en suivant   une   trajectoire circulaire et, dans l'ensemble, horizontale. En tournant ainsi, la boite 10, couchée le fond tourné vers l'extérieur, pénètre dans un couloir de pliage 11. 



   Ce faisant, chaque botte entraîne une longueur de pellicule 
Fz; grâce aux parois qui limitent le haut et le bas du couloir de pliage 11, la pellicule s'applique sur trois des faces de la boite 10; sur sa face latérale avant, sur sa face inférieure et sur sa face supérieure. Les mandrins se déplacent à une vitesse légèrement supérieure à la vitesse d'appel de la bande de pelli-   '. il    . cule Fb,   cequi   entraîne une certaine tension qui détache les formats prédécoupés Fz de la bande de pellicule à l'endroit affaibli par la coupe. 



   Deux organes plieurs destinés au pliage du joint longi-   tudinal   se déplacent avec chaque botte 10; un dispositif de comman de actionne ces organes de sorte qu'ils se posent extérieurement sur la face latérale arrièrede la boîte 10. 



   L'organe inférieur de pliage 12 entre en action le premier et forme le pli inférieur de la pellicule sur le quatrième -coté du mandrin. Ensuite, l'organe supérieur de pliage 13 exécute le pli supérieur. Le plieur 13 est muni d'un chauffage et il effectue, en outre, le scellage longitudinal de l'emballage. 



   Le pliage et le début du scellage doivent être effectués tant que la botte 10 se trouve encore dans le couloir de pliage 11, si l'on veut obtenir un sac   bien tend 1.1.   



   La longueur de pellicule est amenée sur la boîte   10   de telle façon qu'elle ne dépasse la boîte que dans la mesure nécessaire pour former le fond du sac. 



   Pendant que les boîtes continuent à tourner, le fond du sac est formé par quatre opérations de pliage dont la première est effectuée par le doigt plieur 14 qui pivote autour   d'un   axe vertical et que des organes de commande font agir au moment voulu. 

 <Desc/Clms Page number 7> 

 



   Les deuxième, troisième et quatrième opérations de pliage, néces- saires pour parachever le fond du sac, sont effectuées à l'aide de l'organe de pliage 15 qui est équipé d'une came 15a qui commande les -troisième et quatrième opérations de pliage. Le fond complè- tement plié passe ensuite devant une série d'organes de soudure 
16, au nombre de cinq, par exemple, qui consistent en des plaques métalliques chauffées, pivotant autour d'axes perpendiculaires 
17 et dont la partie opposée à l'axe 17 se trouve, en position de      repos, sur le trajet des mandrins 10.

   Tandis que les mandrins circulent, le fond du sac, façonné autour d'un mandrin, appuie -sur les organes de soudure qui peuvent pivoter, dans une mesure limitée autour des axes   17,   par compression d'un ressort, pour laisser passer les mandrins 10 et les sacs qui les entourent. 



  'Le scellage du fond du sac s'effectue par contact des organes de soudure 16. Au cours de l'opération de soudure et sur une cer- taine partie'de sa trajectoire ultérieure, l'organe de pliage . supérieur 13 reste appuyé contre le pli longitudinal du sac et effectue, au cours de ce parcours relativement long, la soudure du joint longitudinal. Le scellage du fond,peut, par exemple, être effectué à l'aide d'un dispositif analogue à celui qui est décrit dans le brevet français 1.370.231. On peut également employer des dispositifs de scellage comportant un ruban d'acier chauffé qui circule à la même vitesse que les mandrins et qui agit pendant un temps suffisamment long sur le fond replié du sac. Une autre forme de réalisation possible du dispositif de soudure peut consister en des galets fous, chauffés, qui pressent le'fond du sac pendant son passage.

   Le dispositif de soudure peut encore être fixé sur le bras portant la boite 10, de sorte qu'il se déplace avec cette dernière et qu'un dispositif de commande approprié le presse contre le fond du sac au cours de l'opération de scellage. 



   Les dispositifs mentionnés ci-dessus et la façon dont 

 <Desc/Clms Page number 8> 

 ils coopèrent, sont connus en eux-mêmes, si bien qu'il est inutile de les décrire plus en détail.. 



   Une particularité essentielle du dispositif qui fait l'objet de l'invention réside dans la forme de réalisation et la disposition des mandrins 10,, Comme on l'a dit plus haut, les fonds des boites qui constituent les mandrins sont mobiles.   Les .   fonds 18 des boites 10 du dispositif représenté sont fixés sur une tige 19.qui est munie d'un bouton de commande 20. Les boites elles-mêmes sont articulées sur les bras rotatifs 21 par l'inter- médiaire d'une charnière autour de laquelle elles peuvent être rabattues de façon à passer d'une position couchée (Fig. 2) à une position verticale (Fig. 5). Le pivotement est provoqué par le déplacement de la tige 19 qui, elle-même, est actionnée au .moyen du bouton 20 sous l'influence d'organes de commande non figurés. 



   Au cours de leur passage à travers le couleur 11, lors de l'intervention de l'organe de pliage 15 et des organes de soudure 16 et encore un peu au-delà, les mandrins 10 sont dans la position couchée représentée sur la Fig. 2, le fond 18 de la boite étant placé à l'extrémité opposée à la charniére. 



   Un peu après l'intervention de l'organe de soudure 16, le fond 18 glisse à l'intérieur de la boite sous l'action du bouton de   commande   20 (Fig. 3), jusqu'à ce qu'il soit entièrement dégagé de l'ouverture adjacente à la charnière. La botte 10 pivote alors autour de la charnière et se rabat en position verticale (Figs.   4 et   5). 



   Tandis que les mandrins 10 pivotent vers le bas, des   auges de réception 22 s'avancent vers eux ; auges tournent   à la même vitesse que les mandrins autour de l'arbre central du dispositif en étoile. Le mouvement des auges est réglé de telle façon au'après avoir tourné un moment avec les mandrins, chaque auge en reçoit un, avec le sac qui l'entoure.

   Les auges 22   servent;:   

 <Desc/Clms Page number 9> 

 à la réception des sacs   peins   et, de préférence, ils sont ouverts sur un   coté,   de sorte que les mandrins puissent s'y insérer lors de leur pivotement.. , 
Le produit à emballer est introduit dans le sac à l'aide d'un doseur approprié à travers la boite, celle-ci étant . en position verticale, les sacs, les boites et les auges   conti-   nuant à tourner simultanément à la même vitesse. Pour faciliter le remplissage des case, les bottes peuvent être éventuellement évasées en forme d'entonnoir du côté de l'introduction, 
Au cours de l'opération de remplissage, l'auge commence' à descendre, accompagnée du sac, qui, alourdi par son contenu, se détache lentement du mandrin 10.

   Jusqu'à la fin de l'opération de remplissage, l'extrémité supérieure du sac reste emmanchée sur le mandrin. A la fin de l'opération, une portion du sac,. juste suffisante pour former la pliage de fermeture, entoure encore le   mandri:-.   Grâce à cette précaution, les matières   poudreuses        ne se répandent pas sur les surfaces de la pellicule qui doivent      être soudées pour fermer le sac, ce qui nuirait à leur scellabi- lité. Cette précaution est essentielle lorsqu'il s'agit de produits      qui nécessitent un emballage absolument étanche. 



   Lorsque l'opération de remplissage est terminée,   l'auge ;   s'abaisse et se   engage   complètement du mandrin 10, Le mouvement des auges 22 est provoqué par des organes'de commande appropriés. 



   On a souvent intérêt à régler la descente des auges 22 de façon à leur faire parcourir une zone 29, où elles subissent des secous- ses. On obtient ainsi un remplissage plus dense des sacs. 



   Les machines équipées des dispositifs de remplissage simples du type décrit ci-dessus se prêtent à l'emballage de matières divisées en morceaux relativement gros, de produits granuleux et même de poudres dont, le grain n'est pas trop fin. 



   Mais, si la matière à emballer est une poudre fine, ou si elle tend à dégager,de la poussière et à se fixer sur les parois du sac,      

 <Desc/Clms Page number 10> 

 il est utile d'employer un dispositif de remplissage bien protégé, La hauteur, de chute du produit à emballer doit être aussi réduite , que possible.

   Ceci est réalisé dans le dispositif représenté qui,est équipé, pour le remplissage, d'un entonnoir 23 qui se déplace dans une glissière 23s et dont l'orifice de décharge s' ouvre et se ferme sur commande, Un doseur de type connu remplit cet entonnoir, puis ce dernier se déplace dans la glis-    sière 23s sous l'action d'un organe approprié, par exemple une chaîne à rouleaux, de façon à l'amener dans une position où     l'extrémité   inférieure de.l'entonnoir se trouve exactement   au-dessus   de l'orifice de remplissage du mandrin qui, lui-même, est déjà disposé en position verticale dans l'auge 22. Au cours de l'opéra- ,,11, tion suivante, l'auge, le mandrin et le sac qui l'entoure, tournent      .simultanément autour de l'arbre du dispositif en étoile.

   Un organe de commande approprié fait descendre l'entonnoir 23 pour le remplissage, tandis que, simultanément, s'ouvre son orifice de décharge, de.sorte que le contenu de l'entonnoir se déverse à travers la boîte. Une fois le remplissage terminé, l'entonnoir 23 se relève à son niveau de départ et son orifice de décharge se referme. L'entonnoir s'écarte ensuite du trajet du mandrin et retourne vers le doseur, tandis que le mandrin continue sa course. 



   Le nombre des entonnoirs 23 varie en fonction du nombre des mandrins et de la longueur du chemin parcouru par les entonnoirs. Si les deux parcours ont la même longueur, le nombre des entonnoirs est égal à celui des mandrins. Mais, si le parcours des mandrinsestle double de celui-des entonnoirs, on peut se contenter   d'un entonnoir   pour deux mandrins. 



   Pour préparer les entonnoirs 23 à l'opération de rem- plissage, on les fait passer devant un'doseur qui comporte un distributeur 24 qui tourne autour d'un axe 25 de telle façon qu'il passe sous une trémie 26 contenant la réserve de produit à   embal- ,   ler et qui est équipé d'un organe de dosage 27 qui déverse 

 <Desc/Clms Page number 11> 

 dans le distributeur 24 la quantité nécessaire de produit à chaque passage. Le distributeur   24   vide ensuite son contenu dans l'en- tonnoir 23 par pivotement de son fond mobile 28. 



   Une fois que l'auge 22 est en position suffisamment basse pour que le sac rempli se soit entièrement dégagé du mandrin, ce dernier reprend, par pivotement, sa position couchée et, aussitôt, le fond 13 de la botte revient dans sa position initiale. 



   Le mandrin 10 recommence ensuite un nouveau cycle analogue à celui qui a été décrit. 



   Après s'être détaché complètement du mandrin, le sac plein qui est debout dans l'auge de réception continue à tourner. 



   Le produit à emballer remplit le sac jusqu'au niveau défini par le bord supérieur de la paroi latérale de l'auge 22. La partie du sac nécessaire pour en constituer la fermeture déborde de la partie supérieure de   l'auge   qui le transporte ainsi jusqu'au poste de fermeture. A cet endroit, un doigt de pliage 30 pivote, sur commande de l'auge 22, autour d'un axe fixe et forme ainsi le pli arrière du sac. Simultanément, la partie avant du sac vient à portée d'un organe de pliage 31 constitué par un doigt fixe prolongé par une tige horizontale libre. Deux guidages 32, 33, repoussent d'abord vers l'extérieur les côtés du sac qui dépassent encore vers le haut,'pendant que les deux premiers plis sont exécutés, pour ramener ensuite ces c8tés l'un après l'autre vers le centre du sac en les appuyant contre ce dernier. 



   La tige de l'organe de pliage 31 se trouve, pendant ce temps, au-dessus des plis rabattus'par les deux doigts de pliage à l'avant et à   l'arrière   du sac, tandis   qu'elle   est recouverte par les deux plis rabattus que forment les côtés. L'extrémité avant du doigt de pliage 31 est fixée par le haut sur.le bâti de . 



  ' la machine, tandis que la tige n'est supportée que par ce doigt. 



   Ce mode de fixation garantit que la tige s'abaisse sous l'effet de la pesanteur, et assure ainsi le serrage des plis de fermeture 

 <Desc/Clms Page number 12> 

 , du sac en le pressant contre son contenu, grâce à quoi l'on obtient' des emballages compacts. La soudure des plis de fermeture du sac est obtenue par le dispositif de scellage 34 qui réunit les deux replis latéraux par une soudure; la tige, qui est encore présente sous les plis, sert de contre-appui au cours de la soudure. 



   Comme dispositif de scellage, on peut utiliser une plaque chauffée sollicitée par un ressort, ou encore un ou plusieurs galets chauf- fés. Dans la forme de réalisation représentée, le dispositif      de scellage est constitué par un ruban sans fin, chauffé, 35, qui tourne autour des deux rouleaux 36,37. 



   Sur les' dispositifs conformes à l'invention, on peut , disposer les organes de pliage et de soudure de la fermeture sur les auges de réception en les faisant tourner avec ces dernières, 
Si c'est nécessaire, on peut ajouter, éventuellement,   , une   zone de refroidissement, disposée de façon analogue. Une fois la soudure refroidie, le sac se détache de la tige de l'organe de pliage 31. Lorsqu'une fermeture très étanche est nécessaire, on'peut prévoir un autre'poste de soudure derrière le premier. 



   On l'obtient en disposant sur le trajet des mandrins d'autres organes de soudure du type décrit ci-dessus, ou encore en appli- quant des étiquettes collées,ou soudées à chaud. Ces   étiquettes, '   peuvent servir, en même temps à d'autres fins, par'exemple pour indiquer le prix ou la nature du contenu. Cette soudure supplémen-- taire peut être intégrée dans le cycle décrit nu être effectuée par une opération indépendante. 



   Dans le cas de la machine représentée sur la Fig. 1, l'auge 22 qui contient le sac plein passe avant sa fermeture, devant une came de retournement 38 qui coopère avec la plaque de retournement 39 dont est munie l'auge 22, en sorte que celle-ci ,,pivote de 90  avant de passer par le poste de pliage qui met en oeuvre le doigt de plage 30. Une fois que la fermeture est soudée, une autre came de retournement   40   provoque le retour de 

 <Desc/Clms Page number 13> 

 l'auge 22 dans sa'.position initiale.

   Le sac rempli et fermé P est éjecté du côté ouvert de l'auge 22, sous l'action d'un poussoir   42   qui entre en action sous l'effet de la came d'éjection   43'   
L'emballage P tombe alors sur une bande transporteuse sans fin 41 qui l'évacue. , 
Un facteur essentiel de rendement d'une machine à embal- ler réside .dans la manière dont le produit s'écoule. Les matières dont les caractéristiques d'écoulement sont défavorables exigent un temps de remplissage considérable. Les machines conformes à la présente invention peuvent s'accommoder de temps de remplissage prolongés, sans que cela porte préjudice à leur rendement, car il est possible d'allonger le parcours, au poste de remplissage. 



   Il est relativement simple de modifier, sur ces machines, la taille des sacs à remplir. Si la hauteur du sac varie, il suffit de varier en conséquence la largeur de la bande de pellicule Fb, - de changer les auges'de réception 22 et de modifier le réglage des organes de pliage;12, 13 du joint longitudinal. Lorsque la section   transversale   du   sac'change,   on adapte la machine en changeant les bottes 10 qui servent de mandrins. Un autre avantage de ces machines réside dans le fait que la circulation des mandrins se fait d'un mouvement ininterrompu et régulier.



   <Desc / Clms Page number 1>
 



  Continuous process for manufacturing and filling bags with a flat bottom and device for implementing this process, @
There are methods for making pouches from cellulosic films or heat-sealable plastic films, and for filling them with various products.



   Devices are also known for the continuous implementation of these methods.



   The manufacture and automatic and continuous filling of the bags are carried out, according to these methods, using mandrels,, folding members which perform the bellows, organs for

 <Desc / Clms Page number 2>

 welding side joints, members for folding and sealing bottoms, filling devices and closing and sealing devices. All these organs act successively, so as to produce, starting from a given length of film, a filled and closed bag.



   However, the known methods and devices allow such automatic production, from cutting the film to filling and closing the packages, only for flat or gusseted bags, but not for bags which have a formed bottom. However, bags with a flat bottom, of the cross-bottom or rectangular-bottom type, stand much better upright and, in addition, the four sides of the bag offer, in this case, a good support for the printing.



   It was therefore desirable to be able to perform also! continuous manufacturing and filling of flat bottom bags.



   Heretofore, the manufacture and filling of bags of this type was only possible in two separate operations and required one machine to make the bags and another to fill them.



   The present invention relates to a method and to a device for continuously manufacturing and filling bags.



   This process is remarkable for the following points: a kind of box is used as mandrels to shape the bags, the bottom of which can slip out once the bag has been formed; the bag is filled by introducing the filling products through said boot deprived of its bottom and the full bag is then released from the box. More detailed explanations will be given below when describing the device for implementing the method, which is also the subject of the invention. It is a machine for shaping, filling and possibly closing flat-bottomed bags, operating continuously, and fully automatically with progressively adjustable speed.

   This machine differs from known bag forming and filling machines, -

 <Desc / Clms Page number 3>

 in that it is equipped with a number of mandrels in the form of open boxes. These are movable and arranged so as to move along a closed circuit so as to be made to cooperate successively with folding, sealing and filling members, before returning to their starting point. Furthermore, the movable bottom of the boxes is arranged to move back and forth inside them, from their end to their opening, and vice versa.

   The bundles are fixed by joints, so that they can pivot and pass from a lying position relative to the packages to be produced, to an inclined position, and more particularly to an upright position.



     The particular shape and arrangement of the mandrels according to the invention allow the execution of the operations essential for the continuous production of packaging, in particular for folding and sealing the bottom of the bag, while the mandrel, with the film folded around it, is in the supine position and that the bottom of the box is at the end of the latter, so as to serve as a stop to form the bottom of the bag.



   They also allow the bottom of the boot to be removed after the bottom of the bag has been welded, the pivoting of the box carrying the bag formed but not closed to put it in an inclined or vertical position, the filling of the bag through the private box. its bottom, the release of the box, the filled bag, the recall of the box in its starting position and the replacement of the bottom of the box at the end of the latter.



   The device according to the present invention can be implemented in various ways. Thus the mandrels can move along a circular path and, in general, horizontal, or even vertical, but many other arrangements of the circuit that the boxes must travel can be retained.



   Folding, welding and filling devices can follow

 <Desc / Clms Page number 4>

 boxes in their movements and act while they 'move, but it is also possible to arrange these organs so that they intervene only in limited sectors of the circuit traveled by the boxes, and for this purpose , these organs can be fixed or even move along separate paths which only coincide in certain sectors with those of the boots.



   A device in accordance with the present invention will be described in more detail with the aid of the accompanying plates.



   This embodiment of the invention is constituted by a machine where the mandrels follow, on the whole, a horizontal path, where the members intended to form the longitudinal folds of the bags circulate with the boxes, while . the members intended to form the bottom and the closure of the bags are fixed and where the filling devices follow their own path, which only momentarily coincides with that of the mandrels.



   Fig. 1 schematically represents such a device.



   Figs. 2 to 5 show a detail of FIG. 1 on a larger scale.



   In Fig. 1, the successive workstations are seen aligned, in profile, in a substantially horizontal plane but in reality, their arrangement is circular, for example according to a circuit similar to that shown in FIG. 6.



   The machine is controlled by a motor, not shown, which actuates a variable speed controller, progressively adjustable. A transmission member, for example by chain or by gear, actuates a rotary device, in the form of a star, which controls the said members. This star device may have two, three, four or more branches, which are all disposed radially and in the same plane around a shaft of which they are integral. The pace of the machine varies depending on the speed

 <Desc / Clms Page number 5>

 rotation of the star and the number of branches. For example, a machine with four branches has the same output as another machine whose star turns at only half the speed of the first but which has eight branches.



   To manufacture bags using the machine shown, one starts with a film Fb of thermoplastic or heat-sealable material on one of its faces. This film may, for example, be a film of regenerated cellulose, then on one of its faces, or on both, a heat-sealable varnish, or a film of polyethylene, or of any other thermoplastic material.



   The film Fb is wound on a reel R placed on a reel holder 1. The film unwinds from the reel and passes over a tensioning cylinder 2; after crossing two crazy pebbles
3 and 4 which direct it vertically from top to bottom, the film then passes through a scarf constituted by rollers 5 and 6 actuated positively in a manner known per se by the inter-. medial of a special gear. This scarf, by turning in the direction indicated by the arrows, unrolls the film, which then passes through a vertical passage 7 which guides it after cutting.



   When a certain length of film has unwound under the action of the scarf, two knives cut the length of film Fz necessary to constitute a bag. One of the two knives 8 is fixed, the other is fixed on a rotating knife holder
9, and is placed in the cutting position by rappcrt with the knife 8, at the desired rate to cut the necessary length of film.



   The knives preferably have notches which interrupt the cutting over short lengths in several places, so as not to completely cut the format Fz 'which is detached, by tearing, only during the following phase. Thus, it is not necessary to provide special members to keep the cut formats Fz suspended for a certain time.



   The end of each arm of the machine carries a

 <Desc / Clms Page number 6>

 boot 10 which serves as a mandrel for the folding, which moves with the arm following a circular and, overall, horizontal path. By turning in this way, the box 10, lying down with the bottom facing outwards, enters a folding passage 11.



   In doing so, each bundle results in a length of film
Fz; thanks to the walls which limit the top and the bottom of the folding passage 11, the film is applied on three of the faces of the box 10; on its front side face, on its underside and on its upper face. The mandrels move at a speed slightly greater than the take-up speed of the film web. he    . Cule Fb, which causes a certain tension which detaches the pre-cut formats Fz from the film strip at the place weakened by the cut.



   Two folding members intended for folding the longitudinal joint move with each boot 10; a control device actuates these members so that they are placed externally on the rear lateral face of the box 10.



   The lower folding member 12 comes into action first and forms the lower fold of the film on the fourth side of the mandrel. Then, the upper folding member 13 performs the upper fold. The folder 13 is provided with a heater and it also performs the longitudinal sealing of the packaging.



   The folding and the start of sealing must be carried out as long as the boot 10 is still in the folding passage 11, if one wants to obtain a tight bag 1.1.



   The length of film is fed over box 10 so that it protrudes from the box only to the extent necessary to form the bottom of the bag.



   While the boxes continue to rotate, the bottom of the bag is formed by four folding operations, the first of which is carried out by the folding finger 14 which pivots about a vertical axis and which control members act at the desired moment.

 <Desc / Clms Page number 7>

 



   The second, third and fourth folding operations, necessary to complete the bottom of the bag, are carried out using the folding member 15 which is equipped with a cam 15a which controls the third and fourth folding operations. folding. The completely folded bottom then passes in front of a series of welding elements.
16, five in number, for example, which consist of heated metal plates, pivoting about perpendicular axes
17 and the part opposite to the axis 17 of which is, in the rest position, on the path of the mandrels 10.

   While the mandrels circulate, the bottom of the bag, shaped around a mandrel, presses on the welding members which can pivot, to a limited extent around the axes 17, by compression of a spring, to allow the mandrels to pass. 10 and the bags that surround them.



  The sealing of the bottom of the bag is effected by contact with the sealing members 16. During the sealing operation and on some part of its subsequent path, the folding member. upper 13 remains pressed against the longitudinal fold of the bag and performs, during this relatively long path, the welding of the longitudinal joint. The bottom sealing can, for example, be carried out using a device similar to that described in French patent 1,370,231. It is also possible to use sealing devices comprising a heated steel tape which circulates at the same speed as the mandrels and which acts for a sufficiently long time on the folded bottom of the bag. Another possible embodiment of the sealing device may consist of idle, heated rollers which press the bottom of the bag as it passes.

   The sealing device can still be attached to the arm carrying the box 10, so that it moves with the latter and that a suitable controller presses it against the bottom of the bag during the sealing operation.



   The devices mentioned above and how

 <Desc / Clms Page number 8>

 they cooperate, are known in themselves, so it is unnecessary to describe them in more detail.



   An essential feature of the device which is the subject of the invention lies in the embodiment and the arrangement of the mandrels 10 ,, As mentioned above, the bottoms of the boxes which constitute the mandrels are mobile. The . bottoms 18 of the boxes 10 of the device shown are fixed to a rod 19 which is provided with a control button 20. The boxes themselves are articulated on the rotating arms 21 by means of a hinge around which they can be folded down so as to pass from a lying position (Fig. 2) to an upright position (Fig. 5). The pivoting is caused by the displacement of the rod 19 which, itself, is actuated by means of the button 20 under the influence of control members not shown.



   During their passage through the color 11, during the intervention of the folding member 15 and the welding members 16 and still a little beyond, the mandrels 10 are in the lying position shown in FIG. 2, the bottom 18 of the box being placed at the end opposite the hinge.



   A little after the intervention of the welding member 16, the base 18 slides inside the box under the action of the control button 20 (Fig. 3), until it is completely free. opening adjacent to the hinge. The boot 10 then pivots around the hinge and folds into a vertical position (Figs. 4 and 5).



   As the mandrels 10 pivot downwardly, receiving troughs 22 advance towards them; Troughs rotate at the same speed as the mandrels around the central shaft of the star device. The movement of the troughs is regulated in such a way that after having turned for a moment with the mandrels, each trough receives one, with the bag which surrounds it.

   The troughs 22 serve ;:

 <Desc / Clms Page number 9>

 upon receipt of the painted bags and, preferably, they are open on one side, so that the mandrels can be inserted therein during their pivoting.,
The product to be packaged is introduced into the bag using an appropriate measuring device through the box, the latter being. in the vertical position, the bags, boxes and troughs continue to rotate simultaneously at the same speed. To facilitate the filling of the boxes, the boots can optionally be flared in the form of a funnel on the side of the introduction,
During the filling operation, the trough begins to descend, accompanied by the bag, which, weighed down by its contents, slowly detaches from the mandrel 10.

   Until the end of the filling operation, the upper end of the bag remains fitted onto the mandrel. At the end of the operation, a portion of the bag ,. just sufficient to form the closing fold, still surrounds the mandri: -. As a result of this precaution, powdery materials do not spill onto the surfaces of the film which must be sealed to close the bag, which would adversely affect their sealability. This precaution is essential when it comes to products which require absolutely sealed packaging.



   When the filling operation is completed, the trough; is lowered and fully engages the mandrel 10. The movement of the troughs 22 is caused by appropriate controls.



   It is often advantageous to adjust the descent of the troughs 22 so as to make them travel through a zone 29, where they undergo jolts. A denser filling of the bags is thus obtained.



   Machines equipped with simple filling devices of the type described above are suitable for packaging materials divided into relatively large pieces, granular products and even powders whose grain is not too fine.



   But, if the material to be packed is a fine powder, or if it tends to give off dust and stick to the sides of the bag,

 <Desc / Clms Page number 10>

 it is useful to use a well protected filling device. The drop height of the product to be packaged should be as low as possible.

   This is achieved in the device shown which, for filling, is equipped with a funnel 23 which moves in a slide 23s and whose discharge orifice opens and closes on command. A metering device of known type fills this funnel, then the latter moves in the slide 23s under the action of a suitable member, for example a roller chain, so as to bring it into a position where the lower end of the funnel is located exactly above the filling orifice of the mandrel which, itself, is already arranged in a vertical position in the trough 22. During the following operation, the trough, the mandrel and the bag which surrounds it, revolve simultaneously around the shaft of the star device.

   A suitable actuator lowers the funnel 23 for filling, while, simultaneously, its discharge port opens, so that the contents of the funnel flow through the can. Once filling is complete, funnel 23 rises to its starting level and its discharge orifice closes. The funnel then moves away from the path of the mandrel and returns to the metering unit, while the mandrel continues to travel.



   The number of funnels 23 varies depending on the number of mandrels and the length of the path traveled by the funnels. If the two paths have the same length, the number of funnels is equal to the number of mandrels. But, if the path of the mandrels is double that of the funnels, we can be satisfied with one funnel for two mandrels.



   To prepare the funnels 23 for the filling operation, they are passed in front of a doser which has a distributor 24 which rotates about an axis 25 so that it passes under a hopper 26 containing the reserve of. product to be packaged and which is equipped with a metering member 27 which pours

 <Desc / Clms Page number 11>

 in the distributor 24 the necessary quantity of product for each pass. The dispenser 24 then empties its contents into the funnel 23 by pivoting its movable bottom 28.



   Once the trough 22 is in a sufficiently low position for the filled bag to have completely disengaged from the mandrel, the latter resumes, by pivoting, its lying position and, immediately, the bottom 13 of the boot returns to its initial position.



   The mandrel 10 then begins a new cycle similar to that which has been described.



   After completely detaching from the mandrel, the full bag which is standing in the receiving trough continues to rotate.



   The product to be packaged fills the bag up to the level defined by the upper edge of the side wall of the trough 22. The part of the bag necessary to constitute the closure overflows from the upper part of the trough which thus transports it to 'at the closing station. At this point, a folding finger 30 pivots, on command of the trough 22, around a fixed axis and thus forms the rear fold of the bag. Simultaneously, the front part of the bag comes within reach of a folding member 31 consisting of a fixed finger extended by a free horizontal rod. Two guides 32, 33, first push outwards the sides of the bag which still protrude upwards, while the first two folds are executed, to then bring these sides one after the other towards the center. of the bag by pressing them against it.



   The rod of the folding member 31 is, meanwhile, above the folds folded back by the two folding fingers at the front and at the back of the bag, while it is covered by the two folds. folded folds formed by the sides. The front end of the folding finger 31 is fixed from above on the frame.



  'the machine, while the rod is supported only by this finger.



   This method of fixing guarantees that the rod is lowered under the effect of gravity, and thus ensures the tightening of the closing folds.

 <Desc / Clms Page number 12>

 of the bag by pressing it against its contents, whereby compact packages are obtained. The sealing of the closing folds of the bag is obtained by the sealing device 34 which joins the two lateral folds by a weld; the rod, which is still present under the folds, serves as a counter-support during the welding.



   As a sealing device, it is possible to use a heated plate biased by a spring, or one or more heated rollers. In the embodiment shown, the sealing device consists of an endless, heated ribbon 35, which rotates around the two rollers 36,37.



   On the 'devices according to the invention, it is possible to have the folding and welding members of the closure on the receiving troughs by rotating them with the latter,
If necessary, one can add, if necessary, a cooling zone, arranged in a similar way. Once the weld has cooled, the bag detaches from the shank of the folding member 31. When a very tight closure is required, another welding station can be provided behind the first.



   This is obtained by placing other welding members of the type described above on the path of the mandrels, or else by applying glued or heat-welded labels. These labels can serve, at the same time, for other purposes, for example to indicate the price or the nature of the content. This additional welding can be integrated into the cycle described or be carried out by an independent operation.



   In the case of the machine shown in FIG. 1, the trough 22 which contains the full bag passes before it is closed, in front of a turning cam 38 which cooperates with the turning plate 39 with which the trough 22 is fitted, so that the latter pivots 90 before to go through the folding station which implements the range finger 30. Once the closure is welded, another reversal cam 40 causes the return of

 <Desc / Clms Page number 13>

 trough 22 in its initial position.

   The filled and closed bag P is ejected from the open side of the trough 22, under the action of a pusher 42 which comes into action under the effect of the ejection cam 43 '
The package P then falls onto an endless conveyor belt 41 which evacuates it. ,
An essential factor in the efficiency of a packaging machine is the manner in which the product flows. Materials with unfavorable flow characteristics require considerable filling time. The machines according to the present invention can accommodate extended filling times, without this prejudicing their efficiency, since it is possible to lengthen the path at the filling station.



   It is relatively easy to change the size of the bags to be filled on these machines. If the height of the bag varies, it suffices to vary the width of the film strip Fb accordingly, - to change the receiving troughs 22 and to modify the adjustment of the folding members; 12, 13 of the longitudinal seal. When the cross section of the bag changes, the machine is adapted by changing the boots 10 which serve as mandrels. Another advantage of these machines lies in the fact that the circulation of the mandrels is done in an uninterrupted and regular movement.


    

Claims (1)

RESUME. ABSTRACT. 1. Procédé de fabrication et de remplissage de sacs à fond plat remarquable en ce qu'on utilise, comme mandrin pour le façon- nage des sacs, une botte dont le fond peut s'éclipser une fois le sac formé, qu'on remplit ensuite le sac à travers ladite boitesac privée de son fond, et qu'on dégage ensuite, de la boite, le sac plein. 1. A method of manufacturing and filling bags with a flat bottom, remarkable in that, as a mandrel for shaping the bags, a bundle is used, the bottom of which can slip out once the bag is formed, which is filled. then the bag through said box without its bottom, and then released from the box, the full bag. 2. Dispositif pour la mise en oeuvre du procédé selon le 1, comportant des'mandrins, des organes de pliage et des organes de soudure pour la formation du joint longitudinal, des organes de <Desc/Clms Page number 14> pliage, et des organes de soudure pour le façonnage du fond et poste remplissage, dispositif est remarquable qu'il un poste de remplissage. Ce dispositif est remarquable en qu'il est équipé, pour, le façonnage et le remplissage en continu, de sacs à fond plat, de plusieurs mandrins présentant la forme d'une boîte ouverte qui se déplace de façon à coopérer successivement avec les divers organes de pliage, de"soudure et de remplissage, avant le revenir à son point de départ. 2. Device for implementing the method according to 1, comprising mandrels, folding members and welding members for forming the longitudinal joint, <Desc / Clms Page number 14> folding, and welding members for shaping the bottom and filling station, device is remarkable that it a filling station. This device is remarkable in that it is equipped, for the continuous shaping and filling, with flat-bottomed bags, with several mandrels having the shape of an open box which moves so as to cooperate successively with the various organs. folding, welding and filling, before returning it to its starting point. En outre, le fond de la ' botte est mobile'et agencé pour aller et venir à l'intérieur de celle-ci, depuis son extrémité jusqu'à son ouverture, chaque boîte étant fixée par charnière de façon à pouvoir pivoter et passer d'une position couchée à une position inclinée, et plus particulièrement à une position verticale. In addition, the bottom of the 'boot is movable' and arranged to move back and forth inside it, from its end to its opening, each box being fixed by hinge so as to be able to pivot and pass through it. 'a supine position in an inclined position, and more particularly in an upright position. Ces dispositifs peuvent, en outre, présenter les parti- cularités suivantes, isolément ou en combinaisons quelconques: a) un organe de pliage et un organe de soudure sont associés à chacun des mandrins et circulent avec eux ; b) les dispositifs sont équipés d'entonnoirs de remplis- sage qui suivent un second circuit qui est parallèle dans certains secteurs à celui des mandrins en forme de boîte; c) le circuit suivi par les entonnoirs de remplissage monte et descend de telle façon que l'orifice de décharge des entonnoirs peut rejoindre les boîtes qui servent de mandrins ; d) les dispositifs sont équipés d'un doseur rotatif dont le circuit coïncide en certains points avec les secteurs où les entonnoirs de remplissage et les boites servant de mandrins suivent un trajet commun. k. These devices can, moreover, have the following particularities, singly or in any combination: a) a bending member and a welding member are associated with each of the mandrels and circulate with them; b) the devices are equipped with filling funnels which follow a second circuit which is parallel in some sectors to that of the box-shaped mandrels; c) the circuit followed by the filling funnels goes up and down so that the discharge opening of the funnels can reach the boxes which serve as mandrels; d) the devices are fitted with a rotary metering device, the circuit of which coincides at certain points with the sectors where the filling funnels and the boxes serving as mandrels follow a common path. k.
BE664021A 1964-05-20 1965-05-17 BE664021A (en)

Priority Applications (1)

Application Number Priority Date Filing Date Title
DEK0052995 1964-05-20

Publications (1)

Publication Number Publication Date
BE664021A true BE664021A (en) 1965-11-17

Family

ID=7226561

Family Applications (1)

Application Number Title Priority Date Filing Date
BE664021A BE664021A (en) 1964-05-20 1965-05-17

Country Status (4)

Country Link
BE (1) BE664021A (en)
CH (1) CH437101A (en)
FR (1) FR1433959A (en)
NL (1) NL6505885A (en)

Families Citing this family (3)

* Cited by examiner, † Cited by third party
Publication number Priority date Publication date Assignee Title
FR2324514B1 (en) * 1974-01-11 1978-03-31 Ok Tekhnolog
DE2851202C2 (en) * 1978-11-27 1981-02-12 Hauni-Werke Koerber & Co Kg, 2050 Hamburg Method and device for packaging powdery, granular or piece goods in a container consisting of an inner bag and an outer cardboard box
WO2010151883A2 (en) 2009-06-26 2010-12-29 Smith Brenton L Automated packaging systems, devices, and methods

Also Published As

Publication number Publication date
FR1433959A (en) 1966-04-01
CH437101A (en) 1967-05-31
NL6505885A (en) 1965-11-22

Similar Documents

Publication Publication Date Title
US2956383A (en) Product settling attachments for packaging machines
CH438141A (en) Apparatus for opening bags for filling
FR2512777A1 (en) MACHINE FOR MANUFACTURING, FILLING AND SEALING BAGS
FR2526399A1 (en) METHOD FOR STITCHING THE EXTREME LEGS OF A PACKAGING IN A PACKING CONTINUOUS PACKING MACHINE
BE664021A (en)
EP0324739B1 (en) Installation for making, filling and closing packages made from a continuous strip of material, in particular heat-sealable and packing
BE1005711A5 (en) Method and device for packaging in lots of series of articles using a stretch film plastic.
FR2677606A1 (en) Method and apparatus for manufacturing triangular pyramidal teabags
EP0451069B1 (en) Bag made of heat sealable material and means for insuring its repeated closure
BE515333A (en)
FR2508020A1 (en) PLASTIC BAG FOR DOMESTIC USE AND METHOD OF MAKING SAME
LU81667A1 (en) PROCESS FOR PACKAGING POWDERY OR GRANULAR PRODUCTS IN FLEXIBLE PACKAGING AND INSTALLATION FOR CARRYING OUT SAID METHOD
FR2577199A1 (en) Method for packaging a bulk product in flexible packing
CH314815A (en) Method of packaging materials in hermetically sealed packages and apparatus for carrying out this method
EP0712785B1 (en) Reclosable opening means for a bag
CH614671A5 (en) Method and machine for packaging a particulate product
BE406497A (en)
BE473605A (en)
BE537917A (en)
FR2571333A1 (en) Method for wrapping foodstuff products and device for implementing it
BE391201A (en)
CH271538A (en) Bagger.
FR2641253A1 (en) Machine for producing sachet-measures
BE474624A (en)
BE400414A (en)